Ski
Accueil > Articles > Récit

Articles « Récit VTT »


Rechercher un Article

Kokopelli tour (USA)

Par Le ded, le 05.10.12
Pour le rêve Américain, pour les sites mythiques et leurs sentiers dédiés au VTT, pour les National Park (NP) et les paysages, pour rouler entre potes surtout et répéter qlq sorties VTTour pour consolider mon expérience sur l'organisation (logistique, itinéraire & réservation) d'un raid long séjour à l'étranger, pour démontrer qu'il est possible de se débrouiller seuls sans passer par des professionnels du tourisme ou des organisateurs de "sports" au concept totalement aseptisé, pour combler mes soirées à topoter car je ne regarde presque jamais la télé, pour m'éclater tout simplement sur un projet qui prend vie petit à petit. »
» 11 Commentaires

Mongolie : Altaï mai-juin 2010 (2/2)

Par auguste, le 11.12.10
La route continue dans une bonne ambiance calme de moyenne montagne , ensoleillée comme il faut, juste assez ventilée pour maintenir une température optimale. La piste est roulante et le dénivelé quasi inexistant, nous suivons le cours de la rivière Sagsaï depuis trois jours . Après un parcours que nous avons trouvé plutôt difficile jusqu'alors, c'est une espèce d'idéal de balade tranquille que nous apprécions, jusqu'à l'arrivée à la petite ville d'Altaï. La ville est annoncée à grand renfort de panneaux illustrés le long de la piste, qui commémorent le 50° anniversaire de la création de la commune, dignes d'une publicité pour les Hautes Alpes: forêts de conifères, chèvres qui batifolent dans l'herbe à tous les étages de la montagne. Ne manquent que les télésièges ... La com fait aussi des émules par ici, aussi mensongère qu'ailleurs . »
» 2 Commentaires

Mongolie : Altaï mai- juin 2010 (1/2)

Par auguste, le 11.12.10
Partis six jours plus tôt de Paris, nous sommes à pied d'oeuvre dans cette bonne ville de Ulaan Gom ( la vallée rouge ), à 02 heures 30 de vol d'Ulaan Baatar. Piste d'atterrissage en terre, petit cube de briques en guise d'aérogare, nous sommes arrivés au Far West. Nous avons réussi à embarquer « seulement » 66 kgs au total, dont 34 pour les vélos, les 32 autres kilos sont pour tout l' équipement hiver-été, des piles rechargeables aux outils, des chapeaux moustiquaires aux gants de ski, etc... L'autonomie, c'est l'autonomie. »
» Pas de commentaire

Une traversée de l'Altiplano péruvien (part 2/2)

Par francois, le 22.11.10
Et effectivement, une heure plus tard nous entendons au loin de la musique et la voix d'un speaker qui semble commenter un événement; nous pensons tout d'abord à un match de foot mais il n'y rien de vraiment plat par ici et la présence d'un terrain de foot nous semble assez improbable. Nous approchons doucement (ça monte !) mais ne comprenons toujours pas de quoi il s'agit: il y a beaucoup de monde, du bruit, un orchestre puissamment sonorisé et une construction bizarre de pierre et de bois. Le speaker nous a vu: à cours d'inspiration certainement, il annonce au micro l'arrivée de deux touristes à vélo ! Il nous demande notre nationalité: je crie le plus fort que je peux «Français !» et nous finissons à l'arrachée et complètement essoufflés la raide montée finale. Nous posons les vélos et comprenons peu à peu ce qui se passe: nous arrivons à la fin d'un genre de corrida qui a eu lieu dans une arène sommaire. Il y a encore beaucoup de monde dont la moitié n'a pas dû boire que de l'eau… Nous sommes un peu sonnés par le tableau que nous avons sous les yeux et par l'animation qui y règne; l'orchestre, qui joue complètement faux (ils doivent être fin bourrés) mais néanmoins très fort, est installé à flanc d'une pente assez raide et domine d'une dizaine de mètres l'arène où dansent encore beaucoup de monde. Des gens dansent en cercle dans l'arène autour d'un petit arbre que d'autres sont en train d'abattre: chacun donne quelques coups de hache avant de laisser son tour au suivant. D'ailleurs on nous invite à abattre l'arbre nous aussi: nous sommes pris par l'ambiance et malgré notre fatigue, nous frappons le tronc de bon cœur ! Maintenant, il faut aller danser avec les autres autour de l'arbre: tout le monde nous invite à participer et même si une bonne moitié de l'assistance est déjà bien ivre, la fête est plutôt sympathique et bon enfant. Quand nous sortons de l'arène, une femme avec un grand chapeau péruvien me prend d'autorité par les poignets et m'entraîne pendant de longues minutes dans une danse endiablée; les musiciens n'en finissent pas avec ce long morceau répétitif enrichi de nombreuses fausses notes et cette danse me paraît interminable ! Patricia de son coté a été harponnée par quelques mâles et malgré son sourire, je crois percevoir dans ses yeux une certaine lassitude bien compréhensive: nous venons quand même de parcourir 62 kms de mauvaises pistes, 900 m de dénivelé positif et encore plus de descente, et il ne faut pas non plus oublier qu'il y a à peine deux heures, elle était encore écroulée sur la piste à coté de son vélo … »
» 3 Commentaires

Une traversée de l'Altiplano péruvien (Part 1/2)

Par francois, le 22.11.10
Cette traversée des hauts plateaux péruviens s'est déroulé comme une vague : le plus dur est de prendre la vague, ensuite il suffit d'y rester en équilibre et de se laisser porter. »
» Pas de commentaire

Trois semaines dans l'Altaï de Hovd (suite)

Par auguste, le 08.08.09
Nous commençons la grimpette dans les gorges de ladite rivière, en direction du « Ikh Ulaan Davaa », le grand col rouge, par opposition au petit " Bag Ulaan Davaa", qui est un peu plus au nord-est vers la ville de Must . Les gorges sont très photogéniques, le chemin évidemment un peu acrobatique : sable , cailloux, et surtout 15 gués sur 15 km. Ce qui paraît d’abord distrayant, finit par lasser, même si on aime l’eau, parce que avant le gué, c’est casse-g…et ça descend raide, et après le gué ça monte, et donc à chaque fois ça casse … le rythme. »
» 2 Commentaires

Trois semaines dans l'Altaï de Hovd ( Mongolie) - juin 2008

Par auguste, le 08.08.09
28 mai 2008 : Arrivés à Hovd (Alt : 1404 m, N 47°59 36, E 91°36 822), nous optons assez vite pour l’hôtel Buyant, belle réalisation cubique en briques d’une époque pas si lointaine ; nous digérons nos 44 heures passées à 22 passagers en moyenne, avec une pointe à 23, dans ce beau petit fourgon 4x4 UAZ gris de 9 places, dans lequel nous avons effectué le trajet Ulaan Baatar-Hovd, soit 1420 kilomètres. »
» 1 Commentaire

Une traversée en vtt de l'Atlas marocain (part 2/2)

Par francois, le 20.11.08
Après le repas, on nous invite à venir nous installer dans une autre maison pour dormir : il s’agit d’une pièce toute en longueur et garnies de nombreux coussins et couvertures ; surement la maison pour les invités de passages. Les négociants en noix dorment encore ailleurs.... On s’installe sur des matelas bien confortables, il fait bon, la pièce est agréable et la nuit délicieuse. Bilan : 53 kms, 1300 m de dénivelé. »
» 5 Commentaires

Une traversée en vtt de l'Atlas marocain (part 1/2)

Par francois, le 18.11.08
La matinée à MRK démarre plutôt bien : copieux peti-dej à la terrasse d’un beau bistrot, puis 1ers achats de quelques viennoiseries. Mais ça ne dure pas, il faut déjà penser à remonter les vélos ! Je m’en occupe tandis que Patricia part en vadrouille à la recherche en vrac de : argent liquide, bus pour Midelt, etc.… »
» 4 Commentaires

Transvésubienne 2007

Par marika, le 05.06.07
Réputée pour être l’une des courses de VTT les plus extrêmes de France (d’Europe ? du Monde !!!?!!), elle est surtout un beau rassemblement d’accros du VTT, du vrai, celui qui fait mal aux mollets, aux cuisses et aussi aux bras en descente ! Enchaînement ininterrompu de sentiers techniques, montées extrêmes et descentes qui ne le sont pas moins, elle fait rêver tant par ses paysages que par la difficulté du challenge ! »
» 3 Commentaires

Raid Die-Gap 2007

Par ManuPak, le 22.05.07
Bon, pour l'inauguration de VTTour, et avant de passer en mode "clowneries" avec mon pote Pierrot, un petit récit qui fait mal aux jambes. »
» 4 Commentaires