Ski
Par francois le 12.09.16
Accueil > Topo Guide > Sommets > Queyras / Alpes Cottiennes > Traversée des Alpes Françaises > Evian - St Raphaël > Sortie du 23 juin 2019
 Topo validé par la modération

2955 m Traversée des Alpes Françaises : Evian - St Raphaël

Un vieux rêve réalisé: relier le lac Léman à la Méditerranée en VTT, essentiellement par des sentiers roulants. Mission accomplie avec cet itinéraire largement inspiré par un excellent bouquin: Transalpes VTT de Eric Berioux. L'idée est de trouver un bon compromis entre l’intérêt des sentiers de descente, la roulabilité des sentiers de montée et la logique du parcours: là encore mission accomplie. En route pour un grand voyage entre 15 et 25 jours, en fonction de sa forme, de ses envies, et de la météo !

Données techniques

Département : Hautes-Alpes
Massif : Queyras / Alpes Cottiennes
Longueur [?] : 900 km.
Denivelé (+) [?] : 28000 m.
Denivelé (-) : 28500 m.
Roul.dif./Poussage [?] : 2000 m.
Portage Oblig. [?] : 1000 m.
SPR [?] : (40/50/10)

Nb de jours : +7
Cartographie [?] : St Véran

Dif. montée [?] : 4
Dif. descente [?] : 3
Dif. max : T4 ponctuellement
Exposition [?] : 2

Interêt [?] (10/10)

Départ/Accès

Départ : Evian (430 m) - Au bord du lac Léman; gare SNCF

Itinéraire

Cet itinéraire n'est qu'une possibilité parmi d'autres; il faut être bien conscient que le choix est immense et que tout choix est renoncement...
Un exemple au hasard: j'ai voulu éviter Chamonix et passer par le versant italien du Mt Blanc que je ne connaissais pas à VTT.

Un autre exemple au hasard: je voulais absolument passer par le Plateau d'Emparis et la vallée de la Clarée... On peut évidemment faire plus court; ou plus long....

Un dernier exemple au hasard: dans le Queyras que je connais bien, je ne suis pas passé par le col de Péas ni par le col Fromage et Ceillac pour emprunter d'autres itinéraires que je connaissais moins.

Le découpage des étapes proposé ici correspond à mon propre découpage. Évidement, il sera fonction de la forme physique des participants, de leurs envies, de la météo et des éventuels hébergements envisagés.

Jour 1: Evian - Tanay; 30 km; 1200 D+, 300 D-.

Par la route, puis pistes et sentiers pour rejoindre le lac de Tanay via Chalavornaire.

Jour 2: Tanay - Champéry; 55 km; 2050 m D+; 2300 D-

l'itinéraire serpente sous la frontière coté Suisse pour rejoindre Morgins et traverser une partie du domaine des Portes du Soleil avant de descendre sur Champéry. Paysage magnifique en particulier sur les Dents du Midi en face (s'il fait beau).

Jour 3: Champéry - La Fouly; 80 km; 2200 m D+; 1700 m D-

Contournement du massif des Dents du Midi par leur versant Nord puis Est sur un bel enchaînement de pistes et de petits singles, avant de plonger dans la vallée du Rhône pour rejoindre Martigny par quelques km de route. Route encore pour rejoindre la Fouly via Sembrancher et Orsières. Si on dispose de plus de temps, cette étape peut être facilement améliorée (et rallongée) en montant à Champex et en utilisant des sentiers entre Champex et la Fouly; ce que j'aurais fait si j'avais eu ce temps supplémentaire et du beau temps...

Jour 4: La Fouly - refuge Elisabetta Soldini; 47 km; 2000 m D+; 1300 m D-

Étape reine au pied du versant italien du Mt Blanc sur des sentiers magnifiques et en balcon. On peut encore l'améliorer après Entrèves en montant sur le sentier en balcon qui monte vers le lac Chécrouit avant de redescendre sur le lac Combal (300 à 400 m de D+ en plus). Ça doit valoir le coup s'il fait beau (ce qui n'était pas tout à fait mon cas malheureusement...).

Jour 5: refuge Elisabetta Soldini - refuge Nant du Beurre; 60 km; 2200 m D+; 2400 m D-

Encore une magnifique étape entre le versant S du Mt Blanc et le Beaufortain. Le passage du col de la Seigne puis l'enchaînement de singles et de cols entre le refuge du Plan de la Lai et le refuge Nant du Beurre est un enchantement. De nombreux refuges permettent plusieurs découpages.


Jour 6: Nant du Beurre - St Jean de Maurienne; 70 km; 2400 m D+; 4000 m D-

Très longue descente sur la vallée de l'Isère par des singles puis toute aussi longue remontée dans les alpages entre Valmorel et le col de la Madeleine. Beaucoup de pistes, y compris pour traverser et descendre sur St Jean de Maurienne.


Jour 7: St Jean de Maurienne - Besse en Oisans; 60 km; 2300 m D+; 1450 m D-

Très belle étape en trois temps: d'abord une remontée vers Albiez par de belles piste et quelques singles, puis une traversée piste/route pour monter à St Sorlins, et enfin le magnifique passage du col des Près Nouveaux (un peu de portage) et son interminable mais superbe descente sur Besse. L'Oisans et ses grands sommets (Muzelle, Meije, Rateau) commencent à pointer le bout de leur nez.


Jour 8: Besse en Oisans - refuge des Drayères; 70 km; 2900 m D+; 2250 m D-

Encore une étape majeure avec la traversée du Plateau d'Emparis On reste en balcon face aux glaciers du Mt de Lans, de la Meije, du Pic Gaspard puis des Agneaux et même des Ecrins pendant des heures; le tout sur des sentiers très roulants. Il faut ensuite rouler quelques km sur la route du Lautaret avant de remonter au Galibier par l'ancienne piste. On peut éviter le goudron de la descente du Galibier en empruntant la Combe de Mortavieille (à gauche au Pt 2405 m de la route): ça rajoute 200 m de dénivelé mais ça vaut le coup si on a le temps. Depuis Plan Lachat, il faut ensuite remonter au col des Rochilles par une piste énergivore puis descendre sur le refuge des Drayères par un sentier parfois technique.

Jour 9: refuge des Drayères - Ville Vieille; 70 km; 1500 m D+; 2250 m D-

Descente de la magnifique vallée de la Clarée. Je suis ensuite descendu sur Briançon pour des raisons logistiques mais les possibilités sont multiples pour l'éviter; par exemple en remontant au Montgenèvre puis entre le Chenaillet et le sommet des Anges pour rejoindre Cervières puis le Laus. On peut aussi rajouter une étape en allant aux Fonds de Cervières pour franchir le col de Péas (long portage) pour rejoindre le Queyras par la magnifique descente de son versant Sud puis des sentiers balcons qui ramènent à Souliers. De Souliers, ne pas rater la petite traversée à flanc sur piste pour rejoindre la superbe descente sur Chateau Queyras et Ville Vieille.

Jour 10: Ville Vieille - St Ours; 70 km; 2400m D+; 2000m D-

Belle traversée sur le canal de Pierre Dimanche avant de monter au magnifique village de St Véran. Longue montée facile au refuge de la Blanche puis portage (1h) pour passer le point le plus haut de cette traversée: le col de la Noire (2955 m). Superbe et très longue descente sur Maljasset avant une remontée à Fouillouse puis au col de Mirandol avant sa superbe descente sur St Ours. Si on a du beau temps, c'est un "must".

Jour 11: St Ours - Allos; 57 km; 1400 m D+; 1700 m D-

Beaucoup de route pour monter au col d'Allos; encore une fois on peut améliorer cette étape en montant depuis Praloup au col des Thuiles puis au col de la Sestrière afin de descendre sur le col d'Allos. C'est magnifique et roulant mais c'est beaucoup plus long... La descente du col d'Allos sur Allos par l'itinéraire de la Transverdon est absolument superbe.


Jour 12: Allos - La Colle St Michel; 64 km; 2400 m D+; 2300 m D-

Encore une étape superbe en deux temps: magnifique traversée de l'Autapie (un incontournable du secteur) puis un long passage sauvage et dépaysant sous les Petits en Grand Coyer. Évidemment, on peut aussi monter aux lacs de Lignin en suivant la Transverdon mais il faut 1/2 journée de plus...


Jour 13: La Colle St Michel - Valderoure; 66 km; 1800 m D+; 2300 m D-

Encore quelques beaux passages très sauvages et sévères avant de quitter petit à petit les Alpes. Le long passage sur les traces des Chemins du Soleil entre Ubraye et St Auban est remarquable et parfois physique; à ne pas sous-estimer.

Jour 14: Valderoure - St Raphaël; 94 km; 1450 m D+; 2500 m D-

Encore quelques bons "coups de cul" avant de plonger dans l'Esterel, sa chaleur, ses couleurs et de se tremper dans la Méditerranée.

Trace GPS


Télécharger | QRcode | VisuGPX | VTTrack

Sentiers associés : Col de La Noire (versant Sud)