Ski
Accueil > Articles > Entretien > Entretien d'un Amortisseur Fox Float RP 23

Entretien d'un Amortisseur Fox Float RP 23

Par Phil'Ô, le 31.05.16

Entretenir un amortisseur Fox Float RP 23 est vraiment simple et peu onéreux. Moyennant l'achat d'un kit contenant les joints, bagues et une dosette de fluide lubrifiant FOX, généralement vendu sur le net entre 20 et 30 € (par exemple ici ou , l'entretien de votre amortisseur ne vous prendra pas plus d'une trentaine de minutes.

Pour les photos, j'ai utilisé un étau afin d'avoir les mains plus disponibles, mais cela n'est absolument pas obligatoire.

L'outillage nécessaire se limite à un petit tournevis et/ou tige en bois, et un peu de papier absorbant pour le nettoyage.


I - Retrait des vieux joints



-1- Tout d'abord il faut démonter votre amortisseur du cadre.

-2- Chasser toute la pression qui se trouve dans la chambre en appuyant sur la valve.


-3- Retirer le joint permettant le réglage du SAG

-4- Dévisser le corps de l'amortisseur (cela fonctionne très bien à la main, l'étau n'est pas obligatoire)


-5- Désolidariser le culot/piston du corps de l'amortisseur (forcer car il y a une résistance), mais attention pour pouvoir le faire, il faut parfois retirer les bagues de fixation (propre à chaque cadre)


-6- Faire un premier nettoyage grossier


-7- Sur le piston,


-8- Retirer le joint torique



-9- Retirer ensuite les bagues, grâce à l'encoche



-10- Bien nettoyer l'emplacement du joint


-11- Sur le culot supportant la valve, retirer le joint torique situé tout au fond du culot dans une gorge à l'aide d'une pointe (ici un tournevis)


-12- A présent travaillons sur le corps de l'amortisseur, en retirant le joint racleur (anti-poussière)



-13- Juste en dessous du joint racleur que l'on vient de retirer, se trouve un nouveau joint torique pris en sandwich entre deux bagues.


-14- Retirer le joint torique à l'aide d'une pointe (ici un tournevis)


-15- Notez le sens de ce joint, les écritures sont sur la partie orientée vers l'extérieur du corps de l'amortisseur


-16- Retirer les bagues (c'est moins aisé que les précédentes car elles n'ont pas d'encoche. Il faut donc les tordre en force pour les sortir de leur gorge)


-17- Bien nettoyer les gorges recevant les deux joints que l'on vient de retirer


-18- État des lieux des joints retirés



II - Mise en place des nouveaux joints




-19- Le kit utilisé (notez qu'il y a légèrement plus de joints dans le kit que ce qui est issu du démontage)


-20- Lubrifier SYSTÉMATIQUEMENT les joints toriques avec la dosette de fluide fournie dans le kit, à commencer par le premier à remettre en place (celui du fond du culot)


-21- Remettre en place le joint torique situé dans le fond du culot


-22- Grâce aux encoches, remettre dans la gorge située sur le piston une première bague


-23- Lubrifier le joint torique


-24- Le mettre en place dans la gorge


-25- Placer la seconde bague de manière à prendre le joint en sandwich dans la gorge du piston


-26- Au tour du corps d'amortisseur, placer une première bague dans la gorge (pour l'insérer il faut légèrement la tordre)


-27- Lubrifier le joint (celui avec les écritures)


-28- Remettre en place le joint (attention les écritures vers l'extérieur, comme vu au point n° 15)


-29- Mettre la seconde bague pour prendre le joint en sandwich dans sa gorge


-30- Lubrifier le joint racleur

-31- Le remettre en place (lèvre racleuse vers l'extérieur)


-32- Remettre le corps d'amortisseur sur le piston (résistance au passage des joints)



-33- Mettre 2 cl de liquide lubrifiant dans la chambre de l'amortisseur (attention la dosette fait 5 cl, donc ce n'est même pas la moitié).


-34- Régler le rebond au minimum


-35- Aller chercher le pas de vis en forçant (résistance)


-36- Visser le corps de l'amortisseur sur le culot, jusqu'en butée + 1/8 de tour maximum (inutile de serrer trop fort)


-36- Replacer le joint de réglage du SAG


-37- Remonter l'amortisseur sur le cadre,

-38- Remettre la pression dans la chambre,

-39- Régler le rebond

-40- Aller rouler

C'est vraiment enfantin et nécessite très peu de compétences mécaniques. Il faut juste rester attentif et mémoriser la forme des joints lors du démontage pour bien les remplacer par les bons, ne jamais trop forcer et rester délicat avec la pointe permettant de retirer les vieux joints, pour éviter de rayer ou d'endommager votre amortisseur.

Grâce à ce simple entretien, j'ai réussi à redonner vie à l'amortisseur de mon fils qui ne tenait plus la pression.

Enjoy



Commentaires

Juste une remarque, au point n° 5, pour désolidariser le culot/piston. Suivant la dimension des bagues de fixation de l'amortisseur, il faut les retirer car le corps d'amortisseur passe pas.

C'est le cas sur le zesty. [lamouette, le 23.07.16]
Bien vu lamouette. J'ai modifié l'article. Merci. [Phil'Ô, le 28.07.16]
Salut Phil'O,
J'ai un amortisseur Fox Nude...
Est ce que son démontage ressemble au Float ?
Sinon où puis trouver la méthode ...
Merci par avance !
@+Michel [miarnaud, le 28.02.17]
Hello, merci pour cet article clair et très bien détaillé. Question subsidiaire concernant la pression dans l'amortisseur: comment savoir la pression à utiliser et quand ré-injecter de l'air comprimé? Ça dépend de la pratique, du poids du bonhomme, etc ou c'est à faire régulièrement (genre une fois/an)? [Kaillasse, le 07.03.17]
Pour régler la pression dans l'amorto, c'est très simple. Tu règles le SAG (pourcentage d'enfoncement du piston dans la chambre) en posant tout juste son poids sur le vélo (sans pomper).
Le réglage de la pression dépend aussi du ressenti du pilote. Perso, je règle à 25% de SAG soit 1/4 de l'enfoncement de l'amortisseur en position statique tout mon poids sur le vélo. [Phil'Ô, le 03.05.17]
Pour ceux qui veulent aller plus loin (vidange de la partie hydrolique) : texto-imprimerie.com/amortisseur.html [lamouette, le 06.06.17]