Ski
Accueil > Topo Guide > Sentiers > Ecrins / Taillefer > Un nouveau 3000 dans les Ecrins! (sortie du 06 octobre 2012)

Un nouveau 3000 dans les Ecrins! : Sortie du samedi 06 octobre 2012 par JDV

Participants : Geux

Remarques terrain

Neige sur le versant nord du Roc Diolon, mais l'arête est toujours roulable.
L'Ubac de Méollion par la Pépinière est en train de mourir à petit feu...

Sentiers associés

5 Roc Diolon (partie haute) : Un peu de neige sur le versant nord, très humide, gras par endroits, mais bon grip.

3 Roc Diolon (partie basse) : Un peu humide sur le haut, sec sur le bas. Ultra propre.

4 Col de Freissinières (versant Ouest) : Sec, croulant.

2 Grand Lac des Estaris > Sommet Drouvet : Nickel propre, bien sec. Le portage en descente est court mais frustrant.

4 Ubac de Meollion par la pépinière : Très mauvais état, emporté dans toutes les ravines, peu marqué, déversant par endroits, et la trace aura bientôt disparu dans la pépinière. Sec dans l'ensemble. Un court passage au bout de la traversée semble avoir été le théâtre d'un concours de breakdance entre sangliers.

4 Hameau de Méollion : Propre, bien sec, bon grip.

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : Orcières Merlette -> Grand lac des Estaris -> Roc Diolon en AR -> Drouvet -> Pointe de Méollion -> Pépinière -> Méollion -> Les Borels

Quatrième week end de découverte du 05 pour cette saison. Aujourd’hui, direction le Champsaur, avec au programme un défrichage audacieux coincé entre PNE et Domaine skiable d’Orcières, et une interminable descente sur la vallée du Champoléon (que mon hôte avait dans la tête depuis qq temps...)

Manipage sans vergogne jusqu’au plus haut parking de la station (en même temps, pour ce qu’on perd…), et départ bille en tête sur une piste bien raidasse pour rejoindre le Hameau de Forest des Estaris. Heureusement, la piste principale alors rejointe est plus facile à pédaler, surtout en s’aidant de quelques portions de pistes de DH qui cassent le pourcentage de la pente. Passage station bien dégueu au niveau du replat de Rocherousse, avant d’arriver au joli lac des Sirènes, mais globalement on ne souffre pas trop trop de l’ambiance station. On arrive donc au Grand Lac des Estaris sur le vélo, que l’on va alors mettre sur le dos pour monter au Col de Freissinières d’abord, puis au Roc Diolon.

Vue panoramique et casse dalle gastronomique (avec la très bonne bière de circonstance) au sommet, dans une ambiance congélateur ; on annule la sieste/bronzette.
Le départ devrait normalement se faire sans souci du sommet sans les restes de neige présents ce jour en versant nord. Les premiers mètres sont bien techniques, raides et fuyants, mais rien d’insurmontable.
La majorité de la crête se roule alors de manière très ludique en choisissant sa trace dans un dédale de petites marches en schiste ; on s’amuse beaucoup !
Malheureusement, un passage très chaotique oblige à porter le vélo sur 10/15m de D- avant d’attaquer la suite. Ladite suite oblique plein nord, sous la crête, pour descendre droit sur le col de Freissinières. Enfin, droit, c’est une façon de parler, puisque c’est en réalité une interminable succession d’épingles toutes plus ludiques les unes que les autres, dans un schiste ultra-propre. Bref, c’est Disneyland…
Micro passage T5 pas donné avant de débouler sur le col, et on enchaine avec sa descente versant Ouest, en essayant (sans succès) d’ignorer l’autre versant, avec ses 8km et 1500m de descente sur Dormillouse, en plein PNE (snif).
Le sentier est un cran en dessous (T4 caillasseux et fuyant) mais loin d’être inintéressant, avec quelques marches et épingles pas données.

Nous contournons alors par le nord le très beau Grand Lac des Estaris et attaquons la longue traversée montante sous la Pointe des Pisses.
Stupéfaction : une vraie piste cyclable en schiste ultra propre, large, plus roulable (à condition de s’employer un peu) que bien des billards queyrassiens !
Petite pause potion magique au très panoramique promontoire sous le Roc des Hommes, et là…c’est le drame. Les 100m de D- pour rejoindre le Drouvet, durement gagnés à la montée, seront gâchés pour une bonne moitié par la traversée de deux ignobles éboulis, dans le style Valgaudemaresque le plus épuré, comme dirait JBF.
Très courte remontée au Drouvet (beurk), et deuxième déception de la journée : ce sera liaison piste presque jusqu’au Roc d’Alibrandes.

Nous nous lançons dans la longue traversée de l’Ubac de Méollion, bien éprouvante, avec son interminable succession de ravines à traverser à pieds et de sentier peu marqué.
Cela s’améliore sensiblement à l’aplomb de la Pépinière, mais dans le sous-bois, le sentier est malheureusement en train de mourir à petit feu. La trace aura bientôt disparu, et c’est infiniment regrettable, tant il a dû être beau à une époque…
Deux traversées de ravines bien scabreuses plus loin, nous rejoignons la descente du lac de Cédéra sur les Borels, sympathique, et qui devient franchement excellente sous le hameau semi-abandonné de Méollion.
Du cassant (mulateria), du ludique, du technique, des épingles challenges (il m’en manque 3, une seule pour Geux), et un final sublime le long du torrent, entre les pins, pour arriver aux Borels.

Or, comme une sortie sans Geuxserie n’est pas une vraie sortie, nous nous apercevons donc au moment de démarrer le bagnole 1 de la manip que sa batterie est vide (je laisse le soin au responsable d’expliquer la raison de cet état de fait).
C’est aidés par d’aimables randonneurs que nous remontons 3 fois de suite la voiture en haut du parking pour tenter (sans succès) de la démarrer sur sa lançée, ce qui nous aura au moins permis de gonfler les stats de D+ de la journée. A la seconde voiture testée, nous arrivons enfin à la démarrer aux câbles, et c’est en fond de seconde, en veilleuses et en serrant les fesses que nous remontons à la station pour chercher la bagnole 2.

Au global, un bouclage perfectible.
A garder :
- Le Roc Diolon en AR depuis le Grand lac des Estaris, un 3000 légal, inédit et majeur, dans un coin qui n’en regorge pourtant pas.
- La belle traversée Grand lac des Estaris -> Drouvet (aux deux ignobles éboulis susnommés près)
- La très chouette descente de Méollion sur les Borels.
- La manip bagnole qui fait gagner un peu de D+ (environ 550), un paquet de bornes et qui épargne une route très laborieuse et fréquentée.

On peut donc envisager un bouclage plus simple et certainement plus rentable en remplaçant l’Ubac de Méollion par l’intégrale du single du Merdarel, de fort bonne réputation.
A confirmer une prochaine fois…

Plein de photos à venir!

Distance réelle parcourue : 25 km
Denivelé réel effectué : 1450 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par jeanseb06, le lundi 08 octobre 2012 à 23:32

et bein, je croyais qu'on ne pouvais plus défricher, y a encore des sommets non roulés ? :lol:

» Par Geux, le lundi 08 octobre 2012 à 23:39

Wé il parait.
Et des pas pires en plus ! :lol: :cool:

» Par Le ded, le mardi 09 octobre 2012 à 08:38

Merdarel, je l'ai fait il y a 10 ans en enduro.
C'est surroulé en Juillet Aout par les sudistes à Momo :wink:
Vaut certainement mieux garder l’Ubac de Méollion > les borels à mon avis. Beau défrichage en tous cas :cool:

» Par JBF, le mardi 09 octobre 2012 à 08:42

Bien vu ce 3000 caché :cool:
L'accès à l'arête reste hors PNE ?
Dommage pour cet iti de l'ubac Méollion mais ce versant n'intéresse pas les investisseurs :~

» Par JDV, le mardi 09 octobre 2012 à 09:15

@JBF: c'est nébuleux, on a pas vraiment cherché à savoir :P :P
Et oui, dommage pour l'Ubac de Méollion, c'est bien ce qu'on s'est dit en y passant: vu la violence du ravinement, le remettre en état toutes les années représente un investissement qui ne se justifie sans doute pas, vu la faible fréquentation.
Par contre, ce qu'on se disait, c'est qu'en faisant passer un enduro dans la pépinière, ça devrait lui faire du bien :P :lol:

@leded: j'imagine, vu l'accès par semi-gravité, mais ce que je me dis, c'est qu'il vaut mieux un sentier un peu trop roulé que franchement pas assez...

» Par Geux, le mardi 09 octobre 2012 à 09:38

'il vaut mieux un sentier un peu trop roulé que franchement pas assez...

Alors ça c'est pas franchement le cas tt le temps...

» Par JDV, le mardi 09 octobre 2012 à 09:42

C'est mon opinion, et je la partage :P .
Je veux bien croire qu'il y ait des sentiers très roulés au point de devenir dégueulasses, et que certains, peu roulés, peuvent être très bons (cf le Pas de Louve).
Mais globalement, en prenant un truc bien fréquenté, on est à peu près sûr de s'épargner les plans loose...

» Par L-Ric, le mardi 09 octobre 2012 à 14:56

comme ça maintenant on roule dans le Parc National de Ecrins et dans les Réserves Naturelles
règlement Estaris - cf article 16 :lost:

» Par JDV, le mardi 09 octobre 2012 à 15:11

Alors là je suis confus...Ricil nous avait pourtant dit que... :lost:
Bon, cela étant dit, la seule portion que nous avons fait dans la réserve est un tiers du tour du lac par le nord.
Le sentier sous le col est en limite de réserve (ainsi qu'en attestent les marques de peinture tous les 5 m (!) 8O ), et l'arête éventuellement litigieuse est partagée entre PNE et...rien du tout!
Ce coin là est hors réserve, et fait même l'objet d'un projet d'extension du domaine skiable :ill: .

» Par Florent, le mardi 09 octobre 2012 à 15:16

encore un article qui oublie "MOTORISE" après véhicule....
C'est autorisé pour les véhicules des bergers :lol:
En tant que MOUTONS bikes c'est bon :D

Oui faut retrouver la base légale qui avait faire dire à Ricil...

» Par Geux, le mardi 09 octobre 2012 à 15:25

@L-Ric : NON.
Le sentier d'accès au Col est limitrophe avec la réserve.
Donc dans l’hypothétique cas ou c'est interdit, on était quand même réglo.

Et pour l'arête, on est hors PNE qui commence dans la descente N du col.

» Par friz, le mardi 09 octobre 2012 à 18:09

Bien joué les djeuns. Si tout est réglo vous allez bien nous pondre un petit topo qui va bien :D

» Par L-Ric, le mardi 09 octobre 2012 à 20:19

la descente du Roc Diolon sur le col est clairement dans le PNE, peut être seulement de quelques mètres, mais ...
Pour ce qui est de la réserve, c'est quasi comme le PNE, pas de chiens, pas de véhicules, etc ... Pour les skieurs, vous connaissez tous l'interdiction des chiens dans Les Combeynots, là c'est pareil :(
Je crois qu'il y a juste une tolérance pour la piste accédant au refuge des Estaris.

» Par Yann, le mardi 09 octobre 2012 à 21:20

Photo 11: vous êtes clairement à l'intérieur, on voit bien les drapeaux sur le bord de l'arête et le sentier à droite... Si vous mettez les photos qui vont bien, ça va pas vous aider :P

Sinon ça a effectivement l'air bien joli :cool: :wink:

» Par Ricil, le mercredi 10 octobre 2012 à 20:27

Alors, il me smeble vous avoir dit que j'avais participé à une course enduro de VTT à Orcières qui s'appelait la Prapic classic et que l'on passait dans la réserve lors de cette épreuve, et que donc, apparemment, y'avait pas d'interdiction de VTT. Maintenant que je relis le décret éculé (toilettage des textes des réserves contiguës au parc en cours), je pense comme Florent : l'article 16 concerne a priori les véhicules à moteur (sinon les skis aussi sont interdits...). Mea culpa toutefois.

En revanche, la descente du Roc Diolon est clairement dans le Parc ! Même si ce n'est que de 2 ou 3 mètres...

» Par Le ded, le mercredi 10 octobre 2012 à 20:48

@ricil, j'ai fait aussi il y a une paire d'années (maintenant la descente sur Prapic serait interdite) l'enduro depuis le Drouvet > Grd lac des Estaris > lac les Jumeaux > Prapic MAIS en évitant le PN
www.visugpx.com/?i=1336999195&ign

» Par JDV, le mercredi 10 octobre 2012 à 21:05

Bon, ben au temps pour nous, et tant pis pour le topo :( .
On était pourtant de bonne foi... :oops:

» Par Florent, le mercredi 10 octobre 2012 à 22:37

@andré : tu nous avais caché ça ! lien depuis visuGPX : http://www.derailleurs.org :oops:

Pour rester sérieux : ya bien un sentier sous cette trace (vue satellite).

» Par Le ded, le mercredi 10 octobre 2012 à 23:06

Quoi pour la gay-pride?
On a vécu ça une veille de Transvésubienne (en 2009!) lors d'un reportage vidéo Niçois qui évoquait pourquoi on était à la Colmiane:
Le reporter "Hé les gars, cong (il était du Sud). Vous êtes (heu) calé à la Colmiane (heu) pour la Transvésubienne (heu)??
Nous, on se regarde, on est en plein petit déj et ce mec vient nous baver dans nos tasses à café et perturber notre doux réveil du matin. Alors, Yann, se retourne et lui annonce (avec son vrai faux accent de Parisien)
"Mais non, nous, la Ceptavlon Team sommes venu pour la gay-pride de Duranus"
:P

On me trouve dans les 301ème
www.wts.fr/transvesubienne-2009-resultats.pdf

» Par Florent, le mercredi 10 octobre 2012 à 23:08

:lol:

» Par Le ded, le mercredi 10 octobre 2012 à 23:13

j'aime bien Friendly sur les dérailleurs!
C'est l'arbre qui cache la poutre
:lol: :lol:

» Par Bikette, le samedi 15 septembre 2018 à 15:33

Bonjour,
D'abord grand merci pour ce topo qui nous a bien titillé.
On a du modifier quand même pour faire une boucle, car nous étions 2.
http://www.vttour.fr/sorties/lac-des-estaries-roc-diolon-roc-d-alibrandes-et-milles-virages,16278.html?new=m#down

notre tour.
Merci encore car on s'est régalé.

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.