Ski
Accueil > Articles > Récit > Une traversée de la chaîne des Puys à l'Aubrac

Une traversée de la chaîne des Puys à l'Aubrac

Par brunobf, le 28.10.20

Après une rando itinérante à pied il y a quelques années dans les puys du Cantal, on s'était dit Sylvie et moi qu'il serait intéressant de parcourir à vélo les immenses plateaux de ce département.
Pas de sentiers techniques en vue, le but était de découvrir cette Auvergne sauvage. On aura l'occasion ici et là de rouler sur quelques sentiers sympas, en descente ou en traversée. Amis du T4 sans les mains, passez votre chemin !

La première difficulté dans la préparation fut de trouver des hébergements ouverts et qui répondaient aux mails. Etonnant quand on sait les difficultés rencontrées dans cette région de travailler en hiver à cause du manque de neige : on a l'impression que certains hébergements se reposent à la Toussaint en prévision d'un hiver intense.

Comme on prévoit un retour en train au point de départ, celui-ci sera à Vodable, beau petit village en surplomb, près d'Issoire.

° 1er jour Vodable au Lac du Chambon (23 km 1000 m):
Petite descente sympa sur Meilhaud, où on récupère un tracé Utagawa. Une succession de pistes et de petites routes jusqu'au Lac du Chambon. Très bel endroit. Et beau temps parfois chaud après le gel de la nuit !

° 2ème jour Lac Chambon à la Godivelle (38 km 1180 m):
La météo annonce le début du vent dans la journée, sans précipitations. Une première partie qui alterne prairies et forêts jusqu'à Besse puis le Puy de Montcineyre. Nous en ferons le tour (sympa) pour mieux profiter du lac attenant. Tous les jours j'avais prévu une version longue et une version courte, suivant la météo la forme ou nos désirs. Le vent commence à se lever, on choisit la version courte, celle qui suit la GTMC. Bon balisage dans l'ensemble.
Le vent devient vraiment très fort et nous oblige parfois à nous arrêter (sinon, c'est direction les barbelés !) Très belle arrivée à la Godivelle juste à l'entrée du plateau du Cézallier.

° 3ème jour Godivelle > Landeyrat (24 km 850 m):
Le jour où je redoutais le vent et c'est le jour de la tempête Barbara ! La météo a relevé des vents autour de 250km/h au Sancy et sur les lacs, les vagues se forment et vont faire des embruns sur la rive. Ceux qui connaissent apprécieront.
L'itinéraire prévu était de profiter au max du plateau, mais vu ce qui nous attend, Laurent et moi changeons le tracé : le but est de passer versant nord ouest du plateau pour se mettre à l'abri du vent dominant. Comme la journée est courte, on attend midi (on mange à l'abri) pour partir et compter sur une baisse du vent.
Les deux premières heures seront épiques ! Non seulement la montée vers le Mont Chamaroux est un long poussage, mais avec le vent de face, on n'en voit pas la fin ! Mais l'équipe est soudée et une fois passé le Mont Chamaroux à notre gauche, on arrive à descendre sur le vélo et on plonge sur Sailhant. L'arrivée à Landeyrat se fera sous un temps devenu agréable.

° 4ème jour Landeyrat > Lavigerie (33 km 800 m):
ce jour-là, on change de plateau en traversant le plateau du Limon. Début de parcours sur sentiers, pistes et route jusqu'à la route fermée avant St Saturnin. Comme le détour s'annonce un peu long, on prend le viaduc du vélorail. Traversée de Saint Saturnin, qui est presque un village fantôme.
La météo est annoncée mitigée dans l'après-midi : on file au plus court en shuntant les pistes pour les petites routes et on mange à l'abri avant la pluie.
Dans ce coin de France, les averses de Météo France, cela veut dire qu'il s'arrête quelquefois de pleuvoir. C'est à savoir.
On s'équipe et l'après-midi se fera sous la flotte (pas intense, mais avec le vent c'est pas top). On ne fera pas le Puy de Niermont avant de descendre sur Lavigerie et on passe par la Croix du gendarme et Drils.

° 5ème jour:
On reste à Lavigerie et on arrive à faire une balade à pied le matin avant la pluie de l'après-midi.

° 6ème jour : Lavigerie > Roffiac (73 km 1600 m)
Enfin un temps "normal" est annoncé !! Sans pluie, sans vent, voire avec du soleil.
J'avais prévu une grosse journée, qu'on pouvait raccourcir à notre guise à tout moment. Eh bien, on va en profiter toute la journée !
Début pour s'échauffer par une petite descente sur Dienne et une remontée sur Laqueille Haute, avant une boucle vraiment jolie dans la forêt de Chavagnac. De belles pistes, de bons petits challenges à la montée et on arrive même à pique-niquer sans se mettre à l'abri !
La descente sur Murat se fait par la variante GTMC. Sympa.
Comme on a beaucoup de kilomètres à faire, la montée à Prat de Bouc se fera sur route. A un rythme de sénateurs pour Sylvie et moi, de député pour Camille et de chien fou pour Laurent.
Alors que l'on a tous en tête que les montées sont finies, on aura droit à une portion énergivore de Prat de Bouc jusqu'au point 1427 IGN sur le GR4.
Le reste de la journée sera sur pistes et petites routes jusqu'à Roffiac.

Il nous reste le lendemain pour rejoindre Neussargues, prendre le TER et monter à Vodable dans l'après-midi.

°° Bilan de cette traversée:
* à cette période de l'année, prévoir des versions courtes n'est pas un luxe car les conditions météo peuvent rendre le kilométrage très longs!
* à refaire avec du beau temps car c'est vraiment frustrant de parcourir ces immenses plateaux la tête baissée. On imagine pas que de tels paysages puissent se trouver en France.
* la région étant très agricole et plutôt vallonée, c'est très difficile de trouver des sentiers. Hormis dans les Puys du Cantal, mais là, c'est un autre niveau (à part le Puy de Niermont qu'on n'a pas pu faire).
* la prochaine traversée (peut-être l'an prochain) sera plus technique : montée sur route et pistes, descentes sur sentiers.
* des hébergements de qualité et un très bon accueil partout : Auberge de la Loue à Vodable, Hôtel Le Grillon à Chambon, Chambre d'hôte Beluga à la Godivelle (encore merci pour nous avoir laissé la salle à manger le midi !), Ferme des Prades à Landeyrat, Auberge d'Aijean à Lavigerie et la Ferme du Ruissellet à Roffiac.

Un grand merci à Laurent, l'ami de plus de 30 ans, de nous avoir attendu.
un grand merci à Camille, l'amie de 10 ans, avec qui nous repartiront, même si elle n'aime pas perdre aux cartes.
Un grand merci à ma mimine, toujours partante et qui progresse, qui progresse.

°°°Les liens :
- sortie
- photos

Je suis dispo pour tout renseignement.

Commentaires

Merci pour ce récit. Ce sont vraiment des territoires qui se prêtent à de belles traversées sur plusieurs jours. Pour contre, pour ceux qui maitrisent un peu moins la géographie du secteur, on aimerait une petite carte et au final je me demande si cela ne serait pas mieux de rentrer cette sortie sous forme de topo illustré avec tes photos ? [Seb-L, le 02.11.20]
@Seb-L : ok, j'ai rentré la sortie avec l'itinéraire intégral en GPX et quelques photos. [brunobf, le 02.11.20]