Ski
Accueil > Actu > Matériel > Repèrage en montagne en Italie et ailleurs

Repèrage en montagne en Italie et ailleurs - Actu Matériel

 
+7
7 votes

Repèrage en montagne en Italie et ailleurs

Proposé par homdesbois le 29.08.2019, publié le 30.08.2019 :: www.lemonde.fr :: 81 vus :: 12 commentaires :: Matériel

Bonjour , à la lecture de ce fait dramatique et des commentaires journalistiques, je me posais la question de la sécurité en VDM en solo (surtout que je roule toujours sans GPS) en Italie (qui n'utilise pas le système AMI) mais en France aussi :
quel système de sécurité peut on envisager afin de pallier à ces problèmes de traçage . Certes un itinéraire détaillé fourni à un proche est essentiel, mais avez vous pour certains d'entre vous testé des systèmes de type mini argos que j'ai vu au Vieux Campeur (je crois même qu'une sté française en proposait un en test Trailer il y a 2 ou 3 ans). Avez vous testé ? dans quelle situation (terrain très accidenté, couvert d'arbres, fond de combes,.....) ? Merci pour vos réponses et commentaires , cela concerna autant les VTTouriens que les Skitouriens. A bientôt de vous lire. Marc
»

Commentaires

» Par brunobf, le 30.08.2019

Je commence à utiliser le partage de position avec Google maps, qui marche pas mal avec le réseau 4g. il faut que je me penche sur la fonction avec zone enregistrée, utilisable sans réseau à priori.

» Par Bebrick, le 31.08.2019

Le probleme n'est pas de donner notre position mais d'alerter. Ce qui s'est passé en Italie est dramatique dans la lenteur des secours, pas dans le fait d'être seul. Le Francais a donné l'alerte, c'est la lenteur dans la réaction des secouristes Italien qui l'a tué (bien que vu ses blessures...).
En France c'est simple : Soit tu te blesses en étant conscient, dans ce cas tu peux donner l'alerte et la qualité de nos secours en montagne fait le reste. Soit tu te blesses en étant inconscient et la c'est la grosse merde. Tu peux bien partager ta position, mais l'alerte sera dans tout les cas donné le soir quand tu ne donneras pas de nouvelles. Tu te fait un trauma crânien a 9h le matin sur une chute, l'alerte ne sera donné que le soir. Autant dire trop tard, position connue ou pas. La seule solution, c'est de ne pas être seul.

» Par Etienne-H-, le 31.08.2019

https://www.pinkbike.com/news/specializeds-new-helmets-can-text-for-help-after-a-crash.html

» Par Pïerre, le 02.09.2019

"En France c'est simple : Soit tu te blesses en étant conscient, dans ce cas tu peux donner l'alerte et la qualité de nos secours en montagne fait le reste. Soit tu te blesses en étant inconscient et la c'est la grosse merde."
Tu peux aussi te blesser en étant conscient mais être dans une zone sans couverture GSM, et en France ça existe en abondance (Je ne parle même pas de la couverture en 3G ou 4G totalement déficiente).

» Par Clément, le 02.09.2019

@Etienne-H-, merci pour le lien, technologie intéressante. Quelqu'un l'aurait-il déjà testée ?

» Par Le ded, le 02.09.2019

L'ambush Spe est donné comme l'un des meilleurs casques actuels même sans ANGi.
https://www.outdoorgearlab.com/topics/biking/best-mountain-bike-helmet
Avec l'option ANGi, il est toujours obligatoire d'avoir un smartphone couplé en bluetooth et du réseau cellulaire.
Même si ANGI envoie un texto sur la dernière géolocalisation connue, il peut se passer beaucoup d'aléas et d'imprévus dans une zone blanche traversée.

» Par genepy04, le 02.09.2019

Pour s'affranchir des zones blanches, être joignable partout et vice versa : téléphone satellite de préférence Iridium car Inmarsat passe moins bien en montagne.
Cout prohibitif mais ça se loue

Biensur, ça ne règle pas le problème de blessure avec perte de connaissance mais ça limite le risque..

» Par bens, le 03.09.2019

L'Iridium dans le Camelbak ? Euh comment dire...

Perso j'ai une Plb Rescue Me : 115g et plus petit qu'un paquet de cigarette. +-300 € sans abonnement.
Je l'emmène en ski, en mer et en VTT quand je suis dans des zones blanches.
Ca ne règle pas non plus la perte de conscience en solo mais dans les autres cas ça permet de déclencher les secours (ni plus ni moins)

Un comparatif avec les balises type Spot/Inreach qui sont l'alternative :
https://rescue-me.ch/fr/plb-or-send/

» Par MisterE, le 03.09.2019

Partir avec qq'un règle déjà pas mal de problèmes, qd on sort seul c'est un peu comme qd on fait un solo, la part de risque fait partie du jeu je trouve, elle est assumée et permet de sentir les événements différemment, plus intensément du coup on peu se permettre de garder de la marge, de ne pas aller aux limites.

On est de plus face à un paradoxe, notre société veut anéantir les risques, et plus on cherche à le faire et plus il y en a d'autres qui apparaissent. Et parallèlement l'homme veut de l'adrénaline et aime les conduites à risque.
J'ai le sentiment que si on veut pratiquer la montagne sans risques il vaut mieux se mettre au ping pong car ca n'existe et n'existera de toute façon jamais. et dans un sens c'est tant mieux, vous ne trouvez pas ? La liberté à un certain prix et ce prix (dans nos contrées) est relativement dérisoire en définitive.

» Par bens, le 03.09.2019

Et parallèlement l'homme veut de l'adrénaline et aime les conduites à risque.
Même si les deux choses sont mêlées, je ne pense pas qu'on cherche le risque pour le risque.

On peut juste vouloir de l'adrénaline (descente engagée, itinéraire exposé...) et le risque est la conséquence

Pour le solo : soit c'est par choix, parce qu'on veut vivre le truc différemment et plus intensément.
Soit c'est parce qu'on a pas trouvé de partenaire et que c'est ça ou rester à la maison....

Dans les deux cas il faut être bien conscient des risques et après, assumer ses choix..!

Comme je suis assez souvent devant (à VTT et à ski), des fois je trouve que c'est moins stressant d'être seul ! Au moins on est seul à subir ses éventuels plans foireux et galères... et on a pas la pression de ramener tout le monde à la maison sain et sauf.
Mais en contrepartie, on réduit le droit à l'erreur...

» Par homdesbois, le 09.09.2019

Bpnsoir et merci à vous pour vos contributions . Typiquement je me posais la question sur la petite balise de Bens : la Plb Rescue Me. Merci pour l'info , effectivement c'est pour limiter un peu les risques.
Comparaison avec la grimpe en solo : j'ai pratiqué la grimpe pendant de très nombreuses années dans le sud plutôt côté Loubière et Verdon et à bon niveau je pense mais il m'est jamais venu à l'idée de faire du solo (que j'ai vu pratiquer plusieurs fois par des Patricks célèbres , c'est ultra stressant et aléatoires même si tu maitrises ton sujet . Par contre j'apparente plus notre activité en solo à du ski de couloir , nécessité de suivre les conditions de la descente, ton état de forme, de t,écouter , garder de la sécu, ...
Enfin à nouveau Ok avec Bens sur le fait de rouler à plusieurs , je trouve que je suis bien moins prudent , quand il s'agit d'aller vite entre les arbres ou sur des sauts c'est de la stimulation, mais en VDM engagé je suis devant je pense à l'autre , je suis derrière et je le regarde et réfléchis à ce qu'il fait , donc moins concentré , mais bon ,..,
merci encore.
HDB

» Par homdesbois, le 10.09.2019

Bonjour, quelques commentaires sur ce fil et des liens avec VTTour

https://forum.camptocamp.org/t/balise-plb-vs-garmin-inreach/208880

Editer Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.