Ski
Par sanfroic le 22.03.08
Accueil > Topo Guide > Sommets > Queyras / Alpes Cottiennes > Crêtes de l'Alpavin > Par les balcons de la Durance > Sortie du 27 septembre 2013
 Topo validé par la modération

2703 m Crêtes de l'Alpavin : Par les balcons de la Durance

Paysages calcaires avec de belles falaises à la montée, descente hors piste dans les beaux alpages des Lacs de l’Ascension puis descente technique sur sentier avec nombreuses épingles des lacs jusqu’au fond de la vallée à La Roche de Rame, voilà le programme de ce tour de VDM...

Données techniques

Département : Hautes-Alpes
Massif : Queyras / Alpes Cottiennes
Longueur [?] : 47 km.
Denivelé (+/-) [?] : 2300 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 500 m.
Portage Oblig. [?] : 500 m.
SPR [?] : (50/25/25)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : 3537ET + 3536OT

Dif. montée [?] : 4
Dif. descente [?] : 4
Exposition [?] : 3

Interêt [?] (8.5/10)

Départ/Accès

Départ : Prelles (St Martin de Queyrières) (1165 m) - A 5 km en aval (SW) de Briançon, le long de la N94.

Itinéraire

Prelles > Crête de l’Alpavin :
Par une piste parallèle à la N94, rejoindre le Centre Commercial puis traverser la route puis la voie ferrée et la Durance.
Du Villaret, monter par une piste raide jusqu’à la Roche Baron (1359 m) au-dessus et à l’Est du village de St Martin de Queyrières.
Continuer par la bonne piste qui monte en lacets au-dessus puis qui s’enfonce dans un vallon (Pas du Rif, 1600 m) et qui se termine au Calvaire du Vallon (1960 m).
A partir de là, la piste de plus en plus raide devient un sentier qui oblige bientôt à un poussage/portage jusqu’au replat vers 2200 m.
Ça roule à nouveau sur le sentier jusque vers 2300 m où une traversée ascendante vers la droite oblige à un nouveau portage assez court jusque vers 2450 m.
On peut à nouveau rouler sur le sentier qui court dans le magnifique vallon suspendu (raide, M3/M4) presque jusqu’au sommet de la Crête de l’Alpavin (2735 m) situé dans l’axe du vallon qu’on atteint par une dernière pente herbeuse.

Crête de l’Alpavin > La Roche de Rame :
Descendre (hors sentier) au moins raide d’abord vers le Sud en direction du col de la Moutière (T3, raide) puis vers l’Est dans un petit vallon ((T2, moins raide) toujours hors sentier.
Ce vallon amène dans les alpages de l’Alpavin puis aux abords des Lacs de l’Ascension (2306 m).
Des lacs, s’orienter au mieux (toujours dans l’herbe, assez plat) vers le Sud-Ouest pour gagner le Torrent de l’Ascension qui descend sur la Roche de Rame.
Vers 2238 m, on retrouve un sentier qui descend rive droite du torrent (quelques rochers, T2).
Continuer sur le sentier rive droite assez raide (T3, avec 50 m raides entre 2100 m et 2050 m) jusqu’à un replat à 1824 m.
Ne pas prendre le sentier qui remonte à gauche mais l’autre qui rejoint bientôt une piste rapide (T1) jusqu’aux ruines du Puy (1632 m).
Prendre le sentier qui passe sous les ruines vers l’Ouest et qui atteint bientôt une zone plus raide.
Une belle série d’épingles sur un sentier technique (T3) permet de perdre rapidement de l’altitude et de rejoindre les ruines de l’Eyrette (1191 m) où une piste caillouteuse (T1) descend jusqu’à la Roche de Rame.

Traversée ascendante : La Roche de Rame > Prelles
Traverser la N94 et remonter rive droite de la Durance par la route jusqu'à la Bâtie des Vigneaux en passant par l'Argentière-la-Bessée.
Rejoindre la D4 et peu après Villard Meyer, prendre à gauche la piste indiquée Bouchier.
Poursuivre sur cette piste et plonger sur la Casse de France avant d'atteindre Bouchier.
Rejoindre Prelles, balisage évident.

Rq : Voir variantes pour un passage par le Col de la Pousterle.
Retour à Prelles par la piste de l'aller.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Crête de l’Alpavin > Lac de l'Ascencion   Lac de l'Ascension > Pra Chapelle   Traversée Pra Chapelle > Ruines du Puy

Remarques/Variantes

Merci à F. Goyon pour m'avoir inspiré pour le passage par les Crêtes de l'Alpavin

Un départ depuis l'Argentière et un montée plus rapide par la piste de Ste Marguerite, raccourci la boucle.

Variante par le Col de la Pousterle (500 m de D+ et 5 km) :
Au lieu de longer par la route la Durance au niveau de l'Argentière, prendre à l'Ouest le Vallon du Fournel et passer par le Col de la Pousterle : Montée par une piste et descente par le GR50 jusqu'à la Bâtie des Vigneaux.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Piste roulante puis poussage/portge à la montée, descente free-ride et technique puis enchainement d'épingles joueuses, à nouveau piste roulante et pour le "dessert" le single de la Casse de France pour clôturer cette grosse journée !!

Sortie(s) GPS associée(s) : 27.09.13 23.07.12

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par Florent, le mardi 03 septembre 2013 à 08:37

Un bouclage plus court :
http://www.vttour.fr/sorties/peche-nature-et-tradition-au-lac-de-l-ascencion-par-les-cretes-de-l-alpavin,10459.html

» Par djean, le lundi 04 juin 2012 à 20:49 (10/10)

ras

» Par Pedro, le lundi 17 octobre 2011 à 21:47 (8/10)

Belle virée sauvage dans un coin peu fréquenté. A un début de descente hors-sentier dans les grands espaces succède un sentier à épingles qui vaut des points !

» 1 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Tentative à Peyre Eyraute et Crête de l'Alpavin : Sortie du vendredi 27 septembre 2013 par Guillaume

Participants : seul(e)

Remarques terrain

Beau et sec.

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : Briançon - Les Ayes - Lac de l'Orceyrette - Chalets de l'Orcière - Pas de la Casse de l'Ase - Roc de Serre Chapelle - Col de l'Alpavin - Lac de l'Ascension - La Roche de Rame - L'Argentière - Briançon

Ça faisait longtemps que j’avais envie de voir si l’on pouvait approcher les crampons près du sommet du Pic de Peyre Eyraute et je sais que je n’étais pas le seul dans ce cas...

Ce vendredi, étant d'humeur vagabonde, je décide donc d’essayer de m’approcher de cette ogre. J’avais un plan d’attaque, monter jusqu’au dernier chalet de l’Orcière au-dessus du lac de l’Orceyrette et de là monter plein ouest jusqu’au point 2693 pour atteindre la Crête de Serre Chapelle et ainsi éviter le Roc de Serre Chapelle qui semblait problématique sur les vues aériennes.

Je pars donc de Briançon vers 9h direction les Chalets, personne sur la piste des Ayes qui est d’ailleurs fermée aux véhicules pour des travaux forestiers… que je n’ai pas vu.
Au niveau du lac je croise un berger qui descendait quelques brebis, nous échangeons quelques mots et il me demande où je comptais aller. Lorsque je lui ai dit, je l’ai vu ouvrir de grands yeux et pointer mon vélo du doigt ! Plus loin j’ai croisé, en plein sur la piste le patou qui gardait le troupeau qui était bien 100 m de D+ plus haut. On a discuté aussi ensemble et il m’a gentiment laissé passer.
Aux alentours des Chalets de l’Orcière je suis resté sue la piste la plus à l’ouest et quelle ne fut pas ma surprise de trouver un petit sentier montant vers la crête, mais pas seulement, avec deux petits panneaux, l’un indiquant "Pic de Peyre Eyraute 2h10" et l’autre "Col de l’Alpavin 1h".
De plus le sentier était balisé avec des points jaunes. Le seul problème c’est que ce sentier allait déboucher du mauvais côté du Roc de Serre Chapelle. Optimiste, je me suis dit à cet instant que le passage des Rocs serait aussi marqué et peut être pas aussi problématique que ça et qu’il valait mieux 400 m D+ de portage sur un sentier que 300 m dans un pierrier.

Après une bonne pause je mets le vélo sur le dos et j’attaque le portage. Le sentier bien que peu fréquenté est assez facile à deviner mais très vite la donne change. Il croise bientôt plusieurs sentes à mouton et disparait donc. Alors je monte droit dans la pente qui est assez soutenue jusqu’à un premier ressaut à 2500 m. Là on retrouve un sentier plus marqué et balisé de kerns et points roses probablement suite au passage d’un trail. Ce portage d’une grosse heure m’aura bien consommé et c’est bien entamé que je débouche sur la crête au Pas de le Case de l’Ase.

De là on voit une bonne partie du cheminement du sentier sur la crête, c’est même plutôt roulant… jusqu’à l’Obstacle ! Les craintes étaient bien fondées et arrivé en haut du Roc de Serre Chapelle j’ai posé le vélo pour aller voir le passage à pieds. Et là il a fallu se rendre à l’évidence, pas vraiment fait ou plutôt pas du tout fait pour un vélo. Même à pied on est content de mettre les mains. Ensuite ça se gâte encore un peu plus car il faut faire quelque pas d’escalade. C’est gentillet mais plutôt expo, il faut faire deux ou trois pas en traversé et là si on tombe au mieux on se fait bien mal je pense. Donc à moins d’être acharné et de vouloir y aller à tout prix avec le vélo où il faudrait être plusieurs et avoir un brin de corde je crois qu’il est plus sage de laisser ce passage aux marcheurs… A moins que ce soit moi qui soit un peu trop chochotte mais là, le coup je ne le sentais pas du tout.

Donc sandwich sur le Roc et ensuite le reste de l’itinéraire est plus classique. Je glisse le long de la crête jusqu’au col de l’Alpavin et ensuite en free ride vers le lac de l’Ascension pour la descente « classique » vers la Roche de Rame. Au niveau du ravin de Pra Chapelle j’ai juste voulu tenté de remonter vers le Rocher Rouge pour atteindre ensuite les ruines du Puy mais là encore le sentier à disparu et je me suis retrouvé à descendre un peu n’importe où. De même sous les ruines j’ai pris un autre sentier, non répertorié qui était en fait qu’une longue traversée en balcon, ça ne vaut pas quelques belle épingles.

Une fois arrivé à la Roche, je pensais aller jusqu’à l’Argentière pour prendre le train et m’épargner la route, malheureusement à l’heure d’attente pour le prochain train s’ajoutait 30 min de retard… J’ai donc coupé tous les crampons de mes pneus, rasé mes jambes et suis retourné à Briançon par la route.

Distance réelle parcourue : 55 km
Denivelé réel effectué : 2100 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par L-Ric, le samedi 28 septembre 2013 à 19:23

C'est pour ce Roc de Serre Chapelle que d'après les photos aériennes j'avais suggéré de prendre une corde :lol: donc confirmation, c'est chaud pour un vélo voir même pour un simple piéton :D
Reste donc le sac de cailloux de l'Orcière :ill: ... ou l'autre option :wink:
Superbe aventure que tu as tenté là :happy:

nota : pour le final en traversée sur La Roche de Rame c'est le "classique" actuel que l'on avait fait ensemble. La descente directe il y a effectivement encore qq épingles en sentier puis piste en épingles depuis les travaux du nouveau réservoir (il y aurait un semblant de single qui coupe les épingles, vérifier l'intérêt)

» Par Toy, le samedi 28 septembre 2013 à 21:59

"Là on retrouve un sentier plus marqué et balisé de kerns et points roses probablement suite au passage d’un trail".
C'est bien du trail ! Ca tient 3 semaines et ca se dégrade ils avaient dit .. les organisateurs.... La preuve :evil:

» Par Florent, le samedi 28 septembre 2013 à 23:30

Héhé le secret Summit dont on parlait la dernière fois :cool: Bonne tentative :cool:

Jean-Pat c'est pour toi la corde :happy:

» Par Guillaume, le dimanche 29 septembre 2013 à 19:15

@ Toy : Pour la défense des traileurs je dois dire qu'il y avait peut être 1 point rose pour 3 kerns et une demi douzaine de points roses en tout. Je ne sais pas quand à eu lieu le trail mais il n'a pas plu depuis un bon moment. Les 3 mois c'est peut être pour des conditions où il pleut un peu plus comme en Savoie par exemple :P ou en Bretagne, c'est la même chose.
Et puis grâce aux traileurs le sentier est pratiqué.

» Par gipi, le lundi 30 septembre 2013 à 08:01

ça y est, je suis rentré :D
Belle tentative malgré le but! Je suis partant pour tester "l'autre option" qu'on a un peu tous en tête (avant la neige :x :x :x !) :wink: . Si y'a des motivés, on peut faire un charter :D

» Par Geux, le jeudi 03 octobre 2013 à 14:55

Merci Guillaume d'être allé voir !
Il aura fallu quand même 4saisons pour qu'on ai une réponse :wink:

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.