Ski
Accueil > Actu > Politique & société > Non au VTT interdit

Non au VTT interdit - Actu Politique & société

 
+17
41 votes

Non au VTT interdit

Proposé par Phil'Ô le 06.03.2022, publié le 06.03.2022 :: docs.google.com :: 163 vus :: 16 commentaires :: Politique & société

Signez le manifeste de la MBF. Plus on sera nombreux à signer, plus l'association aura de poids dans les négociations à venir. Merci »

Commentaires

» Par PUJOS, le 07.03.2022

Je m'associe au manifeste.

» Par nicom, le 08.03.2022

c'est très bien mais franchement le blaireau avec 2 de QI qui met des pièges il s'en tape comme de l'an 40 du manifeste... il faut surtout choper ces cons et qu'ils prennent cher.

» Par Le ded, le 08.03.2022

Le manifeste est fait pour les randonneurs et plus précisément pour nous les cyclistes.
Si tu arrives au sénat avec un dossier de 100000 signataires, à minima, tu peux faire le poids pour faire pencher la balance.
Ce manifeste n'est pas fait pour ton blaireau mais pour permettre de condamner plus facilement les actes de ton blaireau.

» Par nicom, le 08.03.2022

Je veux bien mais il y a des lois qui existent déjà pour tout ce qui est décrit. Si déjà on applique ce qui existe cela est largement suffisant. Le gars qui tend un cable avec l'intention de blesser ou tuer cela a un nom juridiquement donc je vois pas trop ce que l'on peut créer d'autre. J'ai signé la pétition car j'ai peur qu'avec la multiplication des pratiquants on se retrouve "parqué" voir interdit de pratique, mais il serait bien d'éduquer aussi les "nouveaux" utilisateurs des espaces quand aux droits et devoirs qu'ils ont car tout n'est pas permis non plus.

» Par Le ded, le 09.03.2022

Sur les votes de l'Actu, il y a quand même 6 blaireaux qui ont voté contre :)
Ce doit être des adeptes de la draisienne, pas du VTT :)

» Par Florent, le 09.03.2022

Il faut au minimum connaitre l'envers du décors...

» Par Le ded, le 09.03.2022

Oui je sais bien que tout n'est pas clair mais, pour l'instant, pas d'autres alternatives ni d'association représentative de ce petit monde du vtt.
Donc il faut faire avec.

» Par Phil'Ô, le 09.03.2022

Bien d'accord avec Le ded.

Le fonctionnement de la MBF est largement perfectible, mais force est de constater qu'ils sont les seuls à pouvoir nous représenter valablement auprès des autorités pour le moment !

» Par felix, le 09.03.2022

Développe un peu Florent

» Par Seb-L, le 09.03.2022

Personnellement, je pense que tant qu'on ne distinguera pas les différentes pratiques du VTT, on n'arrivera à rien (et même si juridiquement c'est compliqué).
Je n'ai jamais vu (ou entendu parler) de conflits d'usage en vélo de montagne hors GR ; et notamment dès qu'il y a du portage, il n'y a plus personne qui passe et donc plus de risques de conflits d'usage.
Nier que les autres pratiques VTT ne peuvent pas (au moins potentiellement) abimer les sentiers ou créer des conflits d'usage, notamment en juillet-aout avec les randonneurs, c'est se mettre le doigt dans l’œil. Si on veut avancer et trouver des parades, il faut assumer les constats actuels.
Dans les autres pratiques VTT, je pense à l'enduro/DH depuis des déposes en altitude en voiture souvent en groupe, aux débutants (en vélo) qui se retrouvent en VTTAE. Les jeunes (et moins jeunes !) VTTistes sont souvent mal vus des randonneurs débutants bien plus âgés, essentiellement à cause de la vitesse.
C'était criant cet été pour rejoindre le refuge de Péclet-Polset, sur une piste historiquement autorisée aux cycles (dans le PN) mais jusqu'à qq années non utilisée par les VTTistes "musclés" (pardon musculaires !) car sans intérêts (piste raide, notamment sur la fin). Avec le développement de loueurs de VTT élec à Pralo, on retrouve des débutants en vélo faire du vélo à 2500 m et descendant à fond de balles (et sans maitrise) en croisant des randonneurs sur ce GR, certes large. Dans certains secteurs, l'élec a modifié l'équilibre précaire qui tenait jusqu'à maintenant, en termes de fréquentation.
Cela ne me choque donc pas d'établir de nouvelles règles mais qui doivent être proportionnées aux enjeux afin de préserver les pratiques VTT plus respectueuses de l'environnement et des autres usagers (qu'on le veuille ou non, le randonneur sera toujours prioritaire).
PS : je précise que je n'ai rien contre les débutants, ni même en soi contre l'usage de l'électrique (tant qu'il n'mpacte pas les autres pratiques VTT)

» Par Le ded, le 09.03.2022

"et notamment dès qu'il y a du portage, il n'y a plus personne qui passe et donc plus de risques de conflits d'usage."
C'est à dire que seul le sentier emprunté en portage ne serait pas partagé par les randonneurs ?
La course aux KOM est un sujet épineux dans le partage, la vitesse, le respect d'autrui et l'affluence décuplée pour essayer de piquer le KOM aux potes.

» Par nicom, le 09.03.2022

A ben voilà il suffit d'interdire strava and Co au lieu d'interdire les sentiers ;-) la solution est devant nos yeux :-)

» Par Clems, le 09.03.2022

Hello,

Sur le côté du portage, je ne suis pas convaincu. J’habite au pied du Grand Colomb et il ne me viendrait pas à l’idée de faire son sommet entre juin et septembre. La cohabitation doit être bien sport, entre randonneur, troupeau, chiens ect… à cette époque-là de l’année.
Pareil pour le côté dégradation… Pas forcément convaincu que le VTiste fasse plus de mal qu’une troupe de randonneurs, qu’un troupeau de vaches ou que des forestiers.
Disons que c’est assez facile de taper sur nous et de nous coller l’étiquette de délinquant des sentiers.
En revanche, je partage la réflexion sur les VTTAE qui offre plus d’accessibilité (personne et espace) et aussi sur les KOM, qui poussent à des comportements limites en tt genre…
Perso j’entretiens des sentiers autour de chez moi et tant qu’il n’y a pas de relevés, ca passe. Dès que je mets un coup de pelle et taille une courbe, ça peut coincer… A croire qu’une autoroute va se construire. L’être humain est fait de croyances établies et de préjugés idiots.

» Par Le ded, le 09.03.2022

Pourquoi interdire Strava?
Interdisons aussi ce qui donne envie de rouler des topos/régions sublimés par les sites communautaires comme vttour, singletrack, utagawa, visugpx...
Non ce n'est pas la solution.
Le manifeste de MBF propose de respecter une éthique, commençons par réfléchir aux engagements énoncés et de s'y maintenir.
Ce sera déjà un grand pas pour chacun de nous.

» Par nicom, le 10.03.2022

@le ded: c'était une boutade

» Par brunobf, le 10.03.2022

je rejoins les propos de Seb-L. Le problème est "comment informer" ces nouveaux utilisateurs ?
Comment expliquer encore et encore que c'est à nous de nous de ralentir, voire s'arrêter quand nous croisons des piétons.
il y a tout un travail à faire :
* de la part des fabricants : on peut imaginer qu'avec chaque vélo vendu, un code de bonne conduite soit donner avec.
* de la part des loueurs : je serais curieux de savoir combien connaissent les règles de bonne conduite et combien informent leurs clients.
* de la part des pros, qui ne sont pas les derniers à massacrer des sentiers, tant qu'ils font plaisir à leurs clients
pour ma part, j'ai demandé à ma comcom, qui va à fond dans le vtt d'organiser une table ronde avec toutes les personnes intéressées. Je vais relancer l'invitation....

informer, informer avant qu'il ne soit trop tard.

Editer Ajouter un commentaire







HTML interdit. BBCode Autorisé.