Ski
Accueil > Articles > Santé > Positionnement du cycliste sur son vélo

Réglage hauteur de selle
Réglage hauteur de selle
Réglage du recul de la selle
Réglage du recul de la selle
Réglage de l'inclinaison de selle
Réglage de l'inclinaison de selle
Réglage antéro-postérieur du pied sur la pédale
Réglage antéro-postérieur du pied sur la pédale
Longueur de la potence
Longueur de la potence

Positionnement du cycliste sur son vélo

Par squal, le 22.07.08

Se faire plaisir en vélo passe tout d'abord par un fondamental qui est : Avoir un vélo à la bonne taille et être bien positionné dessus. Bien entendu c'est un sujet délicat car la position sur un VTT est plus complexe que sur un vélo de route. En effet selon la pratique (XC, Rando, Enduro, DH), la position sera différente pour diverses raisons. L'impasse sera faite sur la DH qui est une discipline à part où le positionnement est plus important pour "encaisser" le terrain et non le subir.

BIOMÉCANIQUE DU CYCLISTE


Première chose à savoir, le psoas-iliaque est un muscle fondamental dans le pédalage. Le psoas-iliaque est le muscle qui permet de faire la flexion de hanche. Son insertion distale est sur le fémur mais son insertion proximale pour le psoas se fait sur la dernière dorsale et les 4 premières lombaires. Pour l'iliaque c'est "dans le bassin".
Donc ce qu'il faut bien avoir en tête, c'est qu'en fonction de la position du bas du dos : cyphose (arrondi), lordose (creux), plat. Les contraintes ne seront pas les mêmes sur le rachis et la puissance que le muscle sera capable de développer aussi.

Il est reconnu que la position dos arrondi est certainement plus efficace et rentable au niveau rendement et puissance développée. Et ce du fait que les muscles fessiers sont en position optimum pour faire une extension de hanche.

Mais tout le monde est différent. Certains seront très bien avec aucune douleur dans cette position alors que d'autres seront très mal.... et mieux avec une position plus relevée qui met moins en contrainte la partie antérieur de la colonne, moins en traction les ligaments du mur postérieur. A l'inverse une position trop relevée peu générer des douleurs de contraintes sur les articulaires postérieures des vertèbres lombaires... (douleur typique en position statique debout qui induit une lordose).

De même il faut pédaler en "serrant" le cadre avec les genoux et non en "canard". C'est dans cette position que la puissance développée est maximale.
Attention tout de même à ne pas trop pédaler couché car on diminue le volume respiratoires et cela entraine aussi de grosses contraintes sur les cervicales (hyper-lordose).

Le compromis le plus difficile, c'est de trouver le vélo qui permettra d'avoir la position correcte sans avoir une potence trop longue par exemple car on perd en maniabilité ou un déport arrière trop important qui entraine une mauvaise répartition de l'équilibre et donc un moins bon contrôle de l'avant de son vélo, etc....

Par contre une chose est certaine, la position "idéale" ne sera peut-être pas tolérée par tout le monde ! C'est bête mais c'est comme ça et on ne peut pas changer grand chose (une vertèbre, un tronc plus long, des jambes plus courtes...).

Donc il reste à adapter le vélo à la position qui vous convient, c'est la seule solution... d'où connaître les réglages importants sur un vélo en fonction de la pratique voulue (descriptif dans le paragraphe suivant).


RÉGLAGES DU VÉLO


    La selle

Trois réglages à appliquer concernant la selle :

1- La hauteur de selle (H) (photo 1)
Une technique assez simple à réaliser sur le terrain, c'est de s'assoir sur la selle et poser le talon sur une pédale positionné en position basse. Le genou ne doit pas être tendu mais en très légère flexion.
Le calcul plus "scientifique" est celui-ci. Commencer par mesurer la hauteur de l'entrejambe (E). Pour ce faire, il suffit de se mettre debout, jambes légèrement écartées (largeur épaules) et de mesurer la distance sol-périnée. Ensuite la formule est simple :

    H = 0,885 x E


2- Le recul de la selle (photo 2)
Quand la hauteur de selle est réglée, il reste à peaufiner le recul de celle-ci.
Assis sur la selle, manivelles horizontales, cales enclenchés (ou pieds en position de pédalage), placer un fil à plomb au niveau du genou avant. Celui-ci doit passer par l'axe de la pédale ou au maximum 1 cm en avant.

3- L'inclinaison de selle (photo 3)
La position la plus commune est l'horizontale. Sur un sol plat, poser un niveau à bulle sur la selle dans le sens de la longueur et effectuer le réglage.
Chez les femmes, une position très légèrement inclinée sur l'avant est plus confortable.

    Le réglage des cales des pédales

Deux réglages des cales sont nécessaires pour les utilisateurs de pédales automatiques. Pour ceux qui roulent en plates, il faut juste reprendre le principe de positionnement du pied.

1- Antéro-postérieur (photo 4)
L'articulation métatarso-phalangienne du gros orteil (bosse du gros orteil) doit être en regard de l'axe de la pédale.

2- Angulaire
Pas de valeur miracle. Mais il faut bien prendre en compte l'angle de liberté du pied. Si on met trop de contraintes on génère des tensions dans les genoux et donc des tendinites ensuite. Il y a une liberté de 6° en moyenne sur les pédales. Mais attention à ne pas trop régler en "Charlot" la position sinon on va frotter les manivelles et le bras arrière avec les talons.

    La potence

Sujet assez fâcheux... Car faut-il faire passer avant tout la théorie, le confort ou le plaisir de pilotage !!!
En gros on peut dire qu'en XC on privilégiera plus la théorie et donc le rendement optimum, en Rando le confort et en Enduro le plaisir pilotage.

1- Longueur (photo 5)
Assis sur la selle, pédale parallèle au tube diagonal du cadre. Mains sur le cintre, le coude doit effleurer la rotule.
Ça c'est en théorie...
Pour une pratique Rando/Enduro on posera plutôt le coude sur le genou et le poignet sur le cintre.

A savoir que plus la potence est longue moins le vélo sera maniable !
Mais attention un cadre long est peu maniable aussi... D'où un choix du "Rando/Enduriste" d'être plus ramassé sur son vélo


2- Hauteur
Encore une fois pas de grandes règles mais plus une position adaptée en fonction de la pratique. Ce sont des valeurs position montée/roulage.
- XC : Cintre 7 à 3 cm en-dessous de la selle
- Rando : Cintre 5 à 0 cm en-dessous de la selle
- Enduro : Cintre à hauteur de la selle

Dans les 2 dernières catégories il est à noter que le cycliste baissera bien souvent sa selle à la descente.
A savoir aussi que plus une potence est "haute" (éloignée de l'axe de direction) plus le vélo perd en maniabilité. Donc bien choisir son vélo pour que le poste de pilotage soit à bonne hauteur (pas trop de bagues sous la potence, ni une potence avec trop d'angle. D'où le confort apporté par les fourches à gros débattement qui sur-élèvent le poste de pilotage.

    Le cintre

Normalement égal à la largeur d'épaule.
Plus large, le contrôle du vélo est plus fin. Plus étroit le contrôle est plus nerveux mais moins précis.
Les cintres plats sont plus utilisés en XC alors que les cintres relevés sont plus utilisés en enduro (Cf explication sur le poste de pilotage dans le paragraphe précédent).


Dernière astuce toute bête pour savoir si l'on est bien posé sur ton vélo (c'est juste une indication pour obtenir un bon compromis "montée/plat/descente") : En position normale sur le vélo, on ne doit pas voir le moyeu avant, il doit être caché par le cintre.
Si on voit le moyeu en arrière du cintre : on est trop reculé -> vélo cabrant plus facilement en montée car le centre de gravité est plus reculé
Si on voit le moyeu en avant du cintre : on est trop avancé -> Plus de risques de passer par-dessus le guidon en descente.


CONCLUSION


Au final ce qu'il faut retenir :

- Le vélo parfait n'existe pas dans une production industrielle. En effet, les tailles de cadre aujourd'hui sont déclinées comme pour les habits (S, M, L, XL et parfois XS selon certains modèles et fabricants).
Alors à moins de passer par un petit artisan qui fait des cadres sur mesure, il faudra adapter les périphériques à sa morphologie. Et c'est là qu'il faut dégoter le magasin qui sera professionnel. Celui qui acceptera de changer certains périphériques sur un vélo d'origine (moyennant finance si périphériques plus chers).
Sinon, il faut monter son vélo à la carte mais là ça demande de bonnes notions de mécaniques, la connaissance des divers types de périphériques et de leur compatibilité, le budget peut s'envoler et surtout il est plus difficile de faire marcher les garanties...

- Toute mauvaise position ou mauvais réglage peut entrainer des douleurs qui gâchent le plaisir de rouler et surtout peuvent déclencher des lésions fâcheuses et invalidantes pour plusieurs mois sur le cyclistes. NE JAMAIS FORCER SUR UNE DOULEUR. Surtout si celle-ci intervient après un changement de matériel (vélo, chaussures, ...) ou modification d'un réglage. Il faut alors laisser le corps se reposer de l'inflammation déclenchée et ensuite réessayer avant de faire de nouvelles modifications pour voir si elle revient.


Il faut bien retenir que les indications de réglage citées ci-dessus sont des généralités. Chacun peut avoir des positions "mauvaises" sur le papier, mais dans lesquelles il est bien. Le tout est de bien se connaître et trouver la position qui ne déclenche pas de douleurs. Sauf dans les cuisses à la montée ! Mais là c'est bon signe ;-)

Commentaires

une analyse plus pointue, chiffrée et complémentaire existe ICI
ce fichier Excel provient du site Pile-poil.net [toposvtt, le 22.07.08]
Bien ton article, il y a beaucoup d'informations utiles sur les réglages [henyan, le 26.07.08]
Bien l'article! Tellement de gens ont une position de merde...

Je m'interroge là dessus:
"A savoir aussi que plus une potence est "haute" (éloignée de l'axe de direction) plus le vélo perd en maniabilité."

Pourquoi? Comment? Une potence relevée ou droite avec des bagues dessous ne sera pas plus éloignée de l'axe de direction (ça, c'est la longueur qui le dicte). Je pense donc que c'est faux.
De meme, une potence plus longue n'entraine pas une baisse de maniabilité du vélo, puisque cette donnée est intrinsèque à la géométrie du vélo. C'est le fait de charger plus l'avant du vélo (répartition des masses) qui alourdit la direction. [seb, le 02.10.08]
C'est quelque chose que j'ai ressenti lors d'une ré-hausse de potence sur le même vélo... Je me l'expliquait par le fait que je remontais un peu le centre de gravité de l'appui avant et donc augmentait "l'inertie et l'amplitude" des mouvements que je donnais au cintre. Donc en effet à mettre peut-être au conditionnel.
Dans le même style d'exemple, je pense aux vélo type hollandais qui sont très redressés au niveau potence et sur lesquels j'ai toujours eu l'impression d'être moins agile ! D'où ma "conclusion".

Donc avis aux physiciens et aux spécialistes

[squal, le 07.10.08]
concernant le positionnement avant arière:
Il a été fait une inversion de conséquences de cette position et donc:
1°- Si on voit le moyeu AV en avant du cintre, on est trop avancé et on risque le "soleil" par dessus la roue AV
2°- Si on voit le moyeu en AR du cintre, on est trop reculé et on risque le cabrage en montée
C'est on nepeut plus logique et prouvé sur le terrain par ma pomme !
Donc attention à la longueur de potence, moi je vois le moyeu en AR du cintre,j'ai un LP XC 210 tout neuf et je vais raccourcir la potence de 100mm à 90mm, pour ne plus rien voir du tout CQFD !
Jean Mi dit "morskoul" [morskoul, le 29.10.08]
Oups en effet, corrigé. [squal, le 27.03.09]
Très bon article qui a solutionné pas mal de mes problèmes.
De plus les explications sont claires et précises.
Bravo [malibuman, le 08.05.09]
Une potence plus courte rends le vélo plus maniable, dans la mesure où la direction devient plus vive, car plus directe, mais aussi moins précise. Suffit de raccourcir sa potence pour s'en rendre compte, même en descente ou l'on charge la direction de la même manière. [papack, le 17.05.09]
Cool l'article.

@ Seb :Je m'interroge là-dessus:
"À savoir aussi que plus une potence est "haute" (éloignée de l'axe de direction) plus le vélo perd en maniabilité."

Je suis en accord avec toi sur le fait que la translation en hauteur sur l'axe de direction et non en décalé (n'éloigne pas de cet axe mais allonge cet axe) ne doit pas être l'explication de la perte de maniabilité. Pour ma part j'envisage cette perte de maniabilité à une explication de l'ordre de la biomécanique du corps humain ou il lui est plus précis de contrôler la rotation de l'axe de direction lorsqu'il a une vue plongeante dessus.
Maintenant, savoir si c'est un traitement visuel, une coordination motrice usuelle réutilisée, une biomécanique articulaire pure, etc. qui en sont la cause, il doit y avoir un sujet de thèse dessus (passé ou avenir).

Sinon, je prends note que ma position de crapaud n’est pas académique. Bien.
[damichou, le 23.06.09]
Bonjour,

Article trés bien fait !
J'ai bien trouvé mes réglages concernant la hauteur et le recul de la selle, mais je galère avec guidon+potence. Je suis passée d'un cintre de 630 réhausse 15 à un 660 réhausse 30, et une potence 100 à 90. Le vélo est plus (presque trop) maniable, je suis plus confortable, mais dès que ça monte, je me bats pour garder la roue avant au sol et perds parfois l'équilibre... (je ne peux pas essayer le cintre en 630 sur ma potence en 90 car je suis passée en oversize par la même occasion).
Que me conseillez-vous ? Repasser avec un cintre moins réhaussé ? ou raccourcir encore la potence ? (sachant que trouver une potence en 70 ou 80 et difficile et que le vélo est déjà bien agile comme ça).
J'utilise mon x-control en rando et marathon. [Anne, le 19.10.09]
Bonjour,

Cet article commence à faire référence dans le monde du VTT!

Pettite question, un cintre (trop) large, syle 660, 680 peut-il générer des douleurs dorsales? (j'avais un 640 avant).

merci. [John, le 26.10.09]
Il me semble qu'il n'est pas indiqué dans l'article à partir d'où mesurer la hauteur de selle (H) : à partir du pied en position basse ? de l'axe de rotation du pédalier ? J'aimerais comparer la "formule" avec ce que je fais intuitivement ... :) [Oateseph, le 13.05.10]
Oups désolé j'avais pas vu les questions qui avaient été posées... Désolé Anne et John. Je vais répondre quand même un peu tard et pour peut-êttre éclairer d'autres personnes.

@Anne : En effet le soucis de raccourcir une potence et réhausser le poste de pilotage (à travers un cintre plus réhaussé) font que le poids du pilote se trouve plus en arrière du vélo... Et donc lors de petit montée le vélo cabrera car la projection du centre de gravité du cycliste sera plus en arrière du pédalier. Le coup de pédale fera cabrer le vélo plus facilement. C'est le dur compromis entre position de confort et géométrie du vélo.

Les solutions à tester seraient plutôt d'avancer un peu la selle par rapport au réglage optimum pour avancer le centre de gravité au lieu de rallonger la potence. Par contre plus on raccourcira la potence, plus le vélo cabrera !
L'idéal pour résoudre ces petits soucis, c'est d'avoir une fourche que l'on peut baisser à la montée (Talas ou U-turn). Mais là le budget augmente...

@John : En effet élargir le cintre peu entraîner des douleurs dorsales. Le fait d'avoir les bras plus écartés obligent à un position un peu plus en avant qui parfois suffit à fatiguer un doss chatouilleux. Comme je le dis dans l'article la largeur optimum est celle des épaules, mais si on est mieux avec un cintre plus étroit faut pas hésiter.

@Oatesteph : La hauteur H mesurée est celle que l'on doit retrouver entre l'assise de la selle et la pédale en position basse. [squal, le 17.05.10]
Trop top cet article [MANU, le 14.07.10]
La longueur de la potence n'influence pas sur la maniabilité mais sur la stabilité +/- de poids sur la roue avant.
Potence courte, corps moins déséquilibré en avant lors d'une forte descente (OTB).
La largeur du cintre à une influence sur la maniabilité, plus de distance de la main par rapport à l'axe de direction donc plus de déplacement de la main pour le même angle de braquage donc plus de précision - essayez de piloter avec les mains juste de part et d'autre de la potence ;0)
Autre effet d'un cintre plus large : moins d'effort pour changer de direction ou pour contrer un changement de direction accidentel (exemple : une pierre qui fait braquer un peu la roue) nota : rappelez vous du moment de force de votre cours de physique au lycée. [L-Ric, le 05.08.10]
Merci pour toutes ces explication biens utiles. Elles vont bien m'aider à optimiser mes réglages après un changement de vélo, car je prends rapidement mal aux poignées et aux fesses.
Bon roulage [manu38650, le 14.09.10]
Merci pour cet article !!

Moi qui suit néophyte et pas monté sur un vélo depuis quelques années, cela m'aidera bien pour trouver rapidement une bonne position et éviter les désagréments !!

Bravo ! [Cissou, le 06.11.10]
Je débute en VTT et cet article très bien fait va me permettre de bien choisir mon vélo. En effet, je vais pouvoir vérifier en magasin si le vélo me correspond afin d'éviter dès le début de devoir modifier certaines pièces.
De plus, et c'est essentiel je pourrais dès le départ de mon apprentissage dans ce sport prendre du plaisir avec un vélo bien réglé et éviter certains lésions ou blessures dues à de mauvais réglages.
Merci beaucoup. [Erwan, le 10.11.10]
Je débute en VTT et cet article très bien fait va me permettre de bien choisir mon vélo. En effet, je vais pouvoir vérifier en magasin si le vélo me correspond afin d'éviter dès le début de devoir modifier certaines pièces.
De plus, et c'est essentiel, je pourrais dès le départ de mon apprentissage dans ce sport prendre du plaisir avec un vélo bien réglé et éviter certaines lésions ou blessures dues à de mauvais réglages.
Merci beaucoup. [Erwan, le 10.11.10]
Bonjour,
bel article en effet, tout sauf inutile car la question du positionnement peut être un vrai casse-tête, mais choisir entre confort et pilotage est toujours délicat.
Bref, je me permet d'intervenir pour, selon moi, rectifier une petite erreur glissée dans un commentaire précédent concernant la hauteur de selle.
En effet, si vous choisissez la formule mathématique 0,885xhauteur du périnée, la valeur obtenue indique la distance assise/axe de pédalier (et non pédale en position basse). Mais chacun aura je suppose rectifié par sois-même.
Voilà, bonne continuation à tout le monde. [alex, le 13.11.10]
bonsoir super article ,j'ai une question vous dite pour la longueur du cintre qu'il faut prendre la largeur des epaules,ok mais la moitié des vtt ont des guidons de 66 ou 68 de largeur!! cet enorme ,moi je fait 1m83 et 44 de largeur!!je ne compte pas passez sur un guidon de cette taille!!j'ai donc pris un easton xc qui fait 68cm pour remplacer mon cintre giant de mon anthem ont verra pour la coupe ou pas!pareil pour la potence je veux changer mais la mienne fait 110 pour une 100 je suis pas tres sur mais bon...a suivre. [gilles, le 29.11.10]
Du point de vue mécanique, la hauteur du cintre n'a pas d'incidence sur la maniabilité. Seul le couple dans le plan vertical distinguera un velo "stable" (petit cintre) d'un velo "vif" (cintre large). L'effet gyroscopique des roues contraint la rotation dans le plan horizontal et un couple plus grand permet de contrer plus efficacement cet effet et donc de tourner sa roue. Il sera en revanche moins précis car plus sensible à la moindre commande.
Inversement, une potence plus longue donnera un velo plus stable car diminuera l'efficacité du couple de force appliqué sur le guidon, le maximum de rendement etant atteint quand l'axe de rotation se trouve au point milieu de la droite formé par les points d'application des forces.

Seul l'angle que fait le tronc avec l'horizontale joue sur la repartition des masses vers l'avant et vers l'arrière.
Baisser le cintre sans l'avancer (potence relevé et raccourcie) aura pour effet de d'ouvrir l'angle entre la ligne epaule/cintre et l'horizontal. Les pectoraux se decharge et les trapèzes se chargent. On perd en control sur l'axe de roulie (pencher à gauche ou à droite). Avancer le cintre sans le baisser (potence rabaissée et allongé) produira l'es effets inverses avec perte de controle dans l'axe de lacet (tourner à gauche ou à droite). Le tout est de se sentir en appui confortable sans que les pectoraux ni les trapezes de travail trop tout en gardant un bon control de son engin.


[Fafonline, le 22.02.11]
bonjour,
j'ai mes doigts de pied qui dorme aprés ±45km . Que dois-je faire?merci [lavallée michel, le 25.04.11]
Oups ! Comme d'hab je passe rarement par ici...
Donc pour répondre rapidement.

La largeur de cintre c'est juste une indication "théorique". Après c'est une histoire de goût de pilotage ou d'intégrisme de la recherche de perte de poids ;-)

En effet avec un cintre plus large paradoxalement on a un pilotage qui est plus "fin" et stable. C'est juste une question de distance d'un mouvement appliqué par rapport à un axe. Un mouvement de 1cm à 30cm d'un axe a plus de répercussion qu'un mouvement d'1cm appliqué à 35cm de l'axe. Donc avec un cintre "étroit" le moindre mouvement appliqué au guidon donnera une réaction plus importante que sur un guidon large. De même un choc latéral sur la roue avant sera plus difficile à contrôler en douceur avec un cintre étroit. En cas de doute je vous conseille d'essayer de rouler avec les mais aux extrémités du cintre et ensuite de le placer sur les freins. Vous allez comprendre de suite la différence. Donc Fanfoline je ne cherche pas à contre-dire ce que tu avances, mais c'est juste un constat in situ.

@michel : pour les pieds, c'est plus une question de chaussage que de réglage du vélo je pense. Si tes chaussures sont un poil trop serrées, au début ça ira et doucement avec l'effort tes pieds vont gonfler et donc tu arrives à la compression des paquets vasculo-nerveux de la voûte plantaire. Si ce n'est pas ça, il faut voir aussi les chaussures et la semelle qui font que tu as des appuis pas au top ou un serrage sur de mauvais points et après un bon moment tu te comprimes des petits nerfs dans les pieds. En gros ça s'appelle un syndrôme de Morton.

Bref dans les 2 cas il faut commencer par desserrer un peu les chaussures. [squal, le 01.05.11]
@Squal: Merci d'avoir redit un terme intéligible ce que je voulais dire en terme un peu trop savant ;-) . Ce qui est le plus important, et tu l'as bien dit, c'est que le pilotage est bien plus "fin" avec un guidon large.

Par stable je voulais dire qu'il était plus dur (dans le sens, "il faut plus de force") de faire tourner la roue. Je l'ai remarqué lorque je suis passé d'un cintre 550 de mon dkt au 660 de mon trek. Et bien au début, avec mon trek, je roulais pas droit! Les actions parasites sur le guidon contrarie plus l'effet gyroscopique qui a tendance à "ramener la roue dans la ligne droite". C'est dans ce sens que j'ai utilisé, de façon impropre c'est vrai, le terme de "précision". Qui se soucis de faire rouler droit son VTT! :-)

[Fafonline, le 16.05.11]
Article très instructif, qui va m'être utile sous peu...

Maintenant je voudrais revenir sur le placement avant/arrière et le fait de voir le moyeu d'un côté ou de l'autre du cintre.

La personne qui a corrigé précédemment dit avoir raccourci sa potence de 100 à 90 mm, car elle voyait son moyeu en arrière du cintre.

Si on suit l'article : Si on voit le moyeu en AR du cintre, on est trop reculé et on risque le cabrage en montée.

Il me semble qu'en raccourcissant la potence, on recule encore d'avantage sa position et on aggrave le phénomène.

Et là, le raisonnement devient absurde...

Après cela dépend aussi de la géométrie du vélo et particulièrement de l'angle de chasse...

Mais si vous n'avez pas un chopper, le fait de voir le moyeu en avant du cintre indiquerait qu'on est trop sur l'arrière...

Mais cela reste un détail, article excellent au demeurant. [dj_sp4m, le 31.05.11]
bonjour moi je mesure 1m76 j'avai un vtt taille l je choper mal au dos vers 45/50km g change en taille 46 d'apres conseil de quelque vttistes je chope toujour mal au dos certze moins mais sur 60km c pas agrealble de finir avec une douleur le plus c le lendemain on croirai que j'ai 30ans d'un coup
est ce un mauvai reglage?ou une mauvaise position?
merci [stephane, le 07.06.11]
Bonjour,je viens d'acheter un vélo de route et au bout de 2h de vélo j'ai des douleurs à chaque épaule au niveau du triceps donc je vooulais savoir si quelqu'un avait déja eu se problème et comment le régler(le vélo est réglé par un professionnel)
cordialement [chemin quentin, le 01.09.11]
Concernant le fait d'avoir le moyeu cacher sous son cintre: J'ai l'impression que cela est vrai pour les vélo type all-mountain ou Enduro avec un angle de chasse très grand.Sur mon cross-country taille 19.5 (pour 1m80) et une potence de 90,je pose bel et bien mon coude sur mon genou et mon poignet sur le cintre mais le cintre reste bien devant mon moyeux! j'ai essayé un all-mountain 1 cm moins long (avec un potence de 80 cm) et là, oui, le moyeux est bel et bien sous le cintre. Du coup je pense que la méthode "du genou" critère, en ce qui concerne la taille, est la plus "universelle". C'est vraiment ce repère qui nous indiqué comment on sera penché sur le guidon. [Fafonline, le 25.10.11]
Bonsoir,

Rectificatif la hauteur de selle (H) n'est pas la hauteur H mesurée entre l'assise de la selle et la pédale en position basse mais celle entre le creux de la selle à l'axe de pédalier.
[Jacques Use, le 14.04.12]
oui article très intéressant et très rapide à mettre en pratique; j'ai changé de selle et eût très mal au bas du dos dès la seconde sortie en VTT en parcourant 31km en une heure. Cause le réglage du recul de la selle était trop éloigné de 16mm en arrière. Encore merci. [pierre33, le 23.06.12]
Bonjour,

Très bon article qui me sert de référence.
Cependant il manque l'orientation du buste qui donne une indication sur la hauteur de la potence, car ici il est juste précisé la fourchette. Dommage, une photo comparative aura été impeccable.
Petite précision pour avoir fait le test: Le bon réglage du recul de la selle serait plutôt le genou 1 cm en avant de l'axe de la pédale. On retrouve cette info avec d'autres sur le site suivant: http://phortail.org/running/cyclisme-020.html. Un excellent complément à cet article [Aurélien, le 02.11.12]
Bonjour, je me permets d écrire sur cette article pour poser une question . Je viens d apprendre que j' ai eu hernie discale S1 L5 ,a priori après IRM le verdict tombe plus de vélo!!!! je suis actuellement en main avec un spécialiste qui me laisse espérer pouvoir remonter sur un vélo mais me précise que pour ca il faudra que ma selle soit plus bas que le cintre ? quelqu’un a connu ce genre de problèmes merci d avance [arno, le 07.09.13]