Ski
Accueil > Topo Guide > Sentiers > Ubaye / Orrenaye / Alpes Cozie > Escapisme automnal vers des confins sud alpins (sortie du 13 octobre 2017)

Escapisme automnal vers des confins sud alpins : Sortie du vendredi 13 octobre 2017 par Etienne-H-

Participants : seul(e)

Remarques terrain

Tout sec un meilleur grip si ça l'était moins?

Sentiers associés

4 Col de La Scie (versant NE) : Excelent, sec, plus on descend et meilleur c'est!

3 Vallon de Mary Versant Nord (partie basse) : fait à la montée

3 Vallon de Mary Versant Nord (partie haute) : fait à la montée

3 Vallon de Maurin : Col de Mary (Versant Sud) > Granges de Seimandi : super, de la vitesse, ça déroule

4 Tête de La Fréma : magnifique, 2 option, côté italien ou francais , préféré le coté italien

3 Col de la Gypière > Refuge du Chambeyron : joueur, bel environnement, quelques franchissements

2 Refuge de Chambeyron > Borne 2056 m : sympas, pas dur, un micoo poussage pour franchir un ravin

3 Ruines de la Meire : ça taille dans le sous bois

3 Col Tronchet (versant N) : Excellent malgré le haut fuyant, forêt top

3 Fond de Chaurionde > Cime du Melezet : parfait

3 Col de Girardin (versant N) : fait à la montée, roule pour l'essentiel

4 Col de Girardin (versant SE) > la Barge : Bon ride ouvert

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : cf tracés Strava

11/10 La Mortice
www.strava.com/activities/1225471720
Version MisterE and Toz, copié-collé ou presque, au départ de St Marcellin. Sur la piste du départ quelques patous au travail et une jeune bergère détendue. Un premier col d'accès aisé amène au sentier horizontal ou presque.
La suite paraissait un peu douteuse à la montée, mais à part 30m de D- au dessus du lac (à l'étiage) des 9 couleurs, c'est très agréable à rouler dans l'autre sens.
Très beau pano au sommet, content de revoir les Alpes du sud du dedans. D'un côté le Mont Rose, de l'autre le Ventoux, et donc du monde entre les 2. La descente du vallon de Laugier avec les ombres portées prend l'allure d'une chevauchée des steppes... Plus ingrate la remontée à la crête de Vars mais quelle ambiance ensuite et ivresse garantie dans la DH du col de la Scie jusque dans le frigo éteint d'Escreins.
Campement au dessus de Maljasset, le petit bois sec de mélèze crépite sous la Voie Lactée qui n'a pas encore disparu des Alpes du Sud.

12/10: Tour de l'Aiguille de Chambeyron par la tête de la Fréma
www.strava.com/activities/1227900645
Après un bivouac frisquet garant d'un bon regel nocturne, direction Italie par Mary. Grands espaces, solitude (rompue en lisant le livre du col, on retrouve des signatures web-connues), et belle descente sur le Val Maira qui n'a pas tout à fait la même tête qu'en hiver, il faut faire l'effort de retrouver les silhouettes familières.
La remontée vers le refuge de Stroppia paraît improbable depuis le bas, mais ça passe grâce au talent de tailleurs de sentiers des italiens. Le vallon de Stroppia est long, suffisamment pour bien ressentir le poids des murailles elevées du Massour au Brec. Détour obligatoire à la tête de la Fréma, en cadeau une belle lumière de 16h, et descente que j'ai trouvéplus sympa par la sente du versant italien. Encore un lac des 9 Couleurs (pourquoi 9?), puis un ruban qui se déroule jusqu'au pont suspendu, ma ma mia. La remontée de la Haute-Ubaye jusqu'au bivouac à Maurin n'est pas une punition, on croise plus de chamois que de voitures (ou presque). Les grappes de trembles et de mélèzes éclairent la vallée s'assoupissant.

13/10: Tête de Girardin, tour et sommet
www.strava.com/activities/1228197232
Un petit feu de camp matinal pour réchauffer l'organisme et le café puis c'est parti pour un copiage du tour des grenoblois (et assimilés) passés quelques jours auparavant comme en témoignent les traces sur Strava et sur les chemins. Droit dans l'adret la veste regagne vite le sac pour y rester jusqu'à l'arrivée, bel été indien.
Super descente du Ceillac, et comme souvent, plus on descend, meilleur c'est (forêt for ever). Le remontée au Lac Ste Anne doit impérativement se faire par le lac Miroir, c'est carrément pêcher de ne pas y aller, beau voire presque trop genre carte postale. S'ensuit une petit pause repas au lac suivant sous la font Sancte, il faut convaincre les randonneurs poivre-et-sel que non c'est pas hyper ultra imprudent, même si le portable passe pas partout, et que non non il n'y a pas besoin d'être vttiste professionnel de l'équipe de France pour rouler ici-haut...
Du lac, la tête de Girardin est vite atteinte, ça roule presque tout sauf la fin. Je suis enfin ravi de poser les roues sur sentier si photogénique (une belle photo hypersialorrhéique de Phil'Ö tourne sur la page d'accueil), et la dernière descente sur La Barge servie comme apothéose.

C'est pas mal les confins...

[addendum photo: photos.app.goo.gl/Ss2fvagFZ4veeMaE3]

Distance réelle parcourue : 110 km
Denivelé réel effectué : 6400 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par Phil'Ô, le lundi 16 octobre 2017 à 16:36

C'est toi Etienne qui provoque systématiquement chez moi l'Hypersialorrhée avec tes photos de malade à chaque sortie que tu postes :cool: :cool: :cool: .
Celle-ci n'y fait pas exception ! Quel régal ! 3 jours presque habituels au final :cool:

» Par Etienne-H-, le lundi 16 octobre 2017 à 17:24

Merci Phil'Ô .
3j pas si habituels pour moi en tout cas, je ne consomme les Alpes du Sud qu'à petite dose mais toujours en gourmet.

» Par Le ded, le lundi 16 octobre 2017 à 17:53

et eskimo glacé au dessert :P

» Par MisterE, le lundi 16 octobre 2017 à 20:29

Bon çà ! :)
Il est bien le sentier qui descend du Girardin sur la Barge ? J'ai pris cet été celui qui va direct à Maljasset et c'est abo...
à bientôt
PS : t'as le bonjour de Pedro, on a (un peu) écumé tes terres ces 2j :wink:

» Par Etienne-H-, le lundi 16 octobre 2017 à 20:48

Oui le sentier est carrément top (il est commun sur la moitié supérieure, puis remonte légèrement en balcon et la suite est excellente jusqu'en bas).
Sinon Pedrao m'a dit qu'il roulait dans le coin mais on a pas réussi à se caler (dommage, le tracé d'hier était génial www.strava.com/activities/1231381151)

» Par jeanluc, le lundi 16 octobre 2017 à 20:56

Je confirme, c'est très bien les Confins... :D

Magnifique avec ces couleurs ! :cool:

» Par Mika, le mardi 17 octobre 2017 à 10:38

Belles virées !

» Par Guig74, le mardi 17 octobre 2017 à 12:55

Salut.
Tu avais ton matériel de bivouac avec toi sur le vélo ?
Tu sembles avoir un petit sac de rien du tout...

Magnifique en tous cas !

» Par toz, le mardi 17 octobre 2017 à 13:15

Pas les meme melezes qu'en Hot Maurienne mais les meme couleurs et des photos toujours aussi démentes :cool: :wink:

» Par Etienne-H-, le mardi 17 octobre 2017 à 18:49

@Guig74: je campais à la voiture, donc pas grand chose à porter (enfin un plus que d'habitude, généralement je roule sans sac, et en remettre un de temps en temps me conforte dans ce choix)

» Par Etienne-H-, le mardi 17 octobre 2017 à 18:52

@Toz: Larix Decidua dans ces 2 régions, un cadeau de Gaïa :)

» Par Biblio, le mercredi 18 octobre 2017 à 08:12

Griffonnage à l'ancienne, stylé :cool:

» Par pascal, le jeudi 19 octobre 2017 à 08:57

l'été indien devrait durer 6 mois, qu'on enchaînerai avec un vrai hiver de 6 mois aussi ...
Beau trip, beau concept avec le bivouac, belles sorties efficaces en mode EH :wink:
Et belles photos
ET donc des idées pour l'année prochaine :)

» Par Le ded, le jeudi 19 octobre 2017 à 09:37

6 mois d'hiver ?
Ça va pas non! 2 mois suffisent largement et encore ... :wink:
Par contre il faut qu'il pleuve dans cette région pour les nappes phréatiques (les fontaines sont à sec) car la fonte des neiges ne suffit pas. :(

» Par denis, le jeudi 19 octobre 2017 à 14:55

la plus belle etienne c'est celle de la 4L :D

» Par Homdesbois, le vendredi 20 octobre 2017 à 17:47

Ayant vaqué à d'autres occupations ces temps -ci j'ai loupé le CR de cette superbe sortie d'EH , je l'ai postée sur notre site des Cyclocrampons , tant elle correspond à ce que l'on aime comme VDM (en tout cas moi et ce n'est pas parce qu'on a le même casque ;-)
Oui j'aime tout dans ton projet :
- la période : normalement on évite les longues sorties montagne à cette période mais bon on va chaque année un peu loin dans le calendrier
- le voyage plutôt long en solitaire
- le côté roots : dormir dans la caisse en ultra Light (la 4L ...?..)
- les topos et le coin magnifiques , les dénivelées aussi
- et puis les photos toujours aussi exceptionnelles

Un vrai régal et une bonne idée 2018 ... :roll:
NB : c'est vrai que pour le sac , j'en viens à faire le même constat que je ne sors rien d'important depuis presque 5Ans ,que des sandwiches , pas de casse , pas de crevaison, rien , qui justifie de se coltiner 1kg sur le dos , mais je n'ai pas encore fait le pas psychologique ... :oops:

» Par Etienne-H-, le samedi 21 octobre 2017 à 08:52

Salut et merci Homdesbois,
il y a une cohérence sur ce que tu notes: la période est celle des couleurs/ de la montagne calme/ de la possibilité de se poser où l'on veut sans avoir l'impression de déranger (moins évident en été avec le monde)/ la difficulté de trouver des potes dispos et donc une solitude qui permet aussi une expérience et une immersion plus profonde.
Pour le sac, j'ai désormais ce qu'il faut sur le vélo à demeure (gourde/minimpompe/1 chambre que je n'utilisé jamais)/ 1 meche/ 1 dose de glue/ 1 multi outil intégré au porte bidon) . Dans les poches (du cuissard et et short, selon la sortie: smartphone [=carte+APN+téléphone], mini ravito [rien ou des fruits sec ou des biscuits ou sandwich selon], mini trousse de secours, un billet et papiers, une microveste parfois).
J'ai ré expérimenter le sac sur ces sorties (un peu de matos photos, qques vetement et nourriture complémentaire), juste ce qu'il faut pour confirmer le plaisir de rouler sans et l'absence de bénéfice au portage, (impression très perso car non partagée par d'autres)

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.