Ski
Par sergi le 17.01.12
Accueil > Topo Guide > Sommets > Aragon > Traversée des Pyrénées > De l'Altantique à la Méditerranée
 

2912 m Traversée des Pyrénées : De l'Altantique à la Méditerranée

Relier l'Atlantique à la Méditerranée en VTT par les plus beaux "single-tracks" des Pyrénées.
La diversité des paysages, les belles rencontres et les contrastes saisissants font de cette traversée une très belle aventure.

Données techniques

Région : Aragon
Longueur [?] : 700 km.
Denivelé (+/-) [?] : 30000 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 9000 m.
Portage Oblig. [?] : 5000 m.
SPR [?] : (50/40/10)

Nb de jours : +7
Cartographie [?] : 1245OT

Dif. montée [?] : 3
Dif. descente [?] : 4
Exposition [?] : 2

Interêt [?] (7/10)

Départ/Accès

Départ : Hendaye (0 m) - Nombreuses possibiltes, en train ou en bus avec Eurolines

Itinéraire

J1 : Hendaye > Biriatou
De la plage d'Hendaye suivre le GR10 qui montent vers les antennes de Marizabalenea.
Le GR emprunte par la suite des pistes et des routes qui nous font traverser l'autoroute par un petit tunnel. Une route légèrement montante amène au charmant village de Biriatou.

J2 : Biriatou > Bidarray
Descendre la D258 pour ensuite prendre la route qui longe la Bidasoa.
La route devient une piste qui monte jusqu'à 250 m sur le vélo. Les derniers 50 m se font en poussage jusqu'au col de Pitara.
De Pitara, descendre en direction du lac en prenant un petit sentier qui coupe sur la gauche.
Contourner le lac et on remonte par la piste qui mène au Col d'Ibardin.

Au col, descendre par la route cote Espagnole et 100 m plus bas tourner à gauche pour prendre une petite route qui devient une piste.
On suit la piste mais après la cote 342 m, la piste principale descend en lacets.
A ce point, il faut prendre la piste de gauche (pas de panneau) qui contourne le petit sommet de Gartzin (409 m).
Une petite traversée descendante sur piste défoncée amène à un col (291 m) où un panneau indique la Rhune.
Suivre la Rhune par une piste qui monte de plus en plus raide (une bonne section se fait en poussage).
A 678 m, on a deux choix : continuer la piste pour monter au sommet de la Rhune et ensuite descendre du sommet (T5) ou contourner le sommet par une traversée qui part plein Nord du col.
Rejoindre le GR10 ensuite qui traverse le petit train de la Rhune et descend sur Sare : c'est une belle descente au debout qui mais la fin débouche sur une piste pleine de grosses pierres roulantes.
De Sare à Ainhoa, on peut prendre le GR10 (ou la route), c'est une partie de plaine sans trop d’intérêt VTT.
D'Ainhoa, suivre le GR10 qui monte une piste jusqu'à la Chapelle d'Arantze.
Un peu plus haut une traversée part à droite et coupe vers le Col des Trois Croix : sentier bien roulant sur les parties plates et qui demande un poussage sur la fin pour atteindre le col (100 m de D+ en poussage).
Au col des Trois Croix, une piste traverse en direction du Col de Zuharreteaco.
De ce col, un single très roulant en traversée descendante amène au Col des Veaux.
Du Col, suivre la route jusqu'au col de Mehatche.
Au Col de Mehatche, quitter le GR10 (inroulable) pour descendre jusqu'à Bidarray.
On peut surement éviter cette longue descente sur piste en montant au Artzamendi et descendre vers le col de l'Ane (à tester).

J3 : Bidarray > Embalse d'Irabia
Harretcheko Borda. Une traversee montante permet d'atteindre un col (466 m) et ensuite un sentier descend sur St Martin d'Arrossa.
Descendre par la petite route et suivre quelques mètres la D948 et traverser la rivière.
Une traversée montante rejoint le sommet de Jara.
Une descente amène au village d'Irouleguy.
De là part la route et rejoint St Jean-Pied-de-Port.
Suivre le GR10 jusqu’à Esterencuby, c'est encore une section de pistes en montée/descente.
D'Esterencuby (230 m), le GR10 monte par une route qui mène à un col en passant par Kaskoleta.
Du col, une piste descend vers les Bordes D'Intzarrazquy. A ce point, 300 m de D+ en portage/poussage vous attendent.
Le débout est très raide mais ensuite les choses ce calment.
On rejoint la D301 (la route touristique des fromages d'Iraty) et le GR10 qui la suit. Prendre le sentier qui contourne par l'Ouest le Sommet d'Occabe qui tombe sur la route pas loin de la frontière avec l'Espagne.
Une fois sur le "Embalse d'Irabia" il y a plein de sentiers qui contournent le lac qui amène à Irati (Espagne).
A Irati il y a un emplacement dédier pour les tentes, demander au gardien.

J4 : Irabia > Zuriza
D'Irati, on suit la route NA-2012, à 1084 m une piste monte vers l'Est.
Quand on arrive sur la crête arrondie (avant que la piste descende) un sentier/piste part tout droit vers le Sud.
Monter par le sentier/piste qui part en traversée jusqu'au "Paso de las Alforjas" (ou on rejoint le GR11).
Le sentier part vers l'Est, en direction d'Ochagavia.
Au début c'est de la prairie, ensuite c'est un sentier plus technique mais très jolie à descendre jusqu’à Borda Botin.
Suivre la crête qui mène au Sanctuaire de Muskilda.
Du Sanctuaire, un jolie single avec des épingles descend vers Ochagavia.
Le GR11 part ensuite vers Isaba avec une longue montée sur piste jusqu’à 1307 m.
Ensuite c'est une très belle descente ludique qui descend sur Isaba, une descente bien ludique avec des épingles (T2).
D'Isaba on a décider d’éviter la zone de la Pena de Ezcaure (gros portage a prévoir). A la place, on a pris la piste qui devient un sentier et qui monte en suivant le Barranco de Belabarze.
Rejoindre la NA-2000 au point K3 et suivre la route jusqu'au col (Collado de Arguibiela).
Au col un petit sentier descend vers le camping de Zurizia.

J5 : Zurizia > Candanchu
De Zurizia, suivre la piste jusqu'au Llano de Tacheras, ensuite c'est un gros portage (700 m D+) jusqu'au Col de Petraficha.
Au col, porter les premiers 50 m de descente mais ensuite c'est une descente magnifique dans les prairies avec des lacets sur l'herbe dorée en direction de la Mina.
A la Mina, une piste monte vers Achar de Aguas Tuertas, lieu magique.
Suivre le GR11 jusqu'au lac d'Ibon de Estanes avec pas mal de poussage/portage.
Basculer en France à la borne frontalière 292.
Un panneau indique l’interdiction aux motos et aux chiens mais rien sur le vélo. On rendre dans le PN des Pyrénées Occidentales, descente sur Sansanet.
Prendre la route qui monte au Col de Somport puis descendre par un petit sentier vers Candanchu.

J6 : Candanchu > Bujaruelo
De Candanchu, descendre la N330, vers le "Puente del Ruso" un sentier permet de rejoindre la Canal Roya et le GR11 à nouveau. La montée du Canal Roya commence par une piste mais ça devient vite un sentier qui monte très doucement mais le terrain oblige à porter.
A la Rinconada, le GR11 monte sec vers le Lac d'Anayet : super beau paysage du midi d'Ossau.
Lors de la descente sur Formigal nous avons pris une variante, même si le GR11 parait aussi une bonne option.
A la cote 2000 m, un sentier part en traversée vers la gauche et descend ensuite sur les prairies d'Espelunciecha.
Malheureusement, la fin se fait sur les pistes de ski.
On descend par la route A136 vers Formigal. Puis suivre le GR11 vers Sallent el Gallego.
De Sallent à Bujaruelo, nous sommes passés par la route jusqu'au Banos de Panticosa et ensuite un gros portage est nécessaire jusqu'au Collade de Brazato et puis portage descendant jusqu'au pieds du Vignemale.
Même la vallée d'Ara n'est pas très roulante.
Surement une meilleure option serait de passer plus bas vers Pena Tendenera.

J7 : Bujaruelo > Laspuna
De Bujaruelo, une piste descend sur Puente de los Navarros. Ensuite, prendre un sentier/piste qui nous mène au début de la piste des Crêtes d'Ordesa.
Une longue montée sur piste mène jusqu'à la Cresta de Diazas où la vue est imprenable, ensuite c'est une longue traversée sur piste jusqu'au Collade de Arenas, descendre sur Buisan (Camino de Buisan).
De Nerin, suivre le GR15 en traversée (jolie sentier) puis petite incursion dans le PN d'Ordesa (descente faite à pieds) jusqu’à San Urbez.
On descend la route (attention vous êtes en sens interdit !) jusqu'à Laspuna.

J8 : Laspuna > Benasque
Suivre le GR19 qui commence par une piste mais devient un sentier très roulant qui suit la rivière Cinca jusqu’à Badain. De Badain, le GR15 monte au Refuge Peguera avec des courtes sections de poussage mais qui passe assez bien sur le vélo.
Du refuge, suivre le GR jusqu'au petit village de Saravillo (belle descente rocailleuse).
De Saravillo, prendre la route A2609 qui monte à Plan.
Au km 8, une piste part sur la droite et permet d’éviter une section de route.
De Plan une piste monte au Collado de Sahun.
Du Collado de Sahun une piste par plein Nord en descendant vers la Cabana des Prats.
De la Cabana des Prats, une très belle descente mène à Sahun toute en balcon, un vrai plaisir.
Du village de Sahun, suivre une piste qui nous mène à Emablse de Linsoles et ensuite on rejoint Benasque par la route A139.

J9 : Benasque > Vielha
On suit la route jusqu'au Plan d'Estanet, on prend ensuite le sentier qui monte au Port de la Picada.
Très belle vue sur le massif de la Maladeta pendant le portage de 700 m de D+.
Au port de la Picada, une super descente passe par le Pas de l'Escalette puis par la belle crête de Crabides jusqu'au Colhada dera Monjoia.
En suite c'est un sentier qui se perd un peu, il faut faire attention.
La fin de la descente est mythique, un peu raide avec des virages relevées, elle amènent à Artiga.
Pour rejoindre Vielha depuis Artiga, on voulait passer par le sommet de Montpius mais par économie de temps on a fait la descente jusqu’à Es Bordes puis le sentier/piste (GR211.1) qui remonte la vallée vers Vielha.

J10 : Vielha > El caubo
On suit le GR-211.1 jusqu’à Salardu, ensuite prendre l'option de montée au Col de la Bonaigua puis monter à un petit col et descendre sur Canals de Rialba et rejoindre le Cami d'Arreu als Estanys del Rosari (section avec sentier inexistant et un peu galère).
Descendre sur Arreu et Boren par un sentier peu roulable.
Depuis Boren la route C147, descend sur Esterri D'Aneu.
Une alternative est de faire le tour et passer par Montgarri (piste/route).
D'Esterri d'Aneu, suivre la route qui monte à Burgo puis la piste qui monte au Caubo (belle piste).

J11 : El Caubo > Vall Ferrera
Du sommet d'El Caubo un rejoint le GR11, un début avec un peu de portage descendant sur les premiers mètres mais la descente qui suit est très, très belle et amène à Estaon.
Le GR11 monte ensuite pour une piste qui devient un sentier jusqu'au village abandonné de Nibros.
Ensuite portage/poussage jusqu'au col de Jou.
Descenta sur Lleret par un sentier qui devient vite une piste.
De Lleret on peut descendre directement par la route vers Lladorre mais nous avons opté pour passer par Tavascan en suivant une traversée très jolie.
Le terrain n'est pas 100% roulable mais le paysage et le chemin valent le détour.
De Tavacan descendre par la route jusqu’à Lladorre puis remonter par Boldis jusqu’à Boldis Sobira.
Ensuite le GR11 continue par des pistes jusqu’au Collet de Tudela.
Du Col une descente pleine d’épingles descend sur la Forca d'Areu.
Sur la fin le sentier coupe plusieurs fois une piste mais reste une très belle descente.

J12 : Vallferrera > Andorra
Nous optons pour suivre le GR11 mais une meilleure option serait de passer par le village de Tor et de descendre par les DH de la station de ski d'Arinsal.
Monter par le Vall Ferrera avec du portage intensif jusqu’à la Portella de Baiau, avec une fin très, très raide.
La longue descente sur Arinsal (1500 m D-) commence très bien jusqu'au Estany Negre mais ensuite ça devient très, très dur.
Un bon T5 avec des sections à pieds quand même.
D'Arinsal, prendre la route jusqu’à Escaldes puis remonter jusqu’à Encamp.
D'Encamp, la route Carretera dels Cortals monte jusqu’à la Borda de les Pardines puis une piste à flanc mène à l'Estany d'Engolasters.

J13 : Andorra > Puigcerda
Depuis le Lac d'Engolasters, monter au Coll Jovell avec quelques sections de portage/poussage puis descente sur le vélo jusqu'au Riu Madriu.
Roulage/portage/poussage très long jusqu’au Port de Vallcivera puis descente moyenne vers la Vall de la Llosa.
Ensuite portage jusqu’à la Portella d'Engorgs et descente jusqu'au Refuge Folch i Girona.
Traversée très moyenne jusqu'au Refuge de Malniu puis le GR11 enchaine avec une belle descente jusqu’à la plaine de Puigcerda.
A noter que d'Encamp, il y a un sentier appellé "Le sentier du coq" qui est roulable et permet de rejoindre Grau-Roig en suivant le flanc de la montagne. Puis route jusqu’au Pas de la Case puis descente sur Porta et Puigcerda par route.

J14 : Puigcerda > Vallter 2000
De Puigcerda rejoindre Oceja et prendre la route touristique qui monte à la borne 504 (2205 m), ensuite une piste monte jusqu’à la station d'Err avec juste quelques courtes sections de poussage.
Les derniers 300 m de D+ ce font en portage jusqu’au sommet du Puigmal (2912 m).
Descente sur Nuria avec une dernière section pas roulante puis remontée en portage sur Nou Creus.
Ensuite belle succession de crêtes intégralement roulantes mais pas mal de sections en montée.
Remonter enfin au coll de la Marrana et descendre sur le centre de la station de ski de Vallter 2000 par les pistes de ski.

J15 : Vallter2000 > St Laurent de Cerdans
De la station de ski, portage jusqu’à la Porteille de Morens, ensuite un sentier en traversée très roulant fait le tour des crêtes : Portella del Callau, Mort de l'Escoula, Porteille de Rotja, Coll de Pal.
On peut ensuite monter au sommet du Costabona ou contourner en traversant vers l'Espagne.
Rejoindre ensuite la Serre de Finestrol et un sentier descend dans les prairies au niveau du Col de Pregon.
Rejoindre le chemin de Ronde du Canigou qui suit la crête frontalière dans les alpages jusqu'au Col d'Ares.
Du Col, descendre la route et prendre une piste qui descend vers Notre Dame du Corral puis un sentier (GRT83) permet de rouler vers Lamanere.
De Lamanere une piste monte à Pla del Castell (mais attention c'est une zone pleine de pistes, alors mieux vaut avoir la carte avec une bonne précision).
Rejoindre le Pla de la Muga, on contourne le Golf et on descend sur St Llorenc de Cerdans en suivant le Chemin de Ronde du Canigou avec des sections de sentier et des sections de piste.

J16 : St Llorenc de Cerdans > Banyuls
Monter au Coll del Noell, Puig de la Senyora, Pilo del Belmaig et puis rejoindre le GR10 qui passe par le Roc de France.
Reprendre le GR10 vers le Coll de Portells (un peu plus à l'Est de Las Illas).
Puis le GR10 suit une succession de pistes qui montent/descendent entrecoupées de sentiers jusqu’au Pertus.
Une route monte jusqu'au Coll de l'Ullat et continue jusqu'au Puig Neulos (1256 m).
Ensuite suivre le GR10, le paysage est splendide mais
la partie du Serrat de Castell Serradillo est inroulable.
Surement on peut prendre un peu plus bas en descendant par la crête au Roc de la Canal Grossa.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Remarques/Variantes

Pour l'histoire et les photos aller sur : http://transpyr2011.blogspot.com

Je vais me limiter à décrire le parcours avec les 16 étapes que nous avons faites mais dans ce genre de traversée la liberté est la base. Je mets aussi quelques variantes qui me semblent intéressantes.

Itinéraires avec sentiers

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Un peu de tout sur un périple si long.

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par Florent, le vendredi 23 aout 2019 à 16:58 (7/10)

La trace proposée est une bonne base. En expurgeant les passages galère, elle doit être améliorée :
Une sortie, des sentiers (voir VTTrack) et des propositions pour une meilleure trace, voir cette sortie et les suivantes: http://www.singletrack.fr/sorties/j1-traversee-pyrenees,20190805111826.html


» Notez/Commentez l'itinéraire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.