Ski
Accueil > Actu > Politique & société > la descente du lac de Mya est un sujet polémique

la descente du lac de Mya est un sujet polémique - Actu Politique & société

 
+5
5 votes

la descente du lac de Mya est un sujet polémique

Proposé par pascalH le 23.06.2020, publié le 26.06.2020 :: www.ledauphine.com :: 316 vus :: 18 commentaires :: Politique & société

Cette descente depuis le col du lac de Mya devient compliquée. L'année dernière, il y avait un filet et un panneau d'interdiction, cette année, les patous aboient et la bergère mort.
Le terrain est privé, je crois qu'il appartient à des éleveurs d'Aix en Provence
A suivre »

Commentaires

» Par Clems, le 26.06.2020

Hummmm ca devient sexy!!!
A quand la b*ffle sur les randonneuses ou bergères?
J'irai faire un tour tiens.
Très bonne pub!
thx pour l'info.
Et l'histoire pourrait être reprise par les éditions Flammarion (il y a une blague ici, à trouver)

» Par Le ded, le 26.06.2020

Il suffit juste de savoir à qui appartient la parcelle 443.
http://www.vttrack.fr/?layers=IGN%20Cadastre%7CSentiers%7C&zoom=16&lat=45.71081&lon=6.73095&urlGPX=http://www.vttour.fr/sentiers/gpx/download.php?id=4459

» Par jjbi, le 26.06.2020

Et alors, à qui ??

» Par Le ded, le 26.06.2020

"Et alors, à qui ??"
ben comme tout cadastre, il faut s'adresser ou aller consulter en mairie ad'hoc !

» Par Phil'Ô, le 26.06.2020

Et ce n'est pas parce qu'un sentier traverse une parcelle privée que le droit de passage qu'il manifeste peut facilement être remis en question par son propriétaire. Si le sentier est cadastré, je ne vois pas comment un propriétaire pourrait s'opposer à ce que n'importe qui l'emprunte

» Par totoff, le 26.06.2020

Le seul sentier dans le coin est le Tour du Beaufortain, variante très parcourue du TMB. Celui-ci semble être la limite entre deux parcelles, la 443 et la 442.
On peut avantageusement éviter les problèmes en quittant le sentier venant du lac du Mya en tirant à droite vers 2350.
Cela permet de boucler par le refuge du Col de la Croix du Bonhomme, la crête des Gittes et les diverses descentes sur le Plan de la Lai pour ce topo http://www.vttour.fr/topos/,1570.html ;-)

» Par brunobf, le 26.06.2020

La bergère aurait pu l'embrasser au lieu de lui cracher dessus !
C'est aussi dangereux, mais quand même plus sympa. Sauf si elle même est une vieille chèvre....

» Par brunobf, le 27.06.2020

Plus sérieusement, il convient d'être vigilant à la fermeture de certains sentiers. Il est normal que les tracés évoluent car les parcelles utilisées par les agriculteurs évoluent aussi.
Par contre, nous devons conserver le droit de passage ou utiliser un sentier qui contournera la nouvelle parcelle !
je me suis retrouvé ce printemps devant un champ de maïs (heureusement il n'était pas haut) car visiblement l'agriculteur avait labouré la piste qui traversait ses deux champs. Dans ce cas, nous devons réclamer un sentier qui contourne son nouveau champ !
j'avais signalé le soucis à l'OT d'Aiguebelette. Je vais m'assurer que le soucis a été pris en compte.

» Par henriksen, le 27.06.2020

Si le propriétaire des lieux ne souhaitent plus donner leur autorisation de passage, ils sont malheureusement dans leur droit, du moment qu'ils respectent les délais annoncé dans une éventuelle convention de passage avant de cloturer... Quelques révisions: http://creps971.free.fr/am/cours/reglementation/ffrp_droitChemins.pdf


Oui c'est relou, mais on a pris beaucoup de libertés que l'on a pas juridiquement en tant que promeneur en montagne !

» Par brunobf, le 27.06.2020

ok. très instructif.
Mais dans ce cas, c'est aux autorités locales de faire leur boulot et d'informer les usagers.
et la moindre des politesses, quand un sentier ou une piste est sur un itinéraire balisé (c'était le cas pour moi), c'est de mettre en place une alternative.

» Par nicom, le 27.06.2020

Dans le cas de l'article de du Daubé il y a une alternative il me semble.... bon de là à cracher... elle doit être en manque d'amour cette bergère...
En juin dans le dévoluy un agriculteur a cloturer pour mettre ces moutons, il a cloturer aussi la piste.... surement temporaire mais on ne pouvait pas passer, on a fait un détour...

» Par Le ded, le 27.06.2020

Il me semble qu'un chemin /sentier qui traverse une parcelle privée est soumis à la tolérance du propriétaire. Chemin non référencé, PR, GR... sont sous tolérance du proprio.

» Par nicom, le 27.06.2020

@Le ded : c'est pour cela que des anti chasses achètent des parcelles pour interdire l'accès et/ou la chasse.

» Par Le ded, le 27.06.2020

Il faut créer le lobby vététiste propriétaire et acheter des parcelles pour interdire le passage des machines agricoles, des 4x4 chiasseurs et niveler des traces d'enduro. :-)

» Par MisterE, le 27.06.2020

De toutes façons il est tout pourri ce sentier... pas une grande perte quoi...

» Par Le ded, le 28.06.2020

"Des épingles, du pilotage : excellent."
"Trop long"
"Grosse bagarre jusqu'en bas avec quelques OTB / Crottés"

:-)

» Par Seb-L, le 02.07.2020

En France, pour les chemins balisés, ils sont en général cadastrés et y est associée une servitude de passage même si le terrain est privé. S'ils ne sont pas cadastrés, c'est autre chose. En hiver, en montagne, c'est différent il me semble.

» Par Olivmaster, le 20.08.2020

Le chemin n'est pas cadastré. La parcelle 443 (ainsi que les chalets) appartient à 5 personnes (indivision) de Salon-de-Provence dont le nom correspond à celui donné par le gars.
Nous sommes arrivés par le haut (pas le choix à VTT !), et n'avons trouvé ni vu aucune pancarte ni parc... (et on a trouvé le chemin meilleur que d'hab... nos nouveaux VTT ?).
En franchissant un parc, le long du chemin du refuge (en fait ça leur sert de clôture ?) donc en SORTANT de la parcelle on a vu arriver cette chère dame (demoiselle ?), son appareil à gros zoom et ses 2 petits chiens (en plus de 2 borders). "Je vous ai pris en photo c'est pour la gendarmerie" et puis elle est partie en live, verbalement.
Notre calme (on était 4 gars) et l’appareil photo d'un de mes collègues a sans-doute aidé à une conclusion dans le calme.
Ils font de l'élevage ovin filière viande (traditionnel en Crau, avec transhumance) et comme ils disent, contrairement aux autres agri des Chapieux, le tourisme ne leur rapporte rien. Patience discussion et longueur de temps ?...
En attendant : en fin de saison, après le départ des kébabs sur pattes le tour reste bien valable ! :)

Editer Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.