Ski
Par squal le 07.08.08
Accueil > Topo Guide > Sommets > Ubaye / Orrenaye / Alpes Cozie > Grand Bérard > Tour par le Pas de Reverdillon > Sortie du 23 aout 2013
 Topo validé par la modération

3046 m Grand Bérard : Tour par le Pas de Reverdillon

Visite de 2 longs vallons qui pour l'un offre un accès aisé grâce à une piste jusqu'à 2100 m, alors que l'autre permet une descente d'anthologie. Pas de gros bagage technique nécessaire à la descente, tout passe assez facilement. C'est plus une école de pilotage. Bref surement un topo qui plaira plus pour son côté roulant.

Données techniques

Département : Alpes-de-Haute-Provence
Massif : Ubaye / Orrenaye / Alpes Cozie
Longueur [?] : 25 km.
Denivelé (+/-) [?] : 1100 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 200 m.
Portage Oblig. [?] : 400 m.
SPR [?] : (60/40/0)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : IGN 3538 ET

Dif. montée [?] : 4
Dif. descente [?] : 3
Dif. max : T3 ponctuellement
Exposition [?] : 1

Interêt [?] (9/10)

Départ/Accès

Départ : Chapelle Saint Anne (1752 m) - Briançon > Guilestre > col de Vars > Saint Paul > La Condamine-Châtelard > Les Pras > Chapelle Ste-Anne (route du Parpaillon)

Barcelonette > Jausiers > La Condamine-Châtelard > Les Pras > Chapelle Ste-Anne (route du Parpaillon)

Itinéraire

Montée :
De la chapelle, prendre la piste qui monte au col du Parpaillon jusqu'à la Cabane du Grand Parpaillon (2050 m). Prendre alors la piste qui s'engouffre en fond de vallon en direction du col de la Pare. La piste se termine à la cabane du Petit Parpaillon (2148 m). Suivre alors le GR en rive gauche pour aboutir à un replat vers 2500 m où il faut tirer à l'Est pour gagner le Pas de Reverdillon.

Descente :
Descente en versant Est sous les strates du Grand Bérard sur un single légèrement caillouteux avec quelques sections raides puis le sentier s'adoucit pour suivre le fond de vallon pour se terminer dans un mélezin et retrouver la piste de montée au niveau du Pont de Bérard. Retour ensuite par la piste jusqu'à la Chapelle.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Plan de la Malle > Chapelle Ste-Anne

Remarques/Variantes

Possibilité de faire un crochet au col de la Pare (D+= 150 m) pour la vue. Mais le haut n'est pas roulant.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Sentier de descente très propre pour une telle altitude. Peu d'obstacles et épingles faciles.
Globalement très roulant.

Fontaine à la Chapelle Sainte Anne

Sortie(s) GPS associée(s) : 06.08.19 07.09.18 25.08.14 07.09.13 23.08.13 16.09.12 21.07.12

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par Ciaoluc, le samedi 17 aout 2019 à 18:09 (8/10)

Ce circuit est noté V3 en 3h30 sur le guide Vtopo Alpes de Haute-Provence. C'est IMPOSSIBLE.
La montée est assez difficile à partir de la cabane du Petit Parpaillon, sentier très étroit, bcp de pierres, et très difficile jusqu'au passage du ruisseau (2300m). Après quasi que du poussage. A la bifurcation vers la pas du Reverdillon, le poussage/portage est extrêmement dur: 2km et 300m de dénivelé, marqués 1h à pied sur un terrain 100% pierres, chemin à peine visible, passages parfois quasi verticaux... Même 1h à pied c'est non. On a mis plus de 2h... La descente, bcp d'épingles très serrées mais assez tranquille.
On a mis 6h au total en VTT VAE. Circuit largement sous-côté en termes de difficultés. A déconseiller à part aux fondus et ultra-costauds.

» Par roro, le samedi 10 aout 2019 à 20:24 (8/10)

UN bon petit topo VDM. La qualité des sentiers peut être affectée par la météo hivernale ou par le passage des troupeaux ;)

» Par Bruno_W, le lundi 10 septembre 2018 à 18:37 (7/10)

Une montée qui va pas si mal pour les amateurs de VDM (topo très juste), mais une descente plutôt sale et peu entretenue qui déçoit par rapport aux commentaires élogieux et à ce qui existe dans le secteur. Côté paysages, c'est beau mais presque monotone ces vallons. Bref, pas la sortie préférée dans ce secteur...

» 26 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Sommet du Grand Bérard, en technique mixte : Sortie du vendredi 23 aout 2013 par pluc

Participants : Adri

Remarques terrain

Sentiers en très bon état, descente impeccable !

Sentiers associés

2 Col de la Pare (versant N) : partie inférieure : Bien tracé, mais pas mal de pierres.

5 Pas du Reverdillon (versant O) : Très bien tracé. Beaux replats roulants. Portages peu pénibles.

NR Grand Bérard (arête S) : Sans les vélos. Superbe panorama au sommet.

Récit de la sortie

Itinéraire suivi : Identique à l'itinéraire principal du topo, avec le sommet à pied

Après 2 jours (J1, J2) passés à s'éclater entre les plages du 05, il était temps de passer à des choses plus sérieuses : un sommet bien alpin, à plus de 3000 m d'altitude (mais... crotte de bike ! même pas fait à vélo).

Le 19 juillet 2006 (donc avant que le topo fût publié sur VTTour), j'avais effectué, en compagnie de Christine, le très classique tour pédestre du Grand Bérard, avec l'ascension du sommet. Je n'imaginais pas trouver, dans le vallon du Bérard, un sentier aussi bien tracé et entretenu, et j'avais beaucoup regretté mon vélo (mais comment savoir ? aujourd'hui, grâce aux sites de partage de traces... et à VTTrack, j'aurais immédiatement trouvé l'info), d'autant plus que, à pied, le tour est long et fastidieux (comme toujours d'ailleurs :wink: ).
Depuis ce jour, j'avais le projet d'y revenir, pour effectuer le tour à vélo, en sens inverse du sens pédestre classique, avec la partie sommitale , absolument inroulable, à pied.

Nous logions à Châteauroux, dans la vallée de la Durance, et devions redescendre à Marseille dans l'après-midi. Pour nous rendre au départ, nous avons pris l'itinéraire le plus direct, et probablement le plus rapide : la route stratégique du Parpaillon.
Adrien (il avait 17 ans) et moi, le 24 juillet 2008, avions déjà remonté le versant ubayen à vélo et traversé le tunnel, long de 520 m, avant de descendre par le sentier du Col de Girabeau (voir l'itinéraire). Mais, comme nous ne ferons JAMAIS la traversée intégrale à vélo (étant incapables, ni l'un, ni l'autre, de remonter un truc aussi dur, sans une descente intéressante à la clé :ill: ), c'était l'occasion inespérée de la faire autrement.
J'avoue m'être régalé, au volant de notre vieux Kangoo du siècle dernier (1999, millésime 2000, moteur essence, 1.4 l, presque 220 000 km), à qui mon épouse Christine a toujours reproché de "ne pas avancer". Ce véhicule, tel nos vélos, mauvais sur les terrains roulants, a montré toutes ses qualités montagnardes sur cette route raide et cassante. Il est monté, a traversé les gros trous emplis d'eau du tunnel, puis est redescendu, sans la moindre hésitation.

Le tour du Grand Bérard à vélo, avec le sommet à pied, est une superbe randonnée alpine, sans les inconvénients habituels de la randonnée pédestre, fonds de vallons interminables et descente fastidieuse :ill: , avec, au contraire, tous les avantages du vélo, portion de piste vite avalée, traversée rapide et efficace des replats, et, surtout, une belle descente, particulièrement roulante et ludique dans le cas présent :happy: . Le sommet atteint, la suite n'est plus que du bonheur.

Nous avons trouvé le sentier du vallon du Bérard en parfait état, fraîchement retracé par endroit.
Toute la très longue section, qui traverse les nombreux torrents de la rive droite, doit nécessiter un entretien considérable ; il n'y avait pas le moindre obstacle 8O . C'était hyperludique, avec tous les creux des torrents, et même une grosse lauze qui faisait tremplin.
Les troncs des mélèzes, couchés par une avalanche, avaient été tronçonnés.
Bravo et merci infiniment aux agents de l'ONF, qui, paraît-il, effectuent tout ce travail d'entretien. Le matin, leur voiture était garée au bord de la piste. Deux messieurs du CAF Ubaye, rencontrés au sommet, apparemment montés pour faire de la cueillette (un éventuel attrait supplémentaire de cette course :wink: ), nous ont dit qu'ils étaient encore, le jour même, à l'oeuvre sur le sentier.

Pour le confort de la marche, j'avais choisi de troquer mes pédales automatiques contre des pédales plates avec demi-calepieds, "à l'ancienne" (trop laid sur mon 575 :oops:). Adrien avait emporté dans son sac une paire de chaussures de randonnée légères ; il a bien fait de garder ses pédales auto, de façon à effectuer, comme d'habitude, la presque totalité de la montée sur le vélo. Cela dit, le sommet doit pouvoir se gravir sans problème avec de bonnes chausures munies de cales.

Distance réelle parcourue : 23 km
Denivelé réel effectué : 1300 m



 
 
 
 

Commentaires

» Par Florent, le lundi 26 aout 2013 à 15:44

héhé trop bon la Kangoo dans le tunnel :cool:
Memes photos du Berlingo dans la descente de la piste de DH "pour touristes" entre Vars et Embrun !
Cool pour l'état du sentier !

» Par pluc, le lundi 26 aout 2013 à 19:09

T'aurais dû le garder, ton Berlingo ! En plus, ce genre de voiture, c'est super pour transporter les vélos :wink:

» Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.