Ski
Par jeanseb06 le 17.10.11
Accueil > Topo Guide > Sommets > Mercantour / Argentera > Cime de la Valette de Prals > Traversée par la Cime du Pisset > Sortie du 09 septembre 2012
 Topo validé par la modération

2496 m Cime de la Valette de Prals : Traversée par la Cime du Pisset

Une traversée classique et panoramique avec vue sur les plus beaux sommets du Mercantour : La Cougourde, le Gélas et le Néglier.
Les longs portages sont récompensés par de beaux singles dans les alpages, soit en traversée, soit en épingles.

Données techniques

Département : Alpes-Maritimes
Massif : Mercantour / Argentera
Longueur [?] : 28 km.
Denivelé (+) [?] : 1700 m.
Denivelé (-) : 2200 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 100 m.
Portage Oblig. [?] : 1000 m.
SPR [?] : (90/9/1)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : IGN 3741OT

Dif. montée [?] : 5
Dif. descente [?] : 4
Dif. max : T5 ponctuellement
Exposition [?] : 3

Interêt [?] (8.3/10)

Départ/Accès

Départ : Vacherie du Boréon (1700 m) - De Nice, prendre la vallée du Var et remonter la vallée de la Vésubie jusqu'à St Martin Vésubie. Dépasser St Martin et dans une épingle prendre la route qui grimpe au Boréon. Dépasser le Boréon et se garer dans un des parkings situé au dessus de la vacherie du Boréon.

Itinéraire

Un peu de piste au départ de la Vacheries du Boréon pour monter rapidement au Pas des Roubines de la Maïris sous la Cime du Pisset (refuge de la Maïris privé, souvent fermé et pas d'eau).
Roulage et poussage pour accéder au sommet puis descendre par des épingles glissantes dans les alpages puis dans la forêt : c'est un festival d'épingles très tendues pour la plupart (T5).
Traverser le torrent pour déboucher sur la route qu'on descend sur 300 m pour prendre le sentier qui évite le parc et rejoint celui plus habituel qui monte à la Baisse de Prals en poussage/portage.
Continuer en portage pour rejoindre la Cime de la Valette de Prals.
S'ensuit une longue traversée presque entièrement roulable mais très exposée et pas toujours très propre jusqu'à la Cime de la Palu puis c'est encore un festival jusqu'à St Martin : de bonnes suspensions sont conseillées plus par la longueur de la descente que pour les marches ou les racines.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Baisse de Férisson > La Palu   Cime de la Palu > Le Puey Sup. (b.343)   Vallon de la Marre Sup. : Machine à Coudre (Partie supérieure)   Vallon de la Marre Sup. : Machine à Coudre (Partie Inférieure)   Cime de la Valette de Prals > Baisse de Prals   Cime de la Valette de Prals > Tête de la Lave   Baisse de Férisson <> Tête de la Lave   Tête de la Lave > Plan de Prals   Cime de la Palu <> Vacherie du Devensé   Pas des Roubines de la Maïris <> Cime du Pisset <> Vacheries du Devensé   Vallon de Marre > Le Puey Supérieur   Le Puey Sup. > St-Martin-Vésubie (quartier Saint-Antoine)   Les 3 ponts (b.67) <> Le Boréon (b.68) : Sentier Valléen de la Vésubie

Remarques/Variantes

Variante :
- A Plan de Prals, on peut écourter le tour en montant directement à la Baisse de Férisson.
- On peut aussi descendre par les 160 épingles (T5) sur l'ubac de la Marre.
Juste avant le collet situé entre la Tête de la Marre et la Cime de la Palu, prendre le sentier qui plonge sur l'ubac.
Aux bifurcations, toujours prendre le sentier qui descend le plus raide. Une fois la route rejointe, il n'y a plus qu'à se laisser glisser jusqu'à St Martin.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
- Pisset > Madone : c'est un sentier sur gravettes puis d'alpage avec de nombreuses pierres et enfin en sous-bois (pas très propre).

Eau :
Rivière en montant à la Baisse de Prals mais attention il y a souvent des vaches qui paissent au dessus !
Deux sources au départ du bois de la descente du Pisset.


Sortie(s) GPS associée(s) : 22.10.17 16.06.13 09.09.12 28.06.12

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par MarcMC, le lundi 10 septembre 2012 à 08:50 (8/10)

Je n'ai pas suivi le topo à la lettre aujourd'hui mais la descente de la Cime du Pisset et celle sur St-Antoine sont extras. Et vu que j'avais fait la crête depuis la Baisse de Férisson jusqu'à la Cime de la Palu il y a quelques mois, je peux dire que ce topo est vraiment à recommander !

» Par Phil'Ô, le jeudi 28 juin 2012 à 19:52 (9/10)

C'est un très gros tour, surtout sans navette.

La traversée Valette de Prals > Palu est longue est exposée. Elle n'est pas toujours roulable et oblige à de fréquents stop and go pour franchir les obstacles, surtout à la montée.
Gestion de l'eau importante, car une fois le plan de prals dépassé, plus une goutte sur le parcours avant d'arriver à St Martin.

» Par jeanseb06, le lundi 17 octobre 2011 à 23:47 (9/10)

Navette obligatoire pour pas se taper la route, c'est pour ça que je mets 9


» Notez/Commentez l'itinéraire

Cime du Pisset et MAC sup. : Sortie du dimanche 09 septembre 2012 par MarcMC

Participants : Stéphanie

Remarques terrain

Super grip au début.
A cause de l'orage, c'est devenu très gras et glissant du haut de la MAC jusqu'à St-Martin.

Sentiers associés

3 Sentier valléen de la Vésubie : Les 3 ponts (b. 66) <> Pont Mayssa (b. 63) : Très joli au début (10/10). Gros éboulis qui gâche tout sur la fin (0/10). Au final : bof...

4 Pas des Roubines de la Maïris <> Cime du Pisset <> Vacheries du Devensé : Superbe descente variée et technique. Paysage au top.

3 Cime de la Palu <> Vacherie du Devensé : Excellent ! Cyclable à la montée les 3/4 du temps, c'est un bon moyen pour atteindre le haut de la MAC par exemple...

NR Vallon de Marre > Le Puey Supérieur : A éviter ! Pénible, peu roulant, expo par endroits. Aucun intérêt à vélo !

4 Le Puey Sup. > St-Martin-Vésubie (quartier Saint-Antoine) : Je ne connaissais pas... et j'ai adoré ! Du sous-bois avec épingles et grosses racines.

5 Vallon de la Marre Sup. : Machine à Coudre (Partie supérieure) : Excellentissime !... mais faut aimer les épingles :-)

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : St-Martin-Vésubie > Cime du Pisset > Vallon de Marre > Puey sup. > St-Martin-Vésubie

L'idée était de faire un joli circuit en montagne en empruntant des sentiers nouveaux pour nous. On a été servis !

Départ le matin de St-Martin, petite portion de route et on enquille par le sentier valléen. Très beau et propre au début, ça se gâte sur la fin avec la traversée d'une grosse zone d'éboulis. Mention spéciale pour l'utilité du panneau "Sentier coupé" juste avant l'éboulis et non au début du sentier ! :-) Ça reste quand même un bon moyen d'éviter un peu de goudron pour monter au Boréon.

La suite se fait par la route jusqu'au dernier parking du Boréon. On aurait pu l'éviter, notamment en empruntant le sentier rive gauche, mais les cumulus sont déjà bien présents et on préfère donc gagner du temps sur cette partie. L'avenir nous donnera raison !

Montée ensuite par la piste de la forêt du Boréon, jolie traversée sur sentier jusqu'à la b432 et portage pour gagner le Pas des Roubines. De là, on monte à la Cime du Pisset par quelques poussages et roulages malcommodes sur sente TRES étroite et gazeuse. A noter que sur cette crête, les vautours fauves nous ont gratifiés d'un grand spectacle ! Il y en avait partout et les voir enrouler les thermiques en partant dans les ravines pour monter aux nuages à mach 10 a fait rêver les pauvres rampants que nous sommes (et m'a rappelé de bons souvenirs parapentesques !).

D'ailleurs, à propos de nuages, ils commencent à devenir bien noirs et développés... La pause casse-croûte est donc vite expédiée et nous plongeons dans la descente vers la vacherie du Devensé. On s'est régalé ! Le début en alpages est bien gazeux et technique et le panorama est incroyable. On passe ensuite dans une zone légèrement free-ride où le sentier est peu marqué. Mais les balises jaunes sont nombreuses et le cheminement sans histoire. Arrivé dans la forêt, c'est un festival d'épingles bien tendues mais très propres. La descente se termine dans le gros couloir d'avalanche sous la Madone des Fenestres (où le dernier pif-paf m'a résisté !).

Le ciel étant de plus en plus menaçant, on ne tarde pas et on enquille par la montée au Vallon de Marre. Pour éviter le début du sentier très raide, on prend un peu de piste. On la quitte quand elle recoupe le sentier. Celui-ci est vraiment superbe, très propre, jamais trop raide. On peut donc monter tranquillement, sur le vélo, vers la MAC. Juste avant d'y arriver, alors qu'on remonte un pierrier (le seul passage NR, pour nous, de la montée), le ciel nous tombe sur la tête ! Mélange de pluie et de grêle bien dense. Ça dure un bon 1/4 d'heure, juste le temps de bien "lubrifier" les épingles de la MAC :-)

Après s'être équipés pour la descente, on attaque le vallon de Marre. Il ne pleut plus et le soleil refait même quelques apparitions. Ce sentier est vraiment extraordinaire... mais il faut aimer les épingles bien sûr ! Gros plaisir donc jusqu'à la b347 où nous avions décidé de tenter la traversée jusqu'au Puey Sup. afin d'éviter la descente vers St-Martin par la route.

Cette idée s'est révélée très mauvaise. Indépendamment de l'orage qui a éclaté dès le début de la traversée et qui ne nous a plus quitté jusqu'à St-Martin, cette portion a vraiment été très pénible. C'est peu roulant, c'est plein de remontées qui cassent le rythme et qui obligent à pousser ou porter, c'est expo par endroits. Il y a même 2 mains courantes qui, une fois n'est pas coutume, ont une GRANDE utilité. Quand on doit traverser des dalles de rocher lisse et humide surplombant le vide avec des chaussures à cales et le vélo sur le dos, on remercie les gars qui ont eu la bonne idée d'installer ces câbles ! Bref, ce tronçon est à éviter avec un vélo, dans un sens ou dans l'autre. Heureusement que ça se calme à partir du ravin de Pomeiras et que l'arrivée à la b343 est agréable. Une façon de faire (un peu) passer la pilule...

De là, on avait décidé d'essayer la descente vers St-Antoine (on connaissait déjà celle passant par le Puey Inf.). Et bien on n'a pas été déçus. Ça a été bien chaud en raison de toutes les racines très humides et glissantes qui zèbrent le sentier mais on s'est régalé. Vraiment une très belle façon d'arriver à St-Martin-Vésubie ; plus intéressante à mon avis que sa voisine du Puey Inf.

Voilà, encore une belle journée passée en montagne ! Dommage pour la pluie, dommage pour cette portion de sentier moisie qui nous a bien éprouvé... mais c'était vachement bien quand même !

Denivelé réel effectué : 1800 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par jeanseb06, le lundi 10 septembre 2012 à 12:08

Bravo pour les alternatives plus ou moins positives, ça donne des idées.
On était sur Sélasse, pas de pluie, ouf

» Par MarcMC, le lundi 10 septembre 2012 à 15:45

C'est ça qui est sympa sur ce site : une mine d'infos et d'inspiration !
Vous avez eu plus de chance que nous dans la Tinée !

» Par d@vid, le lundi 10 septembre 2012 à 17:28

Excellent, excellent. Je crois que ton circuit, avec l'intégralité de la MàC, va être à mon programme de l'automne. Merci.

» Par maradona, le lundi 10 septembre 2012 à 17:39

ouais dsl pour le travers de retour je l'ai fais début juillet mais j'ai plus internet à l maison depuis et du coups je ne l'ai pas renseigné.
content que tu fasses la pub du travers de monté qui est bien bien sympa oui

» Par MarcMC, le lundi 10 septembre 2012 à 18:02

@ David : L'intégrale de la MAC est une des 2 meilleures façons de terminer ce circuit. L'autre est de continuer jusqu'à la Cime de La Palu et de redescendre par le sentier classique (comme sur le topo de jeanseb06). Me concernant, je n'aime pas redescendre sur goudron le D+ gagné en pédalant ; j'opterais donc plutôt pour la 2ème solution. Quant à la MAC intégrale, je vais y retourner (la 1ère partie m'a fait envie !) en laissant la voiture à l'arrivée et en montant par la route puis par le sentier qui part du Devensé (un jour où j'ai pas trop de temps).

@ maradona : Pas grave ! C'est bien aussi l'aventure ! :D

» Par d@vid, le lundi 10 septembre 2012 à 18:09

Bien d'accord mais la descente de la Palu, je l'ai faite il y a moins d'un mois alors que je n'ai jamais mis les roues à la MaC. Donc là ton topo il tombe vraiment pile poil pour moi, malgré le goudron à la fin. :wink:

» Par MarcMC, le lundi 10 septembre 2012 à 18:26

Alors fonce, tu ne seras pas déçu !

» Par Phil'Ô, le lundi 10 septembre 2012 à 21:23

Merci pour la dédicace :wink: ...

P.S : Personne n'a apparemment envie de prendre la main :P :lol:

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.