Ski
Par Ticaillou le 03.06.20
Accueil > Topo Guide > Sommets > Savoie > Mont du Chat > Balcons Ouest du Rhône et Sommet > Sortie du 29 mai 2020
 Topo validé par la modération

1504 m Mont du Chat : Balcons Ouest du Rhône et Sommet

Itinéraire ludique et touristique avec visites historiques et culturelles en avant pays savoyard. Les paysages sont très verts, il y a un peu de vertige avec des points de vue sur le Rhône.

Données techniques

Département : Savoie
Longueur [?] : 145 km.
Denivelé (+) [?] : 4000 m.
Denivelé (-) : 3000 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 500 m.
Portage Oblig. [?] : 100 m.
SPR [?] : (20/70/10)

Nb de jours : 3
Cartographie [?] : 3332 OTChambéry

Dif. montée [?] : 2
Dif. descente [?] : 2
Dif. max : T2 ponctuellement
Exposition [?] : 1

Départ/Accès

Départ : Nances (440 m) - autoroute Lyon - Chambery sortie Nances Aiguebelette

Itinéraire

Nances/Novalaise - col de la Crusille/GR9 - Mont Tournier/GR9-GR65 - Croix de Chevru - Yenne - bord du Rhône - ancienne Chartreuse de Pierre Châtel - GR9 - Montagne de Parves - bord du Rhône du Lit au Roi - Pont de la Loi - Culoz - Praille - Saint Pierre de Curtille - Curtille - piste jusqu'à la Croix de l'Hiver - Zone Naturelle du marais les Puits d’Enfer - pistes jusqu’au col du Chat - GR vers chevelu - la Vacherie de Champrovent - Trouet - Crête du Mont du Chat - Croix du signal - Grande piste GR en direction de la route forestière - Chemin les Villas Doria - Nances.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Pommaret > La Grande Vacherie   Croix de Chevru (GR65)   Fort des Bancs > Piste du Goulet   Fort les Bancs > Virginin (GR59)   Chemin de la Croix   Sentier de la Croix du Signal du Mont du Chat vers Novalaise   Relais du Chat

Remarques/Variantes

A pied col de la Vacherie/Dent du Chat en A/R.
A la Vacherie de Champrovent, épingle 858m, possible de rejoindre la D42 au point 1228m qui arrive aux antennes 1496m via la piste passant par les points 1120m et 1214m.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Pas de fontaines mais des lavoirs dans les hameaux.

Sortie(s) GPS associée(s) : 29.05.20

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

(pas de commentaires)
» Notez/Commentez l'itinéraire

4 Jours de bikepacking en pays savoyard : Sortie du vendredi 29 mai 2020 par Ticaillou

Participants : canyon BIKE

Remarques terrain

Récit de la sortie

INTRO
Je pars pour un itinéraire inventé,
Partir pour s’aérer, partir en local, partir pour oublier le brouhaha...
Partir pour échapper, partir pour le solo, partir pour le silence...
Partir en mode petit caillou...apaiser le corps et l'esprit,
Je sais que les kilomètres de liberté m’ont manqué
Pourtant j’ai erré, au-dessus de la maison, comme c’était particulier…il y avait beaucoup d’animaux, pour une fois c’est moi qui avais plus peur qu’eux.
Chut…Depuis, je connais tous mes plus grands itinéraires de chez moi, c’est la classe.



JOUR 1 = Vendredi 29 mai TI CAILLOU A CRAN
NANCES - col de la Crusilles - mont Tournier -montagne de PARVES- la balme - jusqu’au bord de Rhône du lit du Roi - - anc. chartreuse de pierre châtel
39 kms 926 m D +
Je pars à midi, le premier jour est roulant, et beau, ça fait du bien.
Les points de vue sont magnifiques : pierre Vire - mont Tournier - et d'autres- On peut visiter une mini grotte des Sarrazins-sur le chemin On y trouve une croix de Chevru énorme en pierre ; Moi ça m'impressionne.
C’est un vrai parcours pour les enfants, il est ludique et joueur.
Je ferai tous les petits sommets, tous les points de vue… Il y a même un caillou chapeauté.
Pour moi la sensation est magique, il y a des fraises des bois, je me goinfre comme un lutin à la maison, j’erre, je décongestionne, je décompresse, il n’y a personne ou juste quelques rares individus, ça me va.
A l'ancienne chartreuse de pierre châtel, il y a des vieilles ruines de maisons et des terrasses qu’on peut explorer.
http://patrimoines.ain.fr/n/pierre-chatel-a-virignin/n:1045
http://cheignieu-la-balme.over-blog.com/article-la-forteresse-de-pierre-chatel-107059011.html
L’histoire ne m’a jamais passionnée, mais sur site c’est autrement. Alors voici quelques infos.
Puis cet itinéraire me semble tellement adapté à un bike packing touristique famille ou ludique que j’agrémente de quelques informations. Le sport c’est bien, la culture aussi…
Comme si la pierre parlait, je m’instruis de son histoire, ça me fait du bien.
Je dors abritée des âmes des moines., mais pas des moustiques…
Au final ma chartreuse aimée n’est jamais loin.
?

JOUR 2 = Samedi 30 mai = TI CAILLOU SE DETEND
GR9 jusque CULOZ - paille - saint Pierre de Curtille - Curtille - piste jusque-là Croix d'hiver
59,3 kms 893 D+
Par le GR9 il n'y a personne. Au niveau du Rhône, tout le monde est sur le goudron bien chaud, bien roulant, c’est comme à Chanaz, il y a du monde tout est fait pour quelques kilomètres de kayak, de vélo, de bateau ; ou de rosalie. C’est romantique…tu peux y lécher des glaces en jolie robe.
Je me régale d'être à côté, d’être décalée...toujours un peu à côté de la plaque, le petit caillou SOLO, dans sa tenue short même pas à la mode…les gens sont beaux à leurs manières…
A Chanaz c’est hyper touristique je passerai vite fait par le vieux pont vert avec des escaliers.
Je me ferai mousser bruyamment, je serai admirée avec mon vélo chargé, sur le dos. Les gens ont le sourire par ci par là, d’autres me regardent étrangement, bref ça passe, minute de gloire mitigée, je m’en contenterai, vite fait bien fait.
Une journée très roulante que c'est bon...je trouverai un petit point d'eau pour farniente et faire trois courses à CULOZ.
Je verrai le vieux moulin de Chanaz.
Ce moulin est réhabilité, il est devenu un lieu touristique de vente et je n’y rentrerai pas pour manque de masque pourtant il n’y avait personne quand je suis arrivée mais la règle est la règle. Comme je n’aime pas les règles que je ne comprends pas…je ne rentre pas…. Je ne porte pas de masque ou de visière car ça affaiblit mes sens de sauvage ; la distanciation sociale et notre immunité étant pour moi la seule manière logique de faire face à un virus, selon moi, dans nos contextes de vie classique. …le reste m’agresse…comme des petits moutons stupides…nous sommes bien gouvernés par des médias sans analyses crédibles…bientôt le mouton noir n’aura plus sa place dans le troupeau voire dans les lieux publics…il sera traité de noir ou de conspirationniste… (la culture scientifique ne fait pas bon ménage avec la glace au chocolat bien sucrée et crémeuse) alors tant pis je préfère Brunir de soleil seule et être en accord avec mes sens…. A coté de la plaque peut-être…qui a tort ? qui a raison ?
Voici sa belle petite histoire au moulin : https://www.moulindechanaz.com/moulin.html
Puis je prendrais les chemins de Paille, de Curtille puis une piste jusque Croix d'hiver.
Le champ m’abritera tant bien que mal des moustiques. Le temps est tellement magnifique que je préfère dormir exposée à la lune. Bonne nuit.

?
JOUR 3 Dimanche 31 mai= TI CAILLOU JUBILE
Croix d’hiver-marais de puits d’enfer-pistes jusqu’au col du Chat-piste de Pommaret-
A pied col de la vacherie dent du chat A/R
20 kms 1065 D+ plus une dent du chat miaou.
Je retrouve de ma joie, de mon âme, nue et belle.
Je sens la connexion à la nature, à mon silence. Merci la lune.
A Cremon je bifurque au grand marais. Ti caillou aime les passionnés et trouve des naturalistes, un homme qui m’accueille ‘bonjour’, le marais nous fait briller et il répond à toutes mes questions. Puis deux femmes sortent de la forêt elles étaient encore dans les Hamacs en mode lutines des bois; elles s’installent très vite aux jumelles et aux lunettes ; nous observons ensemble la bondrée (cette Happy, un surnom heureux, du petit caillou…ce liseré noir, ah oui…je ne suis plus sure de mon observation de 2017 dôme de Bellefond tout est si éphémère)
Ces naturalistes attendent aussi ce faucon Pèlerin sortir de la falaise.
Je verrai aussi des orchidées appelées orchis des marais : vous êtes bien jolies.
Thé partagé, merci à Vous ; vous êtes des étoiles de mes voyages.
Voici le doc que je trouve pour les naturalistes…il ne semble pas que ce soit une zone touristique car plutôt préservée…miam…google en dit peu…voici :
http://www.observatoire.savoie.equipement-agriculture.gouv.fr/PDF/Docob/S1/Partie_Puits_Enfer_docobS01.pdf

Et c’est parti pour une journée dans l’ensemble bien roulante jusqu’au col du chat.
Et là au dernier point de vue de cette session, avant d’attaquer la face est de ce mont du chat, je réfléchis à la suite de l’itinéraire. La monté me parait en effet tendue (quoi que j’irai un jour à pied ou à vélo light, pour mieux me rendre compte du portage et si ça passe à vélo, mais surtout ce qui m’arrête nette dans mon idée : c’est blindé de gens…beeerk…
Cacher mon vélo me parait une option fort raisonnable, pour ne pas brusquer ou forcer le portage en plein monde, deux VTTistes que je rencontre me conseillent le petit chemin de Pommaret, en effet je n’y croiserai qu’une famille qui descend sur le GR et une famille sur ma sente…eux aussi l’auront prise. Et je peux vous le dire que ce chemin non indiqué par des panneaux, indiqué sur la carte, est peu fréquenté car je vais apprivoiser le terrain de long en large
Je cache donc le vélo, fort bien… et Sans vélo sur le dos , je me sens pousser des ailes …me voici au sommet de la dent du Chat, je ne l’avais jamais faite.
Il y a du monde au sommet, sur le chemin les gens montent encore. Je suis impressionnée du câble pas tant pour moi mais pour les touristes randonneurs qui y passent. Au regard du volume au final les gens s’en sortent bien… Je me demande pourquoi ce n’est pas mieux équipé par des poignées type via, moi je serai plus rassurée pour eux, ceux qui passent, avec des pieds et des équilibrés peu expérimentés… Les échelles en revanche sont très bien aménagées, ça mériterait un nettoyage de pierre, il y a trop de monde qui attendent en dessous…… Au sommet c’est beau…mais il y à tout l’humain dans toute sa nature sur place… Trois footeux d’Arabie saoudite avec une chicha…moi ils me font rire…ils sont heureux…ils iront tout au bord de la vie se prendre en photo…peur des gens…des gens bruyants, avec des enfants qui couinent, et/ou des parents qui ont peur…m’enfin ils sont là et c’est une belle consommation de bonheur…selfies pour tout le monde…pour moi, ce sera Deux photos (pardon je voudrais ce point de vue) une carotte et trois dattes et je redescends…
Jusqu’à mon vélo…DODO…
Je vous passe le CAUCHEMARD D’UNE NUIT DANS LA FORET MAGIQUE ET ENSORCELLEE (il est disponible plus bas si vous n’avez pas peur de pénétrer les méandres de mon âme, les aléas des mauvaises aventures)
Alors lisez juste mon sommeil, ti caillou enroulée au-dessus sur la sente contre les arbres, en dessous de mon vélo,
Il est 4 heures du matin, on est bien…
Je suis en mode petite boule dans la forêt, presque je sanglote : je veux m’enraciner.

?

JOUR 4 = Lundi 1 juin = TI CAILLOU SUR SES RESERVES ENTRE ACHARNEMENT ET JOIE DE VIVRE
GR vers chevelu - Pistes direction vacherie de Pommaret jusqu’à la route de l’antenne des crêtes du chat, (Mais je ne sais pas si elles joignent toutes, il faudrait essayer pour perdre moins d’altitude ou regarder sur utagawa) -A l’épingle 1141 dénivelé = pistes jusqu’à la crête- Crête - Croix du signal - Grande piste GR en direction de la route forestière - Chemin villas doria - Chemin les Giffard retour à la maison de princesse.
29 kms 1269 D+

Toutes les pistes roulent super bien c’est bonheur. La route m’achèvera. Je suis cuite. Quand je quitte la route je me dis que je marcherai peut-être dans la piste, puis au final ça roule malgré mon épuisement, mes muscles sont durs et à la limite de la crampe pour mes adducteurs. Il y a les 200 derniers mètres qui poussent. Mais comme je ne sais pas pousser, je porte.
La crête est jolie tout du long et c’est très roulant. Il y a des sapins et de l’herbe on dirait qu’elle est tondue, tout est bien mignon mais il n’y a pas de point de vue, tout est dans les arbres, sauf à la croix : pas très jolie la ferraille.
Puis ça descend tout berzingue sur une piste jusque-là route forestière au-dessus du lac d’Aiguebelette, mon lac de princesse tant et tant navigué avec mes kayaks. Puis je découvre des top SINGLES tout à côté …
https://www.pays-lac-aiguebelette.com/
C’est un peu technique, je ne passerai pas toutes les épingles, mais ce sont des tops chemins de jeu.

Retour à la maison de princesse, la reine de 82 ans des lieux, m’aura préparé des protéines et des féculents.
C’est fou le jus que j’ai encore…quand il y a la passion, le cœur tient vraiment bon… j’ai quand même les muscles cuits


?
LE CAUCHEMARD : EN VRAC – ENTRE HONTE ET DÉSESPOIR A POIL ET A NUE DANS MES DÉFAILLANCES
En descendant du col de de la vacherie (belle vacherie), le vélo je ne le retrouverai pas. Je cherche durant une heure en passant de la colère à la résignation.
Je regarde mille fois mon GPS-mon fond de carte- il n’y a qu’un chemin.
Je cherche un autre chemin en amont en aval, je ne le trouverai pas.
La panique me prendra je suis sure qu’il y a mal donne.
Milles infos passent mal… dans ma tête…

Je finirai par appeler les amis de Nances, là où mes kayaks sont logés ils viendront me chercher il est 19h. je suis moralement affaiblie, les yeux rouges de rage…sensation d’une mauvaise pioche amère…d’un échec…d’une erreur…le cœur en boule…je ne crois profondément pas en ce vol…il y a quelque chose qui cloche…je le sens….

Entre temps j’appelle un ami pro de l’itinérance à ski, David L, j’ai confiance, je fais mes dernières analyses et recherche avec lui mais je suis déjà dans le désarroi…je ne m’aime pas quand je suis ainsi…David L fait partie des quelques individus qui connaissent bien les forces et faiblesses du Ticaillou…
J’ai les larmes aux yeux, je ne veux pas quitter la forêt, je suis désabusée…de rentrer nue de mon vélo…CO-VIDE !!!!!

Je rentre à la maison, chez moi, J’écris le CR, le cœur Gros et serré…je sais qu’il y a mal donne…qui aurait trouvé et descendu un tel vélo ? L’inconnu et l’incompréhension m’échappent…suis-je trop en confiance avec le monde ? avec la forêt qui me cache ? mais il faut faire avec : je n’ai pas mon vélo…
Je cherche dans ma tête…j’ai honte de moi…je télécharge les traces de ma montres GPS, avec toutes les galères de la technologie : c’est ce soir qu’il y a un problème de synchronisation entre la montre et le téléphone, et pourtant il faut le faire vite car je n’ai plus le câble pour recharger la batterie…Il est tard 23h30, je veux vérifier la trace du jour, je m’acharne !
Et…je vois à l’endroit où mon vélo est caché une bifurcation du chemin par rapport à la trace de la carte.
lol
Soit c’est le chemin unique qui est décalé sur le terrain (les chemins vivent) Soit il y a un deuxième chemin que je n’aurai pas trouvé !!! Je n’attends pas, je ne peux pas, je prends de quoi dormir sur place.
Le col du chat c’est à 50’ de route de chez moi. Il est 2h00 du matin.
Dans la voiture ça me fait tilt, je l’avais vu sur le GPS téléphone que la bifurcation du chemin de Pommeret ne sortait pas exactement sur le chemin de la carte, il était légèrement en aval, mais je ne retiendrai pas plus l’information dans ma mémoire. Je ne suis pas assez vigilante des fois…je m’en veux…je n’ai pas été rigoureuse dans mon analyse…une autre fois ça peut être plus grave…l’erreur est Humaine quel foin, quel tintouin…fragile petit caillou entre mes forces et mes faiblesses ! je culpabilise et je me repère, je me répare…
2h30 : j’y vais…il faut que je vérifie !
Je retrouverai mon vélo a quatre heures du matin dans la nuit sous le vent à la frontale car la lune est basse. Bonne nuit petit animal humain.
Le lendemain, je découvrirais qu’il me manquait dans les recherches de la veille que 20 mètres en aval de plus de ce que j’avais parcouru pour chercher sur le chemin de Chevelu, je n’avais pas assez cru en cette hypothèse d’un deuxième chemin, je n’étais pas assez calme ni assez réfléchie….
J’ai l’impression de perdre pied…de ne plus être d’aplomb…voilà les risque petit caillou…celui de vivre et de se tromper voire de s’égarer.
Ame NUE devant les lecteurs…le ti caillou et ses récits…ma mémoire…et vos regards…tous les arbres se reconnaissent les deux petits chemins sont assez similaires…je vous prie de ne pas me flageller plus je ne le mérite pas…enfin je crois.
Je raconte juste pour l’aventure, la vraie…celle du pire et du meilleure… je suis mariée avec la nature et ses cailloux.


LA LECON ou MEANDRES DE l’AME
Un bout de moi en peine ; Une expérience qui forge en plus : L’humain est fragile, enfin je le suis, j’ai été déroutée de ma ligne, je n’ai pas suffisamment Gardé mon calme.
Mon vélo, mon fidèle ami, mon mari ; Mon vélo du Laos…
Mes souvenirs, mes constructions, mes liens, mes fiertés, mes réussites…
Il y a un bout de ma vie dans ces sacoches : mon chez moi, mon intérieur, mon cocon, mes livres, mes poscas…
Je prends conscience de la force de mon équilibre et de ma dépendance à tout ce matos.
Non ET oui Je suis matérialiste…
Je prendrais une leçon d’humilité auprès de mes amis, j’ai daigné me présenter affaiblie, je peux me perdre et me tromper et je suis vulnérable. L’itinérance, l’itinéraire dès lors qu’on sort des classiques, qu’on veut faire confiance au grand monde peut devenir une aventure difficile et périlleuse, physiquement et moralement. SOLO l’exercice en est d’autant plus intense.
Les chemins on les lit sur la carte (et encore pas toujours alias LAOS) Mais sur le terrain il y a toujours des bonnes et quelquefois des mauvaises surprises :


Parfois l’angoisse me prend sur des vieilles croyances ; je n’aurai pas fait confiance en mon instinct, en ma rigueur, en mon calme et surtout en ce deuxième chemin imaginé, j’aurai manqué de rigueur dans la recherche et l’analyse de la situation. J’aurai imaginé le pire, le vélo mal caché et emporté.
CO-VIDE m’a anéanti !!!! je n’aurai pas respecté les 4 accords toltèques, j’ai oublié de souffler…SOUFFLE DE LA VIE.

Je suis heureuse d’avoir résolu le tragique problème. Pour une fois qu’une évidence n’est pas. Qu’on peut revenir en arrière d’une catastrophe. Ça s’est fait…ça fait du bien…mon ego s’en sort un peu…si je m’étais resignée à cet unique chemin, mon vélo serait resté dans la forêt…peut-être David mon roi de l’itinérance, du calme et de la force ; tu y serais retourné tu l’aurais retrouvé…je suis heureuse de m’être débrouillée parce que la honte m’aurait prise, parce que je suis un vilain égo…j’essaie de me soigner…
Comme dit Rachelle (celle qui a des ailes) : belle fin d’histoire… l’héroïne en prend pour son grade, mais j’en sors plus forte, de connaissance sur moi et sur le terrain de jeu.

?

LA BETE QUI VIT EN MOI OU CONCLUSION
J’ai eu la dent de chat, mais j’ai aussi les crocs d’une lionne, alors, je bouclerai cet itinéraire coute que ça me coûte. Je n’ai dormi que 3h30 et je ne bouderai pas.
Je veux finir ces quatre jours à vélo à tout prix. Comme j’ai la voiture, et que je suis cuite, je laisserai au passage des affaires à la voiture. Je partirai le vélo nu presque comme moi… obstinée que je suis.

C’est l’itinéraire le plus roulant que j’ai fait. Le plus avant pays savoyards. Les paysages sont très verts, il y a un peu de vertige…c’est local…c’est écologique…excepté le cauchemar, il était quasi parfait.
Il manque juste des points d’eau et des rivières. Pas de fontaine, quelques lavoirs.
Cet itinéraire se fait en 3 jours facile probablement en 2 jours pour ceux qui poussent.
Si on traine sur les points d’histoire ou de vue il faut bien quatre jours comme le petit caillou.
On peut pousser le circuit BIKE PACKING jusque le mont Grêle ; avec une boucle par Attignat Oncin.
La chartreuse est belle, l’avant pays savoyard, le monde et l’humain aussi.
Bonne reprise du vélo et de l’aventure à tous.
TICAILLOU tire sa révérence a la vie…. « forté »… « LOCALE » … « CONCENTREE »…


TOTAL =
Distance : 145.44 km quasi de tout chemins et pistes
Dénivelé positif : 4554m selon Viso rando et 4138 selon VISU GPX
4 jours – 2 jours et 2 demi-journées d’aventures et de bonheurs fous.






 
 
 
 

Commentaires

» Par henyan, le jeudi 04 juin 2020 à 12:11

Jolie tour ! bien tentant mais je ne suis pas encore équipé complétement pour le bike packing :)

» Par Aousse, le vendredi 05 juin 2020 à 13:06

Merci du partage et bravo pour cette belle réalisation/aération. Belles photos, le rhône vu d'en haut est splendide :cool:

» Par Ticaillou, le vendredi 05 juin 2020 à 13:07

salut, @henyan tu peux tenter ce tour en une ou 2 nuits seulement en mode fusée, sans tente sans trop de nourriture avec le Dé-confinement : restaurant et tourisme possible. :P un petit sac à dos et sans sacoche de selle ca peut faire (si tu veux vraiment tenter le mode autonomie et mauvais temps et si je fais autre chose je peux prêter une sacoche de selle)
aussi un sac étanche et une sangle font l'affaire pour la sacoche de guidon.
après tout VTT tour permet les répétitions avec variables, variantes.
après pour les fusées t'as les traces folles et majestueuses en mode bike packing de Olivier L ou Bruno W...
ne compte pas sur moi pour la repetition petite robe à fleurs et glace au chocolat à Channaz :lol:

» Par Phil'Ô, le vendredi 05 juin 2020 à 14:20

Quel récit et quelle aventure ! J'imagine le stress, tous les états par lesquels tu es passée lorsque tu n'as pas retrouvé ton si cher vélo.

Tout est bien qui fini bien. Dans toute mésaventure, se cache une leçon de vie qu'il faut savoir accepter pour grandir et en ressortir plus fort(e) !

Nul doute que cela ne t'arrivera plus. Nul doute que la prochaine fois où tu planqueras ton précieux destrier tu prendras le temps de marquer un waypoint GPS, nul doute qu'après quelques jours, tu en rigoleras à gorge déployée !

L'aventure se cache derrière notre porte, il suffit de l'ouvrir pour aller la chercher.

Très beau tour, très bien racconté ! Merci pour le partage et les belles photos :cool:

» Par henyan, le vendredi 05 juin 2020 à 16:02

@ticaillou
les fusées Olivier et Bruno, on les connait bien :D

» Par Ticaillou, le vendredi 05 juin 2020 à 18:45

@aousse @PHIL'O
oui merci pour vos sympathiques commentaires et conseils que j'ai déjà gravés au silex dans ma mémoire.
au final avoir osé poster le grand tout, m'a permis d'accepter l'imperfection, l’imprévisible; l'imparfait de ma vigilance et de ma technique. le risque du deal de l'errance. Au final ca fait des aventures à raconter aux aventuriers- 'eres'

» Par Le ded, le vendredi 05 juin 2020 à 20:39

2 âmes solitaires,
ton vélo avait besoin d'émancipation.
A trop vouloir voyager, il est resté cloîtré ! :wink:

» Par Ticaillou, le vendredi 05 juin 2020 à 22:32

@legrandded
Trop petit voyage...oui...petitcaillou reve de grands voyages...canyonbike me l'a dit...dans la nuit profonde.

» Par brunobf, le lundi 08 juin 2020 à 12:11

on est allé une semaine de vacances dans ce coin et le jour où tu es partie, nous sommes passés au col de la Crusille et col du Blanchet (itinéraire n° 9 rouge). Dommage qu'on se soit loupés! Une très belle région pour recommencer à pédaler quand on veut changer de paysage. une campagne magnifique avec des montées sur route sans personne et des chemins en forêt bien sympas. Au plaisir et merci pour toutes ces belles lignes !

» Par Ticaillou, le lundi 08 juin 2020 à 13:50

@brunobf
Savoie, chautagne, avant pays savoyard...oui une region de charme.
Merci pour ton commentaire.

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.