Ski
Accueil > Articles > Divers > Quel comportement doit-on adopter lors d'une rencontre avec un patou ?

Quel comportement doit-on adopter lors d'une rencontre avec un patou ?

Par Phil'Ô, le 04.07.14

Au cours de vos randonnées, vous pouvez rencontrer des chiens de protection des troupeaux ou patous que les éleveurs utilisent contre les attaques de loups, chiens ou lynx.

Les services de l'État mènent une campagne de sensibilisation pour faire connaître les réflexes simples et essentiels à adopter en présence de ces chiens :
- contournez largement le troupeau quand cela est possible, évitez de le traverser,
- en présence d'un chien, restez calme, arrêtez-vous le temps qu'il vous identifie, ne le caressez pas, ne faites pas de gestes brusques,
- si vous êtes en vélo, descendez-en et marchez à côté,
- tenez votre chien en laisse.

La présence des patous est parfois signalée par de grands panneaux


Sachez les reconnaître et télécharger les recommandations à lire avant de partir :
en français et en anglais (cliquez sur l'image)





en allemand, italien, hollandais, espagnol (clic on the picture)






Pour en savoir plus :
www.loup.developpement-durable.gouv.fr/

Ce message est diffusé par Dreal Rhône-Alpes.




P.S : Une brochure d'information très intéressante :

Commentaires

J'espère qu'il y a les même brochures à destination des bergers avec le mode d'emploi pour "dresser" ou "élever" ces chiens; car bien souvent on se fait agresser par ces meutes de chiens même en l'absence de tout troupeau à proximité.
Maintenant, dés que j'entends un troupeau je prends de quoi me défendre (cailloux/baton ...)
J'ai même du acheter récemment une bombe lacrymo suite à une "attaque" par 2 chiens (pas des patous) sur une petite route du coté d' Orpierre-05 [jjG, le 05.07.14]
Même constat que jjG :ill: J'ai aussi acheté une bombe :ill: suite à une morsure par un patou. [friz, le 09.07.14]
Chien emmerdant qui coûte à la société (pas tant que le loup, toutefois !!) et qui fait bien rigoler ce dernier, tant il est balourd !! Il fait également bien rigoler le berger lorsqu'il détale après les touristes piétons ou Vttistes.
Peut-être la bombe lacrymogène...ou la kalatchnikoff, cela permettrait peut-être de déquiller quelques loups dans l'intérêt général !
Patous, loups : dans le même panier ! [cyclohc, le 10.07.14]
Hum descendre du vélo c'est bien gentil mais je me demande si les personnes qui ont fait cette brochure ont été confronté au problème... J'ai eu chaud 2 ou 3 fois et j'ai eu du bol, notamment avec un troupeau en plein au milieu d'une piste patous et boarder au taquet pour me bouffer et le berger qui me tenait tant bien que mal ces boarder et les patous qui m'ont suivie durant 500m.... Bref la bombe lacrymo va devenir indispensable... Pour l'anecdote une amis s'est faite mordre l'année dernière en rando, elle a contournée le troupeau les patous lui sont venu dessus elle s'est arrété et hop morsure... le berger lui a simplement dit qu'il n'arrivait pas à gérer ces patous... [nicom, le 18.08.14]
La réintroduction de l'ours dans les Pyrénées a entrainé la réintroduction du Patou qui avait quasiment disparu des estives. Le Patou n'est pas un chien dressé, il ne vit pas en horde, et le berger n'a que peu d'autorité sur lui.
Tout petit il vit avec le troupeau en permanence et son instinct le pousse à le protéger contre ce qui peu lui sembler un danger.
En arrivant à proximité d'un troupeau il faut se signaler pour ne pas surprendre le chien et ne pas faire courir les brebis. Descendre du vélo est la moindre des choses. Parler au Patou calmement, sans énervement mais fermement.
En cas de chien agressif, interposer le vélo entre lui et nous, c'est plus efficace qu'un bâton que l'animal considère comme une menace. La bombe lacry marche très bien, je l'ai utilisée sur un gros chien pas sympa (pas un Patou). J'en ai tjours une en vélo que se soit en montagne ou sur la route. J'ai une peur bleue des chiens qui bien sur s'en aperçoivent, mais le Patou n'est pas un chien d'attaque et j'ai toujours pu négocier et m'en sortir dignement alors que ça n'est pas souvent le cas dans les traversées de village ou le sprint devient indispensable.

[jeano, le 05.09.14]