Ski
Accueil > Actu > Nature & Environnement > L'impact du VTT ? Étude de Valmorel (Savoie)

L'impact du VTT ? Étude de Valmorel (Savoie) - Actu Nature & Environnement

 
+8
10 votes

L'impact du VTT ? Étude de Valmorel (Savoie)

Proposé par Le ded le 28.02.2017, publié le 28.02.2017 :: mbf-france.fr :: 259 vus :: 8 commentaires :: Nature & Environnement

C’est la première étude mesurant l’impact de la construction des sentiers et du passage des VTT sur l’environnement. »

Commentaires

» Par Scienticomique, le 10.03.2017

Étudier l'impact du vtt sur des pistes de ski qui ont été déboisées au bulldozer, dynamitées, nivelées et qui sont enneigées artificiellement une bonne partie de l'année...
Sérieux, c'est pour nous faire marrer l'étude ?

» Par Le ded, le 10.03.2017

Pour prouver que t'es un grand garçon avec tout ce que ça comprend ... commence déjà par te connecter. Ça permettra un dialogue équilibré !

» Par vertigo, le 26.03.2017

Pas loin d'être d'accord avec "scienticomique", j'ai lu cette étude (enfin j'ai essayé) on a vraiment payé des gens pour pondre ça? Mais je ne suis pas surpris, le problème se pose et est posera de plus en plus avec l'arrivée du vtt en montagne, les stations en on besoin pour de questions de survie pour certaines et faciliteront de plus en plus l'accès aux pistes par des moyens mécaniques, le marché de demain pour les stations de ski, c'est en partie le vtt... D'un autre coté les marcheurs et autres écolos ne voient pas cela d'un très bon oeil (doux euphémisme) et feront tout pour nous chasser. sauf qu'ils se trompent de cible, en mettant tous les vététistes dans le même sac, il n'y a aucun point commun entre les hordes de descendeurs qui dévalent les pistes de descente après être montés en télésiège et le mec qui fait sa rando le cul sur sa selle et qui se tape ses 2 ou 3000m de D+ sur des GR de montagne, en solo ou en petits groupes, or c'est sur ces derniers que l'on tape en multipliant les interdictions, et je crains que ça n'aille pas en s'améliorant, il faudra se battre, y compris dans nos rang de vététistes, et condamner les mauvais comportements...

» Par Le ded, le 26.03.2017

Justement se battre. Mais avec quoi. Une bande de potes qui défilent dans la rue en levant du point ...
Non sérieux, en face, on a des décideurs qui déclarent que le vtt est agressif et destructeur de sentier. Donc on interdit. Pas sans savoir, non. Ils ont tout à fait raison justement car on ne sait rien sur le sujet. Nous n'avons rien à leur présenter de fiable, d'études validées! Bref, nous n'avons aucun curseur de comparaison !

Par contre, avec cette étude en collaboration avec MBF et Valmorel (il faut un minimum de facilités pour pérenniser cette étude sur 5 ans - accès facile, hébergement proche, structure d'accueil, personnel dédié), il y aura un support adéquat et validé terrain à mettre en face des arguments et des à priori des gens qui décident pour nous.
Pour les stations, les pistes sont dédiées et interdites aux piétons donc c'est un faux problème.
Ensuite, pour les itinéraires "montagne", outre le fait de penser que l'on dégrade les sentiers (en attendant le rapport d'études), c'est plus une histoire de cohabitation, de partage même si on ressemble de plus en plus aux hordes de descendeurs des stations. Pour rouler un peu partout et souvent, sur les sorties que j'ai fait en 2016 (et bien souvent accompagné, et bien accompagné d'ailleurs :lol:), je n'ai eu à faire qu'à 1 seul grincheux (dans un groupe de 10 marcheurs) dans les Vosges. Je suis conscient que je ne suis pas représentatif de tout les vététistes mais il est rarement évoqué, dans tous les CR vttour, des différents avec les marcheurs. Avec les ch(i)asseurs, c'est un autre chat pitre.

» Par MisterE, le 26.03.2017

andré, puis-je te mettre les "poings" sur les i ;)

j'ai pas lu l'étude mais les commentaires, balayons un peu aussi devant notre porte, car j'en connais des mecs qui montent 3000 sur la selle avec une pratique montagne et qui roulent néanmoins comme des cochons...

sinon plutôt d'accord avec vous, sur le pb de la cohabitation et les "pro" qui se tirent une balle dans le pied en bousillant les sentiers qu'ils n'entretiennent même pas pour faire du blé à court terme (cf Col du Granon)

» Par Le ded, le 27.03.2017

"même si on ressemble de plus en plus aux hordes de descendeurs des stations" c'est bien ce que je dis, non ?

» Par MisterE, le 27.03.2017

ded, ma remarque te concernant c'était la 1ere ligne, la deuxième c'est pour répondre à vertigo ;)

» Par Vititi, il y a 1 jour 18 heures

Et que dire du développement exponentiel du VTT électrique?
Par combien le trafic sur les sentiers hors station (GR...) va-t-il être multiplié?
Quels types de pratiquants? Avec quelles cultures "montagne/environnement/pilotage" ?
Qui va s'occuper de faire un peu de prévention? Les marchands de cycles? LOL

Editer Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.