Ski
Par sanfroic le 14.09.09
Accueil > Topo Guide > Sommets > Ubaye / Orrenaye / Alpes Cozie > Aiguille de Chambeyron > Raid itinérant entre Ubaye et Haut-Piémont > Sortie du 18 septembre 2011
 Topo validé par la modération

3412 m Aiguille de Chambeyron : Raid itinérant entre Ubaye et Haut-Piémont

Voyage alpestre perdu au milieu des vallées pastorales de l'Ubaye et du Haut-Piémont.
Quiétude assurée en altitude, un peu moins en vallée.
Les sentiers, faits pour le VDM ne pourront laisser indifférents les plus blasés des vttistes de montagne mais au prix de belles bavantes par contre !!

Données techniques

Département : Alpes-de-Haute-Provence
Massif : Ubaye / Orrenaye / Alpes Cozie
Longueur [?] : 120 km.
Denivelé (+/-) [?] : 7900 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 3000 m.
Portage Oblig. [?] : 2000 m.
SPR [?] : (60/30/10)

Nb de jours : 3
Cartographie [?] : 3538 ET

Dif. montée [?] : 5
Dif. descente [?] : 4
Dif. max : T5 ponctuellement
Exposition [?] : 3

Interêt [?] (9.3/10)

Départ/Accès

Départ : Grande Serenne (1530 m) - Soit par Guillestre et le col de Vars, soit par Barcelonnette et la Vallée de l'Ubaye.

Itinéraire

JOUR 1 : Grande Serenne (1500 m) > Chiesa di Bellino (1550 m)
50 km / D+ : 2900 m / D- : 2850 m


Grande Serenne (1500 m) > Pas de Salsa (3175 m) :
Suivre (NE) la D25 menant à Maljasset qui se transforme en piste jusqu’à Combe Brémont puis le sentier-piste jusqu’au Plan de Parouart.
Passer rive gauche de l’Ubaye pour remonter le ravin de la Salcette (court portage).
Par une 2e passerelle, poursuivre rive droite sur 700 m linéaires.
Prendre le sentier à droite (SE) balisé Bric de Rubren et passer à nouveau rive gauche.
Monter à la Cabane de Rubren.
Par un faux-plat descendant rejoindre le Béal de Rubren et le traverser, sentier bien marqué malgré l'oubli d'IGN.
On se trouve alors au pied du Vallon de Rubren que l’on remonte, rive gauche, par un sentier assez lisse : court portage dans la tranche 2450/2550 m puis poussage jusqu'à 2900 m où on vient buter sur la pente terminale du Pas de Mongioia.
Poussage ou roulage difficile jusqu’au col puis passer au Bivouac Boerio avant de faire un aller/retour rapide au Pas de Salsa pour admirer la vue sur le Haut-Queyras (Tête des Toillies, Pain de Sucre et Viso).

Pas de Salsa (3175 m) > Santa Anna (1800 m) :
ATTENTION : Ne pas tenir compte du surlignage IGN qui ramène Sud vers le Col de Rubren et qui descend en direction des Granges Sablus. Ce sentier est abandonné et le terrain est très raide dans cette zone.
Poursuivre au contraire Est sur quelques mètres pour trouver l’amorce de la descente balisée GR.
2 à 3 m de désescalade facile donnent accès à un sentier bien défini : T4/E3, avec des blocs instables avec une trace assez ravinée.
Vers 2500 m, on rejoint le Varaita di Rui, vallon suspendu herbeux.
Poursuivre Sud et par une belle série d’épingles (T3) pour rejoindre le Vallon de Varaita di Bellino.
Vers 2000 m, on arrive sur une piste qui amène au terminus routier de la Vallée de Bellino à Santa Anna.

Santa Anna (1800 m) > Colle delle Sagneres (2880 m) > Chiesa (1500 m) :
Au niveau du pont, prendre la piste raide en direction du Colle di Vers (Balisage U30) et vers 2400 m, conserver la piste pour rejoindre les granges de Sagneres, terminus de la piste. Couper à travers les alpages pour rejoindre le sentier T6. Le poussage facile se transforme en portage rustique dans un immense chaos avec des gros blocs instables qui donne accès au Colle delle Sagneres.
Du col, descendre S/SE pour rejoindre le sentier T5 sous le Colle delle Sagne et descendre jusqu’au carrefour de plusieurs sentiers (2590 m).
Globalement T4+ du col au carrefour des sentiers.
Suivre alors le sentier T6 qui remonte légèrement vers le Bivouac Bonfante. Le dépasser et à la bifurcation suivante, prendre à droite (en option prendre à gauche pour un rapide A/R au Lac de Camoscere).
Commence alors une longue et roulante traversée à flanc jusqu’au Colle Bicocca (2280 m).
Du Colle Bicocca (accès routier), descendre sur Chiesa di Bellino par le Nord en suivant le sentier très joueur et technique, U22 (T3+).

JOUR 2 : Chiesa di Bellino (1550 m) > Chiappera (1600 m) :
40 km / D+ = 2600 m / D- : 2550 m


Chiesa > Colle di Vers (2868 m) > Monte Bellino (2913 m) :
Du village de Chiesa di Bellino, remonter la route jusqu’à Santa’Anna (1850 m) via Chiazale.
Au terminus de la route, prendre la piste de la veille (U30) qui mène au Colle di Vers.
Cette piste s'interrompt vers 2450 m pour se transformer en sentier assez roulant, poussage pour rejoindre le Colle di Vers.
Du col, prendre le superbe sentier balcon qui plonge sur les Granges de Ponza afin de rejoindre le balisage T9 qui permet de rejoindre la Chapelle par une traversée peu roulant sur une sente étroite.
Une fois la chapelle atteinte, longue ascension roulante sur piste jusqu'à la Cabana Carmagnola (ancienne caserne transformée en bivouac) au pied du Monte Bellino sous l'oeil du Monte Faraut. Portage rapide pour rejoindre le Monte Bellino.

Monte Bellino (2913 m) > Colle Greguri > Chiappera :
Descendre le Val Maïra par le très joueur mais raviné sentier T16 jusqu’aux Granges Turré (2080 m).
Des granges, remonter en portage (raide), le sentier T14 sur un peu plus de 200 m de D+ jusqu'au Colle Greguri (2310 m) situé au pied de la Croce Provenzale (aiguille majestueuse).
Finir par une descente de folie qui enchaîne les lacets (T4 et quelques passages T5) jusqu'à Chiappera (sentier T12).

JOUR 3 : Chiappera (1600 m) > Pointe d'Aval (3320 m) > Grande Serenne (1500 m) :
30 km / D+ = 2400 m / D- : 2500 m


Rifugio di Campo Base > Colle del Infernetto (2783 m) :
Redescendre sur la route de la veille pour prendre à gauche (N) une route puis une piste en rive gauche de la vallée.
N.B. : Éviter la piste montant en rive droite, plus directe mais très raide et caillouteuse.
Vers 1950 m, quitter la piste pour un sentier à gauche (NW), balisé T15.
A 2620 m, obliquer à gauche (SW) dans un pierrier raide puis sur une vire exposée partiellement câblée jusqu’au col.
Portage à partir de 1950 m, délicat dans la partie terminale (les mains peuvent être utiles…)

Colle del Infernetto > Tête de la Fréma (3151 m) :
Du col, prendre le sentier montant en oblique jusqu'à un collet à ~ 2880 m, portage car très déversant.
Descendre sur le Lago della Finestra blotti au milieu d'un petit vallon suspendu.
Poursuivre Sud jusqu’à l’extrémité de ce vallon pour prendre pied dans le grand Vallon de Stroppia, dominé par la face Est du Brec du Chambeyron.
Descendre NW sur ~ 100 m de D- dans des schistes déversants (T4/E3).
Remonter sur un petit épaulement (10 m de D+).
Laisser le sentier qui part à droite (N) en direction du Bivouac Barenghi. Descendre au contraire plein W en free-ride, sur un petit lac non noté sur la carte. Le contourner par l’W et rejoindre le plus directement possible le sentier du thalweg principal de Stroppia.
Le suivre jusqu’au Col de la Gypière : Roulage-poussage, portage sur les 100 derniers mètres de D+.
Obliquer à droite (E) et monter au sommet de la Tête de la Fréma (portage obligatoire).

Tête de la Fréma > Pointe d'Aval > Grande-Sérenne :
Suivre le même itinéraire jusqu’au Col de la Gypière. Les 150 m supérieurs sont T5/E3 (très dur). A partir de 3000 m, bel enchaînement d’épingles (T3-T4/E2).
Du col, descendre sur le Lac des Neuf Couleurs (T3/E3 au départ).
Suivre W le sentier en direction du Refuge du Chambeyron (2626 m).
Peu avant le refuge prendre à droite le sentier qui mène au Pas de la Souvagea (2889 m), poursuivre le sentier qui mène de façon évidente à la Pointe d'Aval : portage intégral du pied du Pas jusqu'au sommet hormis la crête intermédiaire mais ce n'est qu'un court répit au long et raide portage !!
Descente par le même itinéraire, passer devant le refuge et suivre le PR puis le GR5 après la borne 2056 m pour rejoindre l'usine électrique avant de remonter à Grande Serenne via une large passerelle en devers.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Colle Greguri > Chiappera   Colle di Bellino > Granges de Turre Supérieur   Colle delle Sagne > Carrefour de sentiers   Carrefour de sentiers > Colle Bicocca (T6)   Colle Bicocca > Chiesa di Bellino (U22)   Col de la Gypière > Refuge du Chambeyron   Refuge de Chambeyron > Borne 2056 m   Les Vistes > Fouillouse   Borne 2056 m > Les Vistes   Ruines de la Meire   Sentier 1669 m > Usine électrique   Tête de La Fréma   Vallon de Maljasset > Pas de Mongioia   Mont de Salsa   Colle di Vers (versant Nord) : partie haute   Colle di Vers (versant Sud)   Colle di Vers (versant Nord) : partie basse   Monte Chersogno   Terres Jaunes > Col de la Gypière

Remarques/Variantes

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Colle delle Sagneres :
Montée : piste raide puis alpage et sentier roulant puis portage viril dans un chaos infâme
Descente : similaire à celle du Colle delle Sagne, grande partie commune (T4+).

Traversée balcon Colle Bicocca > Descente sur Chiesa :
Les vaches font parfois quelques dégâts mais la DH finale est majeure (T3/4).

Colle di Vers :
Montée : Piste raide puis sentier caillouteux pouvant nécessité du poussage pour le final.
Descente : Le sentier balcon est un vrai bijou, la traversée par le T9 beaucoup moins (sentes à mouton mal définies).

Colle di Traversiera > Colletta :
Piste très roulante jusqu'à la Cabana Carmagnola.

Monte Bellino > Granges Turré :
Roulage en balcon (expo) puis portage court pour accéder au Monte Bellino.

Voir infos connexe aux sentiers associés

Points d'eau :
Dans les villages et aux bivouacs/refuges (Barenghi et Chambeyron).
Hébergements associés : Refuge CAF de Maljasset   Trattoria di Pelvo (Chiesa di Bellino)   Refuge-Camping de Campo Base (Chiappera - Val Maïra)   Rifugio Melezé à Santa Anna di Bellino (Valle Varaita)   Bivouac Boerio   Capana Carmagnol   Bivouac Barenghi

Sortie(s) GPS associée(s) : 18.09.11

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par TiBougnat, le lundi 13 aout 2012 à 15:40 (10/10)

VDM à l'état pur

» Par Le ded, le dimanche 18 septembre 2011 à 21:10 (9/10)

De belles descentes, fruits juteux de portages sanguins avec notamment un passage dantesque dans le colle dell'Infernetto. A ne pas mettre en toutes les mains!

» Par sanfroic, le mardi 15 septembre 2009 à 21:43 (9/10)

Entre l'Ubaye et le Piémont, le terrain de jeu est immense et parfait pour la pratique du VDM si le portage ne vous rebute pas, ce raid en est le parfait exemple...
Par contre, on en prend à coup sûr plein les yeux.


» Notez/Commentez l'itinéraire

Aiguille de Chambeyron, Raid itinérant en presque autonomie : Sortie du dimanche 18 septembre 2011 par Le ded

Participants : siglle, Xstof38, Drem's

Remarques terrain

Colle delle Sagne
Sentier bien marqué et cairné

Colle dell'Infernetto
Passage ardu pouvant poser quelques problèmes de refus en cas d'humidité relative et de peur à l'expo.

Eau à Santa Anna,

Sentiers associés

4 Colle delle Sagne > Carrefour de sentiers : Sec. Propre

3 Carrefour de sentiers > Colle Bicocca (T6) : Sec. Propre

3 Colle Bicocca > Chiesa di Bellino (U22) : Sec. Propre (Attention à la dalle glissante dans le dernier tiers du parcours)

3 Colle di Bellino > Granges de Turre Supérieur : Sec. Propre. Un peu raviné par endroit

3 Col de la Gypière > Refuge du Chambeyron : Humide, glissant et fine pellicule de neige. Pilotage tout en glisse

2 Refuge de Chambeyron > Borne 2056 m : Humide, glissant

Récit de la sortie

Itinéraire sur 4 jours avec bivouac au Boério et Barenghi.
Tout avait bien commencé ;-)
Mis à part qu'il manquait une cabane où dormir le 2ème soir, il a fallut se rabattre sur le refuge Melezé. Bruno et Eva sont charmants et la table (la liqueur aux 100 plantes aussi) vaut le détour (de pédales).
Ce ne sera donc pas un vrai raid itinérant en totale autonomie mais les paysages et les sentiers sont toujours là et c'est le principal.

Jour 1: Petite Serenne > Maljasset > la Blave > Vallon de Rubren > Pas de Mongioia > Pas de la Salsa > Bivouac Boério 23km D+ 1900m
Pas mal de roulant jusqu'à la cabane de Rubren. Ensuite portage sauf dans la magnifique partie supérieure du Vallon de Rubren. Petit tour au Pas de la Salsa histoire d'aller voir de l'autre côté!

Jour 2: Bivouac Boério > Santa Anna > Colle di Vers > Colle delle Sagne > Colle Bicocca > Chiesa di Bellino > Refuge Meleze 31km D+ 1930m
Bel épisode que cette descente matinale depuis le Boério sur la vallée de Bellino qui va nous donner la force de remonter sur le colle de Vers puis le colle delle Sagne pour enfin aller goûter cette magnifique traversée jusqu'au Colle Bicocca. On profitera en chemin du bivouac Bonfante pour sortir le gaz et boire un bon thé. Le sentier suivant U22 est bien dans la tradition des sentiers du cru. Rapide, technique et tortueux à souhaits.

Jour 3: Refuge Meleze > Santa Anna > Colle di Bellino > Bifurq. 1989m Valle dell'Infernetto > Colle dell'Infernetto > Colle della Finestra > Bivouac Barenghi 19km D+ 2000m
Le temps météo est encore au beau mais le vent en altitude nous inquiète un peu. De plus, quelques lenticulaires se forment. Par sécurité, on déclinera l'invitation du Mont Bellino pour s'activer dans notre périple, tout en profitant pleinement de la descente jusqu'au Granges de Turre. 5' de briefing au pied du sentier du vallon dell'Infernetto et on prend la décision de continuer bien que le fond du vallon soit bien chargé et orageux. Le début du sentier est un peu pénible mais ensuite cela s'arrange avec même des portions roulantes. Une petite pluie mêlée de grésil s'invite dans la montée finale du goulet rendant glissante la portion expo. Prudence car il n'en faut pas plus pour se mettre sur le toit. La pluie redouble d'intensité à la sortie du colle et ne nous quittera plus jusqu’au bivouac Barenghi (doté de 9 lits) et peuplé de 9 Italien(ne)s qui ne peuvent que nous offrir l'hospitalité. On s'arrangera pour manger les uns après les autres et de partager les bannettes. Belle expérience et contraste surprenant avec le Boério qui nous était totalement réservé! La nuit se passe bien (pas pour tous) entre ronflements, bourrasques de vent et coups de tonnerre.

Jour 4: Bivouac Barenghi > Fouillouse > Petite Serenne 14km D+ 255m
7h00. Plus de vent. Plus de pluie. Tout est feutré. Normal, il neige!
On décide de partir rapidement, on déjeunera en bas. La pellicule blanchâtre donne un certain charme au paysage si on exclut le vent fort et froid qui nous cueille de part et d'autre du col de la Gippière. 80km/h en bourrasque qui rend le portage pénible avec les chaussures qui glissent et le vélo qui veut absolument s'arracher des épaules. Une journée Warrior car on ne va pas descendre à pieds non plus et c'est tout en glisse qu'on arrivera sans encombres à Petite Serenne. Pas de Fréma ni de Pointe d'Aval comme prévu. Tant pis ça fera l'occasion de revenir.
Bon allez, nous on va farter, on a la Grande Sassière samedi à se taper ;-)






Distance réelle parcourue : 87 km
Denivelé réel effectué : 6085 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par drems, le dimanche 18 septembre 2011 à 23:50

Merci Ded pour ces belles journées de vélo de montagne ;-)))
drems

» Par shama, le lundi 19 septembre 2011 à 04:45

Joli...
C'te motive pour la dernière journée !!! :roll:

» Par Phil'Ô, le lundi 19 septembre 2011 à 08:05

Super ! Voilà une belle expérience qui n'est pas sans me rappeler mon premier vrai W.E de retour au VDM, il y a 4 ans de ça :roll: (n'est pas squal ? :lol: )

C'est génial de faire un tour pareil en (presque) totale autonomie :cool:

» Par Le ded, le lundi 19 septembre 2011 à 08:23

@Shama. Il n'y avait aucune alternative si ce n'était de bacher samedi par le col Mary mais ce n'est pas le genre de la maison :cool:
@Phil'Ô. Il y a possibilité de dormir dans les granges dell'Autaret :wink:

» Par fontra, le lundi 19 septembre 2011 à 08:58

Excellent et des conditions dantesques pour finir !
Pas de photo tous entassés dans la boite bleue ? :happy:

» Par Raymond, le lundi 19 septembre 2011 à 09:42

Dans la maisons Bleue on y vient généralement à pied, on ne frappe pas mais il y a quelquefois des surprises :lol: Belle Bambée les amis! Bravo!

» Par Le ded, le lundi 19 septembre 2011 à 11:01

@Henri, par ici la galerie :roll:

» Par jeanluc, le lundi 19 septembre 2011 à 11:19

Superbe !! de bons souvenirs sur qq photos... :wink:

Le coin est magique tout simplement... :roll:

» Par Florent, le lundi 19 septembre 2011 à 15:03

Tres bonne idée d'utiliser les bivouac Barenghi et Boério pour une quasi autonomie :cool: :cool: :cool:

» Par siglle, le lundi 19 septembre 2011 à 15:19

une bambée que l'on n'oubliera pas :lol:
merci de votre compagnie ,les copains :wink:
la prochaine ,on envisage la tournée des cabanes? :D
et il y a de quoi faire :P

» Par Xstof38, le lundi 19 septembre 2011 à 15:36

oui oui la tournee des cabanes ... italiennes bien sur !
defois qu'on tombe sur Fernanda on jouera a Popeye et Jean claude Dusse :D

» Par Le ded, le lundi 19 septembre 2011 à 16:08

On a bien essayé le "Bonsoir, on va se coucher" mais avec nos tronches de piafs, on a pas eu de répondant(es)... :lol:

» Par Florent, le lundi 19 septembre 2011 à 16:24

oui parce que au Barenghi et à Boério c'est pas trop fournit en l'occurence :D

» Par Phil'Ô, le lundi 19 septembre 2011 à 19:57

Au fait, les gars pouvez-vous nous indiquer la composition et le poids de vos sacs respectifs ?

» Par Le ded, le lundi 19 septembre 2011 à 20:50

En gros:
- 2 réchauds, 3 cartouches gaz de 200g, gamelle et couverts pour chacun
- duvet, vêtements chauds, VTT et pluie, protecs
- nourriture du midi/soir (lyophilisé Décathlon, chers, lourds mais bons), charcuterie, chocolat et petit dej.
- chacun gère sa trousse à outils (même si on a tous sa pompe, son dérive chaîne et ses 2 chambres à air)
- 2 à 3 L de flotte par sac
- plus les bricoles (téléphone, piles, GPS, topette, serviette, accessoires de toilette, ...)
soit des sacs entre 12 et 14kg.

Pour ma part:
protecs 661 coude/genou = 800gr
Réchaud + gaz = 600gr
duvet = 800gr
Gamelle + accessoires = 400gr
Poids du sac 30L à vide = 1600gr
Yéti 575 = 13,200 Kg
soit pas loin de 26kg sur les épaules en moyenne.
Bon mais quand on aime.... :cool:

» Par siglle, le lundi 19 septembre 2011 à 20:52

perso 14 kg :evil:
duvet ,2 l eau ,protecs genou, veste coupe vent,rechange t shirt,chosset, caleçon ,outils divers c a air,4 jours depiquenique,pain,gamelle ,bol ,barres ,récho,+,serviette, b a dents,poncho pluie,pq, s a dos,les repas du soir était réparti dans les 4 sacs des participants etc ..etc.. 8O
vtt 14 kg...
j'ai pensé un moment ,en raison du poid, ouvrir une brocante ou de tout jeter :lol:

» Par Le ded, le lundi 19 septembre 2011 à 20:55

D'ailleurs, tout ce poids pour rien, c'est à se taper la tête par terre, n'est ce pas, gilles :P :P :lol:

» Par Phil'Ô, le lundi 19 septembre 2011 à 20:59

C'est clair que l'autonomie se paye tout de suite cash avec plein de trucs indispensables et lourds pour un mini de confort (duvet, popote, réchaud, bouffe)

Ça ne fait que rajouter à votre mérite :cool: :happy:

» Par siglle, le lundi 19 septembre 2011 à 21:03

le sac de + de 10 kg ,change vraiment la donne ,en terme de pilotage et la selle devient vite trés cuisante, :(
les otb sont plus faciles :lol:
casque intégral conseillé :wink:

» Par Phil'Ô, le lundi 19 septembre 2011 à 21:07

C'est clair que l'équilibre change radicalement avec du poids dans le dos... :roll: :lol:

Je trouve que la roue avant devient bien légère et les freinages ont une fâcheuse tendance à te pousser vers l'avant :oops: . C'est un coup à prendre, mais ça surprend toujours les premières fois :wink:

» Par Le ded, le lundi 19 septembre 2011 à 21:10

Bonne école pour le dosage des Nozes (pour éviter de se le coller par terre, d'ailleurs).
C'était dans le cahier des charges: Autonomie donc poids. Les raids ne sont pas tous ainsi mais le prochain dans le coin, si :roll: :P

» Par Claudius, le lundi 19 septembre 2011 à 22:43

Respect ! les zamis ... :cool: avec la charge en plus , c'est pas pareil .. :ill: malgré et avec le dernier jour , beaux souvenirs quand meme ! :roll: :wink:

» Par pierlO, le lundi 19 septembre 2011 à 22:54

dur dur le passage de l'été à l'hiver en 24H :ill:
z' ont oublié de nous mettre l'automne cette année 8O
sacrée virée en tout cas les mecs, j'ai jamais roulé avec un gros sac mais ça doit pas être évident... :lost:
oui mais le bonheur d'être autonome en montagne, ça a pas de prix :D :D :D

» Par drems, le mardi 20 septembre 2011 à 08:16

Mon sac :

Duvet positionné en extérieur grâce à une poche étanche trouvée au rayon nautisme chez DKT. Permet de gagner de la place à l’intérieur du sac et d’y mettre en vrac :

- 1 tee shirt vélo manches courtes
- 2 tee shirts vélo manches longues
- jambières chaudes en cas de froid dans les hauteurs (utiles)
- 3 paires de chaussettes
- serviette
- coupe vent et pluie (perdu avant l’infernetto…quel bourricot)
- veste chaude
- carbo cake pour les pdj des vttistes (DKT… pas bon mieux vaut les isostar)
- barres pour 4 jours
- lyophilisé pour le soir
- 2/3 litres d’eau
- Outillage (penser aux vis de cale … merci gilles pour le dépannage)
- couverture de survie
- frontale
- gamelle pour soir et matin
- tel – compeed – ustensiles divers

Poids du sac 13 KG
Yeti ASR 5 13,2 KG

En plus de ces poids, les moins montagnards ou participants occasionnels à ce type de raid devront intégrer que l’adaptation à l’altitude n’est pas un critère à négliger. Pour ma part la première journée avec l’arrivée à 3100 a été faite avec un mal de crâne tenace … Doliprane indispensable pour soulager ces petits maux.
Expérience enrichissante :
physiquement éprouvante
émotionnellement riche
socialement reposante
techniquement exigeante

globalement du bonheur et une ivresse qui est toujours présente et pour longtemps

Merci Ded pour ton organisation sans faille comme d’hab, merci à Ded Gilles et Christophe pour leur compagnie toujours en harmonie avec la richesse de ces quatre jours…

A la prochaine… le stress de la vie Parisienne a pris une autre mesure à mon retour…

La bise

Drems

» Par Le ded, le mardi 20 septembre 2011 à 08:30

@Yann. De rien l'ami, j'en ai encore d'autres dans les cartons :lol:
Faut juste taper dans les jours de congés! :roll:

Un petit truc qui sauve face au blizzard: un pantalon de Kway à 5€ qui pèse 50gr, étanche et pas plus gros qu'une paire de gant.

» Par Xstof38, le mardi 20 septembre 2011 à 08:44

Quand je lis ce matin qu'en Suisse ils ont eu des chutes records de neige (45 cm !) je me dis qu'on a eu de la chance..
A rajouter dans les details precieux et indispensable a ce genre de raid :
- du the en quantite
- de la bonne humeur en quantite
- et peu etre des pedales plates a la place des bonnes vieilles Crank Bro.
Merci a tous les 3 pour ce moment de partage en montagne, c'est avec cela que je me sens plus riche a chaque fois !

» Par fontra, le mardi 20 septembre 2011 à 08:50

Pour la prochaine fois, il faudra aussi prendre des fougasses lyophilisées :P :wink:

» Par Le ded, le mardi 20 septembre 2011 à 09:18

Ou un Henri en pleine forme aussi, non ? :lol:

» Par Ricil, le mardi 20 septembre 2011 à 10:13

Beau tour les gars !!!
Pinaise, à vos ages, vous z'êtes pas dingue d'avoir des sacs aussi lourds ??? !! 8O
Je connais des jeunes qui roulent à VTT en autonomie totale (vraiment totale : ils ont la tente et les matelas de sol) avec des sacs qui ne dépassent pas 8 kilos pour 3 jours.

VTT BUL pour Seb et Julie

» Par Geux, le mardi 20 septembre 2011 à 10:21

Joli raid les gars !
Zêtes pas monté au Monts de Salsa au lieu du Pas le J1 ?

Sinon belles photos de lever/coucher de soleil, encore encore celles sous la neige :roll:

» Par Le ded, le mardi 20 septembre 2011 à 10:55

@Ricil, justement à nos ages (enfin le mien) un sac de 12kg n'est pas handicapant (nettement moins que le poids des années) :P
On peut réduire le poids en partageant les outils, 1 seul réchaud, la bouffe, exit les protecs, le GPS et les batteries, 1.5L de flotte (y'a de l'eau partout), un minimum de fringues, pas de duvet (les bivouac sont kaffis de couvertures), 1 gamelle pour 4...
En couple, c'est comme ça qu'il faut procéder d'ailleurs mais nous on est pas encore Paxés :lol: :lol:

@Geux, on y a pensé et bien étudié de loin et de près la face. Pas envi de s'en mettre UNE au tout début du Raid. Et puis pourquoi toujours plus, plus, plus?
On a essayé d'humaniser un peu plus (là oui) ce tour de l'Aiguille de Chambeyron. :roll: :cool:

» Par L-Ric, le mardi 20 septembre 2011 à 13:26

bien le raid
pour le portage j'ai testé cet été avec environ 16kg pour le sac à dos 8O et là c'est pas possible :ill:
j'ai vite passé du poids sur le vélo
d'abord sous le guidon, résultat premiers mètres de descente un OTB 8O
donc ensuite attaché à la barre longitudinale supérieure (environ 4kg) et c'est top :) pas de gêne au pédalage, bonne répartition des poids sur le vélo à la descente :cool:

» Par Le ded, le mardi 20 septembre 2011 à 14:35

@L-Ric, avec 16kg sur le dos, on commence à taper dans le monde des Sherpa :lol:

» Par Bobuzzo, le mardi 20 septembre 2011 à 16:44

Beau tour Le ded!!!
Bien que nous avons exploré ces régions, cette année. :D
Nous un jour seul :(
http://www.cicloalpinismo.com/2011/08/tour-di-autaret-rubren.html
@Phil'O: Gérard, le berger de la cabane de Rubren, laissera la cabane ouverte pur les randonneurs, méme l'hiver!
La cabane célebrera ses 200 ans en 2012! :wink:

» Par sanfroic, le mardi 20 septembre 2011 à 18:41

Le ded a dit :On a essayé d'humaniser un peu plus (là oui) ce tour de l'Aiguille de Chambeyron
...je plaide coupable sur ce coup-là mais je sais pas faire autrement, au grand dam de ma chérie :oops:
Même Ricil en avait bien ch... en sept. 2009 :P

» Par Arev73, le mardi 20 septembre 2011 à 19:46

Bravo pour ce beau raid ! :wink:

» Par Le ded, le mardi 20 septembre 2011 à 20:49

@Bobo, merci pour l'information. De plus, le berger est hyper sympa :cool:
@sanfroic, qui fait le plus devrait pouvoir faire le moins. C'est plus dans la tête, moins dans les jambes :P :lol:

» Par Riri74, le jeudi 22 septembre 2011 à 22:18

"il manquait une cabane" c'est pas ce qui manque manque par làbas

» Par Le ded, le vendredi 23 septembre 2011 à 08:41

@riri74, oui effectivement. Maintenant que je connais la richesse "immobilière" du Haut Piémont, on aurait pu éviter le gite Melezé :lost: :cool:

» Par CSMS, le samedi 15 décembre 2012 à 10:46

salut à vous,

je voudrais vous féliciter , quel courage,cela doit être que du bonheur;
Je pratique le VTT depuis quelques années,je fais du voyage itinérant en route en autonomie totale avec une remorque BOB
je voudrais tenter l'expérience du voyage itinérant en VTT en autonomie, mais ce n'est pas la même chose que la route,la remorque n'est pas adaptée pour tout les terrains, et le sac à dos pas évident pour le pilotage
pouvez vous me renseigner sur le contenu du sac
merci
Alain

» Par Le ded, le samedi 15 décembre 2012 à 12:09

Salut
Merci pour ton retour.
La magie opére grâce à VTTour et ses contributeurs. Nous ne sommes que des répétiteurs de balades référencées sur le site. Après chacun compose suivant son "humeur" du moment.
Voici une liste "bateau" de ce qui est nécessaire pour un raid et il suffit de l'adapter à ses besoins.
:wink:

» Par Phil'Ô, le mardi 25 décembre 2012 à 20:55

C'est cool les photos d'accueil qui tournent. Ca renvoi parfois sur des perles comme cette sortie... des années après, quel régal :cool:

» Par Le ded, le mardi 25 décembre 2012 à 21:56

On pourrait presque en faire un livre (de chevet pour nos vieux jours) :( :roll:

» Par Phil'Ô, le mardi 25 décembre 2012 à 22:05

Tu vas pouvoir remplir une sacré bibliothèque mon dédé, avec toutes ces sorties d'anthologie que tu as vécu et vivras encore :cool: :wink:

» Par Le ded, le mardi 25 décembre 2012 à 23:23

Attends, je suis en train de trier les photos des US pour picasaweb ... :lol:

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.