Ski
Accueil > Topo Guide > Sentiers > Cerces > Acles et Thures en 8 pour finir Août (sortie du 31 aout 2013)

Acles et Thures en 8 pour finir Août : Sortie du samedi 31 aout 2013 par JDV

Participants : seul(e)

Remarques terrain

Globalement très poussiéreux et caillouteux, c'est la région qui veut ça...

Sentiers associés

1 Chalets des Acles > Plampinet : Lisse propre et sèche, du tout bon à la montée.

2 Col des Acles (versant Sud) : Large, sec et très caillouteux. Un pin en travers, et une trace de moto (pourtant interdite, si l'on en croit les nombreux panneaux faits maison).

4 Col des Acles (versant NO) : Sec, propre, assez poussiéreux dans la traversée, très caillouteux sur la fin. Fréquentation VTT apparemment assez forte, en tout cas sous le col.

2 Col de l'Echelle (traversée) : Sec, propre, RAS.

3 GR5B > Col de l'Echelle : Pris à la montée. Sec propre et un peu poussiéreux; doit être bien sympa à la descente.

3 Tête Noire (versant SE) : Pris à la montée. Sec propre et un peu poussiéreux; doit être bien sympa à la descente.

2 Tête Noire > Chalets des Thures : Sec, propre, un peu caillouteux.

1 Vallon des Thures : Sec, propre, un peu poussiéreux.

2 Col des Thures (versant Nord) : Propre et sec, mais bien poussiéreux et caillouteux par endroits.

2 Lac Vert > Pian del Colle (Vallée Etroite, rive gauche) : Sec et propre, traces d'entretien récentes.

2 Col de l'Echelle (versant Nord) : partie inférieure : Sec, propre, RAS.

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : Plampinet -> Col des Acles -> Col de l'Echelle -> Col des Thures -> Vallée Etroite -> Col de l'Echelle -> Plampinet

Histoire de rentabiliser les vacances jusqu'au bout, je saute sur un créneau garanti sans orage pour aller poser les crampons dans la vallée de la Clarée et explorer ce à côté de quoi j'étais passé l'année dernière.
Mes compagnons porteurs de vélos habituels n'étant pas disponibles, je m'y rends en solo.

Premier jour: on visite les classiques Acles et Thures, délaissés l'été dernier au profit d'une Crête des Gardioles alors un peu au-dessus de mon niveau...
Départ matinal (et bien frisquet) de Plampinet et échauffement sympa sur la piste qui va bien, qui passe enfin au soleil et devient alors un GR raide et caillouteux (je suis curieux de voir quelqu'un monter ça sur le vélo...).
Ambiance historique au col avec les baraquements du vieux poste frontière, et une quantité de mouches absolument inadmissible (mais que fait la police, nomdetcheu?).

La traversée qui s'ensuit est sympathique, avec une belle vue sur Bardonnèche, mais malheureusement hachée par les traversées de ravines, et un éboulis parsemé un peu surréalistement de déchets métalliques rouillés, visiblement d'époque...
Cassage de croûte au milieu des vestiges bétonnés de temps plus incertains et pourtant pas si lointains, puis je plonge dans la descente sur le col de l'Echelle.
Mamma mia! Du très très bon, qui n'a pas volé sa réputation de classique, à la fois ludique, technique et esthétique!
Si, vraiment, il fallait trouver à redire, j'aurais préféré un peu moins de pierres roulantes, et un peu plus de cassant fixe, mais bon, c'est la région qui veut ça. Et puis les goûts et les couleurs...

Je traverse les prairies du col de l'Echelle, blindées de touristes venus de ses deux versants, et j'entame la montée au col des Thures, bien longue et laborieuse en pleine digestion.

Petite pause au lac Chavillon, et j'entame la fameuse descente des Thures versant nord. Après un début en alpage pas terrible, on entre dans le mélézin, et c'est le festival: large, lisse mais non dépourvu de passages techniques. On n'a qu'une envie; c'est de lâcher les freins, ce dont on se retient, à cause de la fréquentation. Fréquentation (tant piétonne que vététiste) dont il semble être un peu victime, d'ailleurs...

Petite pause Camel aux Granges de la Vallée Etroite, et c'est parti pour le très chouette single en rive gauche, roulant mais non dépourvu de coups de cul et autres réjouissances techniques.
Je repasse sur la route au niveau de la retenue d'eau pour enchaîner avec la remontée au col de l'Echelle, d'abord sur single (tout sur le vélo, c'est assez rare pour être souligné) puis sur route.

Comme il me reste du jus, je re-porte un petit quart d'heure jusqu'au bois de St Hippolyte pour choper le GR qui descend sur Plampinet, repéré chez les voisins de Singletrack (est-il utile de le rentrer dans la base VTTour?).
Bien sympa en temps normal, mais entravé par une quantité astronomique de pins déracinés (20...25?), et à en juger par les sentes qui les contournent, ils ne sont pas tombés d'hier...étrange de voir si peu d'entretien sur un GR.
La suite le long de la Clarée est un peu laborieuse au début, arbustive et assez sale, mais ça s'arrange avant d'arriver à Plampinet.

Au final, une vraiment belle boucle, deux belles descentes classiques, mais qui passe à côté du tiercé gagnant à cause de la dernière descente, à fort potentiel, mais à l'abandon quasi-total.
Une autre solution pourrait consister à boucler par le col du vallon, mais il faut rajouter presque 700m de D+, et pas mal de déchet entre Névache et Plampinet...

Photos à venir

Distance réelle parcourue : 36 km
Denivelé réel effectué : 1800 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par pluc, le vendredi 06 septembre 2013 à 17:18

"un GR raide et caillouteux (je suis curieux de voir quelqu'un monter ça sur le vélo...)" : je connais 2 personnes qui l'ont fait 8O , Vincent et mon fils Adrien, tous deux du CAF Briançon
"j'aurais préféré un peu moins de pierres roulantes" : l'an dernier, pour les Tenailles, Jean Louis avait nettoyé le sentier, il me semble qu'il n'y avait quasiment plus aucune pierre 8O 8O ça a dû retomber depuis :(
"pas mal de déchet entre Névache et Plampinet..." : moyennant quelques petits efforts supplémentaires (on n'est plus à ça près... ), on peut éviter la petite descente sur la route à Névache ; ensuite piste agréable et sentier très sympa à droite ; voir par exemple les Tenailles 2012 :wink:
Magnifiques photos !!! :D

» Par JDV, le vendredi 06 septembre 2013 à 17:23

1) Je n'ai pas mis en doute que ça puisse être fait, mais j'aimerais vraiment le voir faire! :lol:
2) Ca a du être un boulot de dingue pour tout enlever, il y en a des quantités 8O! Bon, cela dit, ça n'empêche pas de rouler, hein...
3) A voir pour l'automne alors, histoire de profiter des mélèzes jaunes :roll: ...
4 Merci! :)

» Par pluc, le vendredi 06 septembre 2013 à 17:39

Le "truc rose", c'est un épilobe, et la "plante grasse amusante", une joubarbe, si je ne m'abuse :wink:

» Par JDV, le vendredi 06 septembre 2013 à 18:18

Pour l'épilobe, j'ai retrouvé le nom entre temps, cf les photos du lendemain :lol:
Pour ce qui est de la joubarbe, pas sûr, je n'ai pas vu la fleur rose si caractéristique qui va avec :lost: .
Et pourtant, Dieu sait qu'il y en avait dans le secteur, et pas qu'un peu...
En tout cas, elle m'a bien plu question look!

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.