Ski
Par Florent le 25.11.08
Accueil > Topo Guide > Sommets > Sainte Baume / Calanques / Monts Toulonnais > Pic de Bertagne > Descente par la Glacière > Sortie du 09 octobre 2010
 Topo validé par la modération

1042 m Pic de Bertagne : Descente par la Glacière

Pour un historique des Glacières dans la Sainte Baume, allez voir cette page.

Données techniques

Département : Bouches-du-Rhône
Massif : Sainte Baume / Calanques / Monts Toulonnais
Longueur [?] : 18 km.
Denivelé (+/-) [?] : 850 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 10 m.
Portage Oblig. [?] : 20 m.
SPR [?] : (25/70/5)

Nb de jours : ½
Cartographie [?] : 3245 ET Aubagne / La Ciotat / Massif de Ste Baume

Dif. montée [?] : 3
Dif. descente [?] : 5
Exposition [?] : 3

Interêt [?] (8.7/10)

Départ/Accès

Départ : Gémenos (142 m) - Depuis Marseille prendre l'A50 Est

Itinéraire

Gemenos > Col de l'Espigoulier :
De Gemenos, monter au col de l'Espigoulier par la piste DFCI de la Galère (au sens propre comme figuré, ça monte assez raide au début, la suite est plus calme).

Col de L'Espigoulier > Col de Bertagne :
Du col de l'Espigoulier, prendre le chemin en face du col dit "l'horizontal". Méfiez-vous de la dénomination, ça monte et c'est étroit et technique. Pour accéder au col de Bertagne, quelques mètres de portage sont obligatoires.

Col de Bertagne > La Glacière :
Prendre le chemin Sud-Ouest sous le col, direction la Glacière.
Au premier embranchement 2 options : à droite c'est trial, à gauche c'est tranquille mais raide ensuite pour rejoindre la Glacière.
Si on veut du trial et un peu de sensations, choisir systématiquement l'option de droite (mais attention à l'exposition tout de même, maximum 2 mètres de chute dans les arbres).

La Glacière > D2 (410 m) :
Arrivé à la Glacière, prendre le chemin SO qui part à flanc. Les parties les plus trialisantes commencent plus bas.
Au croisement de sentier plus bas, si on veut encore du trial, préférer l'option en face sinon, prendre à droite.
Dans tous les cas, rejoindre le goudron de la D2 pour quelques mètres de descente sur la route...

D2 (410 m) > Entrée du Parc de Saint Pons (332 m) :
Sur la route rouler sur le chemin à gauche de la chaussée et écourter au plus vite la descente sur la route en prenant à gauche le chemin balisé bleu (Alt. 392 m sur la carte). On rejoint le bas de la descente du Vallon des Crides et l'entrée du Parc de Saint Pons (332 m). Rappel : Le Parc de St Pons est interdit aux VTT ! descendre de vélo si l'on choisit à un moment de le traverser.

Entrée Parc de Saint Pons (332 m) > Gemenos par le Sentier Botanique :
Remonter la piste direction SO puis N et qui rejoint la D2. Descente la route sur quelques dizaines de mètres et dans le lacet, prendre la piste qui monte à droite. En pente assez douce, elle vous mène au départ de la descente, un peu avant la citerne. Empruntez cette descente jusqu'au parking du Parc de Saint Pons. Attention sur le milieu, la descente est raide sur un lit de pierres fuyantes, modérez votre vitesse à moins d'avoir le permis pierrier !

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Remarques/Variantes

Après le premier embranchement sous le col de Bertagne on pourra tout de même éviter les parties trial et expo en restant sur le chemin qui n'est pas bordure de la falaise, c'est alors nettement moins technique pour rejoindre la Glacière.

A la glacière et en groupe, les moins aguerris en trial pourront opter pour les Crides, tandis que les plus aguerris suivront ce topo.

Dans tous les cas, Le Parc de St Pons est interdit aux VTT ! descendre de vélo si l'on choisit à un moment de le traverser.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
De la caillasse... prévoir protections et pneus qui vont bien.

Sortie(s) GPS associée(s) : 21.05.11

Photos

Le Pic de Bertagne vu du bas de la descente de la Glacière
Le Pic de Bertagne vu du bas de la descente de la Glacière [par Florent]

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par Meta55_06, le dimanche 27 aout 2017 à 19:34 (9/10)

Montée au col de l'Espigoulier par la piste de la galère, toujours très efficace. Après le col de bertagne, bien suivre le balisage jaune. A partir du monument des excursionnistes Marseillais, tout est bien indiqué et aucun risque de se perdre.
La descente par la glacière (telle que le topo) est magnifique, rien à jeter. Bien plus roulante et plus intéressante que la descente de la grande beaume.
J'ai fini par l'ancien chemin de l'Espigoulier après 150m de remontée sur la route.

» Par pluc, le samedi 21 mai 2011 à 21:39 (10/10)

Belle montée, superbe sentier "horizontal".
Descente bien tracée, en bon état. Un seul passage vraiment très technique, entre le col et la glacière; sinon, avec de bonnes suspensions, le pilotage n'est pas trop compliqué. Cadre magnifique.

» Par Geux, le dimanche 10 octobre 2010 à 16:41 (9/10)

Itinéraire très rentable niveau temps montée/descente avec des passages (très) techniques, le tout dans un cadre très sauvage avec de magnifiques points de vues sur les différents massifs des bouches-du-rhône.

» 3 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Pic de Bertagne, Descente par la Glacière : Sortie du samedi 09 octobre 2010 par Geux

Participants : Florent

Remarques terrain

Cassant... c'est la St-Baume quoi !

Sentiers associés

3 Col de l'Espigoulier <> Col du Cros : Très beau sentier de traversée, conditions au top

3 Col du Cros <> Col de Bertagne : Mini transition très agréable à rouler.

4 Col du Fauge > Jardin Suspendu : Descente très soutenue, Conditions au top.

4 Sentier des Crides : Un peu plus "bourrin" que le précédent. Beaucoup de pierres et branches (posées volontairement ??) sur le sentier.

4 Sentier botanique : Gros plaisir dans le pierrier du haut (Pic de Bure powaaaa !), mais moins vers le bas (gros cailloux qui déstabilisent trop le bonhomme)

Récit de la sortie

Sortie "locale" pour Florent qui contraint par un timing serré me fait découvrir son 2nd jardin.
Départ "matinal" donc à 8h de Gemenos, ou nous attaquons par la piste de la Galère sous un vent coriace qui ne fit que s'amplifier avec le temps.
Arrivé au Col de l'Espigoulier le vent est encore plus présent, mais c'est avec bonheur que l'on attaquera le fameux sentier "horizontal", très agréable à rouler avec les couleurs d'automne qui commencent à arriver. Après ça on attaque par la petite montée/descente jusqu'au Col de Bertagne avant la dernière ascension par la route avant le plateau sommital. Grosse ambiance là-haut même si je commence à douter de "l'été indien" dans les Bouches-du-Rhône vu la température qu'il faisait là-haut.
Ceci dit, une fois dans la descente du Col du Fauge, on retrouva de vraies températures du Sud, permettant d'aborder les passages techniques "sereinement"... :lol:
A la glacière, on hésitera quelques instants avant de partir pour la classique par les Crides (et non par la variante T5), qui fut à mon gout un tout petit peu moins sympa que le haut (un peu trop "bourrin" ...).
Arrivé à la citerne, Florent m'explique qu'il va être trop juste pour le Botanique, me laissant seul pour la très efficace remontée par piste. Arrivé là - haut, mon "pseudo-débinage" pour le gros bonus par le Col de l'Espigoulier me rappelle à l'ordre, si bien que je me ferrai encore un A/R bonus jusqu'à la Brèche de la Galère.
Je ne regretterai pas d'ailleurs d'avoir fait ce choix car après un petit casse-dalle engloutie, c’est parti pour une DH très joueuse et rapide dans de la caillasse fine... enfin jusqu'à la piste. Car après vient le botanique avec son gros pierrier, qui même s'il m'a procuré un réel plaisir, nécessite finesse de pilotage et engagement.
Par contre, je fus un peu déçu par la partie basse, surement un peu fatigué pour apprécier que les cailloux glissant sous les roues deviennent de plus en plus gros.
Moins fun par contre le retour Aubagne puis Marseille/Aix avec un TER jusqu'à Aix qui fût réellement sur-bondé !!



@Suivre les photos de Florent


Distance réelle parcourue : 20 km
Denivelé réel effectué : 1300 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par Florent, le dimanche 10 octobre 2010 à 18:13

Les photos
http://picasaweb.google.fr/florent.coste/BertagneAvecGuillaume09102010#

Bien joué pour l'A/R jusqu'à la brèche de la galère. une prochaine fois on rallongera un peu plus :happy:

» Par Ricil, le dimanche 10 octobre 2010 à 19:21

J'avais bien aimé ce p'tit tour... :cool:
Impressionnante c'te glacière !!

» Par Florent, le dimanche 10 octobre 2010 à 19:24

Zero CO2 pour produire de la glace à l'époque ! :cool:

» Par SpatMan, le dimanche 10 octobre 2010 à 20:36

Bien belles photos! :wink:

» Par Phil'Ô, le dimanche 10 octobre 2010 à 20:37

@ Florent : Produire ou conserver la glace ?

Car autant je connais la technique de la conservation déjà utilisée en Corse depuis le 17° siècle dans les glacières de Cardo (par exemple), où la neige qui couvrait les cimes corses était stockée dans ces énormes trous et formait petit à petit de la glace.

Autant pour la produire à si basse altitude sans neige à proximité je ne vois pas trop comment ils pouvaient s'y prendre ?

» Par fontra, le dimanche 10 octobre 2010 à 20:53

Belles photos ! :cool:
Mais ça m'a l'air un poil trop technique pour ma pomme :oops:

» Par L-Ric, le lundi 11 octobre 2010 à 00:04

c'est dans le descriptif du topo : pour conserver la glace, elle était descendue en charrette puis stockée dans les glacières. Le principe est génial, c'est l'air froid, plus dense, qui reste au fond juste au dessus de la glace et sert d'isolant :wink: zéro CO2
@Geux : tu as descendu ton vélo à Aix !? il rentre dans l'ascenseur ou tu passes par l'escalier :lol:

» Par Phil'Ô, le lundi 11 octobre 2010 à 07:14

J'avais pas vu le lien dans le topo :oops: .

En fait, Florent a utilisé le bon verbe, car dans ces glacières là, ils fabriquaient de la glace grâce aux gelées nocturnes et aux sources d'eau disponibles à proximité :cool: , alors qu'en Corse ils ne faisaient (que) la conserver (ce qui est déjà énorme) :cool:

C'est clair que le principe était ingénieux

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.