Ski
Par francois le 26.08.19
Accueil > Topo Guide > Sommets > Aragon > Pico Llauset > Grand Huit Anéto / Posets > Sortie du 12 juillet 2020
 Topo validé par la modération

2860 m Pico Llauset : Grand Huit Anéto / Posets

Une double boucle extraordinaire : beaucoup de sentiers dont 4 d'anthologie (Crêtes de Sierra Négra, col de Sahun-Sahun, col de Vénasque, Entécade-Bordes), des paysages extraordinaires entre les 2 plus hauts massifs de Pyrénées espagnoles (Anéto et Posets).
Des descentes techniques, du portage, des passages en altitude, un grand sommet à pied, le Vallibierne à 3069 m (facultatif), bref du grand VDM.

Données techniques

Région : Aragon
Longueur [?] : 207 km.
Denivelé (+/-) [?] : 7900 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 1500 m.
Portage Oblig. [?] : 500 m.
SPR [?] : (30/60/10)

Nb de jours : 4, 5
Cartographie [?] : Anéto Posets

Dif. montée [?] : 5
Dif. descente [?] : 4
Dif. max : T5 ponctuellement
Exposition [?] : 3

Interêt [?] (10/10)

Départ/Accès

Départ : Anéto (1300 m) - Montréjeau - Vielha - Tunnel de Vielha bouche Sud du tunnel- Anzeto

Itinéraire

Il s'agit d'une double boucle, un grand huit qui consiste à entrelacer les tours des Posets et de l'Anéto.

Jour 1 :
Anéto village > Lac de Llauset > Col de Llauset > Crêtes de Sierra Negra > Benasque.

Jour 2 :
Vallon d'Estos > Col Chistau > Viados > San Juan de Plan > Saravillo.

Jour 3 :
Ibon de Plan > Colladeta del Ibon > Collado de la Cruz > Col de Sahun > Sahun > Benasque > Hospital de Benasque.

Jour 4 :
Port de Venasque > Hospice de France > Coth de Poilanet > Bordès > Vielha - Tunnel de Vielha > Aneto village.

Pour plus de détails, voir la trace gpx.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Port de Vénasque   Entécade-Bordes   Camping Aneto > Benasque (GR11)

Remarques/Variantes

Soyons clair, je n'ai (pour une fois) rien inventé. J'ai trouvé ces traces vraiment extraordinaires sur le site de planicycle: http://www.plani-cycles.fr.

Nous les devons au fameux pbda, grand défricheur devant l'éternel et au remarquable travail de jpr31, tous deux membres hyperactifs de planicycle mais j'en oublie sûrement, qu'ils me pardonnent.
Je ne peux que rendre hommage au travail de défrichage de pbda (et autres ?), on passe sur des sentiers qui n'existent sur aucune de mes cartes (par exemple la longue traversée entre le Colladeta de l'Ibon et le Collado de la Cruz), j'aimerais bien connaître ses sources...

Je me suis juste contenté de relier ces traces entre elles ce qui donne une double boucle magnifique.

Quelques remarques techniques : la boucle est ici décrite au départ du village d'Aneto mais on peut aussi parfaitement démarrer à Benasque, point de jonction des deux boucles.

Le découpage décrit ici présente une deuxième étape assez courte et une troisième étape assez longue.
On peut peut-être dormir à Benasque, ça raccourci la première et rallonge la deuxième étape.

Attention aussi à la longueur de la dernière étape si on veut éviter la route au maximum.

Le passage du tunnel de Vielha : il n'est pas interdit aux vélos. C'est une expérience intéressante, quoiqu'un peu stressante. Ça monte: 200 m de D+ en 6 km, donc ça dure un peu, ça fait beaucoup de bruit mais ça ne pue pas tant que ça...
Il faut être équipé de feux avant (complètement inutile mais y faut...) et surtout de feux arrière, à mon avis complètement indispensable. Deux solutions : soit vous êtes repéré un peu avant l'entrée du tunnel, ce qui s'est passé pour ma première traversée lors de ma traversée des Pyrénées : on vous demande (par un interphone surpuissant) d'attendre un peu et dans ce cas vous avez droit à une voiture suiveuse qui vous protège efficacement des voitures, camions et autres semi-remorques...
Soit le technicien roupille devant son poste de contrôle : vous y allez quand même mais en roulant sur le trottoir, ce qui me paraît beaucoup plus sûr.

Hébergements : il y a pléthore à Benasque.
A Saravilllo, l'Albergue Borda Miguela est vraiment intéressante : 35 € en demi pension (chambre avec douche et serviettes comme à l'hôtel) y compris un petit déjeuner copieux avec omelette (Tél. : +34 652 70 11 47).

L'hospital de Benasque vaut le détour (+34 608 53 60 53).

Refuge d'Estos : +34 974 344 515.


Commentaires Terrain/Points d'eau :
Attention, c'est du vdm : il faut parfois bien regarder le terrain pour choisir sa trajectoire et sa route (en particulier dans le massif du Cotiella).
Beaucoup de sentiers souvent techniques, de la piste essentiellement en montée et vraiment pas beaucoup de route...

Voir aussi : http://www.plani-cycles.fr/cr-topo/velo/vtt/autour-de-l-aneto-j1-llauret-sierra-negra-0,3345,,4,.html

Sortie(s) GPS associée(s) : 12.07.20 11.07.20 10.07.20

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par enezvtt, le lundi 05 octobre 2020 à 06:18 (10/10)

Nous avons parcouru seulement la partie "tour de l'Aneto". Du grand VDM, Sierra Negra immense, vallée de Bénasque magnifique, et descentes très belles du port de Vénasque et sur Es Bordes.

» Par Florent, le lundi 24 aout 2020 à 12:46

La partie Est du 8 est un must, la partie Ouest avec le passage du Puerto de Chistau à est oublier à mon humble avis. Seulement 400m max de deniv roulable en continu, le reste trop haché et de la piste en dessous, ça fait peu pour 1400m de D- jusqu'a Plan.

» Par mjaviere, le mercredi 28 aout 2019 à 08:24

Bonus de une journe depuis Refuge de Viados : Bachimala (3177 m)
pirenaicas.es/pico-bachimala

» 1 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Tour de l'Aneto, J3 et J4. 100 épingles du Port de Vénasque et col de l'Entecade : Sortie du dimanche 12 juillet 2020 par enezvtt

Participants : Fabien

Remarques terrain


Sentiers associés

3 Port de Vénasque : Grandiose, dommage que le plafond était bas.

4 Entécade-Bordes : Magnifique sur le haut dans de grands espaces, parfois la chute est proscrite (pelouse raide en traversée). Dans la forêt, l'humidité nous a empêché de lâcher complètement les freins.

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : Benasque - refuge Estos - Benasque - Port de Vénasque - Hospice de France - Col de l'Entecade - Es Bordes - Betlan

J0 et J1 : Vielha-Aneto et tricotages autour d'Aneto
J2 : magique Sierra Negra
Jour 3 : But à Estos
Au programme, nous devions passer le port de Gistain par le val d’Estos pour rejoindre le val de la Cinqueta. Les orages étaient prévus à partir de 13h00
Départ à 7h00. On monte par la route jusqu’à l’entrée du Val d’Estos. Large piste au départ, avec des raidards violents puis chemin pavé jusqu’au refuge. Mais je n'ai pas de jambes. Plus rien. Je ne profite pas de ce beau torrent sepentant de gorges en prairies, cernés par des sommets à plus de 3000 m. Je gamberge dans la montée. Les jours qui veinnent sont encore longs, en haute montagne et la météo orageuse. Réflexion lors de la pause au refuge, nous reprenons le chemin de la vallée. Mine de rien, le ciel se charge de nuage. A 10h00, le tonnerre gronde, les Posets sont noirs. A 10h40, les premières gouttes se transforment en un déluge. On arrive trempé jusqu’au fond des sacoches étanches ! L’hôtel a pitié de nous et nous ouvre une chambre, 3h avant l’horaire normal d’arrivée.
Grosse sieste après le pique nique dans la chambre, avec le bruit des hélicos des secours en montagne qui n’arrêtent pas de faire des rotations. Il y a eu du grabuge sur les sommets, avec un tel orage un peu trop matinal. Donc pas de regret, nous aurions été aux alentours du col au mauvais moment, avec une descente en plus technique de l’autre côté.

Jour 4 : Port de Vénasque, et descente sur Es Bordes. Grand VDM.
Météo encore très instable aujourd’hui, avec des prévisions qui disent tout et leur contraire. Nous avons deux possibilités pour retrouver la voiture : 90 km de route avec 1600 m de D+ et le tunnel de Vielha à l’envers, ou on passe le Port de Vénasque et on rejoint le val d’Aran au mieux.
On met le nez dehors, on tente le Port de Vénasque.
Il nous faudra 1h20 par la route pour rejoindre l’Hospital de Vénasque, et c’est loin d’être plat. Personne sur la route, personne à l’Hospital et sur la piste au dessus. Nous profitons de ce calme grâce à une lumière splendide sur les vallons de Litérole et les contreforts de l’Aneto. Que de souvenirs ici, dans un secteur loin de Toulouse mais on n’y vient jamais pour rien.
On prend l’itinéraire de François, le plus à l’Est pour monter au plus raide. Ca porte, pousse, et Fabien roule parfois. Le plateau intermédiaire magnifique, on passe au petit étang photogénique avec la face nord de l’Aneto derrière. Le pied. Mais je pioche. L’arrivée au Port de Vénasque est dure. 1h40 pour 600 m de D+.
Là haut, on rejoint les nuages et les randonneurs : discussions félicitations. Encore des souvenirs de ce col où je suis monté plusieurs dizaines de fois, mais jamais en vélo !
On ne quittera ni les nuages, ni les randonneurs ! On passe dire bonjour au gardien du refuge et on file dans une ambiance humide jusqu’à l’Hospice. Oui, cette descente est vraiment belle. Mais en 15 ans, le chemin d’est vraiment dégradé. Les lacets du haut fortement endommagés, plus de rigole dans les épingles (tant mieux pour les VTT), une zone d’éboulis qui s’écroule après la cascade.
Un peu de monde mais la météo nous a préservé de la horde d’un classique WE du 14 juillet. Pause resturation à l’Hospice.
Allez, c’est reparti pour le col sous l’Entécade. On a 1300 m de D+ dans les pattes, il en reste au mois 700. On remet dans le droit chemin un espagnol qui descendait sur Luchon alors qu’il voulait aller au Portillon, et une famille qui croyait aller à la cabane de Roumingau mais qui allait à l’Hospice… il est vrai que le balisage randonneur est très disparate.
Belle ambiance sous le plafond des nuages, qui nous prive toutefois des vues sur l’Aneto. Je n’avais jamais fait cette montée, la fin est rude mais une bonne partie passe sur le vélo.
Repas, et dernière descente sur Es Bordes qu’on ne connaît pas mais recommandée par tous ceux qui l’ont parcourue. Le haut à flanc est magnifique, quel boulot des anciens. Heureusement c’est sec car par endroit, faut pas tomber. La fin dans la forêt est plus classique, mais dommage pour nous c’est humide et les racines et cailloux glissent.
Merci bien à ceux qui ont réouvert ce chemin.
Retour dans la vallée, et très longue remontée à Betlan , 100 m de D+ qui sont les plus longs. Des regrets de ne pas avoir parcouru toutes les boucles, mais pour un tel raid, il faut tous les voyants au vert.

Merci à Fabien pour avoir partagé ces beaux moments et en encore un grand merci à Canyon France pour m'avoir dégoté une base sur le Spectral. Sans eux, je n'aurai pas pu faire ce tour magnifique.
Ces quelques jours m'auront constitué un fond de caisse utile pour mes 4 semaines dans les PO !


Distance réelle parcourue : 80 km
Denivelé réel effectué : 3000 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par Fabien, le mercredi 07 octobre 2020 à 10:49

Le plus dur c'est de glander tout une après-midi dans une chambre d'hotel! Mais ca valait le coup d'attendre pour la journée suivante.

» Par enezvtt, le mercredi 07 octobre 2020 à 17:06

Ca s'appelle de la récupération inactive...

» Par Phil'Ô, le mercredi 07 octobre 2020 à 19:14

Quel beau périple. :cool:

» Par Florent, le mercredi 07 octobre 2020 à 20:29

arf, j'aurais bien aimé avoir votre retour sur la partie du 8 que vous n'avez pas pu faire...

» Par enezvtt, le mercredi 07 octobre 2020 à 20:30

Il faudra attendre que la neige fonde pour faire le huit côté Cinqueta / Cinca !

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.