Ski
Par JBF le 27.09.07
Accueil > Topo Guide > Sommets > Queyras / Alpes Cottiennes > Tête de Girardin > Tour par les cols de Girardin et Tronchet > Sortie du 24 septembre 2011
 Topo validé par la modération

2875 m Tête de Girardin : Tour par les cols de Girardin et Tronchet

Belle boucle, physiquement abordable, avec 2 descentes techniquement très intéressantes.
Voilà un single-track de montagne de plus !!!

Données techniques

Département : Hautes-Alpes
Massif : Queyras / Alpes Cottiennes
Longueur [?] : 30 km.
Denivelé (+/-) [?] : 1800 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 600 m.
Portage Oblig. [?] : 600 m.
SPR [?] : (90/5/5)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : 3537 ET

Dif. montée [?] : 4
Dif. descente [?] : 4
Exposition [?] : 3

Interêt [?] (8.9/10)

Départ/Accès

Départ : Ceillac (1639 m) - Briançon ou Gap > Guillestre > Gorges du Guil > Ceillac

Itinéraire

Ceillac > Tête de Girardin (2875 m) :
Du Village, monter (SE) à la Cime du Mélezet puis au parking du Fond de Chaurionde (1967 m).
Prendre SE le sentier retracé en 2006, commun aux cols Girardin et Tronchet (100 m de D+ de portage).
Vers 2150 m, prendre à gauche (W) pour le Lac St Anne.
En amont du lac, poursuivre SE par une section plus roulante, jusqu’au pied de la pente terminale.
Prendre le sentier de gauche (E) qui mène plus directement à la Tête de Girardin sans passer par le col homonyme.

Tête de Girardin > Maljasset (1880 m) :
Par de beaux schistes, descendre (W) facilement jusqu’au Col de Girardin.
Basculer sur le versant S du col par un sentier difficile sur les 100 premiers mètres de D- (T4-T5/E3) avec quelques épingles très dures.
Poursuivre plus facilement jusqu'à une bifurcation vers 2480 m.
Soit prendre à gauche la directe pour Maljasset : sentier raide et cassant.
Ou prendre à droite (SW) le GR5. Remonter sur 20 m de D+ (court portage) puis descente plus abordable.
Descendre jusqu'à la D25. Le sentier, est d’abord aérien, exposé (E3/E4) puis fait de multiples épingles très intéressantes techniquement (T3/T4).
Monter à Maljasset.

Maljasset > Col Tronchet (2661 m) :
A l’amont du village, prendre le sentier à gauche (NE), bien défini, sans problème jusqu’au sommet (600 m de D+ de portage parfois pénible).

Col Tronchet > Ceillac :
Suivre intégralement le sentier, très intéressant techniquement sur les 150 m premiers mètres de D- (T4/E3) puis rapide et agréable.
Pour rejoindre le départ prendre la passerelle à gauche au niveau du Fond de Chaurionde.
Suivre le sentier rive gauche du Torrent du Tronchet, traverser au-dessus des campings avant de rejoindre Ceillac.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Col de Girardin (versant SE) > la Barge   Tête de Girardin   Col de Girardin (versant N)   Balcon entre les cols du Tronchet et Girardin   Lac Ste Anne > Fond de Chaurionde   Col Tronchet (versant N)   Chaurionde

Remarques/Variantes

Remarques :
- Sous la Tête de Girardin, on peut visiter l’ancien observatoire militaire, restauré en 2007.

Variantes :
1. Tourner dans le sens horaire :
On peut tourner dans l’autre sens (horaire) mais les descentes sont moins intéressantes, tant pour le Tronchet que pour le Girardin mise à part si on prolonge jusqu'au Lac Miroir et sa descente très intéressante mais engagée sur la Cime du Mélezet .

2. De Maljasset :
On peut, bien sûr partir de Maljasset (prendre le sentier de PR).

3. Shunter la descente jusqu'à Maljasset en traversant l'adret entre les deux cols :
Dans la descente du versant Sud du Girardin vers 2480 m, laisser le GR5 (plus direct mais moins intéressant, une section peu cyclable et le bas trop linéaire) pour emprunter le sentier de PR à gauche. La traversée intermédiaire n'est pas très roulante après avoir franchi la barre entre les points 2432 et 2402 m. Attention : Le sentier de traversée entre les 2 cols n'est pas très bien marqué (multiples traces), prendre la trace en amont de la Cabane de Tronchet et franchir la barre marquée d'un cairn.

4. En Aller/Retour par le Fond de Chaurionde et le Lac Ste Anne (D+ 1200 m dont 800 m en Portage) :.
Suivre le topo et une fois redescendu au Col Girardin, ne pas basculer au Sud mais retourner sur le lac Ste Anne puis rejoindre la descente du Col Tronchet par l'itinéraire emprunté à la montée.

5. Par le lac Miroir (D+ 1240 m dont 350 m en portage) :
Le départ se fait de la station de ski. Prendre la piste en rive gauche du torrent qui passe à proximité de la Cime du Mélezet et bifurque dans la forêt pour rejoindre les pistes de la station.
La piste monte dans la station en poussage avec des portions roulantes. Au collet Saint Anne, redescendre de 20 m la piste pour prendre le sentier montant au Lac de Saint Anne pour retrouver le parcours du topo. Descendre par le même itinéraire jusque vers 2300 m sous le téléski de St Anne. Le sentier reste à flanc avant de rejoindre le Lac Miroir. De là, descente directe sur Ceillac très technique et exposée par moments.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Majoritairement schisteux, assez lisse.
Calcaire entre le Lac Ste Anne et le pied du Col de Girardin donc un peu plus cassant.

Hébergements associés : Refuge CAF de Maljasset

Sortie(s) GPS associée(s) : 28.09.11 23.08.11

Photos

Col de Girardin
Col de Girardin [par JBF]
Col Tronchet
Col Tronchet [par JBF]

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par JBF, le jeudi 09 aout 2018 à 23:30 (9/10)

Fait cette année en double A/R depuis Ceillac.
Excellent aussi par cette variante.
2 belles descentes et le retour sur Ceillac est vraiment sympa.

» Par MisterE, le dimanche 05 juillet 2015 à 21:15 (9/10)

vu l'intérêt moindre des descentes côté Ubaye (d'après les commentiares) j'ai préféré l'option double A/R et descente par les lacs, un bon p'tit topo qui vaut le détour

» Par Djool, le jeudi 25 juillet 2013 à 23:04 (8/10)

Fait en A/R seulement, mais super sortie, très esthétique.

» 17 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Tête de Girardin, Tour par les cols de Girardin et Tronchet : Sortie du samedi 24 septembre 2011 par Florent

Participants : Gwenn

Remarques terrain

grip au poil

Sentiers associés

4 Col de Girardin (versant SE) > la Barge : juste le haut : effectivement pas trop propre, mais la section T4 est courte

3 Tête de Girardin : toujours aussi fun ! pas plus que T2.

3 Balcon entre les cols du Tronchet et Girardin : ma cotation : T4 Déjà ya que la moitié qui roule, et ce qui roule n'est pas T3 ni T2 comme sur ST. Evite effectivement de redescendre sur Maljasset, mais pas un grand plaisir sur le vélo.

3 Col de Girardin (versant N) : parfait. Merci pour ceux qui ont tracé les rigoles et qui maintiennent le sentier en état !

Récit de la sortie

Ca commençait à devenir une classique et moi je ne connaissais pas le col Tronchet. Avec Gwenn on choisit donc le sens anti-horaire pour finir le col Tronchet.

Au départ météo pas folichonne sur la Font-Sancte (nuages accrochés), mais ce coin de ciel restera finalement assez bleu !



 
 
 
 

Commentaires

» Par L-Ric, le mardi 27 septembre 2011 à 12:23

ha ! les classiques du Queyras, leurs variantes, les variantes des variantes, les variantes des ... :lost: :D
même avec des nuages, comme tu dis "trop beau" :happy:

» Par Geux, le mardi 27 septembre 2011 à 14:09

leurs variantes, les variantes des variantes, les variantes des ... :lost: :D
:lol: :lol: :lol:

Belle sortie les GwennOrent !
Ah, toujours ces problèmes de cotation. :wink:

» Par Leced, le mardi 27 septembre 2011 à 16:30

Vraiament pas daccord avec toi sur la traversée au dessus de Maljasset: elle roule quasi toute hormis un passage en déséscalade sur 2 m et me semble pas plus dur qu'un T3 :happy:

» Par Phil'Ô, le mardi 27 septembre 2011 à 16:51

Idem, pas d'acc sur ton estimation de la descente de la tête de Girardin. C'est pas à mettre sous les roues de quelqu'un qui n'est à l'aise que dans du T2 et qui trouve déjà ses limites dans du T3 : la pente est quand même là (j'ai pas de pied à coulisse, mais on est près, voir au delà des fameux 30% (*) )et faut savoir doser le freinage, même si nous on s'y éclate tant c'est fun et joueur !


(*)30 % car :
Les cotations Vttour a dit :* T2 = Sentier large, pente moyenne ( 20% < P< 30%), pas de devers, obstacles faciles (pierres de diam < 5 cm), épingles faciles.
* T3 = Sentier étroit (< 50 cm), forte pente (> 30 %), devers faible ou courtes sections fortes, obstacles difficiles ( racines, marches < 30 cm, pierres de diam 5-> 15 cm), épingles difficiles (à angle aigu, plongeantes, enchaînées-pifpaf, sortie étroite ou déversante) peu nombreuses (< 10)

» Par Florent, le mardi 27 septembre 2011 à 17:19

@leced : je suis pas le seul à le dire, cf de ptitdej, et commentaire en rouge sur le topo. donc surrement pas T2 comme sur ST. Ensuite, si je dis que c'est pas T3, c'est juste que je le fais sous le controle de Gwenn qui a le niveau T3 "lisse" style Queyras. Toi et moi on passe tous les deux du T5, et on est pas les mieux placés pour faire la différence entre T3 et T4 (on les passe à haute vitesse...)

@philO : le seul pb de ces cotations , c'est que le T3 est un véritable fourre-tout qui va du sentier lisse style Queyras, à du sentier pourri qui réclame beaucoup plus de finesse en trial, comme cette traversée sous l'Adret du Girardin. On retombe sur le véritable problème de compression des niveaux car certains ne veulent pas d'une ouverture vers le haut :wink:

Exemple : la cotation dit sentier étroit < 50 cm, mais dans le cas présent ça veut rien dire : le passage obligé sur le sentier entre 2 pierre est peut-être de de 1 cm (= précision trial).

Un sentier T3 doit pouvoir être roulé à assez haute vitesse... ce qui n'est pas le cas du sentier en question...

Pour le sentier de la tête de Girardin, et bien j'ai du mal à admettre que on mette la même cotation à deux sentiers

- la tête de Girardin ou Gwenn s'éclate
- la traversée ou elle est à pieds...

La difficulté intrinsèque entre les deux n'a rien à voir. Entre maitriser on freinage et avoir des aptitude au trial (même facile), on franchit un gros cap de pilotage.

De toutes façons, sur ces cotations, personne en particulier ne détient de vérité, il faut faire une moyenne :wink:

» Par Phil'Ô, le mardi 27 septembre 2011 à 19:28

C'est clair que le débat sur les cotations est sans fin... :oops:

J'ai parfois des hésitations et cette règle écrite a le mérite d'exister et de m'aider dans mes interprétations. Ensuite, il est toujours aussi clair qu'il faut moyenner sans occulter le passage max si celui-ci est significatif... Bref, pas facile tout ça :lost:

» Par Leced, le mardi 27 septembre 2011 à 20:24

Le seul soucis du sentier en traversé est qu'il est étroit avec un peu d'expo, voila la difficultée :wink:

» Par Florent, le mardi 27 septembre 2011 à 21:44

oui ;)

Le seul soucis c'est qu'il est vachement trop étroit pour un T3 :wink:

@PhilO : je partage ton constat et si je relance le sujet, c'est aussi pour faire prendre conscience qu'une note décidée par une personne seule n'est pas représentative. Un moyennage des notes données par les répétiteurs convergent vers une note moyenne. On va essayer d'aller dans ce sens :happy:

» Par Le ded, le mercredi 28 septembre 2011 à 08:30

Quelle chance de pouvoir rouler en couple, Flo :roll: :wink:


Sinon élargissons la cotation (je sais ça se discute mais sans déboucher!).
Je pense que les sentiers T3 représentent le plus grand pourcentage de sentiers roulés.
TL3 pour un sentier Lisse en partie
TT3 pour un sentier majoritairement Trialisant
...

Je ne veux pas revenir sur un débat précédent mais la cotation est souvent une affaire (trop) personnelle. Une quiche cotera T4 un sentier T2 pour certains et qui peut être véritablement T3 pour la plupart des répétiteurs. :cool:

» Par Phil'Ô, le mercredi 28 septembre 2011 à 08:36

Sans réinventer la roue, l'idée de demander aux répétiteurs de re-coter un parcours et que la cotation du topo se mette à jour automatiquement en effectuant une moyenne est interessante (comme la note d'intérêt par exemple).

Le seul problème est le référentiel de chaque répétiteur... Comme le dit Le ded

le ded a dit :Une quiche cotera T4 un sentier T2 pour certains et qui peut être véritablement T3 pour la plupart de répétiteurs.

Sans être des super-héros, les modérateurs sont aussi là pour discutter/corriger certaines cotations.

Chez les modos, nous avions convenu d'ajouter une seconde cotation de descente. La première étant la moyenne du parcours (cotation pour se faire plaisir) et la seconde le niveau du passage le plus dur (s'il est significatif bien sûr)... Mais on attend toujours que cela soit codé :oops: :ill:

Peut-être qu'un débat public sur le forum pourrait faire émerger des idées intéressantes, mais le plus compliqué actuellement c'est de faire évoluer le code... le boss ayant d'autres chats à fouetter :oops:

» Par Le ded, le mercredi 28 septembre 2011 à 09:22

"Une quiche..." aucune connotation péjorative mais seulement un terme extrémiste pour un répétiteur cycliste débutant face à une élite qui passe du T5 (2 mondes différents en fait :P ).
Peut être se baser sur un référentiel pour coter le T3/T4 et non pas sur une appréciation personnelle?
La qualité de pilotage progressant sans cesse, il est normal que l'on perde une vision objective de la difficulté du terrain. Il faudrait donc ramener cette cotation à une correspondance/évaluation de sentier à sentier :oops:

» Par L-Ric, le mercredi 28 septembre 2011 à 11:26

Les critères de cotation définis sont plutôt pas mauvais, je m'y retrouvais quand j'étais une "quiche" et encore aujourd'hui après qq progrès :wink:
Par contre avant de coter un sentier, je relis ces critères afin d'y coller au plus près.
Aujourd'hui l'évolution pourrait être une ouverture vers le haut :~ mais pour qui ? y a t'il beaucoup de vttétistes qui franchissent la totalité de la "définition" T5 et pourraient envisager trialiser du NR :~
Une autre évolution : définir une classe FR pour ceux qui sortent des sentiers (balisés, cartographiés, ou sente continue pouvant être appelée sentier). Cette classe FreeRide serait justifiée si on veut associer une trace GPS à l'intégralité des itinéraires réalisés. :lol:

» Par Florent, le mercredi 28 septembre 2011 à 11:30

Freeride, rappelons que notre engagement à tous avec la MBF, Eco-Sentiers nous l'interdit :wink:

NON cette ouverture vers le haut permetrait au contraire de ne pas SOUS coter certains sentiers
exemple frappant de ces deux sentiers cotés T3 et pour lesquels dans un cas Gwenn se fait grave plaisir et dans l'autre cas elle est à pieds.

» Par Phil'Ô, le mercredi 28 septembre 2011 à 11:33

L-Ric a dit :Aujourd'hui l'évolution pourrait être une ouverture vers le haut mais pour qui ? y a t'il beaucoup de vttétistes qui franchissent la totalité de la "définition" T5 et pourraient envisager trialiser du NR

C'est exactement les arguments que j'ai utilisé dans la discussion côté modos :cool: .

Le consensus s'était dégagé vers une double cotation (moyenne + partie la plus dure) pour gagner en finesse, et la création du T5+ pour les 20 cadors qui se baladent dans le T5 actuel et qui tentent de rouler des trucs NR pour le quidam.

Jeroen a dit :1/ une échelle de T1 à T5 + un indice supplémentaire comme actuellement, mais peut être renommer le NR qui est subjectif. NR pour moi par exemple, ça commence au T5...

Peut être T5+ qui engloberait tout ce qui se trouve au dessus de T5 ? T6 je ne suis pas trop pour car ça sous entendrait un T7, et là on s'adresse au 5 personnes en France... Le but de VTTour c'est quand même de décrire de la balade en VTT, pas des challenges en trial.

2/ une première cotation qui donnerait le niveau mini requis pour se faire plaisir sur l'itinéraire, c'est avant tout ce qu'on recherche non ?

3/ Une deuxième cotation qui donne le niveau max significatif rencontré sur l'itinéraire, dans une fourchette de 10% (non significatif en dessous) à 20% (au dessus, la première cotation est à revoir)


On attend juste que le boss mette en place sa propre proposition :oops:

» Par Florent, le mercredi 28 septembre 2011 à 11:37

Mais cette double cotation ne résoud pas le problème de ces deux sentiers qui resteraient cotés T3 ??? :wink:

Bref on en revient surtout à notre histoire de moyenne (et les modérateurs sur ce point ne sont pas mieux placés pour évaluer que les autres).

» Par Phil'Ô, le mercredi 28 septembre 2011 à 11:42

De toute façon, une cotation est forcément subjective et dépend tellement du bagage technique du vttiste... Certains sont à l'aise dans le cassant et moins dans les épingles (et l'inverse), d'autres se régalent quand il y a de la pente alors que ça bloque certains... etc...

Les critères rappelés ci-dessus sont là pour nous aider à l'être un peu moins... :oops:

Pour ce qui est de la double cotation (tout comme son ouverture vers le haut d'ailleurs :wink: ), ça ne résoud pas tous les problèmes ! Ca apporte juste plus de finesse dans la description de la difficulté rencontrée sans être LA solution universelle :( .

Un dernier point, qui parfois fait dévier les cotations, c'est l'exposition. Elle a toujours tendance à faire surcôter... alors qu'en théorie il faut en faire abstraction car traitée à part :lost:

Bref, je le répète : C'est jamais facile de bien côter. :oops:

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.