Ski
Accueil > Topo Guide > Sentiers > Alpilles / Luberon > Le Mourre Nègre et l'Aigue Brun depuis Vaugines (sortie du 27 juillet 2014)

Le Mourre Nègre et l'Aigue Brun depuis Vaugines : Sortie du dimanche 27 juillet 2014 par pluc

Participants : Adri

Remarques terrain

Terrain légèrement humide en général, parfait pour l'adhérence.

Sentiers associés

2 Sentier du St Esprit : Bien sec et mauvaise adhérence, contrairement à toute la suite de la sortie.

3 Coteau de Maurauvière : Excellent entre le collu, où on rejoint le sentier balisé, et la bifurcation, où nous avons pris à gauche : toute cette partie vaut bien T4. Parfait sur le terrain légèrement humide.

2 Les Trois Èves <> Coteau de Marauvière : Encore cette petite liaison, qui permet de faire la combinaison la plus belle, à mon avis.

3 Les Trois Eves : La fin large ne diminue pas l'intérêt de ce superbe sentier, techniquement abordable par le plus grand nombre.

2 Les Fondons <> Auribeau : A la montée.

2 Les Fondons <> Le Colombier : Dans l'autre sens cette fois-ci.

2 Le Colombier <> La Bastide Neuve : Dans l'autre sens cette fois-ci.

2 Salen : Plus ludique à la descente, comme aujourd'hui, c'est sûr, même si la montée est intéressante.

2 Balcon de l'Aigue Brun (rive droite) : Sentier presque tout lisse mais pas monotone (jolies relances) dans un superbe cadre.

3 Voie romaine de l'Aigue Brun : Ils étaient fous ces Romains ! Mais ils nous ont laissé d'excellentes voies (à vérifier quand même : la date de construction)

2 Vallon de l'Aigue Brun (par le fond) : Ne regardez pas la fiche de Singletrack, je ne comprends vraiment pas : à part quelques courts passages effectivement peu roulants (quelques mètres de poussage éventuel selon le sens), c'est parfaitement lisse et plat. Cadre magnifique.

1 Vallon de Petarelle : Dans l'autre sens cette fois-ci.

2 Les Charbonnières : Le seul que je n'avais jamais pris. Merci les Gardois de l'avoir testé et rentré dans la base ! Montée facile, sauf la fin ravinée, où rester sur le vélo n'est pas évident (sauf pour Adrien).

3 Roumagoua : Une des plus belles descentes du Luberon, à peine ternie par une petite partie finale large, techniquement très abordable. Je ne comprends pas pourquoi elle n'est pas davantage appréciée.

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : voir carte VTTrack

Nous avons profité des températures pas trop élevées pour la saison et du petit mistral, qui ventilait agréablement la région, pour boucler ce tour assez complet : versants S et N du Grand Luberon, Aigue Brun.
Un tour bien varié aussi, avec de la longue pistasse panoramique pour monter efficacement, du sentier facile, ou plus technique. Sans portage, ni T6/NR. Certains nous feront gentiment remarquer que nous pratiquons (encore une fois ! ) du VTT roulant, presque tout public*. Mais ici, dans le Luberon, il y a tout ce qu'il faut pour monter sans porter, et les longs sentiers ludiques s'enchaînent agréablement sans souci.
En tout cas, nous nous sommes vraiment régalés, c'est l'essentiel, pendant cette sortie, aussi intéressante pour le vélo que pour les yeux. Le paysage était superbe, avec les champs de lavande en fleurs. C'était bien vert pour l'été et fleuri partout.
Nous avons rencontré quelques randonneurs sur les sentiers, où on ne voit généralement personne. Tous étaient sympas (ou bien ils prenaient peur quand nous arrivions ? ), ils se rangeaient sur le côté. Nous avons également croisé quelques vététistes. C'était la première fois que j'en voyais ici sur des sentiers, je crois bien : un groupe de trois, puis deux, et les trois premiers à nouveau (sur des sentiers roulants dans les deux sens, chaque fois en sens inverse de nous).

*J'ai écrit ces phrases à la suite d'un malentendu sur un commentaire d'une autre sortie.

Distance réelle parcourue : 51 km
Denivelé réel effectué : 1900 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par fontra, le lundi 28 juillet 2014 à 14:01

Rouler en juillet dans le Luberon sans la chaleur, c'est rarissime

» Par pluc, le lundi 28 juillet 2014 à 14:30

Ça nous était déjà arrivé une fois : je me souviens que, après 5 minutes de pause au sommet du Mourre Nègre, avec le mistral, nous étions repartis congelés.
Ce qui est, me semble-t-il, plus rare encore, c'est de trouver du terrain humide, même après déjà un jour de mistral, et de l'herbe si verte 8O (pas sur les crêtes tout de même, encore que... voir les photos)

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.