Ski
Accueil > Topo Guide > Sentiers > Ecrins / Taillefer > Lac des Estaries, Roc Diolon, Roc d'Alibrandes et Milles virages (sortie du 24 aout 2018)

Lac des Estaries, Roc Diolon, Roc d'Alibrandes et Milles virages : Sortie du vendredi 24 aout 2018 par Bikette

Participants : Jean-Marc (Pédalator) et Bikette (Mary)

Remarques terrain

Terrain légèrement humide mais juste ce qu'il faut au sol, les pierres sont déjà sèches.

Sentiers associés

3 Roc Diolon (partie basse) : montée en zigzag, dans petits cailloux, légèrement humide mais pierres sèches. amusant et ludique à la descente des les petits virolos pas trop pentus.

5 Roc Diolon (partie haute) : Légèrement humide mais pierres sèches. plus de gros cailloux, ça se raidit progressivement. ça devient plus aérien, mais raisonnable. des parties non roulables ou très techniques.

4 Col de Freissinières (versant Ouest) : légèrement humide, mais pierres sèches. montée en portage et descente technico/ludique avec une ou deux épingles au début pas trop facile.

2 Grand Lac des Estaris > Sommet Drouvet : super single large (beaucoup de touristes en aout)quelques parties techniques mais pas trop. et une partie compliquées à rouler sur gros cailloux.

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : Orcières, Lac des Estarie par les pistes, Col de Freissinières, roc d'Diolon, Drouet, Roc d'Alibrandes et Milles virages.

Dans mon petit planning des sorties de la semaine, j'avais repéré ce "3000 alt" intéressant crée par JDV en 2012 que je remercie au passage, mais la trace n'était pas une boucle et c'est Jean-Marc qui va s'atteler à modifier le topo pour l'adapter à nos désires et possibilités...
La météo est bonne, pas d'orage prévu pour cette fin de journée, seuls quelques nuages persisteront mais le soleil sera présent donc banzaï !
Mary


Décription par Pedalator :
Levés tôt pour rallier Orcières d'où démarre un gros tour basé sur le VTTour N°9044, auquel j'ai apporté 2 coupes, couplé au VTTour N°450.

Nous démarrons à 7h13 de 1457m par 1km de petite route cool jusqu'à Montcheny, on poursuite sur 19km de piste un peu caillouteuse par endroits, pas trop pentue, retrouvant une petite route passant par les Estaris que l'on suit jusqu'à la station d'Orcières-Merlette (1840m).

De là on continue de monter par une piste en dur assez 'lisse' mais à fort pourcentage, passant par les Baniols, jusqu'à l'arrivée du Télémix de RocheRousse (2287m). Des travaux ayant lieu pour l'aménagement des pistes de ski, le sol sur ce replat est bien boueux par endroits alors on le contourne puis on monte en poussage/portage un gros talus herbeux pour éviter le chemin boueux. A l'époque du Topo original il y avait peut être un chemin praticable, désormais c'est une grosse piste de ski en cours d'aménagement, sol meuble par endroit suite aux orages précédents, on essaye de longer par l'herbe de coté, puis on revient sur la piste, mais ça va durer longtemps à pousser dessus; 45minutes jusqu'à 2550m pour les 2km, en roulant seulement un peu vers la fin.
En fait il aurait fallu suivre la piste contournant par l'Est en passant près du Lac des Sirènes, soit 2,7km.

Modification en image : modification lien sur le gpx => ici.

Nous remontons un court instant en VTT pour rejoindre le sentier/chemin menant au Grand Lac des Estaris (2560m), où des touristes montaient en VAE se prendre en photo. On ne s'attarde pas, nous attaquons le sentier un peu rocailleux qui monte au Col de Freissinières (2787m) atteint en poussage/portage au bout de 1h. Petite pause pour savourer le panorama, nous sommes à la frontière du Parc Naturel des Écrins, matérialisé par des drapeaux Français peint sur les rochers. De l'autre coté on n'a pas le droit de rouler en VTT.

Nous repartons en poussage/portage, un peu plus de pente à un moment, une zone plus enrochée ensuite, étant seuls j'ai posé le Bike à 2930m pour continuer plus rapidement pédibus jusqu'au sommet, dépassant un promeneur itinérant, au bout de 52' le cairn de l'objectif du jour se dévoile, le ROC du DIOLION culminant à 3071m. Et hop un 3000 de plus dans mon escarcelle. Un peu de brumes cachent une partie du paysage, mais j'arrive à tirer quelques photos et pano. On voit le Lac des Pisses en contrebas. Redescente à 2930m pour pic-nic hors vent.

Nous revenons au Col de Fressinières d'où commence notre descente en VTT, sentier un peu rocailleux mais ça passe bien, manque juste de me vautrer dans une épingle. On longe le Grand Lac des Estaris par un sentier, plus de touristes ici désormais; des familles y viennent sans grimper plus haut. On remonte ensuite au NE par un sentier pas trop pentu et assez 'lisse' en moyenne, qui se pédale bien jusqu'au Col des Pisses, quelques piétons, puis trois zones de gros pierriers à passer pédibus sous la Pointe des Pisses et le Roc des Hommes. Le sentier redescend légèrement, puis rejoint un chemin remontant fortement de 33m jusqu'à l'arrivée du Télécabine du Drouvet (2654m).

De là on redescend rapidement par la grosse piste de ski vers la Pointe de Méollion, jusqu'à Le crest (2460m) où l'on récupère le sentier menant vers le Roc D'Alibrandes (2407m), balisé piste DH Noire. Beau panorama de ce coté, petit sentier qui va se mettre à descendre et se creuser fortement. Petite remontée poussette, puis le sentier chemine en balcon pas très large et un peu aérien durant 840m jusqu'à une pointe à 2350m, avec mon appréhension du vide je ne suis pas toujours assis sur le bike et roule doucement quand je suis dessus. Le sentier repart SE, toujours en balcon quelques pas rocheux à franchir, puis va s'élargir et devenir moins aérien, on peut redescendre plus souvent sur le VTT, jusqu'à la Croix St-Jean (2240m)

A droite toute et sur le VTT maintenant pour dévorer la récompense du jour, par le spot balisé FFC N°11 "Les 1000 virages", itinéraire de DH noir; C'est parti pour 970m de dénivelé négatif en presque 6km de descente en sous-bois, par une flopée de virages et d'épingles peu compliquées en majorité, sans trop de gaz, bref de quoi bosser ses positions, s'appliquer, essayer et d'en profiter, sol terreux, ponctuellement caillouteux avec un peu de racines par moment. J’ai compté 50 épingles, seules 5 de foirées sur l'ensemble, le pied. On arrive au plus bas à 1280m, sur la D944, que l'on traverse pour rejoindre des chemins assez plat et proches du Drac, que l'on suivre vers la Base de Loisirs bien fréquentée, pour remonter à notre point de départ, bien contents de ce beau tour.


Distance réelle parcourue : 34 km
Denivelé réel effectué : 2000 m



 
 
 
 

Commentaires

(pas de commentaires)

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.