Ski
Accueil > Actu > Politique & société > Le développement du VTT électrique en montagne

Le développement du VTT électrique en montagne - Actu Politique & société

 
+27
27 votes

Le développement du VTT électrique en montagne

Proposé par AlainVDL le 16.06.2019, publié le 17.06.2019 :: www.montagnes-magazine.com :: 226 vus :: 66 commentaires :: Politique & société

Un bon article de montagne Magazine »

Commentaires

» Par Le ded, le 17.06.2019

Merci Alain, très intéressant cet article car cela me concerne directement.
Pour les marmottes dérangées par les VTT, pas besoin d'études, il suffit de nous demander :-)
On peut aussi se faire une étude sur les diptères, tant qu'à faire ;-)

» Par AlainVDL, le 17.06.2019

Pas de quoi André, bientôt on se fera chasser par les marmottes :-)

» Par Le ded, le 17.06.2019

Je ne veux pas relancer le débat de la préservation arbitraire de la marmotte et du tétra-lyre mais ça me fait quand même doucement rigoler face aux aficionados de la gâchette !

» Par JB74, le 17.06.2019

Le VTTAE est montré du doigt alors qu'il est au VTT ce que le trail est à la randonnée...
Par contre, quand il s'agit de créer de nouvelles infrastructures pour le ski, tout le monde est d'accord avec ou sans étude ! Modèle économique, quand tu nous tiens !

» Par jo, le 17.06.2019

Excusez moi mais je ne comprends pas la comparaison VTTAE/VTT et trail/randonnée?
Le trail ne demande t il pas un effort plus conséquent que le vttae? et sans assistance...

» Par Le ded, le 17.06.2019

mon cher jo,
sache qu'en VTTAE, on peut se mettre dans le même état physique qu'en VTT mais en 2 fois moins de temps.
Pour ma part, c'est principalement comme cela que cela se passe avec des pointes de FCM parfois au dessus du max conseillé.
Mais je ne suis pas un cas isolé et on évitera de faire des généralités!
J'ai l'impression que tu confonds VTTAE et vélotaf assisté.

» Par bens, le 17.06.2019

Euh mon cher le Ded, je crois que ton enthousiasme pour le VTTae t'aveugle un peu :-)
Quand je regarde le pratiquant moyen de VTTae et le trailer moyen, surtout de profil... je ne vois pas du tout la même chose !
Il y a quand même un grosse majorité qui sont passés au VTTae parce qu'il jugeaient que le D+ à VTT était trop dur pour eux. Même si il y a une minorité pour qui c'est surtout la volonté d'en faire plus à effort égal.

Dans les deux cas c'est pas génial pour les marmottes et les Tétras vu que d'une manière ou d'une autre ça fait plus de fréquentation.
C'est là c'est le point commun avec le trail qui a aussi engendré une hausse de fréquentation en montagne.

Maintenant quel est l'impact réel je ne suis pas compétent.

En tous cas l'article est très intéressant parce qu'il aborde tous les aspects du développement des VTTae (sauf peut-être l'impact des batteries)

» Par AlainVDL, le 17.06.2019

@Bens: le raisonnement sur l'augmentation de la fréquentation est juste, de la à l'appliqué au tétralyre pour le VTT qu'il soit ae ou pas me fais doucement rire. Tout les personnes impliquées dans la préservation du tétra savent que le moment critique pour cette espèce est l'hiver. Et que le plus risqué pour cette espèce est le skieur et le raquetteur qui sans le vouloir les dérangent par grand froid, leur faisant consommer leur réserves trop vite, les mettant ainsi en danger.

Quand au marmotte tout le monde sait que c'est le travail à la chaîne chez Milka qui les épuisent :-)

Trève de plaisanterie, c'est toujours l'utilisation raisonné du milieu qui les préservent, rester sur les sentiers, rouler à vitesse modéré ... en gros penser aux autres usagers.

» Par Pïerre, le 17.06.2019

Le développement du VTTAE amène clairement de très nombreux nouveaux pratiquants qui ne se seraient jamais mis au VTT si l'assistance électrique n'existait pas. Et le but de ces gens est un peu d'effort physique mais pas trop et la recherche de facilité.
Rien de mal à ça mais la conséquence sans aucun doute avec l'augmentation de la fréquentation des sentiers, les conflits d'usage vont augmenter et les interdictions inévitablement vont aller de pair.
Mais bon c'est comme ça, on est de plus en plus nombreux sur cette planète et inévitablement la liberté de chacun diminue au fur et à mesure qu'on est plus nombreux.

» Par henyan, le 18.06.2019

Bien l'article, si je ne me trompe je connais de longue date la chercheuse qui va faire l'étude d'impact sur les marmottes.

» Par Marmotta libra, le 18.06.2019

Les marmottes du lautaret on peur des VTT... Elles continueront de se réfugier sur la route du Galibier ou elles ont l air de s accommoder parfaitement des voitures, motos, camping car, caravane du tour...
Par contre si ça pouvait faire diminuer la fréquentation en piétons de certains sentiers, ça pourrait être pas mal :-D

» Par JB74, le 18.06.2019

@jo, mon propos était de faire une comparaison au niveau de la vitesse de déplacement sur un même itinéraire. On va plus vite en VTTAE qu'en VTT et on va plus vite en trail qu'en randonnée.
La dépense énergétique pour faire l'un ou l'autre, la faune et la flore des espaces traversées s'en fiche royalement.

Une étude similaire a été réalisée par nos amis américains : http://mbf-france.fr/actionnationaleinter/quel-limpact-du-vtt-faune/

La conclusion est :"Au final l’article conclut qu’il existe peu de différences entre l’impact du VTT et la randonnée pédestre. Les réactions semblent même être plus important pour un randonneur pédestre. Attention ! L’étude ne dit pas que l’impact est nul."

Ensuite l'article cité dans cette news dit :"« On rappelle en permanence que le vélo de montagne, qu’il ait une assistance ou non, reste une activité très technique, qui n’est pas accessible à tous les publics, note Kostia Charra. Et les loueurs, qui sont des acteurs majeurs du développement de la pratique, l’ont bien compris en proposant aux débutants des itinéraires adaptés, notamment sur des pistes forestières. »"
L'augmentation de la fréquentation concerne donc majoritairement les pistes forestières et non les sentiers. Soyez serein amis vttistes (assistés ou non), il n'y aura pas d'embouteillage demain au sommet du Buet :-)

» Par Pïerre, le 18.06.2019

" il n'y aura pas d'embouteillage demain au sommet du Buet :-)" Pour les itinéraires où il y a du portage (voire juste du poussage) c'est clair, pour les autres c'est clair qu'il y aura augmentation de la fréquentation. Le VTT électrique pris individuellement n'est pas du tout un problème et n'a sûrement pas plus d'impact que le VTT classique mais comme très souvent "c'est la dose qui fait le poison" et la dose va fortement augmenter avec le VTT électrique et pas que sur les pistes forestières.

» Par jjbi, le 18.06.2019

"comme très souvent c'est la dose qui fait le poison" et la dose va fortement augmenter avec le VTT électrique et pas que sur les pistes forestières."
ben oui, la fréquentation explose ... et les problèmes - objectifs ou exagérés - avec, qui redégoulinent sur tout le monde
Quand je vois le nombre de "jeunes", - pas des vieillards qui ont fait leur temps ..... - qui ont besoin de leurs batteries pour rouler, j'hallucine ....

» Par jo, le 18.06.2019

Ok, je comprends mieux ta comparaison (JB74), c'était juste une question de vitesse de déplacement...effectivement,on va plus vite normalement en trail ou en VTTAE (du moins en montée).
Par contre d'accord avec jjbi : c'est impressionnant le nombre de "jeunes" que l'on voit de + en + en VTTAE, effet de mode, facilité ?

» Par bens, le 18.06.2019

Par contre d'accord avec jjbi : c'est impressionnant le nombre de "jeunes" que l'on voit de + en + en VTTAE, effet de mode, facilité ?
Probablement les deux...
Pour se consoler on pourra se dire que nombre de ces jeunes sont mieux sur un VTTae qu'à manger des chips derrière leur ordi :-)
Quelle est la part de ces jeunes qui auraient continué le VTT sans assistance en cultivant mieux certaines valeurs comme le gout de l'effort, et quelle part d'entre eux auraient abandonné toute pratique parce que "c'est trop dur"....

De toutes façons autant pisser dans un violon, je ne pense pas qu'on ait la moindre prise là-dessus.
On pourra juste avoir des regrets si des interdictions se généralisent vu que, assistés ou non, on sera dans le même bain.

» Par jo, le 18.06.2019

Effectivement, on aura que nos yeux pour pleurer si un jour les interdictions commencent à se généraliser...avec l'augmentation de la fréquentation.
A moins comme l'avait fait le parc du Vercors de différencier le vtt et le VTTAE et d'interdire ce dernier sur certains sentiers...avant de revenir dessus car l'arrêté était considéré comme illégal...

» Par JB74, le 18.06.2019

jo, bens et jjbi, êtes vous déjà monté sur un VTTAE ? Pas pour un tour de parking, pour un vrai tour avec une vision du VTTAE ?
Comme l'a déjà dit Le ded, le VTTAE est un VRAI sport. Et peut être aussi difficile voir plus que du VTT classique.

Vouloir interdire l'une des 2 pratiques est le premier pas vers une interdiction pure et simple !

» Par jjbi, le 18.06.2019

C'est pas ce que je dis ou souhaite ....
mais le résultat final de l’explosion des pratiques va peu à peu vers des restrictions interdictions pour tout le monde .....

» Par bens, le 18.06.2019

Personne ici n'a dit qu'il voulait interdire, on constate l'augmentation c'est tout et on espère vivement que ça n'aura pas de répercussion sur notre pratique par de nouvelles interdictions de sentiers sensibles.

Et personne n'a dit que ce n'était pas du sport mais ça n'est quand même pas un mystère que ça permet de monter autant en se fatiguant beaucoup moins ou de monter beaucoup plus et beaucoup plus vite en se fatiguant plus ou moins autant.
Sinon je ne vois pas pourquoi tous les pratiquants s'emmerderaient à acheter des enclumes de 24kg à 4000 boules et plus....

Et non je ne suis pas plus monté sur un VTTae que sur une moto, pas même sur un parking, ça ne m'intéresse pas point barre.
J'ai aussi un avis sur la chasse sans avoir essayé j'ai le droit ?

» Par jo, le 18.06.2019

Moi par contre, j'ai déjà testé (specialized turbo levo notamment donc un vrai all mountain) sur tout type de terrain et notamment des "grosses sorties montagnes" avec poussage...conclusion : ça facilite qd même la vie...on peut pas dire le contraire, d'où le succés des ventes...c'est vrai aussi qu'on peut se mettre minable avec mais pour une minorité de pratiquants il me semble ; pour la majorité, la finalité d'un tel achat est de se faciliter la vie et de pouvoir faire des sorties qu'ils ne pourraient pas faire avec un vtt classique (ou beaucoup plus courte).
D'où le problème de surfréquentation qui va se poser sur certains secteurs et qui malheureusement finira par engendrer des interdictions qui toucheront tout le monde (vtt et VTTAE)...

» Par Prosper, le 18.06.2019

Je pense que les interdictions pour VTTAE vont forcément entraîner des interdictions pour le VTT, c'est bien dommage.

AMHA, ce sont deux activités bien différentes : le VTTAE est aussi proche du VTT que de la moto trial.

Le gros coup marketing, c'est d'avoir appeler VAE les vélo moteurs d'antan remis au coup du jour en remplaçant le moteur thermique par un moteur électrique. Une mob reste une mob, un VAE c'est un 103 moderne.

Par contre, en utilisation de déplacement, je trouve le VAE super, mais c'est pas du vélo. Quand j'entends, le VTTAE est sportif : oui et alors, la moto est un sport aussi.

Ça ne choquerait personne (ou peu de monde) que l'on interdise à la moto et pas au VTT. Le vrai problème du VTTAE c'est que c'est associé au VTT mais ce n'en ai pas. ça arrange, les marques, les magazines, le monde du vélo de continuer à faire de la croissance avec ça mais c'est pas du vélo.

» Par Le ded, le 18.06.2019

Il me semble qu'on a fait le tour de la fréquentation des sentiers entre utilisateurs de vttae vs vtt.

Puisqu'il a été évoqué "le trail(-running)", il faudrait préciser qu'il y a plus de 8 millions d'adeptes en Europe.
Le problème du trail actuellement, c’est que de très nombreux organisateurs lancent leurs trails (les petits organisateurs se faisant d’ailleurs vampiriser par les gros organisateurs ou par des problèmes administratifs)… Donc des milliers de trails sont maintenant organisés chaque année en France mais cette discipline n’est pas bien organisée et de nombreuses fédérations ou organisations privées essaient de codifier cette discipline au grand dam de certains traileurs pour qui trail doit rimer avec “liberté”.
Dans les dérives du trail, on note dans les aspects environnementaux:
Problème du balisage, du pitéinement, des déchets, de la pollution.
Quid de nos chères marmottes face aux centaines de baskettes qui piétinent leur sentier privé ? ;@)

» Par Etienne-H-, le 18.06.2019

Prosper a dit :Une mob reste une mob, un VAE c'est un 103 moderne.
Es-tu déjà monté sur un VTTAE?

Jo a dit :pour la majorité, la finalité d'un tel achat est de se faciliter la vie et de pouvoir faire des sorties qu'ils ne pourraient pas faire avec un vtt classique (ou beaucoup plus courte).

Ou l'inverse puisque par exemple en empruntant le VAE de Mme je ne dépasse pas 1h30/1500D+ donc pas de sortie longue. Très bien pour se défouler quand il fait mauvais ou pour se booster quand on est un peu fatigué. Moins pour faire de longues sorties rythmées.

Pour pas mal fréquenter les sentiers je vois peu de VAE et très rarement sur les single.

» Par Pïerre, le 18.06.2019

Etienne, sans vouloir t'offenser, je ne pense pas que tu sois représentatif du "VTTAEiste" moyen :P

» Par Prosper, le 18.06.2019

Bonsoir Etienne,

un VTTAE (au sens pratique sportive) non, simplement un Moustache "Dimanche" pour commuter. Cependant, comme le dis bens, je ne pense pas que ce soit le sujet d'avoir essayer ou non.

Peut être que je comprends mal ta question auquel cas tu m'excuseras du détail ci-après.
Je n'ai rien contre le VTTAE. Je ne souhaite pas pratiquer ce sport (je suis conscient que s'en est un) par pure conviction personnel (que l'on pourrait détailler si cela tu le souhaites mais cela ne me semble pas faire parti du "sujet").

Je trouve dommage que cette discipline soit associer au VTT, c'est tout.
Je précise que je ne pratique pas la moto trial, que j'ai citée dans mon précédent message, mais que je trouve cette activité très attractive. Comme pour le VTTAE, en 2019, je me refuse à pratiquer cette discipline.

La dérive que l'on retrouve maintenant, était largement envisageable dès les prémices du VTTAE et maintenant j'ai peur que ma pratique du VTT en pâtisse.

Il y a de nombreuse année, je crois que c'est VTTmag qui poussait pour que les pratiquants de VTT se rapprochent des fédérations de motos et 4x4 pour défendre un accès libre au chemin : j'avais trouver cela ridicule. Avec le VTTAE, c'est plus diffus mais on c'est tirer une balle dans le pied, tout seul, comme des grands. Ce n'est bien évidemment que mon modeste avis.

Pour conclure, je trouve les VTTAE actuel, très sexy... (sutout le Rocky et lapierre avec moteur FAZUA) mais non je ne pratiquerai pas. Je n'avance pas, je suis plus entrainé mais bon il faut rester sérieux;-)

» Par Lohic, le 19.06.2019

"si ça pouvait faire diminuer la fréquentation en piétons de certains sentiers, ça pourrait être pas mal :-D"
Est-ce que cette phrase sous-entend : pour laisser la place aux VTT ?
Si c'est le cas, et même si c'est écrit sur le ton de la boutade, je trouve ça choquant : les simples piétons doivent bien entendu rester prioritaires sur tous les sentiers.

D'autre part vouloir nier que l'assistance électrique n'a d'autre but que de diminuer l'effort du cycliste pour atteindre une performance donnée (vitesse, pente, durée, distance) est quand même le comble de la mauvaise foi, et frise le grotesque ! On se demande pourquoi l'UCI a mis en place des contrôles des vélos lors des compétitions (comme pour le dopage) si l'AE n'apportait rien aux cyclistes !

» Par jo, le 19.06.2019

Donc pour avoir testé le "VTTAE" et de façon "sportive", j'aurais pu me laisser séduire et franchir le pas d'en acheter un : facilité en montée...mais par principe je préfère rester sur un bon vtt enduro...qui est qd même beaucoup plus ludique en descente notamment (le surpoids du VTTAE faisant qu'il faut nettement plus anticipé le freinage, les virages...et impossible de le porter en montagne à part s'appeler "hulk"...).
Enfin, il me semble également que ce n'est plus tout à fait du vtt donc à ranger dans une autre catégorie (motorisée qu'on le veuille ou non...), d'autant plus que certains petits malins s'amusent à les débrider pour dépasser allègrement les 25 km/h...

» Par lip, le 19.06.2019

c'est comme un "skieur de rando" qui prend les remontées mecanique...c'est un free rider... la classe !!!!

» Par Phil'Ô, le 19.06.2019

De toute façon, la fréquentation en montagne explose... que ce soit à pieds, à VTT, à skis, raquettes, etc...

Il faut s'y faire !

Moi ce qui me dérange c'est l'éternel acharnement du politique sur une activité en particulier au profit d'une autre. En quoi un piéton est plus légitime sur un sentier qu'un VTTiste ??? Parce que la pratique est plus ancienne ??? Quid du trail qui est une pratique plus récente que le VTT ??? Un trailleur allant au moins aussi vite qu'un VTT dans la majeure partie des sentiers, on ne peut opposer le dérangement de la faune du vttiste qui va vite sans le faire aussi aux trailleurs...

Loin de moi l'idée de stigmatiser les trailleurs, mais déjà, il faudrait que les politiques et décideurs commencent par interdire les coupes, les passages hors sentiers avant de s'attaquer à une partie des pratiquants... et ont y gagnera tous. Un peu de tolérance associé à de la pédagogie est pour moi la clé de la réussite de l'intégration de tous les sports dans nos si belles montagnes... Il n'y a pas de raison valable au fait que certains soient privilégiés au détriment d'autres !

Il n'y a pas une bonne façon de pratiquer la montagne. Toutes sont bonnes !

» Par Lohic, le 19.06.2019

"En quoi un piéton est plus légitime sur un sentier qu'un VTTiste ??? Parce que la pratique est plus ancienne ???"
Oui.
Plus ancienne et toujours de pleine actualité.
Et aussi parce que le déplacement à pieds ne demande pas d'investissement supplémentaire à celui de la vie de tous les jours.
Et aussi parce que le déplacement à pieds reste accessible même aux personnes âgées ou modérément handicapées.
Et aussi parce que la marche n'est pas un sport mécanique, et qu'elle est un mode de déplacement basique à l'humain.

» Par Marmotta libra, le 19.06.2019

Heureusement, la plupart des rampants, enfin des non-roulants, ont l air plutôt content de voir des marmottes comme des vttistes. Perso 99,99 fois sur cent ils se poussent, souvent bien avant que j arrive, pas besoin de les menacer, et ont l air plutôt content de regarder passer un vélo. Les problèmes existent surtout sur les forums...

» Par bens, le 19.06.2019

> Les problèmes existent surtout sur les forums...
Oui mais pas que...
http://mbf-france.fr/mbf-in-action/sentinelle/

» Par Le ded, le 19.06.2019

"Et aussi parce que le déplacement à pieds reste accessible en vttae est désormais accessible même aux personnes âgées ou modérément handicapées."

» Par Lohic, le 19.06.2019

C'est celaaa, oui. Les personnes âgées ou modérément handicapées vont se mettre au VTT, grâce à l'AE. Bien sûr, bien sûr, c'est évident.
Le ded, tu t'enfonces dans la mauvaise foi et le grotesque. A moins que ce ne soit de l'humour.

» Par Le ded, le 19.06.2019

On est personne âgée à partir du moment où nous sommes retraités, non ?
Modérément handicapées n'empêche pas d'être modérément sportifs, sportives. Et cette modération peut largement être compensée par une aide au pédalage.
J'ai l’impression que tu devrais lever les yeux de ton nombril, mon cher Lohic et aller rouler dans la foule pour voir comment cela se passe.

» Par Lohic, le 19.06.2019

Ben non justement je préfère éviter la foule pour rouler. Chacun ses goûts et ses valeurs hein ?

» Par nicom, le 19.06.2019

Je croise souvent un mec qui court et qui est sujet d'un handicap de la jambe, il court doucement, à son rythme. Peut être que ce genre de personne peut ce mettre au VTT grâce à l'AE. j'espère juste qu'à "cause" de l'intensification de la pratique on va pas se retrouver avec des restrictions.... Ca me fait un peu penser au trottinettes en ville, il y a de ça 10 ans plus personne n'en faisait et maintenant à cause de la motorisation ça devient un vrai problème, franchement pour faire de la trottinette il y a vraiment besoin d'un moteur? On risque de se retrouver dans la même situation avec des VTTAE qui vont être de plus en plus nombreux et qui sont de plus en plus puissant (parce que oui débridé un VAE c'est à la porté du premier péquin venu)

» Par Le ded, le 19.06.2019

Le débridage d'un vae est un faux problème, nicom.
Il s'agit simplement (outre le fait de détourner la loi européenne) d'agir sur la vitesse de l'engin. Les 25km/h ne sont plus respectés. Pour rouler à plus de 25km/h sur un sentier montant ou de niveau, il faut vraiment pédaler fort et la plupart du temps, les obstacles naturels font que ce n'est pas possible.
En descente, avec un vtt, il est facile de rouler au dessus de cette vitesse, pas besoin d'assistance !
Débrider un vae ne concerne pas la carte moteur ou la carte de gestion moteur. La puissance sera toujours de 250w et donc en phase avec la législation européenne.

Sur une piste ou un chemin blanc, dans la mesure où les croisements avec les autres utilsateurs sont aisés, cela ne pose pas plus de problème que ça !

» Par Phil'Ô, le 19.06.2019

lohic a dit :"En quoi un piéton est plus légitime sur un sentier qu'un VTTiste ??? Parce que la pratique est plus ancienne ???"
Oui.
Plus ancienne et toujours de pleine actualité.
Et aussi parce que le déplacement à pieds ne demande pas d'investissement supplémentaire à celui de la vie de tous les jours.
Et aussi parce que le déplacement à pieds reste accessible même aux personnes âgées ou modérément handicapées.
Et aussi parce que la marche n'est pas un sport mécanique, et qu'elle est un mode de déplacement basique à l'humain.

Bin pas d'accord ! Alors partant de ce principe il faut d'abord interdire le trail car plus récent que le VTT ! Quelle connerie !

» Par Le ded, le 19.06.2019

Surtout que le trail des temps modernes (depuis 1990) et comme dit plus haut, canalise plus d'un millier de "compétition" annuelle en France. Comme la plupart se passe dans nos contrées montagneuses (c'est le trail par définition), je vous laisse imaginer la surpopulation sur les sentiers.

» Par nicom, le 19.06.2019

Pour débrider un moteur on peur le faire soit même ou acheter une carte que l'on branche à son moteur pour augmenter la puissance. Il y a pas mal de single assez lisse qui se remonte à vélo et entre remonter une sentier à 6km/h et un sentier à 15/20 km/h ce n'est pas la même chose (notamment l'anticipation pour croiser des gens qui descendent). Bien sûr qu'on ne parle pas des pistes larges, descente mais plutôt du coté montagne, assez difficilement accessible pour les gens, là ça permet de mettre plus de monde sur les sentiers. Déjà dans certains coin quand on roule sans assistance on nous regarde de travers, j'imagine même pas avec l'augmentation de pratiquants (je pense à Emparis notamment). Bref l'avenir nous le dira.

» Par nicom, le 19.06.2019

Si on parle du trail on peut aussi parler du ski de rando qui connait une explosion des pratiquants assez incroyable.

» Par Lohic, le 19.06.2019

@Phil'O : Personnellement je ne parle pas d'interdiction.
Mais de priorité par ordre décroissant = marcheur, puis traileur, puis VTT, puis VTTAE.
Et je parle encore moins de compétitions, qui doivent être soigneusement organisées et encadrées.

» Par Le ded, le 19.06.2019

@nicom, il me semble qu'augmenter la puissance moteur est très difficile sur Bosch, Brose, Yamaha et shimano.
Pas possible sur le Propulsion Powercycle (Rocky Mountain).
Tout à fait possible sur les moteurs moyeux (Hub) mais pas du tout adaptés aux VTT/VTTae sur des parcours montagnes.
La puissance à la pédale d'un VTTae actuel comme le rocky est de 90Nm de couple. En bilan, ça grimpe des pentes à 34% à 2km/h.
Pas besoin de surgonfler la puissance, il y en a assez.
Les autres VTTae sont proches de ces valeurs et même s'ils sont en mode Turbo et capables de grimper aux arbres, la vitesse étant limitée, on en revient au même. Ça ne dérange pas plus les piétons que ça qui sont, pour la majorité, assez complaisant avec notre manière d'aborder la montagne...
On aura toujours le grincheux du coin qui n'aime pas être dérangé par des vélos tout comme, et j'en connais pour avoir roulé avec, des vététistes qui ne saluent et ne s'arrêtent jamais quand ils croisent des piétons, randonneurs du dimanche ou trailers compétiteurs avec bandana all inclusive.

» Par Le ded, le 19.06.2019

Concernant ce bel animal qu'est la marmotte:
hier on s'est arrêté en bas du col du Galibier, à la fruitière de Plan de la Fraichère (2300m) pour acheter un bout de Beaufort. Le proprio nous a dit qu'il n'y a pas si longtemps, lorsqu'il ouvrait son chalet, pas loin de 200 marmottes fuyaient de tous côtés. Actuellement seulement 5 ou 6 marmottes "fêtent" son arrivée matinale.
Un constat qui confirme cette étude.
Mais il faut bien reconnaître, évidemment, que le VTTae nucléaire en est pour quelque chose.

» Par popeye, le 19.06.2019

Un VTT est au départ une bicyclette - on l'oublie souvent - et donc à propulsion humaine. Un VAE/VTTAE n'est en aucun cas une bicyclette, point, inutile de se trouver des excuses. Les VTTAE vont se rapprocher des motos trial avec l'amélioration des technologies et s'éloigner des vélos. Chouette, on réinvente la moto mais en "propre" (enfin, surtout nucléaire quand même, ne l'oublions pas non plus).
Pour avoir déjà essayé qq fois sur des sorties de 1000-1500 D+, on pédale sans effort à la montée c'est indéniable. C'est pataud à la descente mais je manque d'expérience avec ce genre d'outil. Comme l'a dit Etienne, c'est peut être bien pour se défouler quand on n'a pas le temps mais pour moi son usage s'arrête là. J'avais discuté avec qq "cyclistes" à Finale qui m'expliquaient qu'il avaient prévu un dépôt de batterie sur leur parcours et que grâce à çà, ils enquillaient 4000 de D+ à la journée. Et puis ?... Quelle est la finalité ? Certains le font sans assistance et bravo à eux.
Et c'est là tout le problème de notre existence : on n'a plus le temps, on ne prend plus le temps. Et on utilise moult artifices pour en faire plus dans un laps de temps plus court.
Au final, vivement un système électrique pour monter plus vite en ski de rando et pouvoir enquiller 4000 de D+ à la matinée sans entraînement, j'ai hâte :-)

» Par popeye, le 19.06.2019

Si c'est pas un signe, çà ;-). Ducati qui se met au VAE...

» Par Le ded, le 19.06.2019

Ducati avec le Thok, Fantic, Husqvarna, Peugeot, ... ont certainement besoin de faire du green washing ;@)

Popeye, pour la descente, tu n'as pas essayé les bons ;-)
Pour les 4000m en randonnée ski, ça existe sous forme de remontées mécaniques (lognan, aiguille du midi, ...)

» Par tuxmex, le 20.06.2019

@popeye : tu parles du nucléaire et tu as raison, on bonne partie de notre électricité vient de là. Je vais en rajouter une couche : quid des centaines de tonnes de batteries qu'il faudra "recycler" ? Quid des ressources de Lithium, on va bousiller les plus beaux coins de la planète (salar d'Uyuni au hasard entre autre) pour extraire le "peu" de lithium qui reste sur terre tout ça pour "s'amuser". Au final ça ne m'amuse pas ça m'attriste.

» Par Le ded, le 20.06.2019

Commence par changer ton modèle de vie et remets donc en question tes choix, tels que smartphones, pc portable, tes apple, ta voiture hybride, ta polar connectée sur Strava, tes connexions internet sur les data server qu'il faut changer tous les 3 ans, les clims qui débitent 24/24 pour dissiper la chaleur des blades et des onduleurs Lithium...
Pour ma part, je suis beaucoup plus inquiet sur la pollution nucléaire qui nous entoure et les déchets radioactifs, voire les HA dont on ne sait pas encore quoi et comment faire pour les stocker sans danger et enfin les enfouissements sauvages.

Un peu plus alarmant que la pêche au Lithium.
L’accident continue et Fukushima est encore en état d’urgence. La radioactivité n’est toujours pas confinée.

» Par tuxmex, le 20.06.2019

Ben justement j'applique ce que tu dis : ma box est eteinte le nuit, je fais plus de km en vélo qu'en voiture, l'ordi avec lequel je t'ecris maintenant a plus de 10 ans, je n'ai rien sur le cloud, mtu veux l'age de mon "smartphone" (qui a une batterie de 100g, ma conso d'elec est la moitié de celle de certains pote qui ne vivent pas "mieux" que moi. apres je suis d'accord les qq kilos d'une batterie de VAE sont négligeables devant les 200kg d'une voiture "propre" électrique... mais la centaine de tonne dont je parle n'est pas un chiffre au hasard, cette année (2018) c'etait déjà 40 tones pour les vae.

» Par RTT, le 21.06.2019

Moi je fais du VTT du VTAE du Vélo de route du ski de rando du trail de l'escalade de l'alpinisme....

je sais tout le monde s'en fou.... c'est juste pour dire que

ce sont des pratiques différentes qui n'on pas a s'opposer

c'est complètement ridicule.....par contre c'est sur que cela ouvre probablement un problème sur la fréquentation de la montagne.....mais certainement pas par rapport au type de moyen utiliser. il y a de plus en plus de monde mais de partout...

» Par Prosper, le 21.06.2019

S'amuser avec un moteur en 2019 qu'il soit électrique ou thermique : c'est ridicule.

c'est le gros point de divergence entre le VTTAE et le VTT, vélo de route, trail, ski de rando, escalade et alpinisme, mais bon cela semble difficile à comprendre pour certain.

Bientôt on va dire que Heliski et ski de rando ne s'oppose pas : dans les deux cas, on prend du bon temps en montagne.

» Par Lohic, le 21.06.2019

+1 Prosper

» Par tuxmex, le 22.06.2019

Je ne suis pas franchement pour le VTTAE, effectivement on risque de voir pleuvoir des interdictions. Ensuite pour ce que tu qualifie de ridicule si c'est par rapport à l'impact environemental qu'on se doit de prendre en compte en 2019. Tu as raison, mais il faut aussi relativiser : Le plus gros impact c'est de prendre la voiture pour aller faire un tour de VTT (AE ou pas) : qq km en voiture c'est vite l'équivalent de plusieurs kWh. Un VTT c'est zéro un VTTAE c'est 0,7 si tu vide ta batterie enfin ça va dépendre aussi de la taille de la batterie (on peut aussi faire du VTT sans utiliser sa voiture...).

» Par nicom, le 22.06.2019

Je me demande comment on va arriver à produire toute cette électricité? Maintenant les poeles à granulés fonctionnent avec l'électricité (que c'est débile)et même les nouveaux poeles à bois vont devoir fonctionner avec une alimentation en air fourni par un moteur électrique pour une meilleur combustion...., l'été il fait chaud les gens mettent de plus en plus de clim à leur domicile, on ajouté à ça les voitures, moto et vélo électrique.... et j'en oublie...il risque d'y avoir un petit soucis... Il va falloir prioriser certaines choses...

» Par Lohic, le 22.06.2019

Pas de problème il suffit de couvrir les 5 hectares du parc de ton chateau de panneaux solaires et d'éoliennes, et s'il fait beau et qu'il y a du vent tu pourras aller faire 2 heures de VTTAE.

Ou mieux : tu pédales 4 heures sur ta dynamo pour recharger ta batterie, et après tu pourras faire 1 heure de VTTAE ! :P

» Par Le ded, le 22.06.2019

2 batteries auto de 100Ah récupérées, 1 panneau solaire de 100w, un convertisseur redresseur 12/220v de 500w et tu t'affranchis de tous branchements sur le secteur.
Avant de regarder la conso électrique dérisoire d'un vttae, dans le domaine du sport, commençons par regarder les stades (matchs en nocturne), les patinoires, les salles de fitness.
Enfin bon, on peut aller vivre au goulag, aussi.

» Par nicom, le 22.06.2019

Ouai enfin je parlais pas que du VTTae mais de l'addition de tous.... puis toi tu le fais peut être mais combien de personnes vont produire eux même leur électricité?
Bonne idée les travaux forcés pour produire de l'électricité, tous les détenus sur un vélo !!!! ;-)

» Par Le ded, le 22.06.2019

Il va falloir jeter toute la collection STIHL Jardin à batterie Lithium et le pack Bosch Bricolage à batterie L-Ion.
Les bricolos du week-end et les artisans pros vont faire la gueule. On va revenir à la scie à main et à la chignole!
Vous me faites quand même bien marrer ...;@)

» Par nicom, le 22.06.2019

Pour être du métier dans le paysagisme je peux te dire que les trucs à batterie c'est bien... mais toujours pas au niveau du thermique...
En fait on dit (enfin je dis pas ) pas qu'il ne faut pas d'électrique mais il faut un mix de tout. On ne pourra jamais fournir en électricité toute la demande si tout passe à l'élec, les pouvoirs public vendent du rêve avec les voiture électrique.... mais si tout le monde roule à ça on est mal barré. Déjà que la France face en sorte de développer les énergies "propres" et après on verra. Quand on sait que la France a la plus grande zone cotière d'europe et ne possède que 2 éoliennes offshore sur les 3000 que compte l'europe.... paradoxe à la française...

» Par nicom, le 22.06.2019

(pour l'outillage de jardin je parle surtout tronçonneuse et débrou, les souffleurs et sécateurs c'est pas mal)

» Par Géraud, le 23.06.2019

Pas sur que le Vae entraîne vraiment une surfréquentation de nombreux sentiers. En tout cas, en Savoie, on en croise quand même peu sur les singles et majoritairement dans le périmètre des stations (où se trouve des loueurs). Les accès gravitaires en voiture (et navettes pendant la période estivale, notamment en Beaufortain) ont bien plus d'impact sur la fréquentation de certains sentiers (Maurienne, Beaufortain), sans parler d'une course comme la TransMaurienne qui concentre de nombreux passages sur certains singles. Là où les VttAe sont les plus visibles, c'est paradoxalement sur des routes de col. Un exemple: aujourd'hui, Col de l'Iseran réservé aux cyclistes, et à la louche, côté Bonneval, autour de 20% des cyclistes croisés (en montée et descente) étaient des Vttae. Certains accompagnent des personnes en vélo classique. D'ailleurs les vélos utilisés sont suréquipés pour ce type de parcours, mais l'offre Vttae est bien plus importante à l'achat et à la location que celle de vélo route électrique. On voit bien que ce type de matériel permet ainsi à de nombreuses personnes de réaliser des sorties auxquelles ils n'auraient pas accès sans l'apport du moteur. Mais on est loin de les croiser sur la descente intégrale de Casse Massion (qui s'atteint sans pb en Vttae, avec une grosse autonomie ou 2 batteries).

» Par Le ded, le 03.07.2019

L'autonomie va être réglée. Je suis en 634w/h en natif sur le Rocky, le nouveau Bosch est désormais en 732w/h.

» Par Etienne-H-, le 03.07.2019

750 chez Rotwild

Editer Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.