Ski
Accueil > Actu > Politique & société > Keep Bikes Off Our Wilderness Trails (USA)

Keep Bikes Off Our Wilderness Trails (USA) - Actu Politique & société

 
+7
7 votes

Keep Bikes Off Our Wilderness Trails (USA)  [traduire]

Proposé par npf le 06.09.2016, publié le 06.09.2016 :: www.nytimes.com :: 106 vus :: 9 commentaires :: Politique & société

Les autorités US discutent aussi de l'autorisation des VTT dans les parcs nationaux... »

Commentaires

» Par Phil'Ô, le 06.09.2016

Excellent article où l'on voit que de l'autre côté de l'Atlantique, la problématique est un peu la même que ce notre côté. On a peur qu'en créant une exception à la règle d'interdiction des véhicules pour les VTT, les lobbies motoreux s'engouffrent dans la brèche.

» Par Le ded, le 06.09.2016

Bon ben je vais encore attendre un peu avant le Colorado trail ;-)

» Par bens, le 06.09.2016

Article inaccessible, j'ai trouvé une autre source
http://techninja.me/keep-bikes-off-our-wilderness-trails/
(en supposant qu'il s'agit bien du même)

Amusant ce débat sur le Wilderness Act voté en 1964 quant le Mountain Bike n'existait pas (ça ressemble un peu aux débats pour savoir ce que Mahomet ou Jésus auraient pensé de tel point de détail si ils vivaient aujourd'hui :-) ), comme si le Wilderness était une religion !

De ce point de vue là, je trouve qu'on a une approche un peu plus rationnelle en France.

Mais il manque cruellement un "lobby du VTT" en France, il faudrait que la MBF prenne de l'ampleur, adhérez...!

» Par Le ded, le 06.09.2016

@Bens, c'est de la même teneur que l'actu http://mbf-france.fr/actionnationaleinter/quel-statut-vtt-en-foret/:
- Lors de la rédaction initiale du Code Forestier, le VTT n’existait pas. Ainsi, le législateur n’a jamais souhaité l’interdire.
- Le Code de l’Environnement précise quant à lui cette distinction entre « véhicules motorisés » et « véhicules non motorisés ». Il vient donc en complément du code forestier pour le préciser.
- Depuis 2013, l’ONF a signé une convention avec les Fédérations Françaises de Cyclisme et de Cyclotourisme, indiquant que les VTT sont « tolérés » sur tous types de voies. Cela signifie bien que le VTT est différencié des véhicules motorisés par l’ONF…

» Par bens, le 07.09.2016

Ah oui tiens, j'étais passé au dessus.

Il restera à débattre (si ça n'a pas déjà été tranché) de savoir si un VTTae a le même statut dans le code forestier que dans les code de la route (qui l'assimile à un vélo si j'ai tout bien compris)...

» Par Le ded, le 07.09.2016

Si le VAE respect la puissance normalisée, c'est un véhicule non motorisé. Sinon non, interdit.

» Par jjbi, le 07.09.2016

Ben, oui et non, je crains
s'il est aux normes, il échappe aux contraintes et règlementations des véhicules à moteur ( assurance, immatriculation, code de la route dans sa généralité ... ). Il n'en reste pas moins qu'il est motorisé, qu'il est soumis aux lois et règles qui le concernent, et susceptible de subir certaines restrictions ( je pense à l'usage dans les espaces naturels ) de la part des gestionnaires qui interprèteront la situation à leur guise .... Un VAE est il un "cycle" et les panneaux interdit sauf cycles, ça les inclus ou pas ???
S'il n'est pas aux normes, il est simplement interdit d'usage partout ( pas d'homologation, non assuré ... etc )

Article R. 311-1 du code de la route français :

6-10. Cycle : véhicule ayant au moins deux roues et propulsé exclusivement par l'énergie musculaire des personnes se trouvant sur ce véhicule, notamment à l'aide de pédales ou de manivelles.

6-11. Cycle à pédalage assisté : cycle équipé d'un moteur auxiliaire électrique d'une puissance nominale continue maximale de 0,25 kilowatt, dont l'alimentation est réduite progressivement et finalement interrompue lorsque le véhicule atteint une vitesse de 25 km/h, ou plus tôt si le cycliste arrête de pédaler.

Le terme cycle désigne par conséquent en France tous les véhicules sans moteur ayant 2 roues ou plus, comme les Bicyclettes, les tricycles, les vélomobiles, les quadricycles (par exemple les rosalies), à propulsion humaine, c'est-à-dire un moyen de locomotion mu par l'unique force musculaire du conducteur et/ou ses passagers.
Ne pas confondre avec le cycle à pédalage assisté qui désigne par conséquent en France tous les véhicules, de type vélos électriques disposant d'une assistance.

» Par Eric, le 07.09.2016

La loi et l'esprit de la loi...
D'accord avec JJBI, ce n'est pas si simple que cela.
La réglementation européenne sur laquelle se base les promoteurs du VTTAE pour l'assimiler à un VTT, ne concerne que la question de l'homologation sur route et des exceptions:

http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:32002L0024

Dans la liste des exceptions, il y a aussi des tracteurs etc...
Donc assimiler le VAE à un VTT sur la base de cette directive européenne est aussi faux que d'assimiler un tracteur à un VTT. De plus, cela ne concerne que la circulation sur route, et non la circulation en espace naturel.
Donc non, un VAE n'est pas un VTT en ce qui concerne sa présence sur les sentiers en espace naturels.

Le fait est que la loi et l'esprit de la loi sur la circulation en espace naturel - qui interdit la circulation à tout véhicule motorisé - part du principe que seule l'énergie musculaire humaine permet de réguler (naturellement) la fréquentation des espaces naturels et donc de les protéger. Ce n'est pas qu'une question de nuisance sonore ou de gaz d'échappement, loin de là.

Je ne comprends même pas le discours décrétant qu'un vélo avec un moteur n'est pas un véhicule motorisé. Ça me dépasse totalement, même si plus rien ne m'étonne dans ce domaine.

Evidemment, les enjeux commerciaux sont énormes et la société favorisera toujours la vision (démagogique) à cours terme à la protection de l'environnement, rien de nouveau sous le soleil.

En attendant, ça commence à être du grand n'importe quoi sur les sentiers, c'est déjà la fête à neuneu.

» Par Le ded, le 07.09.2016

Le VAE est déjà interdit (depuis 2015) sur certains trails de Moab.

Editer Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.