Ski
Accueil > Actu > Nature & Environnement > La chute des Alpes a commencé

La chute des Alpes a commencé - Actu Nature & Environnement

 
+9
11 votes

La chute des Alpes a commencé

Proposé par Le ded le 12.09.2017, publié le 12.09.2017 :: www.ledauphine.com :: 208 vus :: 5 commentaires :: Nature & Environnement

Déjà que le Mont blanc n'était plus le plus haut sommet d'Europe ... »

Commentaires

» Par fontra, le 13.09.2017

On découvre que l'eau ça mouille !

» Par MisterE, le 13.09.2017

+1 fontra
ce titre est un peu trompeur car il laisse penser à un arrêt de la surrection des Alpes... c'est loin d'être fini. Bon de la part des journalistes on commence malheureusement à en avoir l'habitude...

» Par Le ded, le 13.09.2017

Ce sont les paragraphes des conclusions des scientifiques qu'il faut lire.
1 titre accrocheur contre les "160 millions de m³, le flanc instable d’Aletsch", ça devrait faire réfléchir, non ?
En attendant cela nous intéresse de savoir car les sentiers et donc un parcours possible sont devenu interdits pas mesure de sécurité. :-(

» Par Le ded, le 14.09.2017

Un autre article sur le sujet et qui n'est pas écrit par un journaliste :
http://www.skipass.com/news/151739-nos-montagnes-se-rechauffent.html

Le commentaire qui résume bien la situation. En effet, l'eau ça mouille mais avant on avait le temps de sécher entre 2 averses ....
"L'un des effets du réchauffement climatique qui est encore peu médiatisé est surtout l'accélération de l'érosion des hauts massifs, notamment des milieux glaciaires et de la haute montagne.

On connait les problèmes lié à la fonte du permafrost au nord du Canada, en Alaska, en Scandinavie et en Russie... On a la même chose dans les Alpes à une échelle moins grande mais plus risqué (car il y a la pente et plus de monde qui habite les Alpes que le fin fond de la Sibérie). Le recul des glaciers expose à des grands chamboulements géologiques car des pans de montagnes ne sont plus "calées" par les langues glaciaires avec le risque de créer des laves torrentielles alimentées par les (CF la catastrophe du Piz Cengalo cet été en Suisse, les mouvements de terrains monstrueux le long du glacier de l'Aletsch, les pans de montagnes qui se décrochent de plus en plus souvent dans le massifs du Mont Blanc)... et depuis quelques années, le réchauffement climatique a accéléré l'érosion d'autres secteur (les décrochages sur le Granier ou au Chambon).

La montagne a toujours bougé mais désormais elle bouge plus vite et vue le taux d'équipement du milieu montagnard qui grossi chaque année (Barrages, Routes, Stations de ski, urbanisation dense des vallées, Industries lourdes dans les vallées, tourisme plus ou moins, agriculture), cela va avoir des répercussions humaines, environnementales et économiques pour ces territoires. Mais bon pour l'instant on se voile encore un peu la face, on surveille, on pose des radars, des sondes, on creuse des nouveaux tunnels, on pose des grillages sur les parois au dessus des routes. Bref on met des pansements sur des fractures ouvertes."

» Par brunobf, le 14.09.2017

C'est sur que ça fait peur. Mais habiter la Beauce pour moins risquer de me prendre une montagne sur la tête, ça me fait encore plus peur !

Editer Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.