Ski
Accueil > Topo Guide > Sentiers > Cerces > 16e Tenailles en Vallée Etroite (parcours long) (sortie du 16 septembre 2012)

16e Tenailles en Vallée Etroite (parcours long) : Sortie du dimanche 16 septembre 2012 par pluc

Participants : seul(e)

Remarques terrain

Pas trop sec, parfait.

Sentiers associés

3 Col du Vallon (versant Sud) : Toujours une petite portion peu évidente.

1 Chalets des Acles > Plampinet : Bien roulante quoique plutôt raide.

2 Col des Acles (versant Sud) : Montée sur le vélo pour les plus puissants que moi.

4 Col des Acles (versant NO) : Encore plus excellent que d'habitude grâce au travail du CAF.

3 Le Mauvais Pas > D1 (épingle 1725 m) : Merci le CAF pour ce "nouveau" sentier !

2 Col de l'Echelle (versant Nord) : partie inférieure : Excellent pour finir la descente.

2 Lac Vert > Pian del Colle (Vallée Etroite, rive gauche) : Un très joli petit bout, facile à la montée, pour éviter la piste.

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : Les Granges de la Vallée Etroite > Col du Vallon > Névache (chapelle St-Benoît) > balcons de Névache > Pont de Fort Ville > Plampinet > Col des Acles > le Mauvais Pas > les Granges de la Vallée Etroite

En 1996, le Club Alpin de Briançon, organisait un tour du Montbrison et de ses Tenailles, sommet secondaire mais emblématique. Par la suite, les "Tenailles" se sont déroulées en dehors de ce petit massif, dans des secteurs variés, du Briançonnais au Queyras.
Cette "épreuve", dont les parcours, toujours superbes, sont tracés par de véritables amoureux du VdM, possède une solide réputation de difficulté, pas vraiment justifiée pour toutes les éditions, mais que la dernière n'a pas démentie. En effet, cette année, les circuits, aussi bien le court que le long, étaient les moins roulants, tout au moins dans les montées, jamais imaginés par la petite équipe du CAF.
La traversée du Col du Vallon, commune aux deux parcours, comportait une montée avec une courte piste au début, devenant très raide aux abords de la Maison des Chamois, puis du sentier avec peu de parties sur le vélo. Le cadre magnifique, et la descente de 1000 m de D- qui suivait, justifiaient bien les derniers 200 m de D+ en vrai portage.
La route rejointe, on la quittait rapidement, pour une montée puis une traversée plutôt montante, les "balcons de Névache", sur du sentier un peu technique. Le parcours long quittait assez vite les balcons pour redescendre vers la vallée, alors que le court poursuivait en direction du Col des Thures pour effectuer un retour, certes moins long, de toute beauté.
Le trajet en fond de vallée jusqu'à Plampinet, par des chemins et un sentier facile, permettait de se détendre avant la remontée au Col des Acles, sur une piste roulante mais raide puis sur un sentier qui ne se gravit sur le vélo qu'avec un très gros niveau. A partir de là, nous attaquions la partie la plus spectaculaire du tour, dans un paysage grandiose, sur un sentier alternant des descentes et traversées roulantes avec des remontées difficiles et même un peu de portage, la dernière partie offrant un exceptionnel enchaînement d'épingles cassantes, d'abord rocheuses, très techniques et assez exposées, puis légèrement plus faciles. La concentration était de rigueur jusqu'au Col de l'Echelle. Merci infiniment à Jean Louis, qui a passé la balayette sur ce sentier ; je l'ai trouvé beaucoup moins difficile et plus agréable que la première fois.
Le sentier suivant, remontée, beau balcon, puis descente très intéressante, a également demandé un gros de travail de remise en état aux organisateurs. C'était un sentier abandonné où il a fallu pas mal tronçonner. Juste avant de rejoindre la route du Col de l'Echelle, on passait à proximité d'une ancienne caserne italienne, sur les murs intérieurs de laquelle sont peintes de très belles et intéressantes fresques de l'époque fasciste. Visite obligée en cette journée du patrimoine.
Après un lacet sur la route, un sentier effectuait une traversée descendante et rejoignait la vallée. On terminait par une remontée (piste, joli sentier, puis piste) suffisamment courte pour ne pas dissiper l'euphorie engendrée par les dernières descentes.
A l'arrivée, nous attendaient polenta légendaire et tiramisu.

Distance réelle parcourue : 42 km
Denivelé réel effectué : 2500 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par Geux, le lundi 24 septembre 2012 à 10:40

Merci pour ce beau CR et d'avoir rentré ce fameux "nouveau" sentier. :wink:

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.