Ski
Par BDS le 22.05.07
Accueil > Topo Guide > Sommets > Ecrins / Taillefer > Notre Dame de la Salette > Versant Sud > Sortie du 07 mai 2012
 Topo validé par la modération

1757 m Notre Dame de la Salette : Versant Sud

Une jolie descente variée et pas trop difficile. Le bon topo pour découvrir le VTT en montagne.

Données techniques

Département : Isère
Massif : Ecrins / Taillefer
Longueur [?] : 30 km.
Denivelé (+/-) [?] : 1200 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 150 m.
Portage Oblig. [?] : 0 m.
SPR [?] : (33/23/44)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : 3336ET

Dif. montée [?] : 4
Dif. descente [?] : 3
Dif. max : T3 ponctuellement
Exposition [?] : 3

Interêt [?] (8.5/10)

Départ/Accès

Départ : Corps (930 m) - Grenoble > Vizille > La Mure > Corps
Accès en bus : Transisère Ligne 4100 ou 4110 Grenoble-La Mure-Corps

Itinéraire

Montée :
Départ de Corps, prendre la route vers la Mure puis après 1 km prendre la D212 vers Sainte-Luce puis continuer jusqu'au col de l'Holme (1208 m).
Au col, prendre la petite route qui se transforme en piste et rejoindre la bergerie du Haut Col (1480 m).
Continuer ensuite par un chemin très raide (portage) et rejoindre le col Nodry (1827 m).
Continuer vers le Nord en traversée et rejoindre le col de Lière puis descendre sur le Col d'Hurtière.
Descendre à flanc vers la route et rejoindre le col de l'Homme. Puis par la route rejoindre Notre Dame de la Salette (attention le sentier en balcon au-dessus de la route est interdit aux VTT).

Descente :
Contourner le sanctuaire par l'Est pour rejoindre le GR50 que l'on descend jusqu'à une route (1212 m). Suite d'épingles sur un chemin étroit mais rien de très difficile.
Remonter à droite pendant 600 m et prendre dans le virage un chemin qui descend vers un ruisseau. Une courte remontée ramène au hameau des Ablandins.
Suivre un chemin large qui remonte en direction d'un petit col puis suivre la direction St-Julien.
A la sortie de St-Julien reprendre un sentier en direction de Corps qui passe par la Serre de la Croix, coupe une piste forestière avant de rejoindre la route 500 m avant Corps.

Trace GPS


Centrer : Oui | | QRcode | Plus | IGN | VTTrack

Remarques/Variantes

ATTENTION : La trace GPX passe par le Gargas.

Boucle par le Gargas (400 m de D+ supplémentaires) :
Au NW du sanctuaire, prendre le sentier que l'on suit jusqu'au sommet : Roulage-poussage.
Descente par le même itinéraire jusqu'au sanctuaire.
Épingles techniques dont 2-3 trialisantes (T4/E2).
Ce sentier est très fréquenté en été, prudence avec les piétons.

Descente par Peyrague (220 m de D+ supplémentaires) :
A St Julien, poursuivre sur la D212c sur 1,5 km jusqu'au point 1372 m.
Piste puis sentier jusqu'au sommet de Peyrague (Poussage sous le sommet).
Descendre le sentier jusqu'à la piste forestière de l'itinéraire principal. Nombreuses épingles techniques (T4/E3).

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Beaucoup d'épingles sur la première partie mais elles ne sont pas trop difficiles et sont peu exposées.
La 2e partie de la descente se fait sur des sentiers plus rocheux.

Points d'eau à La Salette et dans les hameaux lors de la montée et de la descente.

Sentiers associés : Col de l'Eterpat versant Sud   Peyrague   Notre Dame de la Salette (versant Sud)   Le Gargas > Col de l'Eterpat

Sortie(s) GPS associée(s) : 23.06.13 06.10.12 14.09.12 29.09.11 29.05.11 04.07.10

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par nicom, le dimanche 21 octobre 2012 à 17:20 (8/10)

Montée rapide grace à la route, le petit poussage/portage est un bon rappel à l'ordre. La descente sous la salette est un bon T3 a ne pas sous estimer. Ensuite c'est plus simple. A faire en automne pour les couleurs superbes. (J'ai pas fait les variantes.)

» Par Jeroen, le dimanche 07 octobre 2012 à 09:16 (9/10)

Un super topo avec une dernière descente depuis Peyrague qui vaut des points, un festival d'épingles en sous bois avec des accents de sud.

» Par friz, le vendredi 14 septembre 2012 à 18:47 (9/10)

Un bien beau tour avec des descentes excellentes. Si on ne fait pas le Gargas, ça vaut quand même le coup de pousser jusqu'au Peyrague.

» 9 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Notre Dame de la Salette, L'intégrale : Sortie du lundi 07 mai 2012 par JDV

Participants : seul(e)

Remarques terrain

Tout est bien sec, à part les 200m de D+ entre le sommet du Gargas et le col de l'Eterpat: boue et nombreux névés bien accrochés.

De nombreux pins couchés en travers et autres merdouilles diverses encombrent le deuxième tiers de la DH de Peyrague.

Sentiers associés

2 Col Nordy > Col d'Hurtière : Nickel propre, et sec, à l'exception d'un gros névé en versant Nord, sous le col de Lière.

3 Col de l'Eterpat versant Sud : Propre, sec. Un pin en travers dans la traversée sous le col.

Récit de la sortie

Sentiers Off
Itinéraire suivi : Itinéraire du topo jusqu'au col d'Hurtières > le Gargas > retour à l'itinéraire du topo jusqu'à St Julien > Peyrague > Corps

Après un début de week-end à se tâter devant une météo aléatoire, je saute sur le créneau météo du lundi pour aller rouler.
La sortie des BDS père & fils de la semaine dernière m’a inspiré, aujourd’hui, ce sera Notre-Dame de la Salette (ou NDDLS, comme on dit désormais).
Départ pépère de Corps sous un soleil clément, malgré quelques filets nuageux sur les sommets. La montée au col de l’Holme par la route, via Ste Luce, est très agréable, avec sa vue panoramique sur le Dévoluy et ses petits hameaux pittoresques. Et même si certains pourraient lui reprocher son manque d’efficacité, elle permet de se chauffer sans se cramer pour attaquer la montée, la vraie…
Le court mais violent raidard par lequel commence la piste qui monte à la bergerie de Haut Col annonce la couleur pour la suite: on change de braquet…
Rencontre avec un gang de rapaces brun clair avec le bout des plumes noir, un petit mètre d'envergure (si quelqu'un connait la marque et le modèle...) ainsi qu'une marmotte qui n'avait pas encore les yeux en face des trous.

Au col haut, on attaque le poussage/portage – pas fun, mais tolérable - jusqu’au col Nodry ; ça redevient alors roulant jusqu’au col d’Hurtières via le col de Lière, malgré quelques névés bien accrochés.

Et c’est ici que l’on attaque la grosse rigolade de la journée : le portage pour monter au Gargas. Que dire là-dessus qui n’ait déjà été dit… disons que si vous n’aimez pas le portage rustique, bien raide et dré-dans-l’pentu, c’est pas celui-là qui va vous faire aimer.

Arrivée au sommet sous les encouragement de deux nonettes rigolardes ; c’est vrai que la vue à 360 degrés vaut le détour : Dévoluy, Trièves, Matheysine, Taillefer, un petit bout de Belledonne à travers le col d’Ornon , tout l’ouest des Ecrins, le Gapençais, et même un bout des Monges tout là-bas au fond…

En attaquant la DH, c’est la douche froide : les 200 premiers m de D- sont recouverts d’une alternance de névés et de bouillasse…ça fait pas rire (en plus, la seule partie sèche, c’est les épingles, pas à ma portée techniquement). Heureusement, à partir du col de l’Eterpat, c’est à nouveau sec, et bien ludique.
Arrivée sur le sanctuaire dans l’indifférence générale, j’enchaîne sans m’arrêter avec la génialissime descente sur Dorcière : on rigole, ça s’enchaîne sans s’arrêter et en plus, ça a le bon goût de durer. Globalement fastoche, mais tout de même 2/3 épingles pas données…

La liaison des Ablandins à St Julien roule bien, et on peut même lâcher les freins dans la partie en single. Par contre, la remontée à Peyrague paraît bien longuette, en tout cas la partie inférieure. Chapeau bas à BDS Junior pour avoir tout passé sur le vélo ; c’est pas donné à tout le monde, surtout à la fin de la journée…
Heureusement, la descente sur Corps justifie cent fois chaque mètre de la montée.

Descente absolument jouissive, de la traversée technico-ludique dans une ambiance plein sud, entrecoupés d’épingles allant de technique-mais-qui-passe-en-s’employant à exclusivement-réservé-aux-extraterrestres. Attention quand même, une expo TRES prononcée sur la partie supérieure ; faut vraiment pas s’en coller une…
Dommage en revanche, le deuxième tiers de la descente est bien encombré par de nombreux pins couchés par je ne sais quelle tempête. Ce serait dommage de ne pas entretenir un tel bijou de single, par contre, je crois que cela dépasse nos compétences – même collectives – de jardinage…

Bref, une très belle journée de beau VTT dans le Valbonnais, malgré quelques petites galères.
A recommander absolument, avec une mention spéciale pour la DH de Peyrague.

Distance réelle parcourue : 36 km
Denivelé réel effectué : 1820 m

Arrivée au Haut Col
Arrivée au Haut Col
vue panoramique sur le ...
Super-Dévoluy
Super-Dévoluy
la tête dans la poudre et ...
L'Obiou
L'Obiou
émerge de la crasse.
Le col Nodry
Le col Nodry
pas encore tout à fait ...
Le Gargas
Le Gargas
et donc c'est ...
This way up
This way up
comme ça, on se rend pas ...
Vue NE
Vue NE
vers le plateau ...
Vers le N
Vers le N
Entraigues et ...
Vue NE
Vue NE
l'Arcanier. Dans le PNE, ...
Vue E
Vue E
Idem pour le Valjouffrey.
Le sanctuaire
Le sanctuaire
on a beau être prévenu, ...
Vue du sommet
Vue du sommet
heureusement, ça vaut le ...
Le Heckler au sommet
Le Heckler au sommet
comme le veut la ...
Le départ du sentier
Le départ du sentier
ça s'annonçait pourtant ...
Coup d'oeil dans le rétro
Coup d'oeil dans le rétro
on vient de tout là haut!
Pic Pierroux
Pic Pierroux
dans la lumière de fin ...


Commentaires

(pas de commentaires) » Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.