Ski
Par Yann le 08.08.09
Accueil > Topo Guide > Sommets > Ubaye / Orrenaye / Alpes Cozie > Brec de Chambeyron > Tour par les Cols de Stroppia et de la Gypière > Sortie du 13 juillet 2021
 Topo validé par la modération

3389 m Brec de Chambeyron : Tour par les Cols de Stroppia et de la Gypière

Le Tour du Brec du Chambeyron dans sa version la plus abordable. Boucle physique à cause du portage obligatoire, les paysages y sont somptueux et la descente du col de Gypière sur l'Ubaye est un régal de haut en bas !

Données techniques

Département : Alpes-de-Haute-Provence
Massif : Ubaye / Orrenaye / Alpes Cozie
Longueur [?] : 28 km.
Denivelé (+/-) [?] : 1850 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 600 m.
Portage Oblig. [?] : 600 m.
SPR [?] : (90/10/0)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : IGN 3538 ET + IGC 111

Dif. montée [?] : 5
Dif. descente [?] : 3
Dif. max : T4 ponctuellement
Exposition [?] : 2

Interêt [?] (9.2/10)

Départ/Accès

Départ : Grande Serenne (1530 m) - Soit par Guillestre et le col de Vars, soit par Barcelonnette et la Vallée de l'Ubaye.

Itinéraire

Grande Serenne > Col de Stroppia :
Monter par la route à Fouillouse.
Traverser le hameau de Fouillouse et laisser la montée au Refuge du Chambeyron et suivre la direction Col du Vallonet/ Col de Stroppia.
Emprunter alors une piste jusqu'à l'ancien Fort de Plate Lombarde (2182 m).
Cette piste est exigeante physiquement mais roulante pour les grosses cuisses.
Quitter alors la direction du col du Vallonnet pour suivre celle du Col de Stroppia.
Le sentier est assez roulant jusqu'à l'intersection Pas de la Couletta/ Col de Stroppia (2350 m).
Continuer plein Est par le sentier en balcon de plus en plus caillouteux et donc de moins en moins roulant.
Passer sous le Massour et au "col" au pied de la Tête de Plate Lombarde (2550 m).
Le Col de Stroppia est maintenant face à vous et on l'atteint après 400 m de portage sur une sentier mal marqué au départ mais de mieux en mieux au fil de la montée.
Le col s'atteint dans un décor somptueux de tours rocheuses.

Col de Stroppia > Col de la Gypière :
Bien suivre le marquage GR (rouge et blanc), le tracé de la carte IGN a été modifié !!
Basculer versant italien par un superbe sentier dans un premier temps.
Après 100 m de D-, on tombe sur un ancien front de moraine très raide et mal tracé où 10 m de D- sont inroulables.
On arrive à un replat avec une intersection, suivre Chiappera.
Le sentier traverse en balcon, on passe de courts passages très cassants dont certains sont très techniques avant de tomber sur un second front d'ancienne moraine plus long que le premier : Passages en T4/T5 courts et un passage inroulable sur 10 m aussi.
Après ces difficultés, on arrive sur une zone plate et herbeuses que l'on descend en suivant au mieux le marquage GR avant de tomber sur une nouvelle intersection vers 2525 m.
Passer alors en mode portage/poussage direction "Colle della Gypiera".
Le sentier peu raide au départ est malheureusement très encombré de roche, ce qui rend la montée pénible (difficile de pousser le vélo).
Sur les 400 m de montée au col de la Gypière, le plus pénible se trouve sur les 200 premiers mètres, les 200 derniers permettent de rouler un peu et le paysage est enchanteur.
Le col de la Gypière est atteint par 75 m de portage très rude.

Col de la Gypière > Grande Serenne :
Après l'éventuelle ascension au sommet bonus (la Tête de la Fréma), descendre sur le Lac des 9 Couleurs par une belle succession d'épingles un peu techniques (T3). S'ensuit une descente sur le Refuge de Chambeyron très roulante et ludique alternant courts passages rocheux faciles, courtes remontées et descentes rapides.
On passe à côté du très beau Lac Long.
Après le refuge, une longue traversée peu expo et très bien taillée amène au-dessus de Fouillouse que l'on atteint après de très roulantes sections de lignes droites et épingles faciles. Remonter la piste du col du Vallonnet sur 200 m linéaires pour traverser le Riou de Fouillouse à gué.
Par une piste on rejoint ainsi le GR6 (technico-ludique) que l’on descend jusqu’à l’Ubaye.
Par une passerelle, la traverser pour rejoindre Grande Serenne.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Col de la Gypière > Refuge du Chambeyron   Refuge de Chambeyron > Borne 2056 m   Les Vistes > Fouillouse   Borne 2056 m > Les Vistes   Sentier 1669 m > Usine électrique   Tête de La Fréma   Pas de la Souvagea > Refuge du Chambeyron   Pointe d'Aval (ou de Chauvet) > Pas de la Souvagea   Phil'Ô's peak - Terres Jaunes > Col de la Gypière   Passo della Cavalla (versant Nord)   Col des Monges <> Passo della Cavalla   Lac du Vallonnet Inférieur <> Baraquements de Viraysse

Remarques/Variantes

Sommet bonus : Tête de la Fréma (D+ = 225 m) en A/R depuis le col de la Gypière
Pour les amateurs de sentier technique, la Tête de la Fréma (3151 m) offre une descente somptueuse de son sommet sur le col de Gypière. C'est du T4 avec des passages T5 et un très court passage non-roulant. Un passage est particulièrement exposé sur 20 m sinon E2/E3.

Départ de Fouillouse (-400 m de D) :
On évite la montée sur route mais on perd la belle descente sur Grde Serenne.

Autre variante de descente sans passer par Fouillouse :
Au point 2056 m, continuer tout droit pour rejoindre l'Ubaye via les Viste : Descente plus variée que par l'itinéraire classique. On coupe la route de Fouillouse au Pt 1669 et on continue la descente sur l'Ubaye qu'on traverse par une passerelle pour remonter sur Grde Serenne.

Variante de montée "courte", par le Pas de la Couletta :
Après le Fort de Plate Lombarde, monter au Pas de la Couletta. Rejoindre le Refuge de Chambeyron puis le lac des 9 Couleurs. Monter au col de la Gypière par son flanc français.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Les 400 derniers mètres de montée pour rejoindre le col de Stroppia sont très physiques.
Descente versant italien à moitié très roulante, à moitié très technique avec des blocs instables.

Remontée sur le col de Gypière peu roulante (portage/poussage).

Descente du col de Gypière sur Fouillouse puis Grande Serenne roulante et ludique.
Hébergements associés : Bivouac Barenghi   Gîte Les Granges (Fouillouse)

Sortie(s) GPS associée(s) : 13.07.21 17.09.13 06.09.12 18.08.12

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par MarcMC, le dimanche 23 aout 2015 à 20:13 (10/10)

Nous sommes montés à la Tête de la Fréma par le Pas de la Couletta. La proportion de poussage / portage est tout de même assez importante mais la descente jusqu'à la Grande Serenne est tellement parfaite, les paysages tellement somptueux, que ce parcours est certainement un des plus beaux qu'il nous ait été donné de faire.

» Par Hellzed, le dimanche 19 juillet 2015 à 16:21 (8/10)

Je répète ce que surement beaucoup ont déjà dit ici, mieux vaut passer par la Couletta que Stroppia. Certes l'ambiance minérale atteint des sommets du côté italien et l'on effectue ainsi un vrai tour du Brec, mais l'intérêt vététisque est quasiment nul. Une descente à ce point inroulable après 400m de portage bien violents c'est un peu du vol. Sinon de la Fréma à Gd Serenne (variante point 2056m) c'est effecitvement grandiose, le Stradivarius de l'Ubaye indubitablement.

» Par MisterE, le dimanche 17 aout 2014 à 17:33 (8/10)

Fait la variante "courte", avec la Tête de la Fréma et retour sur le refuge (le lendemain descente sur Fouillouse puis Grande Serenne). Fréma ok, 2-3 passages de 2m vraiment tendus sinon un peu meuble à mon goût dans la partie intermédiaire; gypière jusqu'au refuge bien sympa malgré les courtes remontées; descente sur Fouillouse billard mais pas tant de grip que çà, et pas très joueur non plus, mais c'est joli; Gde Serenne bien mais un peu végétatif sur la fin, sympa mais pas dément.
En gros je m'attendais à du "très lourd" et j'ai eu du "pas si mal", le Queyras reste devant ;)
La descente du Pas de la Couletta passe sauf le pierrier du début (50m linéaires) et peut être une marche ou deux un peu hautes (50-70cm)

» 23 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Raid Guillestrois-Chambeyron-Embrunais 6Jours : Sortie du mardi 13 juillet 2021 par Arno

Participants : Manu, Olivier

Remarques terrain

Peu de vttistes,
La transition Ubaye-Embrun est clairement peu fréquentée que ce soit à pied ou en vtt.
Globalement, itinéraire très sauvage qui mérite un peu plus de passages.

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : Guillestre-Ceillac-Rif Campo Base-St Ours-Méolans-Embrun-Guillestre

Raid de 6 jours réalisé du 5 au 10 Juillet 2021

La petite histoire pour justifier ce CR.
Ca fait 6 ans qu'est inscrit pour nous le rituel d'un raid en Velo de Montagne début Juillet. On commence sur les chemins de Stevenson puis, Haut Var-Haut Verdon, Thabor, Queyras, Val Maira, Cerces, Grand Paradis...
Pour se faire, on pompe allègrement et sans vergogne les traces et topos des sites contributifs, on pioche partout des bouts de traces, on assemble, on corrige...en gros on fait un peu les rapaces et on bouffe à tous les rateliers.
Alors MERCI à tout ceux qui rentrent les sentiers et topos dans les bases de données; et si on doit en citer un je mettrais une mention spéciale à SamyTerje ! Merci à toi.
Pour cette boucle, un merci aussi à Mika qui m'a bien éclairé sur quelques interrogations.

Comme on veut être efficace, se faire plaisir, et que j'aime bien mon confort, on réalise ces itinéraires en mode BOBOUL. BOBO Ultra Léger avec petit sac de 4/5 kg max et demi-pension dans nos hébergements de montagne Gastro-Ecolo-Bio. Oui la nouvelle tendance des refuges et gites d'étape où t'es servi à l'assiette; petits pois du jardin et salade qui sens la rosée du matin. Hummm tu ressens tous les bienfaits en toi.
Il serait grand temps que nos hébergeurs retrouve la notion de leur mission; à savoir, pouvoir faire sécher tes affaires, requinquer un bonhomme avec un bout de viande et des pâtes et proposer des petits dej à d'autres horaires que des horaires de feignants...bientôt je vais me mettre au BUL.

Hormis cette saute d'humeur, on a fait un beau tour,en essayant de respecter les 80/20; 80% sur le vélo et 20%max de poussage-portage...oups, des fois ça dépasse un peu.
Une grande boucle , une belle logique qui se dessine sur la carte et se confirme une fois sur place avec un bel enchaînement de col, sommets, et du VdM comme on l’aime ; exigeant et fun à la fois
La trace est à partager et pour ceux que ça intéresse, quelques détails:

J1: Guillestre - Ceillac, 30km, 2000m D+
Guillestre-Pic d’Escrein-Bois de la Lourette-Ceillac

Montée tranquille par la piste jusqu'aux cabanes de Cugulet, très belles traversée ensuite avant 350m de portage/poussage. Roulage au milieu des fleurs, ça pique les yeux, les cuissots pas encore.
Descente du pic d'Escrein assez sympa au début, puis ça se gâte: pierriers, et crête d'Andreveysson pas ouf et globalement à coté du vélo jusqu'au site d'escalade. Portage de remontée sur 150m, qui me met un coup derrière les oreilles, cuissots cramés, descente cassante ensuite mais le Bois de Lourette est sublime et rachète l'ensemble.

Gites Les Baladins: bien

J2: Ceillac - Rif Campo Base, 34km, 1840m D+
Ceillac-Col Girardin-Maljasset-Col Mary-Campo Base

Montée efficace par la piste jusqu’au Lac miroir, après ça déroule en sortie de forêt, Lac St Anne. On en prend plein les mirettes. 250m de portage vite avalé; on arrive au col face à un vent tempêtueux à nous rebalancer au point de départ, ça s’assombrit à l’horizon du coup on renonce à la tête de Girardin. Dommage parce qu’en voyant le sentier il y a de quoi s’amuser. Pour éviter le trop raide et trop dur on descend sur Maljasset via une longue traversée vers l’Est sympa en direction du sentier du col Tronchet. Un café et hop c’est parti pour le Col de Mary, Très varié: piste, single trialisant, un court portage pour le verrou puis après la Bergerie. Seulement ça se couvre méchamment et il fait froid. Descente rapide à Campo Base. Dommage pour le final sur la piste.

Refuge: sympa mais frugal

J3: Campo Base - St Ours, 28,5km, 1900m D+
Campo Base-Val Stroppia-Col de la Gypière-Fouillouse-Col de Mirandol-St Ours

Si on m’avait dit tu feras ça un jour, j’aurai répondu t’es débile ou quoi ! 
Pas évident de trouver un retour easy depuis l’Italie. Donc on se tape un portage Herculéen de plus de 1000m jusqu’au col de la Gypière même si on peut rouler un peu dans le Val Stroppia. Départ juste après la radée, montée avec le stress d’une méteo très aléatoire. Le bivouac Stroppia est fermé à clé pour cause Covid…super. Tu peux mourir de froid ou foudroyé en montagne, mais au moins on est sur que t’as contaminé personne. Voilà de quoi ruminer une bonne partie de la montée et te faire oublier la difficulté de l’effort.
Au col, ça caille, c’est menaçant…on se tire de là et repas de midi au chaud au refuge de Chambeyron. Très belle descente jusqu’au refuge, la suite est lisse, rapide et sans difficulté; cool; ça repose et on profite du paysage.
Remontée au Col de Mirandol; alpages, magique, même si les vaches ont voulu faire obstruction…hihi, on n’a pas fait les malins. 
Col, vent, froid, pluie, mais belle descente sur St Ours tout en retenue sur un sol glissant.

Gite d’étape de St Ours: Accueil rustique et pas sympa; faut pas y aller.

J4: St Ours - Méolans, 59km, 1650m D+
St Ours-La Condamine-Col de la Pare-Chemin Horizontal-Méolans

Ca fait deux jours, qu’on sauve la journée malgré le temps mais aujourd’hui il faut trouver des alternatives. On râle après les prévisionnistes…là ils ont eu tout bon: beau le matin se couvrant, pluie à midi, orages à 15h. Bon ben, du coup on enlève la liaison St Ours-La Condamine via le GRP La Frontière Fortifiée, 500D+ de moins pour les cuisses mais si quelqu’un connait je suis preneur des retours car il y a peu d’infos sur ce sentier.
Donc route puis superbe montée au Col de La Pare; rarement vu un vallon aussi sauvage et si peu fréquenté. Comme les jours précédents, le vent te pousse vers le bas. Début inroulable. Ensuite le chemin horizontal vaut vraiment la peine d’être parcouru mais il se perd à la fin dans la végétation et les sentes de vaches. Vaut mieux regagner la Cabane Neuve puis le GR6. L’idée c’était de rester le plus possible sur ce GR en balcon avant de rejoindre Méolans. On se prend des seaux d’eau, orage, Manu crève au pire moment de la pluie. Direction le gîte au plus rapide par la route.

Gîte d’étape de Méolans: bien, vraiment cooool, produits maisons etc etc...

J5: Méolans - Embrun, 42km, 2000m D+
Méolans-Col de Dormillouse-Chemin de ceinture-Pic de Charance-Boscodon-Embrun

Ah ça y est ! Il fait beau et ça dure ! Vive l’ingénieur des ponts et chaussées qui a tracé la route jusqu’à la Chanenche Haute, une route ultra Hors Catégorie de bon matin à achever le plus dopé des coureurs cyclistes…Heureusement la piste qui suit jusqu’au col de Famouras est plus digeste, ça laisse le temps de récupérer avant les 400m de portages freeride dans les pentes herbeuses raides de la Combe Reynier jusqu’au col de Dormillouse. Descente tout aussi à vue pour rejoindre le chemin de Ceinture. Début de chemin à l’exposition hors cotation; pour nous c’est à coté du vélo…puis après c’est magnifique, seul au monde au dessus du cirque de Bragousse.
Pic de Charance, début de descente sympa…après, après…le sentier de Charance…disons qu’il y a débat. 
C’est pas fraaaaannnnchement du VdM; très rapide, lisse, sans surprises, pas de pif-paf, forêt assez dense, bof bof t’as vite envie d’en sortir. Plus sympa après Boscodon.
Embrun, plouf dans le Lac. L’eau est froide.

AirB’nB à Embrun: là on s’est fait des steaks avec un tas de pâtes

J6: Embrun - Guillestre, 46,5km, 1915m D+
Embrun-Col de la coche-Col de Valbelle-Crête de Martinat-Guillestre

Allez dernier jour, montée interminable sur la route jusqu’au col de la Coche, puis ça s’ouvre sur les alpages, les Ecrins, Col de Valbelle, de la crête de Martinat on a un chouette coup d’oeil dans le rétroviseur de ce que l’on a parcouru les jours précédents. 
On mérite bien la plus belle descente du raid, la cerise sur le gâteau.
Il fait beau et pour la première fois on ressent la chaleur sur le retour à Guillestre.






Distance réelle parcourue : 240 km
Denivelé réel effectué : 11300 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par Ghis-05, le mardi 13 juillet 2021 à 12:10

Merci pour le partage, sacré tour! Ça donne des idées

» Par bens, le mardi 13 juillet 2021 à 12:14

Bravo, très beau tour dont je connais quelques bouts et que je mettrais volontiers à mon programme.
Les vaches sont, je crois, celles du gardien du gite de Fouillouse.

» Par bens, le mardi 13 juillet 2021 à 12:16

C'est où la photo 9 ? (portage en descente)

» Par Arno, le mardi 13 juillet 2021 à 12:30

Merci!
@bens; sous la crête d'Andreveysson avant le site d'escalade

» Par Florent, le mardi 13 juillet 2021 à 12:42

Vive le topotage de raid comme celui là !
Au passage "car il y a peu d’infos sur ce sentier."
On attend donc tes commentaires dans les sentiers :wink:

» Par ClaireM, le mardi 13 juillet 2021 à 16:30

Bravo ! Superbe tour :D . Ça donne envie …

» Par Le ded, le mardi 13 juillet 2021 à 18:46

Joli bambée, survitaminée :wink:
La crête d'Andreveysson, on y va pour la portion aérienne :wink:

» Par BDS, le mardi 13 juillet 2021 à 19:05

Joli tour, mais pourquoi le faire en automne et pas en été ? :D

» Par pascalH, le mardi 13 juillet 2021 à 19:10

Sacré tour, bravo :)
Pour une première, beau CR, belles photos, on attend les prochains :)

» Par Bruno_W, le mardi 13 juillet 2021 à 19:19

Bravo, beau tour et très bel enchaînement logique avec des pièges bien évités (descente directe sur Maljasset par ex...)! :cool:
Dommage d'avoir loupé Passo de Inferneto :lol:
Ou pas avec la neige qui doit y rester en ce début de saison... :ill: :roll:

» Par Ticaillou, le mercredi 14 juillet 2021 à 00:07

Gros, haut, beau _ beaux, tour.
Pour le bul je ne ferais pas 1000d+ sauf motivation et caisse d'exception....
Inventer des tours et des tours quelle belle compétence !
Je suis bien d'accord avec vous on ne trouve plus le rustre et simple accueil de nos jours en montagne. Car la montagne ca gagne tout le monde, et faut que ca gagne...moi aussi ca me gave...
Miam, belle virée !

» Par Le ded, le mercredi 14 juillet 2021 à 08:50

Stéph, je verrais l'autre côté de l'accueil. Quand on croise en montagne des cons, rageux et grincheux.ses, qui doivent avoir le même comportement avec les autres et plus encore, quand ils payent (en refuges ou autres hébergements), tout leur est dû. Partant de ce constat, les hébergeurs se blindent et prennent leur distance sans jouer la carte de la sympathie.
Quand on est client, il faut s'attendre au pire, comme ça si ça se passe bien (sourire, ambiance, bon repas/p'tit dej), on a déjà rempli sa journée :lol:
Bon là, en Queyrass, il a neigé cette nuit à 2400m :roll:

» Par Aousse, le mercredi 14 juillet 2021 à 10:15

Un grand bravo, merci pour le partage ! Un régal à lire et à regarder :happy:
Que c'est bon le vélo de montagne

» Par henyan, le mercredi 14 juillet 2021 à 15:09

J'avais noté ce raid, jolie de l'avoir partagé. Peut être une légende sous les photos à rajouter. :wink:

» Par SamyTerje, le mercredi 14 juillet 2021 à 15:24

Merci Arno :wink: Et quand je prends, je redonne un peu et nos bases sentiers deviennent des machines à plaisir pour le top du VTT, les raids !

» Par Arno, le mercredi 14 juillet 2021 à 15:55

@Henyan, quelques légende en plus :wink:
@SamyTerje; on va dire qu'en plus de nous avoir largement inspiré ces dernières années tu nous as sacrément fait progresser...et quand on voit les perspectives que ça ouvre ! :D :D

» Par odessa, le jeudi 15 juillet 2021 à 19:55

Une grand merci Arno pour ce beau tour si bien rendu dans ce CR.
@ClaireM, l'année prochaine tu es parmi nous ainsi que JD (castor 05)

» Par Mika, le vendredi 03 septembre 2021 à 13:53

:lol: J'adore le petit pamphlet sur la gastronomie en gites en intro :wink:
Concernant Charance, c'est clair que c'est pas du VDM, mais pour la partie jusqu'à la Fontaine de l'Ours, il y a un flow de malade. C'est peut-être pas à faire en été où des randonneurs partagent le sentier, mais hors saison, tu laches les freins comme jamais sur sur monotrace jamais très large, wow, faut pas faire une sortie de route... :ill: :happy:
Belles photos et belle virée !

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.