Ski
Accueil > Topo Guide > Sentiers > Grand-Paradis > Tour de la Pointe du Rocher Blanc (Bec de Percia) (sortie du 18 juillet 2015)

Tour de la Pointe du Rocher Blanc (Bec de Percia) : Sortie du samedi 18 juillet 2015 par tinou74

Participants : totof74, totoff

Remarques terrain

Sec

Sentiers associés

3 Colle di Lago Nero (versant E) : Trop haché dans sa partie haute mais peut être n'avons nous pas apprécié du fait de névés persistants masquant en partie le sentier. Contournement final agréable

3 Col du Rocher Blanc (versant Ouest) : Sentier étonnamment bien cyclable vu le versant descendu

3 Plateau du Clou > Le Monal : Une portion difficile dans le haut, facile mais un peu trialisant ensuite

2 Le Monal > Passerelle (1849 m) : Evite un bout de piste avec une zone de blocs à passer

3 Grand Bois > La Raie : Sentier large aux tournants faciles où l'on peut prendre de la vitesse

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : La Raie > Le Fenil > Vallon du Clou > Col du Lac Noir > Col du Rocher Blanc > Vallon du Clou > Le Monal > Grand Bois > La Raie

Départ du lieu-dit La Raie sur la route du col de l’Iseran à 1346 m avec comme premier objectif le col du Lac Noir à 2869 m. Autant dire que l’on va mettre un certain temps à avaler ces misérables (dirait Tof) premiers 1500 m de D+.
Petite piste ombragée pour démarrer. Piste dont la raideur somme toute conséquente nécessite de ne pas partir trop vite (c’était mon cas) afin de faire monter les pulsations en douceur ; Court bout de goudron bien raide au Chenal puis bonne piste régulière pour rejoindre le Fenil. A partir de là la piste permettant d’entrer dans le vallon du Clou n’est qu’une succession de « raidards » gentiment entrecoupés de quelques portions plus roulantes.
Parcours facile ensuite dans le vallon du Clou jusqu’à la vacherie des Balmes.
Entre celle-ci et le lac du Clou le sentier bien marqué alterne portions encore roulantes et zones de portage avec vue sur le glacier supérieur des Balmes.
Le temps est ce matin bien nuageux et le manque de soleil ne nous permet pas d’admirer les reflets des montagnes dans le lac Noir.
Il reste alors 250 m de D+ pour rejoindre le col mais il faut remonter hors sentier un éboulis passablement raide. Totoff choisit après une première montée à droite du lac de revenir assez rapidement dans le thalweg rocheux descendant du col tandis que trompé par des cairns Tof et moi allons nous embêter en traversant plus haut au milieu de blocs instables. La trace annexée à la sortie étant celle de Totoff, vous pouvez la suivre en confiance, c’est la meilleure option.
Pour rebondir sur la discussion intérêt de GPS c’est dans ce genre de lieu (absence de sentier, cairns disséminés dans la nature qu’une bonne trace GPS rend des services que n’apporte pas la carte (que nous avions bien sur avec nous y compris la carte italienne l’escursionista d’ailleurs).

Nous avons été unanimes pour ne pas trouver la descente de la partie haute de ce versant très enthousiasmante. Pas de sentier bien défini, zones d’éboulis, névés persistants vont gêner un peu la progression. A la côte 2650 m, par une traversée facile nous rejoignons la partie haute du vallon del grapillon sous le col de Vaudet (ou du rocher Blanc). Une première zone roulante nous mène au pied de la pente finale qui sera avalée rapidement.

A ce point de la randonnée, Totoff a du se rendre à l’évidence que la pointe du Rocher Blanc à 3023 m qu’il rêvait de mettre à son palmarès ne pouvait s’atteindre qu’après une raide montée au milieu d’éboulis, sans véritable sentier, dont la descente sur un VTT semblait tout aussi problématique que le portage qui était censé la précéder. Pourtant la trace qu’il nous avait fourni « dré dans le pentu » ne semblait pas laisser place à la moindre hésitation de sa part (voir photo google earth de l'itinéraire envisagé !!).

Du coup après avoir renoncé à laisser nos empreintes au dessus de 3000 m, nous attaquons les 1500 m de descente qui nous séparent de notre point de départ.
Le soleil ne faisant que quelques apparitions entre les cumulus, la descente va être entrecoupée de bonnes pauses de façon à permettre à Totoff d’attendre patiemment le soleil afin de nous immortaliser au milieu d’un paysage souriant..
Une descente technique mais étonnamment roulante de la pente d’éboulis du col nous ramène au fond du vallon du Clou.. Après un petit détour pour traverser les bergeries en grande partie ruinées du Plan et du Clou, nous descendons par un sympathique sentier en forêt jusqu’au Monal. Après une traversée facile vers l’Echaillon et le parking de Grand Bois nous terminons par une descente à mach 2 du sentier traversant le Grand Bois pour terminer à La Raie. Une descente en tout point recommandable, variée et très longue traversant tous les étages de végétation des fleurs de pelouses alpines du col au mélezen de l’arrivée en passant par le splendide vallon pastoral du Clou. Conseillé tout particulièrement en automne.


Distance réelle parcourue : 27 km
Denivelé réel effectué : 1900 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par Le ded, le samedi 18 juillet 2015 à 21:01

Concernant le GPS, 1 personne dénigre pour 9 qui se taisent. :P donc très bel outil qui vient com(sur)plé(an)ter le bout de carte qui ne recèle pas toujours le bon sentier :wink:
Pour la pointe du Rocher Blanc, effectivement y'a rien à se mettre sous la dent :P

» Par totof74, le dimanche 19 juillet 2015 à 12:00

Le Hum où est Charlie veut tout dire Tinou, cette fois le message est clair, tu dois refaire ta garde-robe dans des couleurs plus chatoyante. :D
Sinon un joli tour en Tarentaise...

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.