Ski
Accueil > Topo Guide > Sentiers > Bornes / Aravis > Expédition sudiste en Haute-Savoie J7 : tour de l'Aiguille Verte (sortie du 17 aout 2012)

Expédition sudiste en Haute-Savoie J7 : tour de l'Aiguille Verte : Sortie du vendredi 17 aout 2012 par pluc

Participants : Adri

Remarques terrain

Presque trop sec.

Sentiers associés

3 Le Planay > la Culaz : A la montée, dommage !

3 Le Planay > Chalets de Mayse : Un passage NR puis pas terrible.

1 Col de la Forclaz > Chalets de Mayse : Montée mort raide, sans poser le pied pour Adrien.

4 Aiguille Verte : Assez dégradé par les nombreux randonneurs.

4 Sentier de découverte > Chinaillon : Surtout intéressant pour passer au beau hameau de la Gaudinière. Christine nous a envoyés au casse-pipe !

2 Maroli d'en Haut > Col des Annes : Bien sec.

2 Tête des Annes > Col des Annes : Adrien est monté comme d'hab.

3 Tête des Annes > Col de Borneronde : Jolie descente. Terrain un peu trop sec.

3 Le Planet > le Gollet : On ne s'en lasse pas.

3 Bois de Mortenay > Pré Chamot : Excellente pioche pour finir !

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : Le Chinaillon > la Bouvardière > la Culaz > le Planay > Chalets de Mayse > Col de la Forclaz > Chalets de Lessy > Aiguille Verte > Roc des Tours > la Gaudinière > le Chinaillon > les Bouts > Maroli d'en Bas > la Clef des Annes > Col des Annes > Tête des Annes > Col de Borneronde > le Planet > la Bombardellaz > la Pierre Marquée > le Plan > Bois de Mortenay > vallée du Bouchet > le Grand Bornand

Intermède : 2 jours de repos actif
- mercredi : comme nous n'avons voulu perdre aucune journée de beau temps et profiter des conditions parfaites pour le vélo, nous nous retrouvons au bout du rouleau, complètement cramés.
Nous devons accompagner Cléa à la gare d'Annecy dans l'après-midi. C'est l'occasion d'aller faire un petit tour, toute la famille réunie à pied, au bord du lac.
En 1997 puis en 1998, nous avions effectué le tour classique du Roc de Chère à vélo. C'était parfait pour les enfants (en 1997, Cléa avait 10 ans et Adrien 6 ans), beaucoup trop court maintenant, même pour les filles. Je profite de notre randonnée pour reconnaître d'autres sentiers. Résultat : 4 petites boucles prévues (boucle 1, boucle 2, boucle 3, boucle 4), avec détour baignade et plongeons du haut des rochers. De quoi occuper une demi-journée.

- jeudi : il a plu pendant la nuit et il tombe encore des gouttes au lever du jour, mais la météo annonce une amélioration rapide. Aujourd'hui, ce sera escalade sur la petite falaise de la Culaz.


C'est notre dernier jour ici.
Christine, en compagnie de notre amie Isabelle, a fait le tour de l'Aiguille Verte à pied. Elle nous le conseille à vélo, et, comme elle a envie de retourner dans le coin pour aller au Roc des Tours, c'est sur ce sommet que nous nous donnons rendez-vous pour le pique-nique.
C'est bien dans ce sens qu'il faut effectuer le tour parce que :
- des Chalets de Mayse au Col de la Forclaz, c'est une piste
- le sentier, du lac au pied de l'Aiguille Verte, ne doit pas être très cyclable à la descente dans l'autre sens.
Le seul regret, c'est que nous ferons à la montée le sentier de la Culaz au Planay, un des deux plus beaux que je connaisse dans le coin, avec celui-ci.
Adrien descend l'Aiguille Verte depuis les abords du sommet (T5), porte son vélo au Roc des Tours, mais ne pourra descendre qu'en partie.
Christine est montée par le sentier de découverte, qu'elle nous conseille, facile pour nous dit-elle. Après nous avoir vus descendre à Tardevant, elle doit nous prendre pour des mutants, car, cette fois-ci, même Adrien se retrouvera à pied sur un bout, peut-être pas impossible, probablement T5/E4.

De retour au Chinaillon, nous buvons un verre, puis nous continuons avec une traversée jusqu'au Grand Bo.
Il faut à tout prix rectifier l'erreur de l'autre fois. Nous avions une grosse journée devant nous, et je n'ai pas voulu passer par la Tête des Annes pour gagner le Col de Borneronde, comme l'aurait souhaité Adrien. Nous avons suivi l'itinéraire balisé des nuls par le sentier peu intéressant puis la piste.
Nous refaisons ensuite, avec grand plaisir, éclairée par le soleil de l'après-midi, la superbe traversée vers la Bombardellaz.
De retour aux abords des Confins, nous testons une nouvelle descente : excellente pioche !

D- : 2700 m

Distance réelle parcourue : 45 km
Denivelé réel effectué : 2300 m



 
 
 
 

Commentaires

(pas de commentaires)

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.