Ski
Accueil > Actu > Nature & Environnement > Wheels of change/Les roues du changement dans les parcs US

Wheels of change/Les roues du changement dans les parcs US - Actu Nature & Environnement

 
+13
13 votes

Wheels of change/Les roues du changement dans les parcs US  [traduire]

Proposé par Florent le 24.03.2012, publié le 24.03.2012 :: www.npca.org :: 9845 vus :: 7 commentaires :: Nature & Environnement

Du coté des US, on se pose des questions sur la possibilité de rouler dans les parcs nationaux, moyennant certes une redevance...


Merci à Pierre Jahan de SophiaOutdoor/Eco-Sentiers pour le lien ! »

Commentaires

» Par JDV, le 24.03.2012

Très intéressant, comme article.
Bien sûr, il faut garder à l'esprit le fait que les parcs nationaux américains ne sont pas tout à fait les mêmes que chez nous: paradoxalement, les sentiers sont très aménagés (certains pourraient même dire artificiels), et inversement, il n'est pas question de mettre un orteil en dehors. Du coup, ça ne les choque absolument pas de faire sortir de terre 20 bornes de sentier en quelques jours de travaux. A contrario, en France, les sentiers sont plutôt anciens, sauvages (peu ou pas aménagés) et surtout, il n'est pas vraiment dans les moeurs de créer un sentier comme ça, du jour au lendemain.

Cela étant, l'article a l'immense mérite de poser les bonnes questions (cohabitation, régulations, etc), en faisant le postulat que la grande majorité des vététistes ne sont pas les gorets descendeurs que l'on voudrait nous faire croire, mais bel et bien des des gens responsables, soucieux de préserver la nature et les sentiers, bref: des randonneurs sur des VTT. Et ça, ça fait plaisir à entendre.

Je pense que cet état d'esprit est sain, et que moyennant les transpositions culturelles qui s'imposent, c'est celui qui devrait prévaloir dans toute discussion sur les PN en France: discussion, ouverture d'esprit, et volonté de compromis.

» Par Bianchi, le 24.03.2012

immensité des espaces de "wilderness" aux US, pas le cas chez nous
et bien sûr, une approche "américaine" du problème
faut que je me plonge dans mes souvenirs d'english pour lire en détail
ceci étant "la grande majorité des MTBistes ne sont pas des gorets", c'est heureux
mais il y a une population non négligeable qui appartient nettement à cette catégorie, en quantité croissante ( du au développement un peu anarchique de ce sport )
et qui fait du mal à la collectivité des gens raisonnables
that's the problem ...

» Par Oateseph, le 24.03.2012

"du au développement un peu anarchique de ce sport"
Et aussi probablement au développement technique des VTT qui permettent maintenant de descendre très vite même sur des terrains un peu accidentés, et ce sans beaucoup de technique.

» Par Bianchi, le 25.03.2012

bien sûr
ce qui devrait encore moins permettre de s'abstenir d'un comportement "respectueux" ;...
NB : aux US cohabitent les pollutions les plus extrêmes avec des règles de protection des espaces naturels aussi parfois extrêmes, n'oublions pas que les premiers PN de la planète sont nés aux US ...
et lorsqu'il y a des règles, pas grand monde pour les transgresser, les peines encourues sont souvent lourdes et fréquemment appliquées
pas comme chez nous
si le gestionnaire ( rangers ... ) dit : VTT sur tel ou tel sentier, pas en dehors, ben on obéit

» Par Ricil, le 25.03.2012

Très bon article. Le point de vue complètement neutre (ou presque) du journaliste fait plaisir. Je m'y retrouve pleinement ! Un peu de règlementation ne peut pas nuire...

» Par Le ded, le 26.03.2012

Avec une population 5 fois supérieure à la notre, il est normal que les règles soient plus fermes.

» Par Bianchi, le 27.03.2012

ouais
mais dans l'Utah ou le Wyoming
y a moins de densité qu’en Corse ...
et US = 10 fois la France en surface si je me souviens bien
pour une population x 4 environ ...
c'est plus une question d'éducation, ( enfin, pour une certaine majorité ), de "gènes", et du fait que infraction = prune ou GAV ....

Editer Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.