Ski
Par squal le 19.08.08
Accueil > Topo Guide > Sommets > Ubaye / Orrenaye / Alpes Cozie > Parpaillon > Tour par le tunnel et les 4 cols > Sortie du 25 juillet 2011
 Topo validé par la modération

2990 m Parpaillon : Tour par le tunnel et les 4 cols

Un beau voyage dans le Massif du Parpaillon et ses paysages typiques.
Malgré un dénivelé positif important et de bons portages, ce topo est agréable et passe très bien si on prend le temps d'admirer.

Données techniques

Département : Alpes-de-Haute-Provence
Massif : Ubaye / Orrenaye / Alpes Cozie
Longueur [?] : 50 km.
Denivelé (+/-) [?] : 2450 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 0 m.
Portage Oblig. [?] : 900 m.
SPR [?] : (60/40/0)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : IGN 3538ET

Dif. montée [?] : 5
Dif. descente [?] : 4
Dif. max : T4 ponctuellement
Exposition [?] : 2

Interêt [?] (8.4/10)

Départ/Accès

Départ : Chapelle Saint Anne (1752 m) - Briançon > Guilestre > col de Vars > Saint Paul > La Condamine-Châtelard > Les Pras > Chapelle Ste-Anne (route du Parpaillon)

Barcelonette > Jausiers > La Condamine-Châtelard > Les Pras > Chapelle Ste-Anne (route du Parpaillon)

Itinéraire

Chapelle Ste Anne > Tunnel du Parpaillon (col de Girabeau) (D+ : 950 m / D- : 100 m) :
De la chapelle, prendre la piste qui monte au col du Parpaillon. Traverser le tunnel pour gagner le vallon des Eyguettes (frontale recommandée car beaucoup de flaques). Gagner ensuite le col de Girabeau par une courte descente sur la piste afin de trouver la courte remontée Est (50 m) vers le col.
Pour les plus motivés, on peut couper en version free-ride dans les alpages pour rejoindre le col ou alors couper les épingles de la piste (une sente existe).

Col de Girabeau > Col des Orres (D+ : 800 m / D- : 700 m):
Du col, plonger W sur la Cabane de Girabeau puis le Grand Vallon pour trouver une piste vers 1820 m (descente T4). Emprunter celle-ci vers le S pour remonter vers la Grand Vallon. Attention ne pas bifurquer de suite vers la Chapelle St Pierre mais traverser le pont et remonter la piste sur 500 m avant de bifurquer à gauche. Roulage jusqu'à la Cabane du Grand Vallon, ensuite poussage/portage jusqu'au col des Orres.

Col des Orres > Col de la Pare (D+ : 350 m / D- : 350 m) :
Descendre S (T4) versant Barcelonnette jusqu'à retrouver le "Chemin horizontal" (2338 m). Le suivre vers l'E jusqu'à retrouver le GR6/GR56 au point 2284 m. Portage efficace pour rejoindre le col de la Pare.

Col de la Pare > Pas de Reverdillon (D+ : 300 m / D- : 150 m) :
Courte descente versant N jusqu'à un plateau à 2520 m pour quitter le GR6-GR56 et filer vers l'Est via le PR du Grand Bérard pour enfin gagner le Pas de Reverdillon via un rude portage (200 m).

Pas de Reverdillon > Chapelle Ste Anne (D- : 1100 m) :
Descendre en versant E sous les strates du Grand Bérard sur un single légèrement caillouteux avec quelques sections raides puis le sentier s'adoucit pour suivre le fond de vallon pour se terminer dans un mélézin et retrouver la piste de montée au niveau du Pont de Bérard.
Retour ensuite par la piste jusqu'à la Chapelle.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Col des Orres (versant Nord)   Sentier horizontal   Col de la Pare (versant S)   Col de Girabeau (versant Ouest)   Pas du Reverdillon (versant O)

Remarques/Variantes

Ne pas oublier la frontale, nécessaire pour passer le Tunnel du Parpaillon.

Pour la traversée entre le col des Orres et col de Pare, il est largement préférable de descendre jusqu’à la Cabane Neuve puis de rejoindre le Refuge de la Pare par un single de toute beauté (PR) puis de rattraper le GR qui rejoint le col de la Pare. Attention ça rajoute 400 m de D+ au dénivelé déjà conséquent du topo (2400 + 400 = 2800 m)

Départ possible versant Durance depuis les Ribes sous le village des Orres (+ 400 m de D+).
Le fichier GPS joint au topo, indique un départ au-dessus des Ribes.



Commentaires Terrain/Points d'eau :
Terrain assez pierreux avec beaucoup de pierres roulantes surtout dans les 2 premières descentes.

Points d'eau :
- Chapelle Saint Anne
- Point 1919 m, embranchement Grand Vallon
- 1 source sur le "Chemin horizontal", la 2e n'est plus en service.


Sortie(s) GPS associée(s) : 05.08.09

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par Pedro, le dimanche 31 juillet 2011 à 09:53 (7/10)

Plutôt déçu par les descentes, assez quelconques, à part celle du Reverdillon qui est fabuleuse. En tout cas on voit du pays, et du beau.

» Par SpatMan, le mardi 17 aout 2010 à 11:48 (8/10)

Long mais joli tour au départ des Ribes (les Orres). La meilleure descente reste, pour moi, la descente du Pas de Reverdillon. Mais celle sur le refuge de la Pare et le col Girabeau sont d'un bon niveau "banane"! :D

» Par Geux, le lundi 26 juillet 2010 à 13:08 (9/10)

Pas fait entièrement, mais malgré quelques portages rudes, les descentes et l'ambiance générale valent vraiment le coup !

» 4 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Parpaillon, Tour par le tunnel et les 4 cols : Sortie du lundi 25 juillet 2011 par Pedro

Participants : greg, sings

Remarques terrain

RAS, sauf un effondrement du sentier sur quelques mètres dans les éboulis à la montée du Pas de Reverdillon

Récit de la sortie

Après le Chauvet de la veille, on change de secteur pour aller dans ce massif du Parpaillon que nous n'avions jamais parcouru. Greg et moi partons pour le grand tour, en espérant passer entre les gouttes prévues l'après-midi, tandis que Sings en petite forme se contentera du tour du Grand Bérard (enfin, il va plutôt tester le concept d'aller-retour en boucle en se fiant mauvaises indications de tonton Pedro).

La montée au tunnel est belle, la piste est roulante et nous sommes seuls avec le soleil dans ce vaste vallon. Gros contraste dans le passage du tunnel, le froid nous saisit et la pauvre lueur de nos frontales ne nous permet que de louvoyer au mieux parmi les grosses flaques noires... brrrr !

A la sortie du tunnel (rencontre improbable avec une remorque de trotinherbes), nous choisissons de traverser au mieux pour rejoindre le col de Girabeau, tantôt hors-sentier, tantôt sur de vagues sentes de vaches. Bof, mais plus prenant que par la piste.

Au col, nous savourons la vue sur le lac de Serre-Ponçon, puis entamons la descente, qui nous déçoit : c'est tout sur les freins, aucune prise de vitesse ou d'angle n'est possible à cause de tous les cailloux mobiles. Il faut dire qu'après le Chauvet, on est devenus très difficiles !

Casse-croûte à la Chapelle St-Pierre, haut lieu de la pratique de la pétanque alpine. Pas de doute, on a affaire à des pros, Simone a même son ramasse-boules à aimant !

Comme prévu, le temps se couvre pendant le portage du col des Orres... Là encore, la descente nous laisse une impression mitigée. Enfin l'averse nous cueille à la montée au col des Orres. Ambiance glaciale au col, il vente et la pluie ressemble un peu à de la neige fondue, les gants sont trempés, on descend grelottants, en mode survie. Encore une fois la descente est moyenne, on n'aura pas perdu grand'chose.

La montée au pas de Reverdillon, rustique, nous réchauffe un peu, et arrivés au pas, nous constatons que le vent a déjà séché les pierres ! C'est quand même bien, l'été ! Les nuages sont en train de se disperser et on va pouvoir profiter de cette descente d'anthologie, qui dure, qui dure, et qui tournicote... un vrai luna-park !

Bref on rentre avec la banane, plus pour cette descente finale exceptionnelle que pour le reste du tour, qui est moyen (5 ou 6/10) au niveau VTT mais qui complète bien la journée du point de vue panoramique.



 
 
 
 

Commentaires

(pas de commentaires)

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.