Ski
Accueil > Topo Guide > Sentiers > Queyras / Alpes Cottiennes > Tour du Queyras, Découverte du Massif en 5j depuis l'Ubaye (sortie du 18 aout 2009)

Tour du Queyras, Découverte du Massif en 5j depuis l'Ubaye : Sortie du mardi 18 aout 2009 par Geux

Participants : Raph

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : test

J1 : Maljasset -> St Véran
Après une courte nuit au refuge C.A.F de Maljasset, nous voilà partis pour ce premier jour de raid. Espérant au moins 200 m de roulage en direction du Col Girardin, je suis vite déçu car le portage (rustique dès le début) commence 5 min après le départ. Arrivés au Col, on admire le sentier de descente de la Tête, qui après une petite remontée de 180 m, s'offre à nous. Ce fameux serpentin entre les schistes est vraiment un pur régal, mais ce n'est pas fini, car la descente sur le Lac St Anne, puis le Lac Miroir et enfin sur Ceillac, bien que bien technique en dessous du Lac Mirroir est excellente. Seulement, après presque 1300 de D- enchaînés presque d'une traite, il faut remonter sur le Col des Estronques. Arrivés aux environs de 14h à Ceillac le ventre vide, on prend rapidement un Sandwich au Snack du Village et on attaque la montée sur route, puis piste, puis sentier roulant, puis indéniablement sentier poussant. D'ailleurs, notre état de fatigue déjà avancé avant le début de cette montée, bien que roulante (mais très raide !), nous oblige à pousser sur les 400-500 derniers mètres. Arrivé au Col, la grosse chaleur laisse place à un vent frisquet, qui ne fait que renforcer notre envie de descendre sur St Véran. J'avais entendu de très bonnes critiques quant à cette descente, et à vrai dire, les personnes concernées ne s'étaient pas trompées. Peu technique, elle s'enchaîne à Mach 12, enchaînant épingles rapides, et singles en sous bois, toujours dans cette ambiance queyrasienne si particulière, qui nous donne l'impression que les sentiers sont vraiment faits pour le VTT. Arrivés en bas on effectue très rapidement la courte remontée sur St Véran où nous arrivons au gîte " Les Gabelous " juste pour l'heure du souper. Ce gîte est très sympathique malgré l'ambiance "touriste "

J2 : St Véran -> Abriès
Départ un peu tardif, sûrement dût à la grosse journée de la veille. Nous partons donc à 9h de StbVéran en direction du Pic de Caramantran qui sera au passage notre premier 3000 à Vélo. La piste jusqu'à la Chapelle de Clausis se fait rapidement et agréablement, même si les navettes remplies de touristes sont gênantes ... La montée vers le Col de St Véran se fait tranquillement sur un GR étroit mais relativement propre, ce qui limite quand même le poussage sur de petites distances. Arrivés au Col de St Véran, on recroise un randonneur visiblement frustré de s'être fait doublé en montée par des vélos et qui va nous tirer la bourre pendant la montée du Caramantran en se ventant de monter plus vite qu'un VTTiste en train de porter. Au sommet, on s'empresse d'enfiler les protecs et de prendre le casse-croute pour dévaler la superbe descente dans les Schistes puis dans le pierrier de Chamoussière en direction du Refuge Agnel. Malgré la partie très technique en dessous du Pic Caramantran (épingles serrées, raides, cassantes et déversantes ) on prend un véritable plaisir à descendre ces 550 m de D- ! Une fois au Refuge Agnel, on suit le plan initial (aussi modeste soit-il) qui consistait a monter au Col Vieux et à redescendre sur Abriès (nous reviendrons l'année prochaine pour une grosse journée dans le secteur histoire de cumuler les 3000 sympas du coin). Nous croisons alors 6 qui se sont fait gentiment déposer en voiture au Col Agnel avec leurs vélos de descente. Ceci dit, le comble est que nous en dépasserons 2 très rapidement, puis le reste de la troupe en dessous de la dalle, preuve qu'ils devraient se mettre à faire de la Montagne pour apprendre à rouler... Une drôle d'ambiance règne cependant tout le long de la descente, les randonneurs ne répondant pas à nos "bonjours" amicaux. Effectivement, nous descendions en pleine "heure de pointe", gênant ainsi beaucoup de piétons n'aimant pas l'ambiance bike park qu'avait pris le sentier. En effet, la fin du parcours ressemble beaucoup à ce que l'on trouve en station : chemin très large et défoncé, épingles très (trop) faciles... ce qui nous laissa un sentiment mitigé la fin de la descente malgré son caractère " mythique ". Après un bout de route pour rejoindre Abriès, on croise Marco et Yoyo (et oui des Grevttistes dans le Queyras attirent tout de suite l'attention) qui nous confirment les plans pour les jours à venir (surtout pour le lendemain...).


J 3 Abriès -> Abriès :
Après une rapide vérification des vélos, départ à 7h30 d'Abriès. La première partie de la rando se fait d'abord sur une route qui se transforme peu à peu en une piste efficace. Nous rejoindrons le point 2040m en un peu moins de 2h. Les choses se corsent à partir de ce point, juste après la traversée d'une passerelle. En effet, ici commence les premiers mètres de portage. Le début s'effectue sur un sentier plat mais tellement étroit que l'on perd du temps à pousser (voire porter pour les intégristes). Nous parcourons les 520m qui nous séparent du lac St Anne en 2h. Le lac est magnifique, mais pas le temps de traîner, il faut encore porter 800m. La montée au col Malriff (on peut presque parler d'ascension) est des plus rustiques mais le mental est présent. Nous apercevons enfin l'objectif, le Grand Glaiza est
vraiment impressionnant et semble être au bout du monde vu d'ici. La montée au pic est bizarrement plus "agréable" (toute proportion gardée) que la montée au col Malriff. Le tracé est bien marqué, presque propre par endroit. Nous atteignons le sommet a 15h après 7h de montée. Le paysage est, pour ma petite personne, tout simplement incroyable. Nous avons l'impression de contempler un sol lunaire, le chaos et les grosses dalles de schistes règnent en maître. Comme prévu les 50 premiers mètres sont inroulables mais le reste passe en intégralité sur le vélo. Cela glisse mais l'enchainement d'épingles est tout simplement énorme et le tracé est étonnemment propre pour un sentier situé à plus de 3000m d'altitude. Nous longeons la crête du Malrif surplombant le lac. Cette partie est beaucoup plus technique que la descente du pic. Elle nous aura permis de voir les quelques progrès que nous avons fait en descente. Le temps devient menaçant à notre halte au lac, nous rangeons l'APN et filons en direction d'aiguilles en remerciant le jardinier d'avoir nettoyé le sentier. La fin sur Aiguilles est cassante et parsemée de belles épingles. Nous arrivons à Aiguilles juste avant de se prendre la pluie. Cela m'aura permis de rentabiliser le K-Way orange fluo fraîchement acheté.

J 4 : Abriès -> Bramousse
Nous débutons notre rando par de la route en rejoignant Château-Queyras. Nous prenons ensuite la direction de Meyriès en empruntant d'abord une route puis une piste. Nous rencontrerons 4 autres vttistes en début de montée. Nous monterons ensemble sur une piste irrégulière alternant faut plat et montées raides. Nous rejoignons la fameuse bergerie de Péas au point 2024. A cet endroit, il ne faut pas continuer tout droit mais prendre à gauche un sentier peu marqué sur la carte. Nous préférerons couper à travers champ aussi bien à la montée qu'à la descente pour ne pas déranger le berger pour le moins hostile et récupérer le sentier un peu plus haut... Nous effectuons la majeur partie de la montée jusqu'au col de Péas en poussant mais j'imagine que certains vttouriens sont largement capable de rester sur le vélo jusqu'en haut.
Le beau temps nous donne envie de flâner, nous mettrons plus d'1h pour manger. Arrive enfin la descente, il n'y a que du ludique jusqu'à la bergerie. Il faut ensuite traverser le ruisseau et passer de l'autre coté du versant. On arrive alors sur une traversée amusante où pratiquement tout passe sur le vélo (un arbre couché et quelques pierres nous obligent à poser pied) pour finalement rejoindre le col de la crèche. A partir de ce point, super descente en ST très propre et épingles en sous bois vraiment faites pour le vtt. Nous rejoignons la piste et remontons de 100m jusqu’au hameau du Rouet pour la descente finale sur Château-Queyras par Coste Rouet. On y retrouve un beau passage en sous bois similaire au ST partant du col de la Crèche. La descente est déjà fini, il est temps de se diriger vers notre prochain gîte, 200m plus haut :'( après avoir fait 30min de route descendante.


J 5 : Bramousse -> Bramousse
Pour nous réveiller, nous attaquons notre rando par la descente du GR reliant Bramousse à l'intersection avec la route de Guillestre. S'ensuit une longue demi heure de route jusqu'à Arvieux puis Brunissard. La route jusqu'à la piste est fastidieuse, en effet nous sommes doublés par beaucoup de touristes venant faire de la rando. Nous rejoignons les beaux chalets de Clapeyto avec une étonnante forme. Les voitures garées juste à coté des chalets donnent néanmoins un drôle d'effet. La montée jusqu'au col de Péas nécessite très peu de poussage (même pour nous), ce fut de loin la journée la plus roulante du raid. Les paysages sont magnifiques, la prairie et le sol verdoyant nous font oublier toutes la caillasse que nous avons fréquenté jusqu'alors. Une erreur d'orientation nous vaut un aller retour inutile. En effet, en voulant rejoindre le col du Lauzon, nous manquons l'intersection et suivons la traversée pour rien. Une fois revenu sur nos pas, nous atteignons le col du Lauzon pour les coups de midi. Nous mangeons rapidement et commençons enfin la descente. Cette rando est à la fois la plus roulante à la montée, et la plus dure à la descente. Nous sommes obligé de poser régulièrement pied au début, car le sentier est vraiment trop empierré. La suite est un régal, il faut être en permanence concentré sur le dosage des freins et sur sa trajectoire, le coup de cœur du raid pour Raph :). Malheureusement, je chute en étant arrêté par une pierre dans une épingle et me fais mal à l’avant bras en me l’ouvrant sur un rocher. Nous devons donc revoir nos plans à la baisse pour la suite du raid. Alors que nous comptions initialement faire le col de Furfande l'aprèm, nous choisissons finalement d'aller au lac de Roue, plus proche et proposant une descente tout aussi agréable. C'est en tout cas ce que l'on avait cru comprendre... Nous aurions dû faire le rapprochement entre le parking desservant pile sur le début de la descente et un GR en sous bois... Le sentier est ravagé par un nombre de passage incalculable de descendeurs, c'est la piste de DH du coin... Grosse déception sur ce coup. Heureusement la fin propose quelques épingles un tant soit peu intéressantes non abîmées par les descendeurs car ces derniers préfèrent les couper. Derniers tours de roue par la route pour rallier Château-Queyras à Bramousse. Mon avant-bras a gonflé durant l'aprèm et nous concluons qu'il est plus sage d'en rester là. Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit...

Ce raid, bien que très réussi dans l’ensemble, nous laisse sur un constat amer : 9000 m de D+ effectués alors que nous avions déjà en tête de dépasser les 10 000 et tout sa a cause d’une foutue caillasse… :D. Heureusement, après 5J au Paradis du VDM français nous avons encore des images pleins la tête (que les photos et vidéos nous aiderons à garder), des souvenirs de descentes incroyables, de montées usantes, de portages rustiques, donc tout simplement d’un incroyable moment de VTT en Montagne pour deux apprentis-Touriens.

Distance réelle parcourue : 175 km
Denivelé réel effectué : 8800 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par AnneCe, le vendredi 21 aout 2009 à 08:35

Joli :cool:
Vous en avez vu du pays :wink: !

» Par Florent, le vendredi 21 aout 2009 à 13:14

BRAVO les gars, super topo, super récit, deux 3000 au passage, et de belles photos !
Eh oui la descente du col vieux et celle de Roue sur Chateau elles sont peu "usées" :( Mais pas forcément que par les VTTistes... ya beaucoup de marcheurs sur les deux.

Hey les marcheurs faut les fumer à la montée aussi :lol:

Sinon vous avez fait comment pour boucler de Bramousse à Maljasset ?? :wink:

» Par Geux, le vendredi 21 aout 2009 à 13:20

Bon, je tiens a préciser que ma réponse ne doit pas inciter quelques VTTouriens a venir me défenestrer, ni a détruire mon vélo à coup de masse, ni quelque chose qui porte atteinte a ma personne. :wink: :wink:
réponse à la question : on s'est fait déposer aux deux points du raid :oops:

» Par Florent, le vendredi 21 aout 2009 à 13:36

Ben vous n'avez pas encore le permis ou de véhicule tous les deux, c'est normal :D
En tout cas pour connaitre l'étape Maljasset-St Veran, le Grand Glaiza... vous avez pas eu peur d'envoyer du gros ! A ce stade là vous n'êtes plus du tout apprentis, mais d'authentiques VTTouriens :D

» Par Geux, le vendredi 21 aout 2009 à 13:40

C'est quoi la différence entre un apprenti et un authentique ? (avoir fait + de 1000D+ en portage) :lol: :lol:

» Par Raph, le vendredi 21 aout 2009 à 14:40

Je suis touché de faire un petit pas dans la cour des grands. La relève est en marche :lol: .

» Par Yoyo, le vendredi 21 aout 2009 à 19:00

Bravo, joli raid :wink:

@ Florent: bon, c'est décidé, je m'en vais de ce pas créer bousettour... Au moins, j'aurais pas honte à rentrer mes sorties :D

» Par BDS, le vendredi 21 aout 2009 à 19:41

Bravo les jeunes, cela fait plaisir à lire et à voir.
Si dans 3 ans mon fiston, il fait le même topo que vous et bien ce sera super et moi j'irai jouer à la pétanque.

Au rythme ou vous tournez, vous allez être des Ouriens acharnés...

» Par fontra, le vendredi 21 aout 2009 à 21:32

Très beau raid et en plus vous faites de belles photos :)

» Par Phil'Ô, le samedi 01 mai 2010 à 08:39

Ah bin je l'avais ratée celle là de sortie... Et quelle sortie ! 8O

Bravo les mecs, vous enfilez les classiques comme on enfile les perles :roll: :cool:

Magnifique raid, magnifiques photos... bref une semaine QDB qui vous laissera immanquablement des souvenirs inoubliables :cool: :D

» Par Raph, le samedi 01 mai 2010 à 12:39

Et on va pas s'arrêter en si bon chemin :) . Notre été s'annonce chargé, entre le Thabor, le plateau d'Emparis, la cime de la valette... On a encore quelques 3000 à écumer. Je précise que je m'accapare les idées de randos de Guilaume alias Geux. Je ne le remercierai d'ailleurs jamais assez pour tous les sommets qu'il m'a fait découvrir.
Tu sais ce qu'il t'attend ds quelques années qd ton fils aura pris du niveau :wink: .

» Par Phil'Ô, le samedi 01 mai 2010 à 16:39

Tu sais ce qu'il t'attend ds quelques années qd ton fils aura pris du niveau

Comme j'ai hâte :roll:

» Par Le ded, le mardi 05 octobre 2010 à 08:05

Beau raid avec qq idées bien ficelées. :cool:
Il ne manque que les infos concernant les hébergements 8O

» Par Phil'Ô, le mardi 05 octobre 2010 à 08:21

Z'ont fait dodo sous les ponts :P :lol:

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.