Ski
Par Phil'Ô le 02.11.17
Accueil > Topo Guide > Sommets > Alpes Ligures > Mont Saccarel (Monte Saccarello) > En boucle par le Passo Garlenda > Sortie du 01 novembre 2017
 Topo validé par la modération

2200 m Mont Saccarel (Monte Saccarello) : En boucle par le Passo Garlenda

Belvédère sur les Alpes Ligures, le Mont Saccarel (point culminant de la Ligurie) offre un promontoire fabuleux qui va du Mercantour à la mer. Ce parcours combine une montée plutôt régulière et roulante avec de beaux sentiers de descente.

Données techniques

Département : Alpes-Maritimes
Massif : Alpes Ligures
Longueur [?] : 33 km.
Denivelé (+/-) [?] : 1550 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 0 m.
Portage Oblig. [?] : 0 m.
SPR [?] : (45/30/25)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : ASF n°2

Dif. montée [?] : 1
Dif. descente [?] : 3
Dif. max : T4 ponctuellement
Exposition [?] : 2

Interêt [?] (9/10)

Départ/Accès

Départ : Pont entre Verdeggio et Realdo (1000 m) - Prendre l'autoroute jusqu'à Arma di Taggia. Descendre à Arma di Taggia et remonter le Val Argentina. Se garer sur le pont qui franchit le ruisseau après avoir dépassé Creppo. Juste après le pont, c'est la bifurcation entre Realdo et Verdeggio.

Itinéraire

Montée :
Rejoindre par la route la Baisse de Sanson, via les villages de Realdo et Borniga. Env. 2 ou 3 km avant la baisse la route se transforme en piste. Rejoindre le Pas de Colle Ardente par l'une des deux pistes (adret ou ubac, préférer l'ubac car plus directe). A Colle Ardente remonter au Pas de Tanarel par la piste pas toujours en parfait état. Du Pas de Tanarel, redescendre côté Italien légèrement jusqu'au premier lacet et filer en face jusqu'au Sommet. Du sommet filer plein Est sur les crêtes par une piste en montagnes russes qui se détériore à mesure que l'on avance.
Notez que l'on croise deux refuges sur le bord de cette piste, mais qu'aucun ne propose de fontaine.
Rejoindre le Passo Garlenda qui se trouve juste avant le Monte Frontè, au niveau d'une baraque en ruines.

Descente :
Basculer plein Sud sur un sentier d'alpage des plus élégants (T3). A mesure que l'on perd de l'altitude le sentier se fait plus technique (épingles de plus en plus resserrées et gros cailloux sur la trajectoire). La difficulté monte à un bon gros T4. Le sentier arrive sur la piste, juste au dessus du Passo della Guardia. Descendre sur la piste jusqu'à l'embranchement et continuer à descendre sur la gauche pour récupérer le sentier descendant à Verdeggio à travers le sous-bois. A Verdeggio, se laisser rouler jusqu'à l'embranchement où l'on aura laissé le véhicule.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Pas du Tanarel <> Pas de Basera (sous le Mt Saccarel)   Mont Saccarel <> Pas de Colle Ardente   Col de Garezzo > Passo della Guardia   Passo della Guardia > Verdegghia   Passo Garlenda > Piste Garezzo - Colle Ardente   Colla Ardente > Chiesa San Antonio   Madona della Neve (Borniga) > Pont sur le Val Argentina

Remarques/Variantes

Variantes :
- Au Passo Garlenda continuer sur la piste jusqu'au Monte Frontè. Puis descendre au Col de Garezzo par un beau sentier (T3/T4). Du Col de Garezzo part un sentier T3 qui rejoint le Passo della Guardia.
- Au Passo della Guardia, retourner sur Colla Ardente pour prendre le superbe sentier (T3) qui descend sur l'église San Martino (au dessus de Realdo). A l'église deux options :
- Remonter à Borniga pour descendre sur Creppo par un magnifique sentier T5+ qui franchit des barres rocheuses
- Descendre à Realdo par la suite du sentier (se termine par qques hectomètres de piste)

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Eau : Eau à Realdo, à l'entrée du village, puis plus rien sur le parcours.

Terrain : Piste pas toujours lisse. Puis sentier en alpage qui se corse à mesure que l'on s'approche de la piste zébrant la face sud du Mont Saccarel, puis pour finir sentier en sous-bois.
Hébergements associés : Rifugio San Remo

Sortie(s) GPS associée(s) : 01.11.17

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par Phil'Ô, le jeudi 02 novembre 2017 à 11:43 (9/10)

Vraiment top. Dommage que le cheminement sur les crêtes soient sur une piste, sinon cela aurait été 10/10.
Avons pris la variante Colle Ardente > San Martino > Borniga > Creppo (gros final bien chaud, qui met la banane si on a le bagage technique pour s'y faire plaisir).


» Notez/Commentez l'itinéraire

Mont Saccarel - Grand tour depuis Creppo : Sortie du mercredi 01 novembre 2017 par Phil'Ô

Participants : Bobuzzo, popeye, Paolo et Flavio

Remarques terrain

Hyper sec. Les vélos étaient recouverts de poussière.

Sentiers associés

4 Passo Garlenda > Piste Garezzo - Colle Ardente : C'est magique, c'est engagé et bien technique sur la fin. Ce sentier en ravira plus d'un.

3 Colla Ardente > Chiesa San Antonio : Rapide et ludique. Un must du genre

5+ Madona della Neve (Borniga) > Pont sur le Val Argentina : J'ai adoré. Même si avec mon humble niveau j'ai eu un taux d'échec de plus de 20 % des épingles, le reste a été vraiment un vrai défit à relever et en m'employant, ça la fait plutôt bien. Quelle descente !

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : Voir GPX

Une sortie avec bobo, ça faisait plusieurs années qu'on avait raté le coche. L'occasion du 1er novembre était trop belle et bobo m'a proposé un tour qui était très attirant sur le papier. A la louche, il m'annonce 1500 m de D+ (c'était sans compter la TVA :roll:), mais quel parcours de malade. Laurent me contacte aussi pour me proposer de sortir... je l'embarque avec moi dans ce secteur qu'il connait peu/pas.

On se retrouve autour d'un café à Badalucco et le plaisir de se retrouver est déjà évident. La montée est connue pour moi (identique à celle du Monte Gerbonte), c'est une belle (longue certes) route de montagne qui se transforme en belle piste quelques km sous la Baisse de Sanson. On rejoint Colla Ardente par le sud (je connais déjà le nord) et on attaque la montée au Pas de Tannarel. Punaise, j'ai un un bon coup d'hypo dans cette montée pas très propre et relativement soutenue. Heureusement on déjeune au Pas avant d'attaquer la montée au Mont Saccarel. On suit la piste qui franchit les crêtes jusqu'au Passo Garlenda et à proximité de laquelle deux refuges sont placés (mais pas d'eau). La descente est parfaite dans l'alpage, puis se corse et au moment où les premier noses aident à bien passer, il me vient des crampes de l'autre monde... J'ai serré les dents jusqu'à la piste et n'ai pas pu apprécier cette descente qui avait l'air bien bonne (mes compagnons du jour me l'ont confirmé).

Puis c'est montée tranquille jusqu'à Colle Ardente où le deuxième sentier nous attend. Mes crampes semblent avoir disparues et le sentier emprunté est superbe, rapide et ludique. Un joli T3 en sous bois qui se termine à l'église San Antonio par quelques lacets des plus plaisants.

Une nouvelle courte montée jusqu'à Borniga pour attaquer la descente annoncée comme la plus chaude du jour... Et ce que je peux dire, c'est qu'elle ne nous aura pas déçu. Quelques passages E4 au milieu de barres, des épingles à s'en faire tourner la tête, toutes à passer en nose, du cassant, du cailloux sur la trajectoire et une pente toujours présente... Nous faisons des pauses régulières pour nous remettre un peu de fraicheur dans les bras, mais c'est presque peine perdue. Par contre, le cheminement de ce sentier est juste hallucinant ! Il passe dans des barres et plonge sur le ruisseau Argentina sur une croupe au panorama exceptionnel. On arrive au Pont qui franchit le ruisseau Argentina cuits, mais avec une banane de folie ! Il ne nous reste plus qu'à remonter à la voiture pour aller déguster une bonne bière plus que méritée.

Distance réelle parcourue : 47 km
Denivelé réel effectué : 2090 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par jeanluc, le mercredi 01 novembre 2017 à 20:35

Du lourd quoi !! Les photos... :D

» Par Phil'Ô, le mercredi 01 novembre 2017 à 20:46

Ca vient... J'ai laissé un peu de place pour les superbes photos des copains :wink:

» Par Le ded, le mercredi 01 novembre 2017 à 20:58

Je vais attendre le topo pour lire sereinement la sortie :wink:

» Par Phil'Ô, le jeudi 02 novembre 2017 à 11:56

Ayé, topo rentré (en version humaine) avec variantes (comme nous avons pu en profiter). :cool:

» Par friz, le dimanche 05 novembre 2017 à 17:03

Je n'avais pas vu le joli Salsa Bucksaw, ça marche bien?

» Par Phil'Ô, le dimanche 05 novembre 2017 à 17:45

Un tracteur... A tous les points de vue. C'est lourd mais ça gomme tous les défauts de revêtement. A la descente, le côté cassant est vraiment gommé. Reste à apprendre à piloter ce genre d'engin, et ça ne se fait pas en 1 min avec des pédales non adaptées aux chaussures que l'on a... Mais le ressenti est des plus agréables.
Pour l'anecdote, bobo a des roues avec jante en carbone (en test). Si elles résistent à ce qu'il lui inflige, elles seront bonnes pour la commercialisation :roll:

» Par Le ded, le dimanche 05 novembre 2017 à 18:24

En général, le 4" ou 4.8" est agréable sur ce type de sentier. Stable et accrocheur. Les pneus Surly ont bonne presse aussi.
Tu as testé le Pipeline en descente dans le cassant ou en montée dans le technique (racines, blocs) ?

Merci pour le topo. Je me mets à la lecture :cool:

» Par popeye, le dimanche 05 novembre 2017 à 18:29

Moi ce que j'ai retenu, c'est que quand bobo a essayé le pipeline dans du cassant, il a dit "ma quale bici fantastica !!" :P
Et quand Phil'ô l'a pris en montée, j'ai entendu "on dirait qu'on roule en VAE tellement çà monte bien" :lol:

» Par Le ded, le dimanche 05 novembre 2017 à 18:42

Je confirme par les tests Bigbike. Le Pipeline roule aussi bien que l'Instinct et en descente, il est à 1" d'un bon gros enduro. Encensé qu'il va être dans le mag de Janvier 2018 :roll:
Seul défaut, la potence de 35 qui fait toute riquiqui. :wink:

» Par Bobuzzo, le lundi 06 novembre 2017 à 17:01

On unstable rock the Bucksaw is hard to beat (generally all FAT bikes) ... in my opinion on technical routes like this, where nothing moves Rocky Mountain plus is the best compromise :wink:

» Par Le ded, le lundi 06 novembre 2017 à 18:28

Moralité:
1 Rocky pour la caillasse et 1 Fatbike pour la neige.
Quoique l'inverse doit bien marcher aussi :wink:

» Par Bobuzzo, le lundi 06 novembre 2017 à 18:45

Avec de la neige mieux skier ... pour ces choses mieux fatbike! https://vimeo.com/198834198
:D :wink:

» Par MisterE, le vendredi 10 novembre 2017 à 09:56

oulà je l'avais pas vue celle là, bien joué les gars, et content que vous vous soyez retrouvés, c'est bon les sorties entre vieux potes :)
la bise

» Par Phil'Ô, le vendredi 10 novembre 2017 à 10:23

@Manu : Que signifie "vieux" potes ? :P :lol: Gaffe au manque de respect petit jeunot va :happy: :cool:

» Par MisterE, le vendredi 10 novembre 2017 à 10:28

:oops: :lol: :lol:

» Par Le ded, le vendredi 10 novembre 2017 à 10:40

Moi, j'ai des vieilles tantes, par contre :P :wink:

» Par Phil'Ô, le vendredi 10 novembre 2017 à 11:44

Bin, ça ne me tente pas vraiment :P

» Par Le ded, le vendredi 10 novembre 2017 à 13:25

Ah, toujours cette peur du côté obscur :P

» Par rex, le mardi 14 novembre 2017 à 08:36

salut
ça a l'air super comme randonnée mais sans doute un peu raide pour les jambes tout ce dénivelé ? Enfin, question d'habitude sans doute !

Pour le fatbike, un tout rigide aurait sans doute suffit non ? Sans perte d'énergie dans les montées et sans enfoncement de La Fourche dans les descentes…

N'empêche, on a beau dire, des gros pneus, ça tient mieux le pavé… et la caillasse, et ça amortit parfois mieux les caillasses et racines, enfin, toutes imperfection du terrain qui sont minimes et chaotiques, par rapport à des suspensions… pour peu que la pression soit adaptée au terrain et poids du pilote…

Popeye tu roules sur Rocky Mountain ? ou…

» Par Phil'Ô, le mardi 14 novembre 2017 à 08:45

Salut rex : Pour le déniv. c'est une question d'habitude. Si tu suis le topo que j'ai rentré, c'est nettement plus abordable.
Pour le parcours que nous avons suivi, je pense que sur la troisième descente, le tout suspendu est un réel plus car c'était vraiment cassant. Si par contre tu suis le parcours du topo, un big fat en tout rigide devrait suffire. :cool:

» Par Le ded, le mardi 14 novembre 2017 à 09:08

"Sans perte d'énergie dans les montées"
rex, les suspensions 2.0 (Bluto, Monarch RT) ont le blocage et ça fonctionne très bien. :wink:
Le Split pivot doit aussi jouer son rôle!

» Par Phil'Ô, le mardi 14 novembre 2017 à 11:47

C'est surtout au niveau du poids du destrier que cela doit jouer :lost:

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.