Ski
Par JBF le 24.09.07
Accueil > Topo Guide > Sommets > Ubaye / Orrenaye / Alpes Cozie > Brec de Chambeyron > Tour par la Tête de Viraysse et la Tête de la Fréma > Sortie du 16 juillet 2017
 Topo validé par la modération

3389 m Brec de Chambeyron : Tour par la Tête de Viraysse et la Tête de la Fréma

La descente de la Tête de la Fréma est une des plus belles que l’on puisse imaginer. Elle a tout pour elle : Du très dur, du XC de montagne, du sentier en balcon à "mach 12", du single ludique pour finir ces 1600 m de D-.

Données techniques

Département : Alpes-de-Haute-Provence
Massif : Ubaye / Orrenaye / Alpes Cozie
Longueur [?] : 60 km.
Denivelé (+/-) [?] : 3700 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 0 m.
Portage Oblig. [?] : 1800 m.
SPR [?] : (70/20/10)

Nb de jours : 2
Cartographie [?] : IGN 3538 ET + IGC 111

Dif. montée [?] : 5
Dif. descente [?] : 3
Dif. max : T4 ponctuellement
Exposition [?] : 2

Interêt [?] (9.4/10)

Départ/Accès

Départ : St-Paul-sur-Ubaye (1470 m) - Soit par Guillestre et le col de Vars, soit par Barcelonnette et la Vallée de l'Ubaye.

Itinéraire

JOUR 1 :
(D+ = 2050 m / Portage = 700 m)


St Paul-sur-Ubaye (1486 m) > Tête de Viraysse (2772 m) :
Remonter la D25 jusqu’à la bifurcation (1602 m) à droite (SE) pour Fouillouse.
Monter jusqu’à Fouillouse en passant sur le splendide pont du Châtelet qui enjambe l’Ubaye.
Poursuivre SE en amont du village, rive droite du Riou de Fouillouse, par une piste puis au-delà de l’ancien Fort de Plate Lombarde par un sentier roulant jusqu’au pied de la pente terminale du Col du Vallonnet (2524 m) : 100 m de D+ de portage pour accéder au col.
Descendre facilement jusqu’à ~ 2380 m (T2-T3 / E2).
Prendre à gauche (SE) un sentier en traverse qui permet de rejoindre un ancien chemin militaire, faux plat moyennement roulant.
Monter aux Baraquements de Viraysse, impressionnante place forte à 2503 m.
Par une piste dégradée, monter au Col de Mallemort (2558 m) puis à la Tête de Viraysse par un single assez lisse. On peut visiter la batterie qui domine Larche, 1000 m plus bas.

Tête de Viraysse > Col de Sautron (2685 m) :
Revenir par le même itinéraire au Col de Mallemort.
Descendre le versant SW du Col de Mallemort par un sentier déversant au départ puis excellent et facile (T2-T3 / E2).
Au point 2114 m, quitter le sentier principal descendant sur Larche pour prendre à gauche (E) un sentier rejoignant le Vallon du Riou de Rouchouse vers 2080 m.
Monter au col par un portage facile de 600 m de D+.

Col de Sautron > Rifugio di Campo Base (1640 m) :
Suivre le sentier qui descend dans une combe aux magnifiques parois jaunes. Facile, parfois cassant (T2-T3 / E2).
Vers 2100 m, on atteint un ancien chemin militaire dont on coupe tous les lacets avant de le quitter à 1848 m pour un sentier facile.
A 1600 m, prendre à gauche (NW) un sentier en traverse. Il rejoint rapidement le goudron puis remonter par la route jusqu’au refuge.

JOUR 2 :
D+ = 1650 m / Portage = 1100 m


Rifugio di Campo Base > Colle del Infernetto (2783 m) :
Redescendre sur 300 m linéaires la route de la veille pour prendre à gauche (N) une piste en rive gauche de la vallée.
N.B. : Eviter la piste montant en rive droite, plus directe mais très raide et caillouteuse.
Vers 1950 m, quitter la piste pour un sentier à gauche (NW), balisé T15.
A 2620 m, obliquer à gauche (SW) dans un pierrier raide puis sur une vire exposée partiellement câblée jusqu’au col. Portage à partir de 1950 m, délicat dans la partie terminale (les 2 mains peuvent être utiles…)

Colle del Infernetto > Tête de la Fréma (3151 m) :
Du col, prendre le sentier montant en oblique jusqu'à un collet à ~ 2880 m, portage car très déversant.
Descendre sur le Lago della Finestra qui tire sur nom d’une roche percée le surmontant.
Le site, petit vallon suspendu est magnifique, à la fois sauvage et reposant.
Poursuivre Sud jusqu’à l’extrémité de ce vallon pour prendre pied dans le grand Vallon de Stroppia, dominé par la face Est du Brec du Chambeyron, belle verticale de 500 m.
Descendre NW sur ~ 100 m de D- dans des schistes déversants (T4 / E3).
Remonter sur un petit épaulement (10 m de D+).
Laisser le sentier qui part à droite (N) en direction du Refuge Barenghi. Descendre au contraire plein W en free-ride, sur un petit lac non noté sur la carte. Le contourner par l’W et rejoindre le plus directement possible le sentier du thalweg principal de Stroppia.
Le suivre jusqu’au Col de la Gypière : Roulage-poussage, portage sur les 100 derniers mètres de D+.
Obliquer à droite (E) et monter au sommet de la Tête de la Fréma (Portage).

Tête de la Fréma > St Paul-sur-Ubaye :
Par le même itinéraire jusqu’au Col de la Gypière. Les 150 m supérieurs sont T5 / E3 (très dur). A partir de 3000 m, bel enchaînement d’épingles (T3-T4 / E2).
Du col, descendre sur le Lac des Neuf Couleurs (T3 / E3 au départ).
Suivre W le sentier jusqu’au Refuge du Chambeyron (2626 m), magnifique section de XC.
Descendre jusqu’à la piste empruntée la veille. Extraordinaire sentier en balcon sans difficulté dominant Fouillouse.
Remonter (SE) cette piste sur 200 m linéaires pour franchir à gué le Riou de Fouillouse.
On rejoint ainsi une piste herbeuse très roulante. Vers 1850 m, elle donne suite à un sentier que l’on suit jusqu’à l’Ubaye, très ludique (T3-T4).
Par une piste puis la D25 rejoindre le point de départ.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Col des Monges > Source de la Maïra   Col de la Gypière > Refuge du Chambeyron   Refuge de Chambeyron > Borne 2056 m   Col du Vallonnet (versant Sud)   Tête de Viraysse > Col de Mallemort   Col de Mallemort > Larche   Les Vistes > Fouillouse   Borne 2056 m > Les Vistes   Ruines de la Meire   Sentier 1669 m > Usine électrique   Tête de La Fréma   Pas de la Souvagea > Refuge du Chambeyron   Pointe d'Aval (ou de Chauvet) > Pas de la Souvagea   Col du Vallonnet (versant NO) : rive droite   Col du Vallonnet (versant NO) : rive gauche   Col de Sautron (versant Sud)   Terres Jaunes > Col de la Gypière   Passo della Cavalla (versant Nord)   Col des Monges <> Passo della Cavalla   Lac du Vallonnet Inférieur <> Baraquements de Viraysse   Col de la Gypière (Versant Sud) > Vallonasso di Stroppia

Remarques/Variantes

Parcours très abordable physiquement et techniquement si on exclu les 150 mètres supérieurs de la Tête de la Fréma dont la cotation globale ne tient pas compte.

Variante 1 :
Une fois rejoint le Vallon de Rouchouse, ne pas monter au col de Sautron mais prendre la direction du col des Monges en suivant le sentier (roulant sur presque toute sa longueur) plein Est.
Passer le col des Monges et descendre sur Saretto sur gravette T4. Rejoindre Campo Base par la route (1 km).


Variante 1 bis :
Rejoindre le Col des Monges et traverser Nord puis en arc de cercle à flanc vers le Passo della Cavalla (sentier absent des cartes ASF). Du Passo de la Cavalla descente T3 dans le vallon de Sautron pour rejoindre l'itinéraire principal en aval du Bivouac Danilo Sartore.

Variante 2 :
Monter le 2e jour directement par le Vallon de Stroppia. Compter 700 m de D+ de portage et env 500 m de poussage, mais cela évite le délicat col de l'Infernetto et ses passages peu commodes. Itinéraire plus direct à privilégier par météo incertaine.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Globalement assez lisse, schistes prédominants.
Eau des torrents, source dans le versant E du Col de Sautron vers 2100 m.
Pour la variante 1 : Gravettes sur le Lago d'Apsoi jusqu'à Saretto.
Hébergements associés : Trattoria La Tavernetta da Diego (Saretto - Val Varaïta)   Refuge-Camping de Campo Base (Chiappera - Val Maïra)   Gîte d'étape - Le Refuge (Larche)   Bivouac Barenghi   Bivouac Danilo Sartore   Gîte Les Granges (Fouillouse)

Sortie(s) GPS associée(s) : 16.07.17 14.07.15 30.08.09

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par toz, le vendredi 17 juillet 2015 à 08:17 (9/10)

fait le topo par la variante 1 bis. Du vrai VdM !! paysages somptueux mais portages rudes et physiques. les descentes fabulueuses sont à ce prix...
Surement un des plus beaux coins des Alpes à rouler avec le passage improbable du colle Infernetto !

» Par bioman83, le dimanche 07 aout 2011 à 18:22 (10/10)

1er j : une tuerie comme ça roule
2eme jour : une tuerie comme ça porte :-)

» Par shostag, le mardi 15 septembre 2009 à 19:16 (10/10)

Nous n'avons fait (que) la Tête de la Fréma depuis Fouillouse. Superbe descente, panorama et profusion de lacs pour cette sortie haute montagne.

» 5 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Brec de Chambeyron, Tour en 3 j par la Tête de Viraysse et la Tête de la Fréma : Sortie du dimanche 16 juillet 2017 par Phil'Ô

Participants : Tim-O

Remarques terrain

Bien sec, mais bon grip

Sentiers associés

5+ Colle de l'Enchiausa (versant NO) : Nul, inroulable sur les 2/3 du D-. C'est un immonde pierrier

4 Tête de La Fréma : Excellentes conditions.

3 Col de la Gypière > Refuge du Chambeyron : Encore un petit névé à franchir sous le col. Mais ça passe !

2 Refuge de Chambeyron > Borne 2056 m : Toujours aussi panoramique

3 Col de Mallemort > Larche : Bon grip malgré la sécheresse

4 Col des Monges > Source de la Maïra : Sur le haut, un joli T3 bucolique, puis du bon gros T4 en gravette avec un final avec quelques portions T5

3 Ruines de la Marguerite > Larche : La végétation masquant trop le sentier, nous n'avons pas trop pu nous lâcher. Mais que d'épingles... Excellent

3 Tête de Viraysse > Col de Mallemort : Excellent

3 Lac du Vallonnet Inférieur <> Baraquements de Viraysse : Paradoxalement, c'est la partie hors pierrier qui roule le moins. Perso, j'adore.

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : Fouillouse > Tête de Viraysse > Marguerite > Larche > Col de Roburent > Col de Feuillas > Col de l'Enchiausa > Chiappera > Col de la Gypière > Tête de la Frema > Fouillouse

Voici le W.E tant attendu : un raid itinérant de 3 jours de partage dans le paradis du VdM avec Timothée, qui à 15 ans va me prouver une fois encore que la valeur n'attend pas le nombre des années. Oh, nous n'avons pas battu des records de D+, ni réussi un défrichage audacieux... non, nous avons seulement partagé trois jours de souffrance, de plaisirs, bref de belles tranches de vie entre un père et son fils comme la montagne sait les offrir ! Merci Timothée pour ta joie de vivre, ton courage et tes qualités humaines.


Jour 1


Fouillouse (1900m) > Col du Vallonet (2530m) > Tête de Viraysse (2720m) > Vallon de Rouchouse (2050m)> Marguerite (2320m)> Larche (1650m) : D+ 1350 m


Départ à la fraiche dans l'ombre du Brec en direction du Col du Vallonet. Après 150 m de D+, je réalise que j'ai oublié mon téléphone à la voiture. Allez, hop, un A/R de rab... La montée à Vallonet est comme d'habitude, raide au début, puis agréable et rapidement s'impose le premier portage. Court A/R pour aider Timothée dans ce premier portage du raid. Descente agréable dans un cadre toujours aussi somptueux et rapidement nous prenons le chemin de travers pour éviter de trop descendre. J'aime bien ce sentier bien qu'il soit plus exigeant que son cousin plus bas. Nous montons à Viraysse en pédalant une très grande majorité. Arrivés au sommet, nous constatons que le fort est ouvert et que l'association qui l'entretien propose des visites gratuites... C'est fou ce qu'ils ont construit à cette altitude.
Déjeuner sur le toit du fort avec un panorama d'enfer.
Nous filons sur le Col de Malemort et on enchaine vers le torrent de Rouchouse. Je trouve enfin le sentier à flanc qui permet de ne pas trop perdre d'altitude et rapidement nous arrivons au petit gué qui marque la remontée vers la piste desservant le sentier de la marguerite. Il fait chaud et Tim commence à tirer la langue. Un petit plouf dans le torrent et on attaque le deuxième portage du raid. Je prends les roues de Tim sur mon sac pour le soulager et finalement ça passe pas si mal. Final par le sentier de la Marguerite qui était très encombré par la végétation, ce qui freine (un peu) la progression. Arrivée au Gite de Larche pour une bonne douche et une "sauvage". A ma montre, j'accuse 1550 m de D+. Raisonnable.

Jour 2


Larche (1650 m) > Col de Roburent > Col de Feuillas (2750)> Vallon de l'Enchiausa (2300m) > Col de l'Enchiausa (2740m) > Saretto (1530m) > Chiappera (1650m) : D+ 1700 m


On a mal dormi dans le refuge car il était complet, on était situé dans les combles où devait bien faire 30 °C ! Alors on part tôt car je sais la journée intense. On monte par la route du Lauzanier et on attaque la remontée du Roburent jusqu'au Col. Là pause pour admirer le lac et on retourne en arrière. Je laisse le choix à Timothée entre franchir le Col de la Gypière de L'oronaye ou aller vers l'inconnu, à savoir le Col de Feuillas. Bobo l'avait franchit et il semblait qu'après le court portage annoncé comme immonde, la descente était superbe mis à part le tout départ... Timothée se sentant d'attaque et mesurant ma soif de découverte, on opte pour Feuillas.
Une fois de plus, l'enthousiasme de notre ami transalpin va nous jouer de mauvais tours. OK le portage annoncé est bien abominable, mais effectivement il est court. Mais de l'autre côté, c'est juste inroulable. Tout juste quelques dizaines de mètres entre les obstacles. Le pire c'est que ça dure un moment. Nous recommençons à vraiment rouler qu'il est déjà temps d'attaquer la remontée sur le sentier de l'Enchiausa. Là aussi, le sentier est annoncé par Florent comme facile. Sauf que c'est la partie basse qui l'est et que nous le retrouvons juste lorsqu'il devient abominable. Là Timothée va vraiment couler une bièle. Autant dans le premier portage je ne suis redescendu lui prendre son vélo sur seulement 75 m de D+, autant sur la remontée à l'Enchiausa, j'ai du bien faire 150 m en A/R avec mon barda puis le sien. Surtout dans le dernier ressaut. Mais le Tim est solide et malgré la fatigue et le mal au dos, il va gaillardement atteindre le Col. Le problème, c'est que du côté Apsoï, c'est une merde sans nom sur 75 m de D- et que le reste, bien que sur un sentier large et travaillé dans un immense pierrier, les pierres immenses éboulées d'on ne sait où rendent la progression hachée ou au pire chaotique. Heureusement que lorsque le sentier passe en rive droite, ça roule enfin. Je ne vais donc pas imposer à Tim la remontée au Pas de la Cavalle, mais on va s'enfiler la descente sur Saretto. Un bon gros T4 en gravette où il va faire montre de toute son aisance malgré la fatigue accumulée. Arrivés à Saretto, il fait chaud alors on coupe au plus court et on rentre par la route sur Chiappera. Mon alti affichera 1980 m de D+... une paille

Jour 3


Chiappera (1650 m)> Col de la Gypière (2920 m)> Tête de la Frema (3140 m) > Fouillouse (1900 m): D+ 1500 m


C'est une journée que Timothée appréhende car le ratio de portage est conséquent. D'entrée de jeu, je prends ses roues sur mon sac pour s'enfiler les 600 m de portage souvent exposé qui permettent de passer au dessus de la cascade de Stroppia. Puis on remonte le vélo pour la bonne séance de PPP (pédalage/poussage/portage) jusqu'au pied du raidillon conduisant au Col de la Gypière. J'aide comme je le peux en faisant quelques A/R lorsque je trouve qu'il est trop loin de moi et en portant son attirail sur le mur final sous le col. On arrive au col à 13h00 et on reprend des forces. Tim hésite un moment pour tenter la Tête de la Frema, surtout que vu du col, cela semble impossible à rouler à la descente. Je n'insiste pas (le principal est fait) mais lui fais comprendre que c'est une sacré belle occasion de cocher son premier 3000 et quel sommet ! Il va me ravir lorsqu'il me sort "bon on y va, je verrai bien jusqu'où je monte"... Dans la montée il me questionne régulièrement sur l'altitude et je sais que tant qu'on sera sous les 3000 il s'efforcera de grimper. Mais une fois de plus il va me réjouir lorsque les 3000 m franchit, il continue dans son portage 100 % autonome jusqu'au sommet ! Bon j'ai quand même totalisé 1850 m de D+ sur mon alti.
Au sommet, nous nous en mettons plein la vue. Les randonneurs nous applaudissent et le visage de Timothée s'illumine de bonheur ! On prend un peu de temps et la descente commence. Au début jusqu'à la traversée exposée, on est prudent bien qu'on en roule 90 %. Après le petit verrou Tim ne quittera plus la position de pilotage sauf pour une ou deux épingles retords... Je me régale à le voir prendre son pied sur ce sentier nécessitant de la finesse de pilotage et de l'engagement. La suite... comment la résumer ? C'est arsouille avec mon gamin de 15 piges sur un sentier taillé pour le VdM ! On arrive à Fouillouse heureux !

J'ai en plus de Timothée qui pour l'instant n'est que dans la jouissance du bonheur immédiat, renforcé cette profonde fierté paternelle que les enfants savent cultiver chez leurs parents. Je suis comblé :cool:



P.S : Traces GPS relevé terrain disparues suite mauvaise manip... Trace relevée sur VisuGPX

Distance réelle parcourue : 68 km
Denivelé réel effectué : 5400 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par MisterE, le lundi 17 juillet 2017 à 13:43

ta 2ème étape, j'aurais jamais imaginé/osé avec un vtt 8O :D
joli tour et bon partage, pas trop sec les chemins ? en face une petite averse ferait du bien pour le grip :wink:

» Par Phil'Ô, le lundi 17 juillet 2017 à 14:50

Les sentiers étaient secs mais le grip était largement acceptable. Seule la descente sur Fouillouse mérite un vrai arrosage, car Tim soulevait une de ces poussières que j'étais obligé de prendre mes distances pour voir où se trouvait le sentier :oops: :lol: :cool:

» Par MisterE, le lundi 17 juillet 2017 à 15:36

t'aurais dû me demander pour ton défrichage, je suis passé plusieurs fois dans ce coin, à pied ! :wink:
bravo à Tim

» Par jerome01, le lundi 17 juillet 2017 à 18:38

Superbe... sur tous les plans mais encore plus pour la relation père/fils... Bravo à vous 2.

» Par jeanluc, le lundi 17 juillet 2017 à 20:12

Superbe raid !! C'était le bon choix ! :wink:

» Par JBF, le lundi 17 juillet 2017 à 23:36

Magnifique, émouvant surtout.
J'imagine ta fierté de voir ton gamin descendre cette Frema mythique :cool:
Bravo à tous deux.

» Par Arev73, le lundi 17 juillet 2017 à 23:39

Jolie sortie familiale :)

» Par Le ded, le mardi 18 juillet 2017 à 01:06

C'est comme cela qu'il fallait le faire ce raid. Entre père et fils. Juste vous 2. :roll:
La photo "Concentré mais ravi" est superbe. :cool:
Un peu gonflé pour le col de Feuillas mais bon il fallait que tu ailles voir! Merci pour le défrichage. :wink:

» Par popeye, le mardi 18 juillet 2017 à 07:58

:cool:

» Par fontra, le mardi 18 juillet 2017 à 09:35

Beau Raid pour un duo de choc :cool:

» Par Yann, le mardi 18 juillet 2017 à 10:42

Pas sympa le 2ème jour :P :wink:
Photos superbes, ça m'a donné envie d'y retourner, bravo à vous 2 :cool:

» Par Geux, le mardi 18 juillet 2017 à 12:15

Bravo à vous deux pour un tel tour. :roll:
La Frema a son âge... je n’ose imaginer dans 10 ans !

» Par MarcMC, le mardi 18 juillet 2017 à 12:19

Une belle aventure à la fois physique et humaine. Bravo à vous deux !!!

» Par Phil'Ô, le mardi 18 juillet 2017 à 14:30

Merci pour tous ces commentaires.
J'avoue avoir encore beaucoup la tête là haut. Même si ce fût dur physiquement, je n'en retiens que du positif. Une vrai belle réussite, principalement grâce aux qualités de Tim. :cool: Je ne suis pas peu fier de lui :happy:
Bravo et merci Timothée :happy: :D
P.S : Une petite vidéo est en préparation... si le montage est terminé avant notre envol prochain :oops:

» Par totoff, le mardi 18 juillet 2017 à 17:40

La classe. Bravo à tous les deux.
Un papa assez fier aussi :)

» Par Etienne-H-, le mardi 18 juillet 2017 à 20:10

Ahhh 15 ans le bel âge ! Généralement le moment auquel le fils dépasse le père :) :(

» Par d@vid, le mercredi 19 juillet 2017 à 07:37

Bravo. Beau moment partagé avec le fiston. Les photos sont splendides.

» Par toz, le jeudi 20 juillet 2017 à 18:39

:cool: :cool: :cool: :cool: :cool:

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.