Ski
Par SamyTerje le 04.10.09
Accueil > Topo Guide > Sommets > Vercors > Moucherotte > En boucle par le Tremplin de St Nizier > Sortie du 13 novembre 2011
 Topo validé par la modération

1901 m Moucherotte : En boucle par le Tremplin de St Nizier

Sommet emblématique de Grenoble qui peut du coup se faire en totalité !
Nombreuses variantes de descente possibles de l'abordable au très dur.

Données techniques

Département : Isère
Massif : Vercors
Longueur [?] : 50 km.
Denivelé (+/-) [?] : 2200 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 150 m.
Portage Oblig. [?] : 30 m.
SPR [?] : (50/40/10)

Nb de jours : ½
Cartographie [?] : 3235OT

Dif. montée [?] : 3
Dif. descente [?] : 4
Exposition [?] : 3

Interêt [?] (7.5/10)

Départ/Accès

Départ : Grenoble (214 m) - De Grenoble, vous y êtes ;o)

Itinéraire

Montée :
Montée dans les Vouillants depuis Seyssinet et la petite route bien raide. Passer par Pré Fauré, le Désert de Jean-Jacques Rousseau puis le GR9 pour arriver à la Tour sans Venin.
On peut alors rejoindre la Voie du tram qui permet de rejoindre la route.
Dans l'épingle sous les 3 Pucelles, direction le tremplin pour prendre la petite route qui permet de rejoindre St-Nizier sans les voitures.

Voilà déjà la traversée St-Nizier > Lans en suivant grosso modo les chemins en parallèle sous la route (passage par la croix de Lichou). Et zhou pour la montée vers le stade de neige de Lans. Après la première épingle routière, prendre la route/piste qui part sur la droite. Tout droit et on débouche sur le parking du départ du pic St-Michel.
On fait la dernière épingle sur route puis un bon bout de montée.

Au parking ski de fond, prendre la piste sur la droite et monter en zigzag jusqu'au parking du stade de neige. On traverser la station vers le Nord en restant le plus haut possible pour récupérer la piste menant au plateau des Ramées.
Un coup raide mais cela se calme et cela roule quasi jusqu'en haut.
Le passage sur le plateau des Ramées est superbe tout en douceur. Fort contraste avec la piste finales menant au sommet qui est elle très caillouteuse.
Les derniers 30 m de D+ se font vélo sur le dos.

Descente :
Suivre le GR pour St-Nizier.
C'est cassant et quelques passages se font à coté du vélo mais on arrive à se faire plaisir. On retrouve la piste presque vers les 3 Pucelles. La descendre sur 60m de D- pour arriver à un petit col. On prends à droite pleine pente vers le tremplin. Attention c'est carrément dur, plein de racines et toujours dans une fort dévers donc chute quasi interdite même si pas de barres dans le coin.
Suivre les traces jaune et verte pour rejoindre le haut du tremplin.
Selon son niveau, on arrive dans la raquette d'arrivée du tremplin et aller dand l'angle Nord/Est pour trouver le début de la DH de St-Nizier qui est bien raide.

Pour rejoindre le Chatelard, soit le sentier de la Vie, soit descendre dans l'épingle 875 m de la Voie du Tram pour monter au Chatelard de manière classique.
Suivre le balisage bleu puis jaune pour rejoindre Cossey.
On travers la route D106d pour remonter sur les crêtes du fort de Comboire et se régaler de l'ultime descente de cette grande boucle.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Rocher du Châtelard > Cossey   Crête de Comboire   Ancienne voie du Tram   St-Nizier > Lans   Rocher du Châtelard > Sentier de la Lune

Remarques/Variantes

Variante descente par la l'ancienne piste de ski ou par le Vallon des Forges.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Point d'eau à St-Nizier

Sortie(s) GPS associée(s) : 02.10.10

Photos

Magique plateau des Ramées
Magique plateau des Ramées [par SamyTerje]

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par Denis_Ro, le lundi 15 septembre 2014 à 19:35 (5/10)

Belle montée agréable mais descente extrêmement décevante si on suis le topo initial, partie haute intéressante et technique puis on descend droit dans la pente au dessus du tremplin avec une longue portion très peu roulante et exposée pour ensuite enchainer sur un poussage pénible dans le bois de Poussebou. La descente depuis Chateau Bouvier est bien sans être transcendante.

» Par pierre69, le dimanche 17 aout 2014 à 20:50 (5/10)

Je suis outré! ce topo ne vaut pas les éloges qu'on veut lui donner: la partie du haut (1/4 de la descente( est costaude, intéressante ; par contre le reste est horrible: les 3/4 sont non roulants (racines, dévers, marche avec de l'exposition (3) pentes abruptes sans intérêt obliger de descendre du vélo tout les 3 mètres on perd tout le dénivelé acquis, avec de la piste en prime...

» Par dargaud, le mardi 16 avril 2013 à 11:38 (7/10)

La partie basse Bois de Poussebou > Rocher du Châtelard est toute encombrée de vernes: impraticable (en plus ça monte sec!). Il vaut mieux passer au dessus (par les points 1169 et 1254) et amorcer la descente juste sous Château Bouvier.

» 5 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Moucherotte, En boucle par le Tremplin de St Nizier : Sortie du dimanche 13 novembre 2011 par JDV

Participants : seul(e)

Remarques terrain

Etat du terrain très variable suivant l'exposition et le type de terrain. Sec entre le sommet et St Nizier. Couvert de feuilles mortes du trou de Poussebou jusqu'en bas. Très très gras entre Chateau Bouvier et la dernière intersection au dessus de Cossey, ainsi que la fin des crêtes de Comboire.

Sentiers associés

3 Rocher du Châtelard > Cossey : Intégralement recouvert de feuilles mortes. Partie haute affreusement grasse. Le bas (au dessus de Cossey) est sec.

Récit de la sortie

Je profite aujourd'hui de ce qu'une partie de la famille monte se promener dans le Vercors pour me faire déposer à Lans. Objectif: l'intégrale du Moucherotte, qui me trottait dans la tête depuis déjà un bout de temps.

Première constatation: les parkings (départ pour le Collet du Furon et stade de neige de Lans) sont aussi pleins qu'un 15 aout. Au moins, les Grenoblois savent rentabiliser l'automne indien... (à ce stade, on ne peut plus décemment appeler ça un été indien).
La montée (roulante) est assez vite avalée, d'autant que le coin du plateau des Ramées est très agréable.
Au sommet, c'est la foule des grands jours: au moins cinquante personnes réparties sur les différents coins à pique-nique, et au moins autant croisées à la montée et à la descente (avec autant de bonjour! joviaux, et merci pour ceux qui ont eu la gentillesse de s'écarter).

La première partie de la descente est très agréable, bien que pas donnée à tout le monde; beaucoup de difficultés techniques et passages engagés, dont certains non roulants pour moi. En tout cas, le coin est très agréable, rappelant tour à tour le Diois, Belledonne, etc.
Un bon T4 sup/T5 pas volé pour cette partie là.

Arrivé au tremplin de St Nizier, on enchaine avec le Sentier de la Vie pour remonter environ 250m de D+ assez roulants, malgré une grande traversée de ravine qui laisse craindre le pire. A partir du Trou de Poussebou, le sentier devient (à peu près) horizontal, mais les feuilles mortes (en grande quantité) font leur apparition et ne me quitteront plus jusqu'en bas. Rencontre avec trois biquettes aussi perdues que malodorantes.

La partie haute du Rocher du Chatelard, constituée de traversées entrecoupées d'épingles faciles, aurait pu être agréable si le terrain (très argileux) n'avait pas été aussi épouvantablement gras. J'ai survécu comme j'ai pu. La partie médiane était plus sèche, mais les feuilles mortes ne permettent pas une bonne lecture du terrain, pas avare en pierres roulantes... attention pour les prochains!
En revanche, la dernière partie, au dessus de Cossey est un vrai bonheur: sec, virevoltant et tout planté de pins, on a du mal à croire qu'on est à 3 km de Comboire...

Pour terminer, petit bonus aux crêtes de Comboire, roulantes et joueuses (pour les connaisseurs, ça m'a rappelé assez fortement celles du Saut du Moine, au dessus de Champagnier), mais malheureusement très grasses sur la fin.

Pour résumer, un topo assez varié (donc peu homogène) aux portes de Grenoble, avec une chouette vue en prime: à essayer au moins une fois, d'autant plus que les variantes ne manquent pas à partir de St Nizier.
Seul regret: l'humidité sur le Rocher du Chatelard, mais bon, pour un week end du 11 novembre, on ne peut pas décemment se plaindre...



 
 
 
 

Commentaires

» Par SamyTerje, le mercredi 16 novembre 2011 à 00:27

Joli et dommage que tu n'es pas intégrisé aussi la montée :wink:
Pour l'humidité, ce versant du Vercors est à éviter en saison froide à part si sécheressse caractérisée :P

» Par JDV, le mercredi 16 novembre 2011 à 22:58

Pour ce qui est de l'intégrisation ascendante, ce n'est pas l'envie qui me manque, mais plutôt les moyens (pour citer Obélix, "Moi, j'veux bien, c'est mes jambes qui suivent pas!").
Pour ce qui est de l'humidité, j'en ai bien conscience. Le choix du topo a été influencé en grande partie par le fait que je disposais d'un taxi pour monter dans le Vercors, et en espérant que la météo relativement douce et sèche de ces dernières semaines aurait limité les dégâts. Or, la partie haute m'a donné, au moins en partie, raison :wink: ...

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.