Ski
Accueil > Topo Guide > Sentiers > Grand-Paradis > Défrichage périlleux dans le Vallon de la Sassière (sortie du 28 juillet 2013)

Défrichage périlleux dans le Vallon de la Sassière : Sortie du dimanche 28 juillet 2013 par JDV

Participants : seul(e)

Remarques terrain

Tout est propre et sec, à l'exception de 2 petits névés, de part et d'autre du point haut (rien de dangereux).

Sentiers associés

3 Le Franchet > La Reculaz : Pris à la montée. Joli et fraîchement fauché. Un peu raide, le matin, au saut du lit...

1 Piste de la Sassière : Autorisée au pédalage. Si j'avais su...

5+ Passage de Picheru (versant Ouest) : Parfaitement sec et propre. Tellement sec, que les parties raides deviennent fuyantes, d'ailleurs... Traces d'entretien très récent sur tout le sentier.

3 La Bouclia > La Daille : Propre, sec (un peu trop, parfois), traces d'entretien récent.

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : La Daille > La Reculaz > Le Franchet > Le Saut > Barrage de la Sassière > Passage de Picheru > La Bouclia > La Daille

Après les résultats mitigés de la veille, je me lance dans un nouveau défrichage en Haute Tarentaise, pour visiter une descente qui me trottait dans la tête depuis déjà un bout de temps.

Départ à 9h de la Daille, en commençant, malheureusement par la vilaine route de Val jusqu'à la Reculaz (l'espèce de bout de trace noire qui part à droite de la route entre les tunnels du Franchet et du Rossetti n'est pas un chemin, d'aucune sorte que ce soit.
Pour m'éviter un détour d'1km de route avec tunnel sombre en bonus, je monte au Franchet par le sentier.
Jolie muletière, mais un peu raide, le matin à froid...

Montée euh...tranquille par la route (malgré une circulation infernale) jusqu'au barrage du Saut.
A la barrière, je descends du vélo, et commence à pousser.
Je ne me rendrai compte qu'une fois arrivé au sommet que la piste est autorisée aux VTT jusqu'au Barrage de la Sassière (ma réaction).

Au moins, c'est l'occasion de faire des photos de ce magnifique vallon.
Pause glucides au barrage et montée en portage intégral (même si certaines portions seraient de bonnes candidates au roulage...).
Gros soupirs en remontant ce magnifique sentier T4 bien joueur, mais interdit...On se console avec l'ambiance, toujours aussi grandiose.

Arrivée au col, avec une vue de folie, et malgré un vent à décorner les dahus, casse dalle épicurien avec bière bien fraîche.
Ben oui, que voulez vous; il reste des névés, autant leur trouver une utilité...

Les 80 premiers m de D- ne me rassurent pas: raides et techniques, c'est du T5 bien tassé. Je n'en passerai qu'assez peu, pas aidé par ces p***** de renvois d'eau en pierre dépassant de 10/15 cm du sentier, de préférence en sortie d'épingle.

En revanche, à partir de 2700m, cela redevient abordable (T4), et même franchement sympa.
Chapeau bas aux géniteurs du sentier, admirablement bien tracé, serpentant intelligemment entre les éboulis pourtant très nombreux.
A 2650 la vue s'ouvre sur toute la vallée et le reste de la descente: énorme gavage en perspective!
Du bon sentier alternant terreux lisse et pierres cassantes, jamais vraiment difficile, et ce, jusqu'à 2350m.

A ce moment là, le sentier plonge dans une série de couloirs raides nommés "La Bouclia", avec des épingles de plus en plus rapprochées et difficiles.
D'abord, T4, on rigole, puis T5, on se sort les doigts, et enfin franchement T6, on ne fait plus du tout le malin.
On rentre dans le domaine du VTT de pente raide, le nose turn se substituant au virage sauté, comme il a été dit - à juste titre - sur ce site.
Evidemment, j'en ai passé une bonne partie à côté du vélo, pas aidé pas le sol, rendu fuyant par la grande sécheresse, mais je précise pour les suspicieux et autres dubitatifs que le sentier reste toujours très bien et très intelligemment tracé (des traces d'entretien récent sont visibles).
C'est juste d'un niveau technique très très élevé!
(NB: je tiens à disposition des amateurs des photos détallées des sentiers parcourus.)

A noter tout de même 2 passages clairement NR, où il convient de porter le vélo. C'est un peu scabreux, surtout si on est seul, mais c'est heureusement bref.

Vers 2100, en dessous d'une étroiture assez impressionnante, le sentier repasse soudainement en T3, roulable sans être fabuleux.
Pour des raisons d'agenda, je décide de zapper l'A-R au plates de la Daille initialement prévu, d'où on doit avoir une très belle vue sur le lac du Chevril et les gorges de la Daille.
On rentre alors dans un fort joli mélézin aux épingles faciles, ça fait un bien fou à l'amour propre, après la grosse fessée technique de la Bouclia...

Arrivée à la Daille totalement à sec (y fait foif), et avec une impression très positive, seulement mitigée par l'énorme difficulté du passage de la Bouclia, nettement au dessus de mon niveau.

Je n'ai a priori pas l'intention de rentrer de topo (mais peut-on seulement rentrer un topo T6/T5+?), car peu de gens sont susceptibles de le répéter, le niveau technique requis pour se faire plaisir étant très élevé.
Cependant, pour ceux qui voudraient aller confronter leur technique à cette impressionnante descente, sachez que les paysages rencontrés sont de toute beauté, et le sentier de très bonne qualité!

Plein de belles photos à venir!

Distance réelle parcourue : 18 km
Denivelé réel effectué : 970 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par Ricil, le lundi 29 juillet 2013 à 17:58

Bien, bien, merci pour le défrichage et l'excellente description du sentier ! :)

» Par Geux, le lundi 29 juillet 2013 à 22:59

D'Oh !
Sinon, bien deg d'avoir raté ce défrichage.
Comme d'hab, j'attends avec impatience les photos, mais là avec les descriptions de sentiers, c'est déjà assez tentant ;)

» Par JDV, le mardi 30 juillet 2013 à 09:11

Ah un truc bien débile comme ça, je suis sûr que ça t'aurait plu :P :lol:
Je t'amènerai, si tu veux, j'en profiterai peut-être pour défricher la variante visible un peu plus au sud, en pointillés noirs et blancs sur IGN.
La bifurcation se fait vers 2550; le départ n'a pas l'air très propre, et le sentier n'est sans doute pas fabuleux (il serpente dans les terrasses pare-avalanches au dessus du Cret).
Mais c'est sans doute plus humain...

» Par totoff, le mardi 30 juillet 2013 à 10:56

Ca fait plaisir de voir qu'on est pas tout seul à envisager des plans galères :roll:
Pour les zigs-zags au milieu des paravalanches, on attend le CR avec impatience :lol:

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.