Ski
Par francois le 20.10.08
Accueil > Topo Guide > Sommets > Hautes-Pyrénées > Mont Né > Mont Né > Soum de l'Aigle > Tuc de Labatiadère
 Topo validé par la modération

2147 m Mont Né : Mont Né > Soum de l'Aigle > Tuc de Labatiadère

Un grand tour de la Vallée du Louron où l'on voit beaucoup de pays. La plupart du temps en balcon, cet itinéraire bien roulant fait la part belle aux paysages somptueux sur la haute chaîne des Pyrénées. On y trouve néanmoins de fort belles descentes, en particulier celle de 1000 m du Soum de l'Aigle jusqu'au Lac de Génos Loudenvielle, au fond de la vallée.

Données techniques

Département : Hautes-Pyrénées
Longueur [?] : 72 km.
Denivelé (+/-) [?] : 2750 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 200 m.
Portage Oblig. [?] : 100 m.
SPR [?] : (40/40/20)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : Bagnères de Luchon 1848 OT; St bertrand de Comminges 1847 OT

Dif. montée [?] : 4
Dif. descente [?] : 3
Exposition [?] : 2

Interêt [?] (9/10)

Départ/Accès

Départ : Arreau (710 m) - Toulouse > Lannemezan > Arreau

Itinéraire

Arreau > Mont Né > Col de Pierrefite :
D’Arreau (730 m env.), prendre la petite route goudronnée qui monte à Bareilles. Un peu après Bareilles dans un virage à droite (indication "Lac"), quitter le goudron pour une piste à gauche qui traverse le torrent (6 km de goudron pour s’échauffer).
Poursuivre sur cette bonne piste qui s’élève dans la forêt de Bareilles sur environ 3.5 km (1350 m env.). Prendre à gauche une piste (Route Forestière d'Artigue Couade) qui monte et la suivre sur 1 km (1450 m env.) puis prendre à droite une autre piste. La suivre sur 2 à 3 km. On trouve alors une piste qui monte très raide à gauche (indication "Piste du Paravalanche"): la prendre. Ça monte dur (M3, prendre toujours la piste la mieux marquée) et on finit par sortir de la forêt. Cette piste poursuit très raide par de nombreuses épingles et se termine vers 1900 m (terrasses de paravalanche).
NB : Compter 2h à 3h depuis le départ.

Porter le vélo (5 minutes) en tirant légèrement à droite puis on peut rouler sur de vagues sentes dans la pente une cinquantaine de mètres sous la crête jusqu'à l'aplomb d'un petit col coté 1982 m. Monter directement (quelques minutes de portage) pour gagner ce col. Encore quelques minutes de portage pour descendre un peu de l'autre coté du col et commencer à remonter puis ça roule (difficilement au début) jusqu’au pied du Sommet du Peberé qu’on contourne par un petit sentier versant Est. On arrive sur le vélo au col 2022 m au pied du Sommet de Cournudère qu’on contourne par un sentier horizontal très agréable et bien roulant versant Sud. On arrive au col 2026 m (où débouche une piste).
De là, 2 solutions : monter au Mont Né (2147 m) par l’arête (quelques minutes de portage puis ça roule , M3, encore un très court portage pour atteindre le sommet). Magnifique belvédère et très belle descente raide et un peu technique (T3) jusqu’au col de Pierrefite (1855 m).
Soit, contourner le Mont Né par la piste versant Est qui descend jusque vers 1850 m, traverser à droite dans l’herbe pour rejoindre la petite route qui monte au col de Pierrefite (on gagne 1/2h mais on perd une belle descente et la vue depuis le sommet).

Col de Pierrefite > Soum de l'Aigle :
Du col de Pierrefite, monter flanc Ouest non loin de la Crête de Téchouède (10 minutes de portage au début puis ça roule, M3) jusqu’au Hourgue de la Fousserette (2072 m, court portage pour atteindre le sommet). En descendre (T2) vers le Sud jusqu’à un petit col puis traverser versant Est sous le Pic du Lion (joli sentier technique) jusqu’au col du Louron (2001 m). On peut aussi traverser versant Ouest et rejoindre le col du Lion mais il y a 50 m de portage pour arriver au col. On peut aussi suivre intégralement la crête jusqu'au Pic du Lion et en descendre facilement (T2) versant SE (peut-être le plus rapide, deux très courts portages, sinon ça roule, M3 quand même...).
Contourner le sommet de Pouy Louby versant SW par un petit sentier roulant très légèrement montant au début jusqu’au col de Sachiestre (2015 m env.) puis monter au Soum de l’Aigle (2078 m, quelques minutes de portage). On peut éviter la partie finale raide en descendant à droite dans l'herbe jusqu'à rencontrer une bonne sente horizontale et bien roulante vers 2000 m qui passe à l'aplomb du sommet). Compter 2h d’une magnifique et variée traversée d’arêtes depuis le sommet de la piste du paravalanche.

Soum de l'Aigle > lac de Génos Loudenvielle :
Au Soum de l’Aigle, débute une très belle et longue descente d’abord en free-ride puis sur single. Descendre au mieux dans l’herbe vers le Sud puis l’Ouest jusqu’au Cap de Peyrehicade (1915 m, free-ride sympa, facile et roulant) puis au Cap de Tuquet (1844 m).
En descendre le flanc Sud (pas de sentier, très raide au départ, T4, puis plus facile) jusqu’au col 1614 m juste avant le Cap de Bosc Grand. On peut éviter ce passage très raide en s’engageant dans le vallon au sud du Cap de Peyrehicade (raide quand même, mais moins) : on y trouve vers 1700 m un bon sentier rive droite qui mène au col 1614 m. On peut aussi descendre l'arête Ouest du Cap de Tuquet (facile, T1/T2 panoramique) jusque vers 1770 m où une piste à gauche ramène facilement jusqu'au col 1614 m; c'est peut-être la meilleure façon de procéder, la plus rapide ete la plus facile.
Descendre par un agréable single (T2) le versant SE de ce col, puis le très bucolique Vallon de Coume Longue. On rejoint vers le bas une piste qui rejoint le magnifique petit village de Mont (1300 m) , célèbre pour ses fresques "diaboliques" sur les murs de l’église.
Du village, poursuivre la descente par la route (1 km) jusqu’à l'embranchement de Germ (1163 m) et prendre une petite route puis piste qui passe non loin d'une chapelle. Poursuivre par un large sentier (balisé "lac de Loudenvielle" jusqu'au Lac (960 m).

Lac de Génos > Tuc de Labatiadère > Lançon > Arreau :
Traverser le déversoir du lac sur la passerelle puis remonter au Col d'Azet (1580 m) par la route (600 m de D+ et 7 km, c'est la partie la moins agéable de l'itinéraire). Au col, prendre une bonne piste à droite qui monte au Tuc de Labatiadère (1737 m). A partir de là, on chevauche une crête confortable et extrêmement panoramique qui part vers le N ; ça descend globalement mais il y a un petit coup de cul à chaque sommet (très court poussage parfois). Il s'agit d'un très beau et long passage bien roulant. On passe à Peyres Aubes (1735 m), Cap de Bariagé (1680 m), Cap de Tech (1678 m), Cap de Boupil (1659 m bien tirer à droite pour ne pas rater la bonne crête), Cap de Tespadau (1677 m). Ensuite, la piste descend plus franchement jusque vers le point 1299 m au pied de Peyre Blanque ; la quitter pour une piste horizontale en face qui au bout d’un kilomètre finit par descendre(barrière). Suivre cette bonne piste (un peu plus bas au premier embranchement, prendre à gauche) qui descend jusqu’à Lançon (1120 m).
Descendre un peu par la route vers Arreau. Vers 970 m (un peu après l'entrée dans la forêt) ne pas rater un joli single à gauche (balisé jaune "Arreau") qui coupe les lacets de la route et qui mène très rapidement à Arreau.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Soum de l'Aigle : descente sur Mont

Remarques/Variantes

Nombreuses ! (à finaliser)

Commentaires Terrain/Points d'eau :
De la piste roulante pour monter vers les crêtes. Beaucoup de passages herbeux (pistes ou free-ride) sur les crêtes avec un peu de portage aux abords des (nombreux) petits sommets traversés. Aussi du bon single bien lisse pour descendre sur Mont. Malheureusement un peu de goudron au milieu pour remonter au Col d'Azet. Puis du single (ou piste herbeuse) bien roulant après le Tuc de Labatiadère.
Voir: velodemontagne.zapto.org/topo_vdm/03_annuaire/topo/goyon20070620111608/voir_fiche?app=p4

Voir aussi : www.vttour.fr/topos/mont-ne,1148.html

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par francois, le lundi 20 octobre 2008 à 09:00 (9/10)

Dommage qu'une partie goudronnée de cet itinéraire lui enlève un peu de charme; sinon, que du bon sur ces crêtes panoramiques et roulantes...


» Notez/Commentez l'itinéraire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.