Ski
Par tinou74 le 04.09.12
Accueil > Topo Guide > Sommets > Inde > Cham La > Circuit du Sham (Ladakh) > Sortie du 06 aout 2012
 

4050 m Cham La : Circuit du Sham (Ladakh)

Le Ladakh au Nord de l’Inde est centré par la vallée de l’Indus. Il est bordé au Nord par la chaîne du Ladakh et au Sud par les montagnes du Zanskar.
Il reçoit en théorie très peu de précipitations et les seules zones habitées sont des villages oasis où une irrigation est possible.
De part et d’autre de l’Indus de nombreux villages sont ainsi implantés dans les vallées latérales (dont la plus importante abrite la capitale Leh).
Passer d’une vallée à l’autre par les cols tel est le fil conducteur de ce raid.
Ce raid présente également un grand intérêt culturel avec la découverte des temples de Likir, Ridzong, Hemis Shukpachen, Lamayuru et Wanla, du fort ruiné de Temisgam.

Données techniques

Région : Inde
Longueur [?] : 113 km.
Denivelé (+) [?] : 3500 m.
Denivelé (-) : 4150 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 1400 m.
Portage Oblig. [?] : 0 m.
SPR [?] : (50/25/25)

Nb de jours : 5
Cartographie [?] : Olizane, Ladakh et Zanskar nord

Dif. montée [?] : 4
Dif. descente [?] : 4
Dif. max : NR ponctuellement
Exposition [?] : 2

Interêt [?] (10/10)

Départ/Accès

Départ : Likir gompa (3720 m) - Depuis Leh par route goudronnée

Itinéraire

J'ai choisi de décrire succinctement l'itinéraire dans le cadre du topo et de réserver la description détaillée de chaque étape à la "sortie" correspondant aux différentes journées.
Ouvrez donc le chapitre "sorties liées" pour accéder au compte-rendu détaillé.

Jour 1 : Transfert matinal et visite du monastère de Likir, puis parcours : Likir gompa > Village de Likir > Lhalung La > Sumdo > Charatse La > Yangthang.
Distance : 20,5 kms D+ : 574 m - D- : 526 m - Alt max : 3745 m

Jour 2 : Parcours : Yangthang > Gorges de l'Ulle Tokpo > Monastère de Ridzong > Khungi La > Hemis-Shukpachen.
Distance : 15,5 kms D+ : 883 m - D- : 895 m - Alt max : 3966 m

Jour 3: Parcours : Hemis-Shukpachen > Mebtak La > Lago La > Ang Yolma > Tingmosgang.
Distance : 12 kms D+ : 332 m - D- : 745 m - Alt max : 3832 m

Jour 4 : Parcours : Tingmosgang > Tea > Cham la > Skyin Ling > Khalatse > Lamayuru.
Distance : 43 kms D+ : 1421 m - D- : 1225 m - Alt max : 4066 m.

Jour 5 : Parcours : Lamayuru, Prinkiti La > Wanla > Hangru
Distance : 25,5 kms D+ : 373 m - D- : 857 m - Alt max : 3707 m.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Remarques/Variantes

Question organisation, on peut soit effectuer ce trek en autonomie (on trouve hébergement et repas dans tous les villages traversés) à condition de prendre avec soi un duvet et de quoi se changer, soit se faire assister par une agence de trekking local.
Pour ma part, je fais pleinement confiance depuis plusieurs séjours dans la région à l’agence Adventure Travel Mark dirigé par Sonam Dawa et basée à Leh. http://adventuretravelzanskar.com/index.php
Plusieurs magasins à Leh louent des VTT, de moyenne gamme. Pour notre part nous avions préféré (poids, fiabilité …) voyager avec nos propres VTT.

Autre avantage de cet itinéraire, il peut être parcouru pratiquement toute l’année, les meilleures périodes étant mai – juin et septembre – octobre quand les températures ne sont ni trop basses ni trop élevées.

Cet itinéraire peut également être parcouru en sens inverse.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
De l'eau (non controlée et à traiter au préalable) uniquement à proximité des villages

Voir aussi : http://www.vttour.fr/sorties/yalung-nyau-la,8866.html - http://www.vttour.fr/sorties/parang-la,8933.html

Photos

Descente au milieu des roches colorées
Descente au milieu des roches colorées [par tinou74]

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

(pas de commentaires)
» Notez/Commentez l'itinéraire

Cham La, Circuit du Sham (Ladakh) : Sortie du lundi 06 aout 2012 par tinou74

Participants : domgreg, Christophe

Remarques terrain

Récit de la sortie

Dans le cadre d’un séjour d’un mois dans l’Himalaya indien, il était nécessaire avant d’affronter des altitudes supérieures à 5000 m, de prendre une semaine afin de s’acclimater entre 3500 m et 4200 m.

Ce fut la raison d’être de ce trek de cinq jours de part et d’autre de la vallée de l’Indus dans la région appelée le Sham, située en aval de la capitale du Ladakh, Leh.

Le Ladakh au nord de l’Inde est centré par la vallée de l’Indus. Il est bordé au nord par la chaîne du Ladakh et au sud par les montagnes du Zanskar. Il reçoit en théorie très peu de précipitations et les seules zones habitées sont des villages oasis où une irrigation est possible.
De part et d’autre de l’Indus de nombreux villages sont ainsi implantés dans les vallées latérales (dont la plus importante abrite la capitale Leh). Passer d’une vallée à l’autre par les cols tel fut le fil conducteur de ce raid.
Ce trek présente également un grand intérêt culturel avec la découverte des temples de Likir, Ridzong, Hemis Shukpachen, Lamayuru et Wanla, du fort ruiné de Temisgam.


Après un vol sans histoire, une journée bien chaude passée à New Delhi, un transfert aérien sur Leh et deux jours passés à visiter les monastères de la région située en amont de Leh, en utilisant nos VTT et le réseau de routes et pistes qui sillonnent la vallée, nous étions prêts pour aborder les singles de ce premier trek.

Le groupe que nous formions était composé de trois VTTistes et quatre marcheurs, assistés par une équipe de ladakhi transportant nos affaires, assurant l’intendance et les contacts avec les villageois.
De ce fait les étapes décrites sont calculées sur la base de ce que peut raisonnablement parcourir un marcheur dans la journée en tenant compte des hébergements possibles.

Ce parcours du Sham peut également se réaliser en autonomie complète car il traverse régulièrement des villages où l’on peut facilement trouver à se nourrir et se loger. Dans ce cas, il est possible de progresser plus rapidement en découpant les étapes différemment.
La vallée de l’Indus est très facilement accessible depuis cet itinéraire et l’engagement y est donc peu important.

Attention cependant, ne dépassant guère les 4000 m, l’altitude moyenne est malgré tout très sensible et il peut en juillet /août faire très chaud dans ces vallons désertiques.
L’itinéraire parcouru n’est pas non plus toujours, l’itinéraire le plus direct ni le plus facile. Nous avions en effet choisi par endroits des parcours plus difficiles (traversée de torrents, portages longs …) afin de nous tester pour préparer le trek entre Ladakh et Spiti, beaucoup plus engagé, qui devait faire suite à celui-ci.




Jeudi 2 août : Transfert matinal et visite du monastère de Likir, visite du monastère puis Trek > Yangthang (3600 m).

Du monastère de Likir, par de petits chemins évitant la piste poussiéreuse et malgré quelques impasses involontaires menant à des fermes isolées, nous rejoignons le village de Likir. Descente par un chemin étroit et caillouteux permettant de traverser la Likir Tokpo et petit portage pour remonter sur la berge opposée. Par un chemin raide dont le sable freine considérablement la progression, nous rejoignons le 1er col de ce trek, le Lhalung La (également appelé Pobe La) à 3580 m.
On peut également suivre la route goudronnée qui du village de Likir amène au col sans difficulté.

Un très joli single ludique, descend du Lhalung la et parcourt un ravin aux roches colorées (T3).
Petites montées et descentes se succèdent ensuite avant de rejoindre la route goudronnée que nous avons laissé au Lhalung La. Repas de midi pris à Sumdo, au bord du torrent sous le village de Saspotse. Nous laissons alors les marcheurs qui montent directement au Charatse La par un chemin raide. Retour à la route et montée par cette petite voie tranquille pour rejoindre après une longue traversée le col à 3730 m .
Nous avons rejoint rapidement par la route le beau village de Yangtang niché au milieu des champs d’orge.
A noter qu’il est sans doute plus intéressant d’utiliser un petit chemin tracé au fond du ravin descendant du col (chemin bien visible depuis le village). Cette option nécessite cependant au final de remonter une centaine de mètres afin de rejoindre le village et le lieu du campement.

Ce soir là, certains, probablement pas suffisamment fatigués, sont allés en aller retour par la route au sommet du col dominant à l’ouest Yangtang, le Tsarmangchan La (3880 m). Pour ma part j’ai préféré consacrer plus de temps à m’imprégner de l’atmosphère de ce village très riche en constructions religieuses populaires bouddhistes.



Vendredi 3 août : Trek > Yangthang > Monastère de Ridzong > Hemis-Shukpachen (3550 m).

Descente directe sous le village de Yangthang pour rejoindre le lit de l’Ulle Tokpo. Le sentier est au départ très ludique, avec une succession de belles épingles (T3). Malheureusement la suite est moins facile. Le sentier qui parcourt une très belle gorge a en effet en bonne partie été détruit par les inondations catastrophiques de 2010 qui ont fait de nombreux morts dans toute la vallée de l’Indus. Traversées multiples (5 ou 6) du torrent permettant de tester les techniques de franchissement vélo sur l’épaule. Plus bas sous la nonnerie de Chuli Chen gompa, des abricotiers nous livrent leurs fruits juteux. Courte remontée pour rejoindre la route d’accès du monastère de Ridzong que nous passons une bonne heure à visiter.

Remontée par une vallée particulièrement aride jusqu’au Kunghi La (3950 m). Le sentier est cyclable dans sa toute première partie. Après avoir atteint une bifurcation (prendre à gauche, le sentier de droite rejoignant Yangthang), la suite de la montée nécessite de pousser ou porter longuement le VTT. Les roches colorées sont superbes et nous consolent de ce portage long (d’environ 450 m de dénivelé) qui va nous prendre pratiquement 2 heures. Le chemin est tout le temps parfaitement tracé et l’on ne peut qu’imaginer le plaisir qu’il y aurait à descendre ce versant.

Sur l’autre versant, la descente du col paraît également très prometteuse. Mais, dans sa première partie raide, le chemin est traversé de nombreuses ravines qui nécessitent de mettre pied à terre. La fin de la descente au fond du vallon sur un bon sentier est sans problème (T4 par endroits pour le haut puis T3).

Au pont sur l’Akheur Tokpo à 3520 m, on rejoint la piste permettant de monter au gros village d’Hemis-Shukpachen.

Si traversées de rivière et portage long vous rebutent, il est possible depuis Yangthang de traverser le Tsarmangchan La pour redescendre directement sur Hemis Shukpachen (un bon sentier permet d’éviter la route).
Dans ce cas, il est logique d’enchaîner directement avec le parcours de la courte étape suivante (parcours Yangthang > Tingmosgang).


Samedi 4 août: Trek > Hemis-Shukpachen > Tingmosgang (3800 m).

Une bonne piste caillouteuse dans le village puis facile en faux plat permet de rejoindre très facilement le premier petit col (Mebtak La, 3770m) marqué par des chortens. Petite descente (quelques lacets faciles T3) avant de traverser à flanc, rive droite puis de grimper par un bon sentier (poussage, portage, quelques portions roulantes) en direction d’un second col, le Lago La (3820 m) Descente longue et facile (T3) jusqu’au village de Ang Yogma puis descente (piste puis goudron sur la très belle et riche oasis de Tingmosgang (3250 m). Entre Ang et Tingmosgang, en rive droite de la rivière (Dong Dong Tokpo) existe également un chemin que nous n’avons pas suivi.

Journée courte que certains corseront en montant au Bongbong La (3470 m).


Dimanche 5 août : Trek > Tingmosgang > Khalatse (Khalsi) > Lamayuru (3465 m).

De Tingmosgang, s’engager par une petite route goudronnée dans la vallée menant à Tea (Teya). De ce village, un sentier s’élève dans le vallon de gauche. Caillouteux dans les cultures dominant le village, il n’est pas cyclable. Traversée difficile du torrent (chemin emporté par les crues). On retrouve ensuite un bon sentier, raide jusqu’à un premier « faux » col à 3930 m (poussage, portage d’environ 350 à 400 m de D+). Le vallon suspendu qui fait suite est en partie cyclable et permet de rejoindre le sommet du col désigné localement sous le nom de Cham La à 4050 m.

Descente très plaisante sur Skyin ling puis route goudronnée jusqu’à Khalatse.
Ne cherchez pas le sentier en rive droite du vallon, il n’existe plus que par « touches » épargnées par inondations et glissements de terrain.
Après un passage obligé sur « l’highway » descendant la vallée de l’Indus et le contrôle obligatoire de Hangru, montée par la route au monastère de Lamayuru.
Le mauvais temps nous a privé ce jour là des lumières qui auraient permis de magnifier les couleurs (jaune, rouge, bleue …) et les ombres des roches. Vous êtes ici sur la zone de suture de la plaque tectonique indienne avec le continent asiatique.
Visite du monastère et de ses environs.


Lundi 6 août : Trek > Lamayuru, Prinkiti La (3730 m) et descente sur Wanla.

Du bas du village de Lamayuru, un sentier au bord de la rivière dans les cultures offre de belles vues sur la falaise que surplombe le monastère.
Passage dans un vallon latéral menant au col. Quelques parties cyclables entrecoupées de zones plus raides sur un bon sentier. Du col (3730 m), descente dans un labyrinthe minéral sur Wanla. La première partie sous le col est étroite, succession de lacets (T3) puis l’itinéraire suit longuement et de façon très agréable le fond du ravin avant de rejoindre la piste menant au village et au très beau monastère de Wanla
.
Descente par la piste jusqu’à Hangru où nous retrouvons les marcheurs dont la descente depuis Wanla s’est faite en voiture.
Le soir, après avoir remisé nos VTT dans le 4 x 4, transfert à Mangyu pour visiter la belle gompa du XII ème siècle.

Le lendemain, retour à Leh ponctué de nombreuses visites : - l’ensemble monastique d’Alchi, visité le matin de bonne heure avant l’arrivée des touristes, ensemble remarquable du XIe et XIIe s., parmi les plus intéressants du Ladakh. – Les grottes troglodytes de Saspol – La forteresse de Basgo - les monastères de Phyang.


En conséquence, cette région du Ladakh se prête parfaitement à la pratique du VTT. Les chemins sont très bien tracés, leur revêtement en sable granitique compacté ou en molasse colorée, souvent lisse permet de très agréables descentes sans grosses difficultés. Sur le parcours décrit dans ce topo seule la descente des gorges de l’Ulle Tokpo entre Yangthang et Ridzong présente de nombreuses portions non cyclables. Toutes les autres descentes peuvent être parcourues à vélo sans gros bagage technique à 95 %.
Reste le problème de l’altitude qui reste malgré tout raisonnable pour la région (et puis vous êtes sans doute venus là pour vous y confronter !!). Prenez 2 – 3 jours pour vous acclimater tranquillement avant de commencer le trek. Ne cherchez en aucun cas à aller vite et tout se passera alors très bien.













 
 
 
 

Commentaires

» Par francois, le mercredi 05 septembre 2012 à 08:09

Ca me rappelle des souvenirs :roll:
Bravo en tout cas et on attend les photos ! :)

» Par totof74, le mercredi 05 septembre 2012 à 18:06

Superbe ces paysages, dommage que ce soit trop loin. :roll:
Maintenant que tu es affuté comme un elite, tu feras les "Emcombres" en wheeling. :D

» Par bipbip06, le mercredi 05 septembre 2012 à 18:06

merci pour ces belles photos ,félicitations !
en revanche + de- et -de+ ,cela ne te ressemble pas ....
a plus !!

» Par tinou74, le mercredi 05 septembre 2012 à 19:03

@ bipbip06 : Je suppose qu'on se connaît bien vu la remarque tout à fait pertinente mais sous le pseudo je ne sais pas de quel "sudiste" de mes connaissances il peut s'agir !! En tout cas tu as parfaitement raison, j'ai franchement honte de ces statistiques journalières désastreuses concernant distance et D+ :( :( . Mais ce n'était que le parcours d'acclimatation. La suite (traversée Ladakh - Spiti) en treize étapes à venir dans un avenir plus ou moins proche.

» Par domgreg, le mercredi 05 septembre 2012 à 23:17

Un voyage vraiment magnifique, organisé de main de maître par tinou74. Sans parler de son érudition en matière d'histoire et art bouddhiste dont nous avons tous profité :wink:
Des montées roulables (pas toujours quand même!), des descentes magiques (Prinkiti La par exemple :cool: ), des paysages somptueux, du VTT à + de 5000 et une ambiance fort sympathique. Voilà ce que l'on a vécu durant ces 4 semaines. Les statistiques sont (très) basses mais à cette altitude, les données sont quelque peu faussées! Reste le plaisir et c'est bien là l'essentiel. Le seul inconvénient de ce voyage c'est que, à peine rentré, on ne pense plus qu'à repartir!! :D

» Par Florent, le jeudi 06 septembre 2012 à 10:36

Toujours aussi dépaysants ces paysages de l'Himalaya !
On attends la virée a encore plus altitude avec impatience du coup :cool:

» Par bipbip06, le vendredi 07 septembre 2012 à 17:32

chi va piano va sano ...
je te fais entièrement confiance sur le fait que tu vas augmenter la distance et le+ ....
je me lasse pas de regarder tes photos,en attendant la suite avec impatience! teddy du sud ..

» Par Geux, le lundi 10 septembre 2012 à 13:43

Trop bon !! :cool:
Même commentaire que Florent, j'attends la suite !

» Par Bin, le dimanche 23 septembre 2012 à 08:12

Génial et superbe photos merci pour le partage!! :D

» Par JDV, le lundi 24 septembre 2012 à 09:34

Alors là ça vend du rêve dans des proportions intersidérales.
Bravo et merci, on attend la suite avec impatience :wink:

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.