Ski
Par tinou74 le 19.01.11
Accueil > Topo Guide > Sommets > Trentin Haut-Adige > Chiesetta del Pralongia > A l'Ouest des Dolomites
 Topo validé par la modération

2142 m Chiesetta del Pralongia : A l'Ouest des Dolomites

"L´itinerario complessivo é per biker esperti di terreno d´alta montagna e con ottima tecnica e condizione".

1 demi étape + 7 étapes complètes : Raid aux étapes raisonnables ne dépassant pas 50 km et 2000 m de dénivelé pour l’étape la plus longue.

Données techniques

Région : Trentin Haut-Adige
Longueur [?] : 256 km.
Denivelé (+/-) [?] : 12000 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 4300 m.
Portage Oblig. [?] : 900 m.
SPR [?] : (30/60/10)

Nb de jours : +7
Cartographie [?] : Tobacco 07

Dif. montée [?] : 5
Dif. descente [?] : 4
Exposition [?] : 3

Interêt [?] (9/10)

Départ/Accès

Départ : Moena (1200 m) - Trente > Val di Fiemme > Predazzo > Moena

Itinéraire

1er jour : Moena > Karer Pass (Passo di Costalunga)
Montée au Karer pass par une piste goudron jusqu’à Malga Roncac puis terre battue, globalement bien roulante avec quelques passages plus raides nécessitant de pousser le VTT pendant de brefs moments (M2) - D + : 550 m.
Du col, nous avons emprunté les pistes et sentiers blottis dans la forêt au pied des parois rocheuses du massif du Latemar avant de redescendre sur le Lac Karer See (Lago di carezza) et de rejoindre l’hôtel que nous avions réservé à mi-chemin entre le col et la station de Nova Levante..
Il est évidemment possible de s’arrêter au col ou de continuer directement vers le refuge Roda di Vael (si l’on dispose de la journée entière).

Hébergement : Hôtel Adler

2e jour : Karer Pass > Plattköfelhütte (Rif Sasso Piato)
De l’hôtel, montée sur piste en direction de Moseralm.
De ce chalet typique de la région posé dans une clairière au pied des parois de la Roda de Vael, emprunter le sentier n° 9. Montée raide, poussage, portage jusqu’à la route goudronnée descendant du Niger Pass (Passo Nigra) - M3.
(Il serait sans doute plus aisé de traverser le torrent au lieu-dit Meierei et de prendre la piste au-dessus de la station).
Après avoir traversé la route, prendre à gauche (M1/2), la piste traversant des alpages au dessus de la station du Karer Pass avec en toile de fond le Latemar.
A cette piste, fait suite un chemin (n°548) d’abord facile puis peu roulant, poussage, portage long (D+ : 250 m - M4) pour rejoindre le Rifugio Roda di Vael à 2280 m.
Magnifique paysage d’aiguilles calcaires.
Descente technique (éboulis) passages T4 dans le vallon Ruf de Vael (sentier n°545), suivi d’une piste descendante dont les premiers lacets peuvent être coupés en suivant le chemin n° 547, pour récupérer vers 1850 m, une piste en forte montée (M3) menant au Rifugio Ciampedie à 1990 m.
Il doit également être possible de continuer à suivre le sentier 545 (Alta via di Fassa, Fassaner höhenweg) mais je le soupçonne d’être peu roulant.
Du refuge très belle vue sur le massif du Catinaccio, les Torre di Vajolet...
Pour la descente sur Pera, le groupe s’était scindé en deux, certains empruntant le sentier technique n° 543 (T4) d’autres empruntant la piste de ski (n° 540) passant dans les bois à mi pente du Val del Vajolet (T1).
A partir de Pera remonter le Val di Fassa jusqu’à Campitello en suivant l’itinéraire (pistes, chemins faciles empruntés en hiver par les fondeurs de la Marcialonga).
A Campitello commence la très longue remontée du Val de Duron entre les massifs du Sassopiatto et du Catinaccio.
Piste présentant par endroits un fort pourcentage, notamment entre Pozates et le refuge Duron puis sous le col après la Baita Tal Plan (M2, M3 pour le final avant le col).
Du col suivre la Cresta di Siusi (chemin n° 4-594), succession de petites montées et descentes, de passages cyclables et de zones de poussage (M2 – M3, T2) qui nous a paru long en fin d’étape.
Arrivée au refuge Sasso Piatto (Plattkofelhütte) au pied des parois du même nom.


Hébergement : Plattkofelhütte, Rifugio Sasso Piatto
http://www.plattkofel.com/html/en/index.html
Fam. Kasseroler, Gufidaun-Gudon 68, I - 39043 Klausen-Chiusa
Eté +39 0462 601 721, Hiver +39 0472 844 139, Mobil +39 328 8312767
Fax : +39 0462 601721, Contact mail : http://www.plattkofel.com/html/en/kontakt_info.html


3e jour : Plattköfelhütte (Rif Sasso Piato) > Schlüterhütte (Rifugio Genova)

Du refuge Sasso Piatto, descendre d’abord sur piste jusqu’au Rif. Zallinger. Prendre ensuite dans l’alpage le sentier n°7a qui descend dans le val di Iender, descente facile très agréable à travers les pâtures (T2). Passage devant les fermes de Saltria et Brunelle et remontée par le sentier n°9 quelques passages roulants mais plutôt poussage, portage (M3) pour rejoindre la large crête de l’alpe di Siusi (Alper Alm). Belle vue sur la face nord du Catinaccio. Suivre la piste facile qui longe la crête pour rejoindre le sentier n° 19 qui descend (T3) puis piste (T1) sur Ortisei.
Depuis cette grosse station (1250 m), il faut remonter jusqu’au Pso di Brogles (Brogles sattel) à 2119 m. Nous avons choisi d’emprunter la route qui se transforme en piste ( M2) en bonne terre battue menant au sommet de la remontée mécanique arrivant à la Malga Saltner Cason. De là, une piste en pente douce permet de rejoindre le col (M1).
Du col, descente à Brogleshütte (fermée quand nous sommes passés). Suivre sous le chalet le sentier n°28 puis le sentier n°35 (Adolf Munkel weg). Ce sentier est une longue succession de petites montées et descentes très ludiques dans une belle forêt au pied du massif des Odle. Seul un portage court avant la bifurcation du sentier menant à l’auberge Gschnagenhardt Almen demande à s’employer (M3). Le sentier débouche sur une piste qui monte d’abord par des pourcentages raisonnables (M2) jusqu’à Gampenalm. La suite de la piste qui devient très caillouteuse et pentue n’a été surmontée sur le vélo en fin de journée que par le meilleur d’entre nous, sinon poussage (M3) pour arriver à la cabane : Rif. Genova 2297 m.

Hébergement : Schlüterhütte, Rifugio Genova
http://www.schlueterhuette.com/de/index.html
Fam Günther Messner, I-39040 – Villnöss, St.Magdalena,22
Tel.* +39 0472 840 389, Tel.** +39 0472 840 132, Fax +39 0472 842 642
Mob. +39 347 266 7694, guenther.messner@rolmail.net


4e jour : Schlüterhütte (Rifugio Genova) > Rifugio Pederu
Du refuge, rejoindre rapidement le col : Kreuzkofeljoch (Pso. Ponta) et descendre (T3/4), le sentier n°4 menant dans la vallée située au pied du Peitlerkofel (Sas de Putia), descente facile ensuite sur piste vers le val de Lungiaru (Campill tal). Ne pas rater le chemin qui passe sous le hameau de Misci et ses très beaux moulins étagés au bord du torrent.
Du fond de la vallée remonter facilement (pistes roulantes au col appelé Juel à 1725 m qui fait communiquer la vallée précédente au Val di Badia.
L’itinéraire n° 6 (piste, chemin, route) permet de rejoindre facilement le fond de la vallée.
De Pedraces à 1324 m commence la longue montée (M1/2) permettant de rejoindre le plateau d’alpage de Pra d’Armentara à 1838 m.
L’itinéraire en balcon au-dessus de la vallée, emprunte de petites routes tranquilles ainsi que de bonnes pistes roulantes. De Pra d’Armentara, une piste (M1 – M2) monte à 2050 m au pied de l’impressionnante face nord du Kreuzkofel.
Descente agréable dans les bois par le sentier n°15b (T2/3) jusqu’au fond du val de Fanes.
Remonter sur l’autre versant de la vallée, piste, route goudronnée puis à nouveau piste.
L’itinéraire (M2) traverse les hameaux de La Valle (Wengen), seule la dernière partie sur piste au dessus de Runch est vraiment raide.
Arrivée au col Ju de Rit à 1863 m.
De là, descente dans un très beau bois par le sentier n°15 puis n°13 (T3) qui se continue par une piste en pente raide (T2) et rejoint le Val di Rudo (Rautal) à 1240 m.
De là, suivre l’itinéraire de fond de vallée qui évite en très grande partie la route : pistes et chemins (M1/2) pour rejoindre à 1548 m le Rifugio Pederu.

Hébergement : Pederuhütte, Rifugio Pederu, 25 places
Str. Val dai Tamersc 16, I-39030 St. Vigil/Enneberg
E-Mail info@pederue.it, http://www.pederue.it
Tel. + Fax +39 0474 501086


5e jour : Rif. Pederu > Armentarola
Dès le départ, on est dans le très dur, la piste qui part du refuge pour monter à Fodara Vegla présente des pourcentages déments.
La majorité d’entre nous, poussent à partir de la 1re épingle tandis que deux acharnés parviennent à grimper quelques centaines de mètres supplémentaires.
Dès la sortie de la gorge, la pente diminue et c’est plus facilement que l’on atteint le col à 2003 m puis le Lac de Rudo. Descente par un très bon sentier en lacets sur le refuge Ra Stua (T2).
On est là dans le parc naturel des Dolomites d’Ampezzo.
En 2007, nous n’avons vu aucun panneau d’interdiction aux VTT ce qui fait que nous avions choisi d’éviter dans la mesure du possible la route pour privilégier les sentiers afin de récupérer la piste remontant le Val di Fanes.
Ceci dit, nous avons trouvé ces sentiers (peut-être était ce du à la fine pluie qui tombait) plutôt techniques et trialisants entraînant deux chutes mémorables. Cotation à évaluer par temps sec si les réglementations le permettent.
La piste du Val di Fanes est bien célèbre dans le monde du VTT. La première partie jusqu’au Ponte Outo est facile M1, mais la pente se redresse ensuite très nettement M2 - M3. Un replat permet de récupérer au niveau du Lac di Fanes avant la dernière partie (M2) de la montée et la rencontre avec la piste venant du refuge de Fanes. Après le passage du point le plus haut (Passo Tadega), la vallée s’élargit et la piste facile traverse le Piano Grande.
La première partie de la descente à partir de col Locia est difficile et exposée (T4/5) sur une piste caillouteuse avec des marches, l’exposition est forte (E3) et nous avons préféré descendre le passage à pied.
La suite reste technique pour rejoindre le Plan de la Forca (T3).
De la cabane Alpina, descente agréable pour rejoindre la route goudronnée venant du col de Valparola.

Hébergement : Pensione Ristorante Sarè, Fam. Pezzedi
I-39030 San Cassiano (BZ) - Str. Sciare, 17
e-mail: info@pensionsare.it


6e jour : Armentarola > Malga Ciapela
Départ plutôt tranquille par une petite route qui se transforme en bonne piste à la pente raisonnable. Arrivé vers 2050 m, la piste se poursuit à travers les prairies d’alpage, où pousser le vélo se révèle par endroits nécessaire. Arrivé à la crête le chemin n°24 amène facilement au sommet des remontées mécaniques de Pralongia.
Sous le col Ju d’Inzijsa au niveau du chalet prendre à droite en pleine pente (M3) le sentier 3A.
Le sentier n°22 permet de poursuivre en ligne de crête pour atteindre le sommet de Jou de Chierz à 2106 m.
De là, descente technique (T3/4) sur Arabba, importante station au pied du célèbre Passo Pordoi.
D’Arabba pour éviter la route, traverser le village, la rivière et prendre au niveau des remontées mécaniques, la piste qui court parallèle au torrent (M2).
Suivre ensuite pendant quelques kilomètres la route goudronnée du Pordoi et prendre la deuxième piste qui amène à Porta Vescovo.
Cette piste à la pente raisonnable au début devient sur son final terriblement raide (M3).
Au col, on jouit d’une splendide vue sur le versant nord de la Marmolada .
De Porta Vescovo, une succession de montées et de descentes empruntant le sentier géologique d’Arabba amène au Passo Padon. Ce sentier nécessite assez fréquemment de mettre pied à terre et de porter et bien que semblant suivre une courbe de niveau reste exigeant.
Du Passo Padon, certains ont descendu la piste n°669 rejoignant le Passo di Fedaia et la route goudronnée pour terminer la journée à Malga Ciapela.
D’autres moins usés, ont continué par le sentier de crête n°636 jusqu’au Passo de la Crepe Rosse.
Ce sentier est dans l’ensemble plutôt roulant d’abord en légère montée puis descente (T3).
Du col la descente sur la cabane Bill par le sentier n°635 est par contre tracé dans des pentes herbeuses raides et peu cyclables.

Hébergement : Hôtel Tyrolia
Loc. Malga Ciapela, c.a.p. 32020 Rocca Pietore (BL)
Tel +390437522999, Fax +390437522990
http://www.tyroliahotel.com


7e jour : Malga Ciapela > Passo di Valles
De Malga Ciapella, remonter le Val di Franzedas, d’abord par une piste extrêmement raide.
Pousser sur une piste large est donc bien en train de devenir la grande spécialité de ce raid. A partir des bergeries de Franzedas, les sentiers n° 689 et 694 nous montent au Passo di Forca Rossa à 2490 m.
Entre 1800 m et le col il faut donc compter 700 m de poussage/portage.
C’est la plus longue partie non cyclable du raid (M5).
Du col la descente sur le refuge Fociade en suivant le chemin de l’Alta Via dei Pastori est par contre quasi intégralement cyclable et particulièrement agréable (T3 avec passages T4).
Du Passo di San Pellegrino, prendre la piste à nouveau très raide et rapidement non cyclable menant au col Caviette (M4).
Du col descente sur des chemins un peu défoncés par les aménagements touristiques vers le lac de Cavia.
Remonter sur piste (M2) à la Forcella di Predazzo avant de descendre par la piste ou en coupant par le chemin n°658 sur le Passo di Valles et son refuge homonyme.

Hébergement : Rifugio Passo Valles
http://www.passovalles.com/index.html
Loc. Passo Valles, Tonadico (TN)
Tél : 0437599136 ou 0437599460
http://www.passovalles.com/listini.html


8e jour : Passo di Valles > Moena
Du col, descente par la route jusqu’à l’Agriturismo Malga Vallazza.
Le sentier n°623 qui permet en partie d’éviter la route et passe par la Malga Luribrutto avant de redescendre en lacets sur le fond de la vallée est trialisant et était rendu particulièrement glissant (nombreuses pierres) par l’humidité du matin (T4).
A 1674 m, prendre la très belle piste du Val Venegia au pied des sommets du massif des Pale di San Martino.
Remontée très agréable et pour une fois pas trop pentue jusqu’au point culminant : Baita Segantini.
La vue est vraiment époustouflante sur les aiguilles calcaires et les glaciers de la Cima della Vezzana et du Cimon della Pala.
Descente facile sur le Passo Rolle.
Pour descendre sur le Lac de Paneveggio, nous avons évité en partie la route en prenant une piste se dirigeant vers la Malga di Luribello (T1) puis un sentier (T3/4).
Traverser ensuite le Parco Paneveggio par des pistes et sentiers agréables en sous-bois.
Belles cascades et passage sur un pont suspendu ont égayé la traversée.
De Paneveggio, longue montée plutôt facile (M2) sur piste jusqu’au Passo di Lusia à 2053 m (D+ : 550 m).
Pour descendre nous avons emprunté le sentier n°632 (T3) puis à partir de Malga Pozza, la bonne piste qui descend jusqu’à Moena (T1/2).

Trace GPS


Centrer : Oui | | QRcode | Plus | IGN | VTTrack

Remarques/Variantes

La réglementation évolue rapidement et l’utilisation de certains sentiers dans les parcs naturels peuvent être l’objet de nouvelles interdictions apparues depuis 2007.

Visite des grands massifs de la partie Ouest des Dolomites : Latemar, Catinaccio, Sassolungo, Odle, Kreuzkofel, Tofane, Sella, Marmolada, Pale di San Martino.

De nombreuses parties du tracé sont des itinéraires classiques de VTT dans les Dolomites, le challenge était de relier ces différentes portions entre elles pour obtenir un raid intéressant. De très nombreuses variantes sont évidemment possibles. Chacun je l’espère, puisera dans cet itinéraire des idées pour en concevoir d’autres.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Les montées se font le plus souvent sur pistes quoique ce mot dans les Dolomites ne soit pas et de loin toujours synonyme de cyclable.
J’ai essayé dans la mesure du possible d’utiliser des sentiers techniques pour les parties descendantes, mais l’objectif de ce raid était plus panoramique que « descente enduro technique ».

Voir aussi : Cartographie Tabacco : 14, 6, 5, 7, 3, 15, 22 ou 4 land alpine cartography 109, 110, 105 pour la partie sud
Hébergements associés : Hôtel Adler   Plattkofelhütte, Rifugio Sasso Piatto   Schlüterhütte, Rifugio Genova   Pederuhütte, Rifugio Pederu   Pensione Ristorante Sarè   Hôtel Tyrolia   Rifugio Passo Valles

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

(pas de commentaires)
» Notez/Commentez l'itinéraire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.