Ski
Par Le ded le 15.08.11
Accueil > Topo Guide > Sommets > Grand-Paradis > Pointe du Rocher Blanc > Col du Rocher Blanc en A/R > Sortie du 14 octobre 2011
 

3023 m Pointe du Rocher Blanc : Col du Rocher Blanc en A/R

Itinéraire évoluant dans le superbe vallon des Balmes face au Mont Pourri et encadré par la Pointe des Plates des Chamois et son fabuleux glacier des Balmes doublement suspendu.

Données techniques

Département : Savoie
Massif : Grand-Paradis
Longueur [?] : 24 km.
Denivelé (+/-) [?] : 1600 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 300 m.
Portage Oblig. [?] : 200 m.
SPR [?] : (60/40/0)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : 3532ET

Dif. montée [?] : 2
Dif. descente [?] : 2
Exposition [?] : 2

Interêt [?] (8/10)

Départ/Accès

Départ : Bon Conseil (1560 m) - Albertville > Bourg St Maurice > Séez > Sainte Foy en Tarentaise

Itinéraire

Bon Conseil (1600 m) > Le Monal (1874 m) > Les Balmes (2300 m) > Col du Rocher Blanc (2833 m) :
Le Col du Rocher Blanc se nomme aussi Colle di Vaudet côté Val d'Aoste

Montée :
Du parking de Bon Conseil, partir plein sud sur une belle piste roulante et ombragée. Après quelques virages on dépasse le parking du Grand Bois puis le hameau de l'Échaillon et on arrive enfin à le Monal.
Traverser le hameau main droite et continuer sur la piste à forte déclivité. La pente se calme vers St Jacques (2200 m) pour se terminer par un bon raidillon à la bergerie/fromagerie des Balmes.
Repérer et bien suivre (2310 m) le sentier partant SE puis E (marqué d'un 1 cerclé) car il y a un tronçon commun avec l'itinéraire du col du Lac Noir. Continuer le sentier pour sortir au col.

Descente :
Depuis le col, suivre le même itinéraire que la montée jusqu'à la bergerie des Balmes.
Partir N pour traverser à gué le ruisseau du Nant et trouver un sentier, souvent discret, en courbe de niveau vers 2200 m. Le suivre pour aboutir au Clou, traverser le barrage et récupérer la piste en dessous de St Jacques que l'on suit pendant 1 km.
Panneautage sur votre droite, un sentier descend sur Le Monal. On reprend la piste jusqu'au parking du Grand Bois. Le sentier final part à gauche (VTT n°11) et rejoint rapidement Bon Conseil.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Col du Rocher Blanc (versant Ouest)   Les Balmes   Plateau du Clou > Le Monal   Le Grand Bois (sentier supérieur)

Remarques/Variantes

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Piste jusqu'à la bergerie des Balmes.
Ensuite sentier roulant, alterné de poussage, voire de portage jusqu'au col.

Fontaine à l'Échaillon et à Le Monal.

Sortie(s) GPS associée(s) : 15.08.11

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par jejeffsy, le mercredi 07 aout 2019 à 16:35 (8/10)

recette très sympa :
prenez un cadre exceptionnel ceux qu'on trouve avec un peu de glacier et d'alpage .
mélanger avec un super temps, saupoudrer de sentier en single
ajouter quelques lacs et un free ride hors norme
et vous obtenez une sortie des plus agréables.
( peut etre un petit T3 sur le haut du sommet) le reste est largement accessible
attention dans la partie basse avant modal le gr est très cassant

» Par geraud, le samedi 10 septembre 2016 à 20:55 (8/10)

Montée un peu longuette mais dans un très bel environnement. Une descente très sympa à partir du Clou, même si pour la partie supérieure, quelques sections, certes linéaires mais qui présentent un pilotage très agréable et avec le duo Pourri/Sache en toile de fond!

» Par JDV, le vendredi 14 octobre 2011 à 23:02 (8/10)

Du VDM sympa et encore accessible dans un cadre grandiose. Si la descente entre le col et le clou est sympa, sans plus, à partir du Clou, ça vaut franchement le détour. Dommage pour les quelques liaisons sur piste.

» 1 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Pointe du Rocher Blanc, Col du Rocher Blanc en A/R : Sortie du vendredi 14 octobre 2011 par JDV

Participants : seul(e)

Remarques terrain

La neige du week end dernier n'a pas bien fondu partout, notamment entre 2750 et 2450, à cause de la nature vallonnée du terrain.
Grip idéal partout ailleurs.

Sentiers associés

3 Col du Rocher Blanc (versant Ouest) : Pas mal de névés résiduels entre 2750 et 2450.

3 Plateau du Clou > Le Monal : Jonché d'aiguilles de mélèzes, juste à point.

2 Le Monal > Passerelle (1849 m) : Pas un brin d'herbe qui dépasse: même en Suisse, ils font pas aussi propre.

Récit de la sortie

Une course à faire à Tignes me fournit l'occasion d'aller visiter d'un peu plus près le magnifique coin du Monal, et notamment la vallée glaciaire du Clou, juste au-dessus dudit hameau.
Une fois n'est pas coutume, départ matinal (9h15, tout est relatif) de Bonconseil. Le thermomètre du Picasso affiche 3 degrés; va falloir pédaler pour pas geler sur pied.

la montée au Monal se fait assez vite, d'autant plus que
1) l'environnement (immédiat comme lointain) est somptueux et
2) la piste vient d'être refaite au dessus du parking 1799, et est désormais plus lisse que bien des billards.
C'est ici que les choses se gâtent, et la raideur subite de la piste qui continue vers le Clou me rappelle cruellement le manque d'entrainement.
Après avoir rapidement traversé le plateau glaciaire, petite pause rechargement de batteries à mi-parcours, et on attaque le gros morceau: la montée au col. La montée n'a rien d'extrêmement physique, mais les nombreux névés résiduels consécutifs à la chute du week end dernier freinent la progression, et n'aident pas à trouver le bon cheminement, sachant que le sentier (de type plusieurs sentes à vache plus ou moins parallèles) n'est déjà pas très bien tracé à la base.

Tant bien que mal, je finis par atteindre le col, où s'offre à mes yeux ébahis ma première vue sur le Val d'Aoste. Bon pour être honnête, on ne voit pas grand chose, mais le peu qu'on voit (de la Punta di Tei à la Punta Bassac Sud, en passant par la Grande Rousse et son magnifique glacier) donne bien envie d'aller voir de plus près!
J'avais repéré sur IGN l'antécime du Rocher Blanc, à 3012, en me disant que ça pourrait faire un chouette premier 3000, s'il s'avérait roulable. Or, point. Note qu'avec le nombre de pros des 3000 qui sont passés dans le coin, s'il y en avait un de roulable dans le quartier, m'est d'avis que ça se saurait déjà...
En revanche, le vent glacial et la nebbia qui monte de Valgrisenche à vitesse grand V ne donnent pas envie de s'attarder, donc séance photos express, et avanti!

La première portion, jusqu'au petit lac glaciaire, est assez sympa et accessible, dans la plus pure tradition du dré-dans-l'pentu de haute altitude, avec sous les roues une gravette-qui-tient-tant-mieux-qui-tient-pas-tant-pis. Divertissant. La petite traversée sous le lac est bien agréable dans le genre technico-qui-tourne-mais-faut-pas-s'en-coller-une (mazette, y'a du gaz).

C'est là que ça se gâte. Ce que l'on devine être un sentier très intéressant en temps normal (bien que pas toujours très bien tracé), est transformé ici en une alternance de bouts de sentiers (30m dans le meilleur des cas) et de névés à traverser sur son élan (passera, passera pas?) ou à contourner. Si l'on ne rechigne pas à un pilotage un peu free ride, les crêtes (qui voient bien le soleil) offrent une alternative salutaire, mais c'est un peu frustrant quand on pense au potentiel du single. En revanche, la dernière partie jusqu'aux Balmes est très plaisante dans le genre traversée cassante (marches, pif-pafs) mais qui n'oublie pas le côté ludique. Quelques anciennes sentes à vache désormais recouvertes d'herbe permettent de rallier le fond de vallée, vite et bien.
Pour retourner à Saint-Jacques, c'est soit la piste, soit l'herbe en rive droite du torrent, mais dans ce cas là, point de sentier, c'est navigation à vue et démerden sie sich.

Les premiers mètres de D- se font sur la piste, mais cela vaut le coup, car le single de descente sur le Monal est assez unique en son genre: bien cassant (on a rarement vu autant de marches naturelles en si peu de distance) et dans un mélézin d'une beauté absolument renversante. Surtout aujourd'hui, avec les couleurs d'automne, les aiguilles sur le sol et les rayons de soleil qui filtrent à travers les branches.
La bise au biquettes du Monal, et on file vers l'Echaillon et Bonconseil via le petit single herbeux en rive droite du ruisseau (plus propre tu meurs) et la piste de montée (heureusement très belle, ça console un peu).

Pour finir, au parking 1799, je décide de tester le sentier balisé rose, direction Bonconseil. Très bonne pioche: quelques épingles faciles et une looooongue traversée (avec toute ce que ça implique de montées-descentes) dans une ambiance Colombie Britannique bluffante. Que du bon. En revanche, coup de gueule contre le (ou les) goret qui a pris ce sentier piéton pour une piste de DH permanente, en appuyant des dérapages à peu près tous les 20 mètres. Tentative de lobbying auprès de piétons (regardez moi ça, y'a des vététistes qui respectent rien, je suis aussi scandalisé que vous ma brave dame).

Remontée de la station par la route pour retrouver la voiture, bien cramé (dans tous le sens du terme). Sur le parking, trois vététeux visiblement satisfaits de leur journée de ride à base de manips à...3 voitures! De la à penser qu'ils sont les auteurs des labours susdécrits, il n'y a qu'un pas...le franchirons-nous?
Au rayon coup de gueule, la chance de rouler dans un environnement glaciaire aussi riche permet malheureusement aussi de mettre le doigt sur la réalité de la fonte des glaciers. On ne voit jamais aussi bien que de près la différence avant/après...

Cela dit, rien qui ne puisse gâcher une de mes plus belles journées de VDM de la saison!



 
 
 
 

Commentaires

» Par BDS, le samedi 15 octobre 2011 à 18:09

Dommage pour la neige en haut, mais le bas à l'air superbe.

» Par Le ded, le samedi 15 octobre 2011 à 21:15

Avec Gilles, on avait effectivement scanné le coin pour un 3000. Possible mais avec 50 de peuf comme tu le dis si bien. :cool:
Il existe plusieurs indépendants (moniteur de ski, l'hiver ?) qui propose de la dépose navette combi.
Comme le coin est investi d'English, c'est une bonne prépa pour le TGW* :lol: :(
*The Goret's Work :x
Sinon c'est vrai que le monotrace dans le mélèzin vaut sa peine de sueur :cool:

» Par JDV, le samedi 15 octobre 2011 à 21:56

J'imagine que tu penses à tarentaise-tours.com et leurs collègues (dont une petite visite du site internet suffit à vous coller la nausée pour quelques heures :P ). Mais en l'occurrence, à La Thuile, c'est "office du tourisme-approved": ce sont eux qui organisent et tarifient les rotations de navettes, en lieu et place de l'ouverture estivale des remontées mécaniques. Est-ce plus éco-friendly? Vaste débat...
Cela dit, vu la nature du terrain, les sentiers ne résisteraient pas à une saison complète de fréquentation de type TGW. Heureusement que la pratique reste marginale.
En tout état de cause, les trois zouaves en question étaient tout ce qu'il y a de plus français...

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.