Ski
Par francois le 16.09.08
Accueil > Topo Guide > Sommets > Cerces > Mont Chaberton > En boucle par le col du Chaberton > Sortie du 02 juillet 2011
 Topo validé par la modération

3131 m Mont Chaberton : En boucle par le col du Chaberton

Un grand sommet de plus de 3000 m accessible en vtt avec :
Assez peu de portage/poussage grâce à une ancienne piste militaire. Une arrivée au sommet sur le vélo et
une longue descente parfois technique.
Au final, un sommet incontournable du VDM.

Données techniques

Département : Hautes-Alpes
Massif : Cerces
Longueur [?] : 35 km.
Denivelé (+/-) [?] : 1900 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 200 m.
Portage Oblig. [?] : 200 m.
SPR [?] : (25/50/25)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : IGN ASF 10 ou IGN Briançon

Dif. montée [?] : 5
Dif. descente [?] : 4
Dif. max : T5 ponctuellement
Exposition [?] : 2

Interêt [?] (8.2/10)

Départ/Accès

Départ : Col de Montgenèvre (1860 m) - Depuis Briançon, direction l'Italie > Col de Montgenèvre

Itinéraire

Col de Montgenèvre > Fenils :
Du col, descendre en Italie par la route jusqu'à Cesana-Torinese (1350 m).
3 km plus bas, prendre à gauche une petite route qui traverse la Doire Ripaire (1250 m) et qui mène au petit village de Fenils.

Fenils > Mt Chaberton :
Suivre la petite route goudronnée qui traverse le village puis qui se transforme en piste. Ca grimpe fort dès le début (M2). On passe au hameau de Pra Claud vers 1590 m.
Poursuivre par la piste (parfois raide et délicate, une courte section non roulante au passage d'un thalweg vers 1900 m) jusqu'à 2099 m.
Ne pas prendre la piste qui part en traversée à gauche mais à droite : ça devient très raide, gravillonneux, technique et physique et vous devrez parfois pousser le vélo (M3/M4). Après une zone plus calme en traversée vers 2400 m, la piste se raidit à nouveau et entre 2450 et 2600 m, la piste est trop raide et dégradée pour être qualifiée de cyclable : un peu de poussage s'impose.
La piste, toujours raide, redevient roulante aux abords du col du Chaberton (2674 m) et le reste jusqu'au sommet (à part quelques très courtes zones un peu trop gravillonneuses).
L'arrivée en vélo sur la vaste plate-forme sommitale à 3131 m ne manque pas de grandeur ni d'originalité !

Mt Chaberton > Col de Montgenèvre :
Descendre par le même itinéraire et sans difficultés particulières jusqu'au col du Chaberton (2674 m).
Au col, basculer sur le sentier versant français (à gauche). La descente devient vite très technique (T3/T4, sol instable avec graviers et grosses pierres avec une zone non roulante entre 2600 m et 2550 m).
Rester concentré jusqu'en bas de la partie raide, vers 2200 m. De là, en quelques minutes de bonne piste jusqu'au col du Montgenèvre.

Remarque : on doit cette piste qui monte au Chaberton à l'armée italienne. Le but était, pendant la seconde guerre mondiale, d'installer une batterie de canons à l'abri des regards français qui aurait permis de bombarder Briançon.
On ne peut s'empêcher de penser en remontant cette piste aux efforts acharnés qu'a du coûter sa construction. Et tout ça pour rien ! A peine installée là-haut, la batterie a été immédiatement détruite en quelques coups de canon par l'artillerie française.

Remarques/Variantes

Possibilité de poursuite de la balade :
Col du Chaberton > Col de La Lauze > Col de Dormillouse > Chalet des Acles > Palmpinet (ou descente directe mais caillouteuse sur Val des Près) > Montgenèvre (par la route ou par une bonne piste sur le versant Nord du Janus ( 900 m de D+ / 15 km).

Autre variante :
En boucle par le col Désertes

Montgenèvre > Col de La Lauze > Col de Dormillouse > Chalet des Acles > Col Desertes > Piste militaire > Col du Chaberton > Sommet du Chaberton > Montgenèvre : bel itinéraire sauvage mais moins roulant pour le col Desertes.

Variante par les sentiers entre la bergerie du Rio Secco et Clavière :
Traverser le Rio Secco juste sous la bergerie puis suivre le superbe sentier de la rive gauche. Terminer par le sentier à gauche qui passe à la Madonina puis redescend à Clavière (vers la fin, trouver une jolie trace non balisée).

Variante pour éviter la route entre Clavière et Cesana :
A la sortie de Clavière (rond point au débouché du tunnel), prendre le sentier technique qui rejoint puis suit les gorges de la Piccola Dora (passerelles en bois très ludiques).
On débouche sur la route SS24 qu'on emprunte sur 500 m avant de prendre une piste à droite. A un replat au niveau de remontées mécaniques, descendre à gauche par un sentier.

Variante pour éviter la route entre Cesana et Fenils :
En face du centre de Cesana, traverser la Piccola Dora puis suivre l'itinéraire balisé (chemins et sentiers) vers Fenils.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Piste bien roulante jusqu'à 2100 m après, c'est un peu la bagarre pour rester sur le vélo à cause des gravillons et des pierres en travers.
Sentier de descente coté français parfois bien technique, terrain caillouteux et fuyant (avec une 50 m non roulants).

Sortie(s) GPS associée(s) : 25.07.20 15.07.11 05.08.09 29.07.09

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par FatBike, le samedi 01 octobre 2022 à 20:16 (8/10)

Superbe balade ce Chaberton. Nous avons pris l'option de monter et descendre depuis la France. La descente en single est phénoménale. Un peu sport mais OK. Sur la montée avant le Col Chaberton il y a au moins 2 portages ensuite presque tout est ok si on a des bonnes jambes ou comme nous un vélo électrique. Vous pouvez voir notre vidéo sur YT, en première partie, montée et descente. Notre chaine s'appelle "Aventure 2CV".

» Par Florent, le lundi 06 septembre 2021 à 10:12 (8/10)

ATTENTION :
La piste a été emportée sur 200 m au niveau du Rio Fenils, elle est devenue interdite (panneaux) à tout le monde, piétons compris.
Le passage est un peu scabreux à pieds sur qlq mètres, sans garantie que cela passe encore longtemps, à défaut de travaux.
Au délà de 2100 m c'est maintenant poussage intégral vu le ravinement, plats y compris.
Sentier refait sous le col du Chaberton, plutôt propre même si en gravette.
Depuis Fenils, suivre absolument la trace de Pluc pour éviter la route, voir VTTrack pour les sentiers.
Une montée directe au sommet depuis Clavière n'est peut-être pas un mauvais plan en fait.

» Par Thibchaber, le mardi 01 octobre 2019 à 17:56 (10/10)

Super, quel chance de pouvoir cocher un 3000m en VTT, absolument à faire

» 9 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Mont Chaberton, En boucle par le col du Chaberton : Sortie du samedi 02 juillet 2011 par Guillaume

Participants : seul(e)

Remarques terrain

Sec. Bien frisquet avec beaucoup de vent à partir du Clot des Morts.

Récit de la sortie

J'ai suivi l'itiniraire de la sortie de pluc http://www.vttour.fr/sorties/mont-chaberton,3922.html#sortie

Départ tardif pour ce Chaberton qui était "coché" depuis bien longtemps.

Je pose l'auto au poste frontière et rejoint Cesana par les Gorges de la Picola Dora. Quelques passages sympas, quelques autres moins roulant mais toujours plus agréable que par la route.

Entre Cesana et Fenils je pensais qu'il s'agissait d'une piste directe mais pas vraiment, ça ondule un peu, j'y vais à l'azimut car je trouve la carte italienne plus qu'approximative !

Je suis à Fenils à 12h40 pour attaquer la montée. Je me dis qu'il est un peu tard et refléchit à un plan B mais un habitant du quoi me dit... il faut 3h pour monter au sommet... sauf pour mon fils qui l'à fait en 2h20... mais son fiston de 15 ans est champion d'Italie de XC !

Bref j'attaque donc la montée qui part tranquillement dans les bois, le Chaberton est dressé devant moi tel un ogre, si proche mais si loin à la fois.

A la moitié de la montée à la fin de la belle piste je croise un gars qui descent... il me dit, à partir d'ici faut pousser tout le long... je pédale un peu puis finit par pousser... mais là un crosseux me dépasse alors je remonte sur le vélo et le suis, un peu... non mais !

On croise 5 ou 6 gars en semi rigide qui descendent aussi... 2 autres crosseux me passe à la montée alors que je prends une bonne pause et je resterais à 10 min derrière eux jusqu'au sommet.

Ca pédale tant bien que mal jusqu'au Clot des Morts mais après ça c'est vraiment coton... d'autant plus qu'il y a un fort vent tourbillonant, voilà pour mon excuse ! Je pousse donc jusqu'au col...

Petite pause au col à l'abri du vent... reste 500m de piste qui en majorité pourrait se pédaler mais à presque 3000m c'est pas si simple.
55min après le col voici enfin le sommet, il est 17h... Pour les 3h de montée je reviendrais...
Quelle vue depuis le sommet et à cette heure tardive la lumière baissant et bien agréable.

Enfin la descente, entre le sommet et le col je dépose les crosseux qui peinent un peu avec leur semi rigide... en 15min je suis à col, ça change...
Le reste de la descente est bien variée, très minerale au début avec de courts passages à pieds pour finir dans les bois... enfin 30min plus tard me voilà de retour à Clavière.

Denivelé réel effectué : 2000 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par Claudius, le dimanche 03 juillet 2011 à 20:53

Ouh!p'tain :ill: le débinage involontaire m'a porté chance .... :lol: merci Zigual .. :wink: belle bambée a ce que je vois ...mais je vais pas pouvoir y échapper cette année :oops: chui content que tu te sois vengé a la descente .. :lol: :lol: :P

» Par Geux, le dimanche 03 juillet 2011 à 21:41

Hey, bien vu Guillaume !
Topo coché pour la suite de l'été.
Pour la montée, y'a vraiment des extra-terrestres qui arrivent à la faire en 2h20 ? :~

» Par zigual, le dimanche 03 juillet 2011 à 22:59

Gnarf, qu'elle est bonne cette pistasse :D

Bien vu pour le topo à l'aprem :cool: Pour l'Ours, il va être obligé de faire la version "longue" :P

» Par Guillaume, le dimanche 03 juillet 2011 à 23:06

arf... je reviendrais bien pour la version par le col Desertes qui semble vraiment très sauvage...
Vu le départ tardif j'ai bien fallit me débiner aussi, j'ai même pensé faire une journée station à Montgenèvre c'est dire... mais j'avais que 10€ en poche...

» Par Le ded, le dimanche 03 juillet 2011 à 23:59

Programmé pour le 14 juillet, normalement :P
C'est quoi la version longue, zigual?

» Par Jerome, le lundi 04 juillet 2011 à 09:31

Les commentaires sur la descentes sont plutot partages... un peu trop cassant pour etre amusant. Globalement, niveau interet de la descente, ca se positionne comment par rapport a la moyenne du brianconnais?

» Par pluc, le lundi 04 juillet 2011 à 09:58

Je suis heureux :) de voir mon itinéraire repris, le topo de François me paraissait un peu "bâclé" :x sur la liaison entre le Rio Secco et Fenils.
Pour ceux qui voudraient rallonger le retour sur Montgenèvre, au lieu de descendre dans la vallée de la Clarée (piste des chalets des Accles à Plampinet :ill: ou descente peut-être pas majeure sur Val des Prés, http://www.vttour.fr/topos/col-de-dormillouse,192.html), je conseillerais plutôt le superbe parcours :D : Col de la Lauze > Tête des Fournéous > Pas de la Fanfare > N94 (1736 m), http://www.vttour.fr/topos/tete-des-fourneous,1116.html
Sinon la version par le Col Desertes, plus sauvage, avec du vrai portage pour tous :P mais qui n'évite pas la partie de la piste réservée aux extraterrestres :lol: , est certainement à faire, http://www.vttour.fr/sorties/,2603.html#sortie
Un point extrêmement important pour finir, car une menace grave :evil: pèse sur le site : il y a un projet d'aménagement du secteur en domaine skiable, c'était très mal parti car la station de Montgenèvre a obtenu l'an dernier le feu vert de la commission officielle :evil: :evil: , je ne sais pas où en est le dossier, http://clubalpin.briancon.free.fr/defensechaberton.html
@ Jerome : l'intérêt de ce topo ne réside pas dans les descentes, surtout en comparaison de toutes les perles du Briançonnais (par ex. la variante de retour par le sentier de la Fanfare). Il faut y aller pour le cadre, l'altitude et l'histoire.

» Par Le ded, le lundi 04 juillet 2011 à 10:18

Merci Pluc pour tes précisions. :wink: On va topoter tout ça.
Sinon pour le projet d'aménagement, le 14 Juillet, on va faire péter tout ça avec le gillou :P :lol:

» Par Guillaume, le lundi 04 juillet 2011 à 10:52

Pour l'interet de la descente c'est vrai qu'il n'y a pas 1500m de super sentier mais comme le souligne pluc on y va avant tout pour le cadre...
Les premiers 500 jusqu'au col se dévalent très vite, la piste est assez large mais on peut prendre les épingles larges tout en glisse alors y'a de quoi garder le sourire.
Ensuite du col jusqu'au télésiège c'est plus technique avec quelques passages chauds et d'autre qui se font à pied (très court). J'ai pas tenté le diable car il était tard et personne pour me ramasser au cas où !
Ensuite du télésiège à Clavière, c'est du sentier plus classique si je puis dire, un peu de dechet sous la bergerie avec un sentoer très large mais plus sympa sur le bas...
Dommage qu'il n'y ai pas sur la carte de moyen évident de rejoindre la descente du Clot des Morts en chemin car elle est plutôt sympa à regarder...

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.