Ski
Par Pïerre le 05.08.10
Accueil > Topo Guide > Sommets > Grand-Paradis > Mont Tout Blanc (ou Taou Blanc) > Depuis Le Pont > Sortie du 23 aout 2013
 Topo validé par la modération

3438 m Mont Tout Blanc (ou Taou Blanc) : Depuis Le Pont

Un magnifique sommet très roulant au cœur du Grand Paradis. Itinéraire de haute montagne absolument majeur.

Données techniques

Région : Val d'Aoste
Massif : Grand-Paradis
Longueur [?] : 35 km.
Denivelé (+/-) [?] : 1750 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 150 m.
Portage Oblig. [?] : 700 m.
SPR [?] : (75/25/0)

Nb de jours : 1
Cartographie [?] : Kompass 86

Dif. montée [?] : 4
Dif. descente [?] : 4
Dif. max : NR ponctuellement
Exposition [?] : 3

Interêt [?] (9.1/10)

Départ/Accès

Départ : Valsavarenche (Pont) (1960 m) - Tunnel du Mt Blanc > Aoste.
Sortie Aoste W puis direction St Pierre, Villeneuve.
A Villeneuve, Valsavarenche jusqu'au bout de la route.

Itinéraire

Montée :
Pont > Piste cul de sac du Nivollet > Vallon du Meyes (balisage 6/6A)> Plan du Nivollet à flanc (balisage 6A puis 9) > Refuge Savoie par la piste > Col Leynir (balisage 3B) > Taou Blanc

Descente :
Idem jusqu'au refuge Savoie > Plan du Nivollet (balisage 3) > Pont (balisage 3)

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Taou Blanc   Plan du Nivollet > Pont

Remarques/Variantes

Possibilité de faire l'itinéraire de descente en A/R. (200m de D+ en moins mais plus de portage)
Attention, ne pas prendre le 2e tunnel après un virage à gauche, il ne débouche pas !
Suivre le sentier qui part dans le virage plein Nord.

Commentaires Terrain/Points d'eau :
Très lisse sous le sommet (très court T4 puis T3) puis une section NR de 40 m de D-.
T3 voire T2 (quasiment intégralement roulable à la montée jusque entre 2600 et 2950 m) jusqu'au Refuge Savoie.

Plan du Nivollet en T2/T3 (avec nombreux coups de cul).

Descente finale sur Pont avec court T5 au départ puis T4 assez cassant jusqu'à Pont.

Sortie(s) GPS associée(s) : 25.10.18 19.08.18 13.09.16 27.09.14 03.08.10

Notes/Commentaires sur l'Itinéraire

» Par pascal, le lundi 27 juillet 2020 à 21:25 (8/10)

Il paraît que c'est majeur donc 10, sauf que la dernière descente est quand même très difficile et longue, donc -2

» Par Mika, le dimanche 21 juillet 2019 à 19:11 (10/10)

Hyper varié, fabuleuse boucle en montagne, du supra roulant au très cassant, tout le VDM en une sortie...
La partie non roulante au-dessus du col Leynir est très courte, seule la partie la plus raide ne se roule pas (et encore... un barge s'y attaquera peut-être un jour).

Pour la partie finale, nombreux passages en T5 (plus que le seul passage sous la croix), s’espaçant vers le bas. Gros engagement dans l'ensemble (chute avec conséquences sérieuses sur une partie de cette descente). Exige une énorme énergie et une concentration max pour tout passer sur le vélo...

» Par Yvan74, le vendredi 26 octobre 2018 à 11:22 (10/10)

Rien à jeter, avec une ambiance seuls au monde c'est encore mieux ! Pour tous les niveaux et tous les goûts.

» 14 avis de plus (Afficher)

» Notez/Commentez l'itinéraire

Mont Tout Blanc (ou Taou Blanc), Depuis Le Pont : Sortie du vendredi 23 aout 2013 par JDV

Participants : Geux

Remarques terrain

Schiste lisse et facile au sommet, du sentier large et lisse jusqu'aux lacs, immonde entre Riva et le refuge Savoie, double-track bien pierreux jusqu'au plan du Nivolet, quelques passages bien trialisants, de belles dalles polies par les glaciers et un final entre la Croix de l'Arolley et Pont en muletière ultra technique et cassante.

Sentiers associés

3 Taou Blanc : Bien sec et poussiéreux partout, mais propre. Les 40 derniers mètres au-dessus du refuge Savoie sont absolument dégueulasses, ravinés, creusés, gavés de caillasse et de bouse de vache. Faire le tour à tout prix.

4 Plan du Nivollet > Pont : Sec et propre, à l'exception de quelques passages marécageux sur le plan du Nivolet. Un peu râlant...

Récit de la sortie

Résumé des épisodes précédents: après avoir gravi et descendu un des (le?) plus hauts cols cyclables des Alpes (ou pas), après s'être douché dans les torrents glaciaires du Grand Paradis et après s'être séché autour d'un bon feu (100% légal), le Pan-Pan Crew (en formation réduite) laisse ses valises là où elles sont et s'attaque à un des 3000 les plus célèbres du Val d'Aoste: le Taou Blanc.

Départ un peu tardif de l'immense parking/camping/usine de Pont et échauffement sur la piste qui monte au vallon des Meyes.
Remontée en portage bien laborieuse dudit vallon, puis enchaînement avec le sympathique mais physique (relances, coups de cul et autres passages pierreux/trialisants) sentier en balcon qui rejoint la piste du Nivolet. Dommage pour la vilaine ligne HT au dessus de la tête...

Arrivés au col, c'est la douche froide: parking, voitures, poussettes, gamins, motos, baby-foot, touristes bedonnants et mercantilisme à tout crin. On se casse bien vite pour fuir cette horreur.
Au bord des lacs, c'est déjà mieux, le calme revient, et le sentier s'annonce prometteur. Remontée tranquille mais un peu longue jusqu'au col Leynir.
A ce stade là, Geux est parti devant avec le stock de glucides, et je m'attaque à l'escalade du passage NR et de la pente sommitale avec l'hypoglycémie qui guette, et me jettant avidement sur les quelques sucreries que Geux m'a semé sur le sentier, façon Petit Poucet.
J'arrive au sommet vraiment vidé, et un peu en colère...
Mais la vue est magnifique, et le saucisson réconciliateur :P.

La pente sommitale est vraiment sympa à rouler, d'abord T4 puis T3. Personnellement, ça m'a fait penser au Pic du Mas de la Grave, avec le côté arête en moins.
Le passage NR est finalement très vite expédié, et c'est parti pour la très belle (et rapide) descente sur les lacs. Heureusement, le sentier étant très plat (voire remontant, à un endroit), ça duuuure, et on en a pour son argent.
Entre la bergerie de Riva et le refuge Savoie, c'est l'horreur totale (mais heureusement courte): sentier creusé, raviné, gavé de pierres roulantes et de bouse de vache fermentée. Faites le tour par le refuge Chivasso à tout prix...

La suite, au niveau du Plan du Nivolet, n'est pas terrible, sur un double-track pierreux, qui cède sa place à un single terreux ponctué de passages bourbeux et/ou trialisants.
De grosses dalles polies par les glaciers font leur apparition; et ça devient tout de suite très sympa, même si tout ne roule pas toujours.
Arrivés à la Croix de l'Arolley, petite pause glucide, et grand bien nous a pris: le final sur pont est une spectaculaire mulatière, très cassante, oscillant entre passages T5 et T4.
C'est ultra-jouissif, mais il faut un solide niveau technique pour se faire plaisir; ça ne plaira pas à tout le monde!

Arrivée au parking à 19h40, complètement rincés, mais très positivement impressionnés par cette belle descente.
A la réflexion, la montée par le vallon des Meyes et le sentier en balcon, bien que digne d'intérêt, rallonge pas mal la montée, pompe du jus et prend du temps. Il faudrait donc réfléchir à la montée directe par la Croix de l'arolley, pour tenter d'aller à l'essentiel de ce topo, déjà bien long et physique.

C'est ici que s'achèvent les vacances valdôtaines du Pan-Pan Crew, mais il ne fait nul doute qu'il se reformera très prochainement pour de nouvelles aventures à VTT!



 
 
 
 

Commentaires

(pas de commentaires) » Ajouter un commentaire

Le VTT est une activité dangereuse qui doit être pratiquée de façon responsable. Les informations contenues dans ce site sont données à titre indicatif et devraient uniquement êtres prises en tant que tel. Choisissez des itinéraires adaptés à vos capacités techniques et physiques et soyez attentifs à leur condition.