Ski
Par Phil'Ô le 03.11.09
Accueil > Topo Guide > Sommets > Mercantour / Argentera > Dôme de Barrot > Au pays de la Roudoule et des Gorges du Daluis > Sortie du 17 juin 2012
 Topo validé par la modération

2136 m Dôme de Barrot : Au pays de la Roudoule et des Gorges du Daluis

Un grand huit au cœur du royaume des pélites rouges. Cet itinéraire sauvage vous fera visiter les pays de la Roudoule et du Daluis.
Mais ce magnifique voyage se mérite sur un terrain pas forcément très roulant mais chaque boucle peut être effectuée de manière indépendante.

Données techniques

Département : Alpes-Maritimes
Massif : Mercantour / Argentera
Longueur [?] : 55 km.
Denivelé (+/-) [?] : 2400 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 250 m.
Portage Oblig. [?] : 100 m.
SPR [?] : (60/30/10)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : 3640 OT Haut-Cians Valberg ou 3641 ET Moyen Var

Dif. montée [?] : 4
Dif. descente [?] : 4
Dif. max : T4 ponctuellement
Exposition [?] : 3

Interêt [?] (9.4/10)

Départ/Accès

Départ : Croix sur Roudoule (Balise 233) (714 m) - N202 > Puget-Thénier > D16 direction La Croix sur Roudoule, faire quelques mètres après l'embranchement donnant l'accès à la Croix sur Roudoule en direction de Léouvé pour trouver la baliser 233.

Itinéraire

Balise 233 > Auvare > Col de Panegière > Collet de la Vigude > Col de Sui > Col de Roua :
De la balise 233, monter en direction du village de la Croix sur Roudoule par la D416.
Avant le village, prendre la piste juste après le 1er lacet (810 m env.) qui conduit à Auvare.
Traverser Auvare jusqu'à la balise 223 et continuer vers l'Est pour trouver la piste montant au col de Panegière.
Continuer sur la piste jusqu'au Col du Pras puis jusqu'à son terminus sous la Méléa (1703 m).
Continuer alors vers le Nord pour rejoindre le Collet de la Vigude (b217).
Du collet continuer au Nord en direction de la balise 254, située sous le Dôme de Barrot.
A la balise, obliquer vers l'Ouest et rejoindre le col de Sui (b257) par une traversée délicate.
Du col, descendre sur Haute, puis Basse Mihubi et rejoindre le Col de Roua.

Col de Roua > Amen > Point sublime > Col de Roua > Léouvé > balise 233 :
Du col, plonger au Nord pour récupérer un bout de piste qu'il faut quitter (Alt.1308m) juste avant une très large épingle montante à droite, le sentier part à gauche (marquage jaune) et rejoint la balise 140.
Plonger dans la Clue d'Amen, traverser le ruisseau et continuer sur le sentier en balcon (légère remontée).
Descendre jusqu'au Pont des Roberts (b111). Emprunter l'ancienne voie du tramway (route du Camping) et traverser le Pont de la Mariée.
Prendre à gauche sur la D2202 et passer les 4 tunnels routiers. Après le 4e (le plus long) tourner à gauche pour emprunter la route montant à Villeplane.
A la balise 7, emprunter le sentier balcon conduisant au Point Sublime (court A/R depuis la balise 7a en suivant bien le balisage) et rejoindre le Pont de Berthéou (D2202).
Descendre la D2202 et tourner à gauche pour franchir le Var sur le Pont Durandy.
Remonter par la piste bien raide en direction de Liouc puis du col de Roua.
Boucler en descendant sur Léouvé par la voie Romaine (pavement blanc sur pélite rouge). Avant d'arriver à Léouvé, prendre une petite route à la balise 240.
Descendre quelques mètres puis dans l'épingle suivante prendre la piste rejoignant les Amarines en direction du Sud. Les Amarines rejointes (b234), attaquer la dernière descente par le GR510 jusqu'à la balise 233.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Point Sublime (Rive droite des Gorges du Daluis)   Piste de Roua (b. 140) > Pont d'Amen (b. 115)   Col de Roua > Léouvé   Col de Sui > Haute Mihubi   Balise 254 > Col de Sui   Haute Mihubi > Col de Roua   Léouvé > Piste des Amarines   Les Amarines > Balise 233 (GR510)   Col du Mont > Terminus piste de la Croix sur Roudoule (GR510)   Baisse de Fleirel > Col du Mont   Col du Pras > Baisse de Fleirel   Balise 254 > Collet de la Vigude   Amen (b 113) > Les Bancherons d'Amen (b 112)   Pont d'Amen (b. 115) > Les Bancherons d'Amen (b. 112)   Les Bancherons d'Amen (b. 112) > Pont des Roberts (b. 111)   Rigaud : balise 204 > balise 201   RD 22002 > Pont de Durandy

Remarques/Variantes

Variantes :
Parcours intégral mais montée par les sentiers : ajouter 100 m de D+ (600 m de portage, M5)

Ne pas monter au col du Pras par la piste mais traverser le village de la Croix sur Roudoule et emprunter la piste montante qui rejoint le GR 510. Prendre en montée le magnifique GR au Terminus de la piste, il arrive au Col du Mont.
Continuer sur l'adret par un sentier peu marqué pour rejoindre la baisse de Fleirel puis par un bon portage le col du Pras où l'on retrouve l'itinéraire principal.

Pour en faire moins vous pouvez couper le huit en deux parties distinctes :
- Boucle secteur Roudoule (même départ, le D+ passe alors à 1200 m et la difficulté à T3) :

Au col de Roua, ne pas basculer au Nord mais retourner sur Léouvé.
- Boucle secteur Daluis (départ de La Salette en bordure de la RD 2202, D+ 1200 m, T4) De la Salette, remonter la RD 2202 sur quelques mètres et suivre la remontée du topo principal par la piste de Liouc. Ne pas basculer sur le secteur Roudoule et descendre sur le Pont d'Amen pour ne faire que la partie Nord-Ouest du topo. Possibilité de rallonger pour sortir à la Tête de Mélèze sous le Col de Sui pour y reprendre l'itinéraire du topo principal, en continuant sur la piste de Liouc jusqu'à son Terminus.

On peut partir de Puget Rostand pour rajouter le Sentier du Facteur à la fin.

Un peu de culture sur l'histoire minière du secteur.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Les sentiers évoluent dans de la pélite rouge mais de nombreuses pierres viennent rendre difficile la progression.

Terrain :
* Croix sur Roudoule > Col du Mont : Piste suivie d'un sentier lisse en foret puis sur schistes gris, parfois très étroit et exposé.
* Col du mont > Col du Pras : Sentier peu visible, puis montant raide à flanc
* Col du Pras > Collet de la Vigude : Piste très lisse, puis sentier lisse alternant roulages et portages.
* Collet de la Vigude > Col de Sui : Portage jusqu'à la b 254, puis descente peu marquée et très végétale sur le travers.
* Col de Sui > Col de Roua : Sentier technique sur pélite rouge, relativement cassant, par moment peu marqué.
* Col de Roua > entrée des Gorges d'Amen : Sentier cassant, puis piste assez raide.
* Entrée des gorges Amen > Pont des Roberts : Travers en sous bois, puis lacets sur pélites rouges, portage, sentier balcon parfois très exposé, et relativement technique (marches à monter), portage pour rejoindre la descente très rapide, bien que devenant cassante sur le bas.
* Pont des Roberts > Pont de Berthéou : Route/piste, puis Rd 2202, route en lacets, single étroit, puis rapide et enfin cassant.
* Pont de Berthéou > Col de Roua : Route, puis piste très lisse mais très raide
* Col de Roua > Croix sur Roudoule : Voie romaine assez cassante puis sentier à flanc très étroit mais ludique. suit le GR510 très ludique malgré les quelques passages cassants.

Point d'eau :
- à Basse Mihubi, en face de la maison (peu se tarir).
- Dans la remontée sur les bancherons d'Amen, un tuyau en bordure de sentier

Hébergements associés : Camping du Pont de la Mariée

Sortie(s) GPS associée(s) : 18.10.20 05.10.15 16.10.14 12.06.14 25.06.11 02.06.11 11.11.09

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par mougello, le samedi 03 octobre 2020 à 16:02 (9/10)

Fait que la boucle de Daluis, sortie crossmoutain vraiment magnifique dans les pélites rouges :)

» Par Mika, le mardi 19 juin 2018 à 20:39 (9/10)

Itinéraire suivi calqué sur la sortie de Phil'ô de 2014 à part qu'on a fait une manipe de voiture pour rejoindre Liouc. Les sentiers dans ces pélites sont de toutes beauté mais entament pas mal le physique car bien exigeants.

» Par Kito, le mardi 30 mai 2017 à 13:51 (9/10)

Partis de La Salette, le 27 Mai, nous n'avons fait que la boucle sur les Gorges d'Amen, avec le "petit détour" par la Tête de Mélèze. Magnifique parcours, tant pour la qualité technique des sentiers que pour la beauté de l'environnement et des paysages. Merci Phil'Ô pour ce superbe topo !

» 8 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Dôme de Barrot, Au pays de la Roudoule et des Gorges du Daluis : Sortie du dimanche 17 juin 2012 par MarcMC

Participants : Stéphanie

Remarques terrain

Terrain varié allant du très cassant au billard lisse de chez lisse.
Sentiers secs (pas étonnant vues les températures !).

Récit de la sortie

Ça faisait un moment que je le reluquais ce tour !... Mais les conditions n'étaient jamais réunies pour pouvoir aller lui faire un sort. Hier en revanche, la météo était au beau fixe, la forme pas trop mauvaise et l'envie d'aller rouler sur ces roches rouges toujours bien présente. On y est donc allé, Stéphanie et moi !

La montée à Auvare se fait sans problème ; on discute un moment avec le berger qui nous demande où l'on "va comme ça". Quand on lui décrit le tour prévu et qu'on lui parle de la clue d'Amen pour aller à Guillaumes, j'ai bien senti dans son regard un mélange d'incrédulité et de compassion pour les pauvres fous que nous sommes :-)

Après Auvare, on opte pour la piste qui nous mène au Col de Panégière puis au col de Pras. Sur la partie bien roulante, nous pouvons contempler à loisir le Gélas et tous les sommets qui l'entourent tant le temps est clair et dégagé. Les pélites rouges font leur apparition et les couleurs deviennent flamboyantes.

Bientôt, le sentier remplace la piste. Les portions roulantes se font rares et le poussage / portage nous permettent d'arriver à un petit collet (b 254) depuis lequel on peut voir une partie de la suite de l'itinéraire. De là, une courte descente puis un travers monta-cala (comme on dit chez nous) nous amènent au col de Sui. On admire le panorama et on s'équipe pour la descente.

Celle-ci démarre sur un beau sentier puis passe sur de magnifiques dalles de pélites avant d'arriver à une grande baisse herbeuse. Une très belle entrée en matière. Malheureusement, la suite ne va pas être à la hauteur et c'est une trace très ravinée et caillasseuse que nous empruntons pour rejoindre Haute Mihubi. Le sentier redevient alors plus sympa (sans être extraordinaire) jusqu'à Basse Mihubi et son point d'eau salvateur. Moins sympa, il y a aussi un énorme troupeau gardé par 2 patous qui nous aboient dessus. Stéphanie est verte (elle a la trouille de ces chiens) ; moi, j'essaie de faire comme s'ils n'existaient pas mais je n'en mène pas large. On va tout de même réussir à faire le plein d'eau, à traverser le troupeau (qui recouvrait complètement le sentier) sans se faire croquer par les 2 toutous qui nous collent aux basques en aboyant. C'est ensuite un sentier de qualité très inégale qui nous mène au col de Roua.

Là, c'est pause casse-croûte et grande discussion. On bascule côté Daluis ou on fait les feignasses et on se laisse redescendre gentiment vers la voiture ?... Après avoir pas mal hésité (la chaleur nous a bien émoussés et la remontée au col, en fin d'après-midi, par un versant ouest, donc plein cagnard, ne nous emballe que moyennement). Finalement, l'envie de découvrir la suite est la plus forte et on décide de continuer !

Après une petite remontée sur piste, on arrive au début du sentier qui descend dans la clue d'Amen. Là, c'est du pur bonheur jusqu'au pont : le sentier est un petit single qui descend jusqu'au fond du vallon par une succession d'épingles joueuses. Le roche est rouge, la végétation bien verte, le relief escarpé... un plaisir de rouler dans un tel environnement ! Une fois le pont franchi, c'est un beau sentier en balcon qui nous attend. Bien exposé par endroits, bien technique aussi car les marches à franchir sont nombreuses. N'ayant pas envie de m'en coller une ici et sachant la suite encore longue et fatigante, je mets pieds à terre assez souvent lors de ces franchissements.

Petit à petit, on revient sur le Daluis et le sentier tourne vers le nord en direction de Guillaumes. Ça remonte, on pousse... et puis ça redescend d'une traite jusqu'à la route. Le single est sympa, un peu caillasseux dans le bas mais globalement agréable.

On se déséquipe et c'est reparti pour une bonne petite montée sur route jusqu'au départ du sentier du Point Sublime. Que dire sur cette portion ? Une seule chose : le sentier qui nous attendait et dont on avait entendu tant de bien nous a fait oublier la chaleur et le goudron fondu qui collait aux crampons :-) Ce sentier est à faire absolument (d'autant plus que le D+ qu'il impose n'est pas beaucoup plus important que si l'on reste sur la D 2202 qui monte elle aussi). Arrivés au pont de Berthéou, on se laisse glisser jusqu'à La Salette puis au pont Durandy.

Là, on est au pied de la dernière montée de la journée. On voit le col de Roua loin, tout là-haut. Le soleil nous tape dessus depuis plusieurs heures, nous sèche et nous déshydrate... Alors comme on n'est pas des bêtes mais des gens civilisés qui savent vivre, on est allé se piquer un tête dans le Var. Ça nous a bien ramolli pour la suite mais qu'est-ce que c'était bon ! :-)

Une fois séchés, on attaque la remontée et on ne va pas le rester longtemps (secs). Cette piste est d'une traîtrise absolue : les 300 premiers mètres se font assez bien et laissent croire que le retour au col de Roua ne va être qu'une formalité. Malheureusement, une fois Liouc passé, la pente devient tout simplement... abominable. On sue, on souffle et... on explose. Bref, on a pas mal marché sous le col !

L'arrivée au col est donc comme une délivrance. Finie la montée pour aujourd'hui et place à la descente sur une belle voie romaine pavée. C'est cassant par endroits, roulant à d'autres. La fin par le GR 510 est ludique avec de belles épingles qui mènent jusqu'au ruisseau au bord duquel on avait garé la voiture le matin.

Fin de cette (grosse) virée et bravo à Stéphanie pour l'avoir bouclée (la virée !) avec le sourire (comme toujours diront ceux qui la connaissent).



 
 
 
 

Commentaires

» Par Julien17, le lundi 18 juin 2012 à 17:42

Pfff impressionant les stats !
Surtout vu la chaleur, j'espère que vous avez eu un peu plus frais que nous sur la côte.
Beau tour en tout cas.
Mes hommages à madame...

» Par Le ded, le lundi 18 juin 2012 à 17:49

On a pas une photo de la baign(euse)ade? :P :P :lol:

» Par MarcMC, le lundi 18 juin 2012 à 18:18

@ Julien : Plus frais, je ne sais pas si c'est le mot... un peu moins chaud peut-être... :oops: Pour madame, je transmets :wink:

@ Le ded : L'appareil photo n'aime pas l'eau :P :D

» Par Phil'Ô, le lundi 18 juin 2012 à 19:31

Ca c'est du super topo qui me laisse plein de bons souvenirs. Je suis très content qu'il vous ait plu également. Ce coin est tout simplement sublime :cool:

» Par Eric06, le lundi 18 juin 2012 à 20:32

Eh ben, le tour complet par cette chaleur, bravo!
Un tour qui doit rappeler de douloureux souvenirs à D@vid ! (c'était il y a pile un an ! ou presque...).

» Par MarcMC, le lundi 18 juin 2012 à 21:00

Merci à toi, Phil'Ô, pour le topo ! :wink:

@ Eric06 : Effectivement, j'avais lu le récit de D@vid et j'ai fortement pensé à lui dans cette dernière descente bien cassante. J'avais mes 2 poignets intacts et ça chauffait fort ! Alors pour lui, ça a dû être un calvaire ! :ill:

» Par d@vid, le lundi 18 juin 2012 à 21:16

Yep, c'était effectivement il y a un an tout juste. Mauvais souvenir.
Mais vous noterez qu'il y a encore des photos de la sortie prises, après la gamelle (celle de la voie romaine !). Photographe jusqu'au bout des doigts, même en écharpe. :happy:

» Par MarcMC, le mardi 19 juin 2012 à 20:14

Descendre en VTT et photographier avec un poignet cassé et l'autre luxé ! T'avais sûrement une poche de morphine à la place de ton Camelbak ! 8O :D

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.